Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville de vanves - Page 3

  • LA PHOTIO DU JOUR A VANVES : L'AFFICHE DU CANDIDAT UDI AUX LEGISLATIVES

    « Comme je l’avais indiqué aux responsables UDI de notre commune avant le début de la campagne des Primaires, leur non engagement dans cette campagne induirait mon non engagement personnel dans celle des législatives.Or, qu’il s’agisse des Primaires ou de l’actuelle campagne des présidentielles, j’attends toujours leur engagement de terrain. Et le premier tour des présidentielles a lieu dans cinq jours. Je tiendrai donc parole et n’assumerait aucune responsabilité dans la campagne des législatives.  A l’UDI de s’assumer. Il sera en outre très difficile aux adhérents LR d’apporter leur soutien à un candidat qui a traité l’UMP de parti caporaliste, qui a déclaré que l’UMP appartient au passé et qui ne regrette pas d’avoir soutenu Bayrou en 2012. Et j’en passe ». Voilà ce qu’a déclaré un élu LR, maire adjoint d’Issy les Moulineaux, responsable de la section LR d'Issy, lors d’un conseil municipal privé, c'est-à-dire réunissant l’ensemble des groupes de la majorité d’Issy les Moulineaux, après avoir constaté la forte participation de l’UDI à la campagne présidentielle comme l’a affirmé le maire de Vanves. Sans commentaires !

  • LES ELECTIONS A VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    CANDIDATS : La plupart des candidats aux élections législatives dans la 10éme circonscription  (Vanves/Issy) sont connus : Thomas Puijalon (PS) qui mène une campagne originale avec ses « Wolrd Café » alors qu’il invitait à dîner des électeurs tirés au sort durant la campagne des municipales en 2014, Boris Amoroz (FG/PC) conseiller municipal de Vanves,  Jeremy Coste (UDI), ex-maire adjoint de Vanves,  avec un outsider qui cherche une investiture, maintenant du côté LR aprés l’avoir tenté du côté d’En Marche : le général Soubelet, qui est bien le frére du préfet des Hauts de Seine actuel. Du côté d’en Marche,  le candidat n’est pas connu, même si beaucoup parlent du jeune Gabriel Attal conseiller politique au Cabinet de la ministre Marysol Touraine et conseiller municipal à Vanves. Mais il serait en bute à quelques hostilités d’appareils  et de cabinet (ministériel ?) comme on dit. Mais là aussi  tout se décidera en fonction du résultat des élections présidentielles d’autant plus qu’il correspond parfaitement bien aux critères mis en avant par Emmanuel Macron pour être candidat d’En Marche   

    UDI : André Santini (UDI) qui ne se représente pas à l’Assemblée Nationale, a finalement choisi de mettre en avant Jeremy Coste (UDI) pour représenter la 10éme circonscription à sa place, si les électeurs évidemment le suivent sur ce choix, ce qui est moins sûr, même s’il sera son suppléant. Mais tout dépendra, là aussi, du résultat des élections présidentielles. Beaucoup à Vanves se sont étonnés qu’il n’ait pas choisi Bernard Gauducheau qui fait parti des « Santini’s boys ». D’autant plus qu’un élu de Vanves (Isabelle Debré, Françoise Saimpret) de surcroît le maire (Gérard Orillard), a toujours été son  suppléant.  ll s’en est expliqué, sur le Parisien.Fr, hier, d’une manière très claire pour ceux qui savent lire entre les lignes. Le Blog n’en rajoutera pas plus pour éviter un  nouveau droit de réponse. Certains élus vanvéens UDI, et non des moindres,  ont d’ailleurs décidé de soutenir le jeune Jeremy Coste. D’ailleurs Pascal Vertanessian serait son référent à Vanves. Et ils  se voient régulièrement à Issy les Moulineaux pour préparer la campagne notamment à Vanves. Selon certaines sources, les grandes manœuvres sont déjà entamés, car une réunion serait prévue entre élus UDI et LR vanvéens, mardi prochain avec Jeremy Coste et vraisemblablement André Santini. Quelques élus LR risquent de faire défaut tout simplement à cause de la participation très active de l’UDI de Vanves à la campagne de Fillion, et de son chef de fire quoi qu’il en dise dans son droit de réponse envoyé au Blog : « Concernant la soi-disant absence de l’UDI sur le terrain durant la campagne présidentielle et vos leçons de militantisme, permettez-moi de vous dire que je trouve vos remarques déplacées et je vous assure qu’une observation plus fine et surtout moins partisane de la campagne à Vanves vous permettra de vous apercevoir de votre erreur et de revoir votre jugement ». Les militants LR apprécieront, surtout ceux qui n'étaient pas sur la photo..  

