Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville de vanves - Page 2

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE CULTURELLE APRES UN WEEk-END DE MANIFS ET DE PETITIONS

    En France, et surtout à Paris, depuis le 17 Novembre 2018, il y a les manifestations des Gilets Jaunes, avec malheureusement les violences de samedi dernier. A Vanves, c’est plus pacifique depuis 5 semaines, malgré la parenthése des vacances, avec non pas une manif, mais la présence des riverains du futur immeuble de Bouygues Immobilier rue Marcheron à l’emplacement de deux pavillons, à l’angle de l’impasse Alexandr, et place de l’Insurrection qui met en ébullition la municipalité. Son chef a envoyé un mail à la veille de ce samedi 16 Mars à l’ensemble de ses collégues pour qu’ils soient sur place pour répiiquer et distribuer son document sur la politique urbaine de la ville « Pour une croissanve maitrisé ». Et il a répliqué dans une tribune de la majorité parue dans Vanves Info de Mars titré «L’intérêt général d’abord» qu’il a ré-écrite lui-même à la dernière minute. Toute cette mobilisation de la majorité municipale étonne ce collectif de riverains qui n’en a pas moins envoyé un droit de réponse… sans illusion, à la tribune de la majorité.  

    Pendant ce temps là, la vie continue, Gabriel Atal qui a fêté ses 30 ans, samedi,  était auprés  des milliers de jeunes qui manifestaient, vendredi, afin de soutenir la grève mondiale pour le climat, suite à l’appel de Greta Thunberg. Des « confidentielles » dans les médias le donneraient porte parole du gouvernement à la place de Grivaux  si celui-ci choisit de quitter le gouvernement, car il n’a pas peur de prendre des coups et de monter au créneau pour défendre le président Macron et le gouvernement Philippe.   L’amicale des Pieds Noirs tenait son assemblée générale hier matin suivi d’un couscous au restaurant Lharissa.  Occasion pour son président Jean Claude Abecassis de constater que là bas, « ils manifestent pacifiquement contrairement en France avec ce que l’on a  vu samedi ! ». Et  Bernard Gauducheau d’ajouter « qu’on voit bien qu’il y a longtemps que ceux qui ménent la danse, ne sont plus les gilets jaunes, mais les extrémistes qui sont à la manœuvre. Pourquoi ne les a-t-on pas empêcher d’agir depuis 18 samedi ! Aller cagoulé à une manif c’est significatif ! ». En tous les cas pour l’Algérie, JC Abecassis reste optimiste en espérant que cette jeunesse  réussisse !

    Mardi 19 Mars

    A 11H15 au carrefour du 19 Mars (sur le Plateau) : Cérémonie à la stéle des anciens combattants d’Afrique du Nord à l’occasion de la journée nationale du souvenir etde recueillement à la mémoire des victimes civiles et militaires dela guerre d’Algérie, et des combatsen Tunisie et au Maroc

    A 20H Au théâtre Le Vanves : Ouverture du Festival artDanthé

    A 20H45 à Saint Remy : Table ronde sur les migrants  « Migrants réfugiés, un défi pour l’église et la sociét » avec Mgr Benoit de Sinety, vicaire général de Paris auteur du livre «Il faut que des voix s’élévent», de Patrick Jarry, maire de Nanterre, avec les représentants de deux associations venant en aides aux migrants et aux réfugiés, l’ASTI et les champs de Booz

    Mercredi 20 Mars

    A 9H au Conseil Régional : B.Gauducheau participera à la session du Conseil régional qui devrait voter l’installation d’un violentométre pour mesurer le taux d’agressivité des conseillers régionaux et les sanctionner lorsqu’ils sont dans le rouge

    Samedi 23 Mars

    A 10H15 au Soleil Levant : Café Théo sur « sobriété, partager jusqu’où ? »

    A 19H à la Treille d’Hypatie : Dans le cadre du Printemps des Poétes, l’association Grain à Moudre invite à entrer dans l’univers campagnard de Jules Renard avec « les volatilesde Jules Renard », 13 textes issus de son recueil « Les histoires naturelles » interprêtés par Nathalie Jouin

    A 20H à l’espace Gazier : Dans le cadre du Printemps des Poétes Jardin-Cour, Cuisines et Culture présente « Entre nous », un spectacle de poésies et de chansons de/avec Sarah Mostrel, poète et auteure-interprète  et Jean-Paul Reynaud, auteur, sur des textes originaux et des poèmes de Baudelaire, Max Jacob, Maiakovski, Rimbaud...

    Dimanche 24 Mars

    A 16H à l’espace Gazier : Dans le cadre du Printemps des Poétes, L’association Rives Méditerranéennes  propose  un spectacle poético-musical présentée par Fatima Chbibane.

    A 16H au prieuré Sainte Bathilde : Concert du trio Musica Humana en faveur de l'association pour l'association pour l'orgue de Saint Remy. Une polyphonie à 3 voix du Moyen âge à nos jours 

    A 16H45 à Saint François d'Assise : Conférence de Carême par la pére curé Bertrand Auville sur le théme :"De l'air pour l'Eglise ? Tempête dans un bénitier ? Un trésor inépuisable!"  

  • JEAN CLAUDE ABECASSIS, PRESIDENT DE L’ AMICALE DES PIEDS NOIRS DE VANVES : « Mon souhait est que l'Algérie , ce très beau pays où j'ai vécu une adolescence heureuse, s'ouvre davantage au monde !

