Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville de vanves - Page 3

  • PAUL GUILLAUD PRESIDENT DE L’UNC VANVES : POUR NE PAS OUBLIER

    Paul GUILLAUD, président de la section locale UNC Vanves (sur la photo à gauche)  Union  Nationale  des Combattants née dans les jours qui ont suivi l’armistice du 11 novembre 1918, et dont la section de Vanves a été officialisée le 12 octobre 1924, remercie tous les Vanvéens qui ont participé aux cérémonies d’hommage au centenaire de l’armistice de 1918, et qui, par leur présence, derrière dix drapeaux, malgré les conditions météorologiques, ont permis une commémoration digne de l’héritage que nous devons aux poilus de 14-18 et à tous nos morts pour la France y compris en OPEX depuis 1963.

    Paul GUILLAUD, au nom de l’UNC Vanves, remercie également tous les services municipaux qui ont œuvré pour la qualité de ces cérémonies, service du protocole, services techniques, police municipale, pour que, en présence de nos autorités, des représentants des cultes, et avec la participation de nombreux jeunes élèves de Vanves, se déroule dans les meilleures conditions cette matinée de recueillement et de souvenir.

    Paul GUILLAUD remercie particulièrement les trois jeunes élèves qui ont porté des drapeaux dont celui des « fils et filles des anciens combattants de Vanves », quel symbole….,.ainsi que le porteur la Flamme  pour le Souvenir Français.

    Le 11 Novembre 1918 marque la fin de quatre années de commémorations de la Grande Guerre,

    En 1918 nous fêtions la victoire, en 2018 nous célébrons la paix.

    Pour ne pas oublier !

  • LE CENTENAIRE DU 11 NOVEMBRE A VANVES (1) : DES REGARDS CROISES POUR COMMENCER

    Beaucoup de vanvéensse sont retrouvés à la Palestre lundi dernier pour découvrir cette exposition «Regards Croiséssur la grande guerre » réalisé grâceaux Archives de Vanves, les travaux des éléves de 2 classes de 3éme du Collège Michelet grâce à Jocelyne Grandiau, professeur de Français, des écoles du Parc, Larneroux et Cabourg, du pôle Intergénérationnal de Vanves, du Conseil des Séniors, des Généalogistes de Vanves. «Il est indispensable de se souvenir et d’exprimer notre patriotisme » a déclaré le maire de Vanves. 

    Beaucoup de vanvéens, avec quelques classes, ont découvert cette semaine passée, une ville meurtrie par ce conflit, avec un lycée transformé en hôpital, le dépôt des uniformes de l‘armée Française le plus importante de l’hexagone, la mobilisation des vanvéens restés à l’arriére pour aider ses soldats et ses prisonniers,  grâce à des textes, des photos, des documents, des travaux de recherches. Cette exposition s’est par la visite de l’historial de Péronne par le syndicat d’initiative qui a marqué certains participants  : « Impressionnant ce champ de bataille où les tranchées françaises et allemandes n’étaient distantte que de 15 m et ou il y a eu 35 jours de combats réels contre 52 mois de face à face» confiait Laurent Lacomére

  • LE CENTENAIRE DU 11 NOVEMBRE A VANVES (2) : HOMMAGE AUX RUSSES MORTS POUR LA FRANCE

    Pour la cérémonie d’hommage aux 15 soldats russes « morts pour la France » samedi matin, c’était tout à fait un temps de Novembre, gris, pluvieux, qui n’a pas découragé les membres de la paroisse orthodoxe de Vanves avec le pére Michaël Rouseau, de l’association « Vie et Croissance » et des vanvéens d’être présent.

    Une cérémonie simple avec dépôt de gerbe, discours, priéres et chants en présence de l’évêque Mgr Nestor devant ses quinze tombes où reposent  le capitaine Nicolas Voloschinoff aux  côtés des soldats Marouchine ou Kertachaw, en passant par le sous-lieutenant Alexandre Remizoff, décédes pour la plupart des suites de leurs blessures graves et hospitalisés à Michelet transformé alors en hôpital.

    Le Blog aura l’occasion de revenir sur l’engagement de soldats russes dans la grande guerre aux côtés des alliés, alors que leur pays vivait la révolution bolchévique.