  • DROIT DE REPONSE DU MAIRE DE VANVES SUA NAVETTE ET LE MARCHE

    Le maire de Vanves a souhaité faire usage de son droit de réponse, afin de rétablir la vérité  sur deux sujets importants qui ont fait l’objet d’informations étayées du blog. Le temps permettra comme d’habitude de vérifier leurs biens fondés 

     « Permettez-moi tout d’abord de réfuter les propos selon lesquels, je cite :

    « […] une étude est menée par la ville et GPSO sur une suppression de la navette municipale puisque sa fréquentation a fortement baissée… depuis qu‘elle est payante, après avoir été gratuite pendant 30 ans. Pourquoi ne pas envisager le retour de la gratuité plutôt que la solution de la supprimer ? Enfin, il serait envisagé de fermer le marché le mardi vu le peu de commerçants présents : 3 mardi dernier […] »

    « […] Mais à Vanves, depuis un certain temps, la mode est à la suppression, navette et le marché du mardi pour la Rentrée […] ».

     

    SUR LA NAVETTE

     

    Concernant la navette de Vanves, la Municipalité et Grand Paris Seine Ouest ont déjà eu l’occasion de communiquer au sujet de sa tarification depuis le 1er janvier 2017.

    Je rappelle que cette décision correspond d’abord à la mise en cohérence des lignes de bus du réseau de Grand Paris Seine Ouest. Dès 2010, GPSO s’est engagé dans une démarche d’homogénéisation des conditions d’exploitation et de la qualité du service. Il a donc été décidé d’appliquer la tarification régionale du STIF. La Navette est ainsi devenue la cinquième ligne tarifiée sur les sept lignes du réseau GPSO.

    Pour l’année 2017, les recettes liées à la tarification contribueront à hauteur de 30 258€ au coût d’exploitation de la navette de Vanves, ce qui ne représentera une couverture du déficit d’exploitation qu’à hauteur de 12 à 14%, le reste restant à la charge de la collectivité.

    L’application de la tarification a également permis de poursuivre la démarche de qualité de service engagée grâce à la mise en circulation d’un véhicule électrique pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, les nuisances sonores, et d’élever le confort a bord.

    L’offre de transport a également été renforcée l’été et est beaucoup plus lisible toute l’année : un seul circuit fonctionne toute la journée, du lundi matin au samedi midi.  Les conditions d’exploitation de la navette ont également été repensées pour gagner en efficacité, en ponctualité et en performance économique.

    Si nous avons d’ores et déjà pu constater une diminution de l’usage de la navette de Vanves, à laquelle nous nous attendions, il ne s’agit pas pour autant d’une désertion de ce service apprécié des Vanvéens.

    En effet, nombreux sont les Vanvéens possédant déjà une titre de transport de type Navigo, Imagine R ou Améthyste. Pour cette majorité d’usagers (les plus jeunes notamment), la tarification de la navette n’a en rien modifié leurs habitudes et comportements.

    Enfin, une analyse fine des voyages et du comportement des usagers sera réalisée par GPSO avant l’été pour étudier une éventuelle optimisation du service à la rentrée. La question d’une suppression de ce service est aujourd’hui exclue.

    S’il s’avère que pour les plus anciens la transition est plus délicate ; nous comptons sur cette étude in situ afin d’éventuellement proposer au niveau communal des dispositifs d’accompagnement financier complémentaires de ceux mis en place par le STIF et ses partenaires (Navigo remboursé à 50% par l’employeur pour les salariés, Imagine R pour les élèves avec prise en charge de la Région Ile-de-France, forfait solidarité transport pour les personnes sans emploi, carte Améthyste pour les personnes âgées, sous conditions de ressources, avec participation du Département).

    SUR LE MARCHE

    Concernant maintenant le marché de Vanves, je vous confirme que sa fermeture le mardi, telle que vous l’évoquez, n’est nullement envisagée par la Municipalité.

    La fréquentation moindre du marché en semaine n’est pas une nouveauté. Pour autant, la Municipalité a toujours fait le choix fort de maintenir ouvert le marché afin de permettre aux Vanvéens de profiter d’une offre commerçante de qualité, même lorsque cette offre vient à être ponctuellement réduite. Rappelons d’ailleurs que l’activité diminue également durant les vacances scolaires, en raison de l’absence sur la Ville de nombreux habitants.

    Pour autant, et comme j’ai déjà eu l’occasion de vous en faire part, ainsi qu’aux Vanvéens via le magazine municipal Vanves Infos, nous nous employons à redonner au Marché de Vanves une dynamique nouvelle. Le maintien d’une offre variée, la concertation régulière des commerçants, les différents travaux menés conjointement avec le délégataire EGS, sont autant de preuves de notre engagement.

    Récemment le marché a ainsi repris des couleurs grâce à des travaux de mise en peinture destinés à égayer le site. Par ailleurs, une place de convivialité, achevée il y a peu, permettra bientôt des instants de partage, de découverte et de dégustation au cœur du marché. Plusieurs animations y sont d’ailleurs prévues dès mois de mai prochain.

    La Ville et le délégataire sont en recherche permanente de nouveaux commerçants malgré une sélection stricte garantissant la qualité de l’offre de notre marché. Là encore, vos propos ne reflètent malheureusement pas la réalité de l’action municipale et la réalité du terrain. 

    Les décisions viendront en temps et en heure, la communication de la Ville également. Je vous invite donc vivement à ne plus colporter de fausses informations qui nuisent à la bonne compréhension de l’actualité par vos lecteurs et à l’action quotidienne de la Municipalité en faveur de toutes les Vanvéennes et de tous les Vanvéens.