    A l’occasion de l’assemblée générale de l’amicale des Pieds Noirs, aujourd’hui, il sera question bien sûr de l’algérie aujourd’hui en ébullution avec ces manifestations contre un cinquiéme mandat d’Abdelaziz Bouteflika  Parmi ses pieds noirs, beaucoup  espére que ce printemps algérien ne se terminera comme ailleurs. Ils ont été étonné par cet aspect pacifique extraodinaire de la contestation, malgré des expressions violentes sur Bouteflika et surtout  son frére cadet. «Cette révolution est faite par des jeunes qui ont moins peur que leur ainés !» constatait sur une chaîne d’infos un  témoin de ces manifestations à Alger. «C’est un une génération qui a perdu sa jeunesse ! Mais un jour viendra !» expliquait sur LCP cette semaine l’un  de ses jeunes algériens lors de la précédente élection présidentielle pour un  quatriéme mandat  qui avait été alors contesté mais avec moins d’ampleur qu’aujourd’hui.

    Le Blog Vanves Au Quotidien a sollicité jean Claude Abécassis, président de l’Amicale des Pieds Noirs de Vanves qui a donné son avis personnel, sans chercher à jouer le porte parole des pieds noirs, sur la situation en Algérie 

    Vanves Au Quotidien – Comment vit un pied noir,  les événements qui secouent l’Algérie comme nous le voyons actuellement à propos du cinquiéme mandat d’Abdelaziz Bouteflika ?

    Jean Claude Abecassis : « C'est avec intérêt que je constate que la jeunesse algérienne nombreuse se préoccupe sérieusement de son avenir et qu'elle n'hésite pas à se rebeller contre un pouvoir absolu incapable semble-t-il, d'apporter une solution pérenne au problème du chômage très important notamment  chez les jeunes souvent très diplomés et ce malgré la richesse tirée des gisements pétrolier et gazier.  Il a suffi que le président BoutéfliKa, malade, absent physiquement de la scène politique algérienne depuis 2012 dont il faut encore le rappeler en est le premier personnage, annonce sa candidature pour un 5eme mandat pour soulever spontanément le mouvement que l'on voit s'étoffer depuis maintenant 4 semaines

    Après plus de 3 semaines de manifestations massives d'étudiants de lycéens et de professions diverses et variées dans les plus grandes villes, le retrait annoncé dans un court message de sa candidature a été accueilli , dans un premier temps, comme une victoire. Mais le report sine die des élections qui devaient se tenir le 18 avril 2019 avec prolongation de facto de la présidence Bouteflka a, malgré le remaniement du gouvernement et la promesse d'une nouvelle constitution, semé le doute .Les algériens apparemment ne sont pas dupes, qui manifestaient encore massivement vendredi en exigeant le départ sans condition de leur président. Il nous faut encore attendre pour juger de l'évolution de la situation en espérant que la sagesse l'emportera malgré une inquiétude palpable .

    VAQ - Qu’est-ce qui vous a marqué dans ce soulévenement populaire mené par tous cette jeunesse algérienne ?

    J.C.A. : « La détermination de cette jeunesse souvent diplomée au chômage, le côté pacifique des manifestations de part et d'autre" manifestants et forces de l'ordre", la lucidité des manifestants après le renoncement du président Boutéflika ont révélé une grande maturité de cette jeunesse.Une page de l'Histoire de l'Algérie semble se tourner à travers ce mouvement de fond d'une jeunesse qui veut prendre en main son destin.

    VAQ – Qu’est-ce que vous craigniez ?

    J.C.A. : La crainte, par dessus tout , l'arrivée au pouvoir des islamistes au prochaines élections !Mon souhait que l'Algérie , ce très beau pays où j'ai vécu une adolescence heureuse, s'ouvre davantage au monde et au tourisme à l'instar des 2 autres pays du Maghreb que sont le Maroc et la Tunisie

  • LE CHANTIER DU GRAND PARIS EXPRESS CHANGE D’ECHELLE A VANVES ET SUR LA LIGNE 15 SUD

    2019 est marquée par un développement d’une ampleur inédite des activités liées au Grand Paris Express (GPE)  dans toutes leurs dimensions. De nombreux chantiers préparatoires basculent en chantiers de génie civil, marquant ainsi le déploiement ou la consolidation de 111 chantiers sur les territoires du Grand Paris sur 6 lignes (77 sites en génie civil et 34 en travaux préparatoires). En moyenne, une gare du nouveau métro représente un chantier équivalent à celui d’un immeuble de dix étages creusé dans le sol, de 100 mètres de long et de 70 mètres de large..

    Cette année, cinq  tunneliers seront déployés, alors que trois sont déjà en train de creuser sur la ligne 15 Sud. Le premier tunnelier du GPE, qui répond au nom de «Steffie Orbival», a commencé à creuser en avril 2018, depuis le Puits Champigny Plateau, en direction de l’ouvrage de raccordement «Sentier des Marins», à Villiers-sur-Marne. Il sortira à l’été 2019. Un deuxième tunnelier, appelé «Malala», a commencé à creuser début septembre, depuis le puits «Rû de Nesle» à Noisy-le-Grand en direction de la gare Bry – Villiers – Champigny.  Le troisième tunnelier baptisé «Ellen» commencera à creuser, depuis le puits Robespierre à Bagneux, jusqu’à la gare Fort d’Issy – Vanves – Clamart.  Quatre autres installations de tunnelier sont prévues en 2019 sur la ligne 15 Sud, suivis de trois autres en 2020

    Qu’en est il pour la gare de Fort d’Issy – Vanves – Clamart : le creusement de la boîte gare, débuté en septembre, se poursuit à l’abri de la dalle de couverture jusqu’ au printemps 2019. La réalisation du couloir de correspondance entre la gare de Clamart et celle du Grand Paris Express, démarrée en janvier 2018, se terminera en avril 2019. Ces travaux sont réalisés par SNCF et financés par la Société du Grand Paris. En parallèle, le chantier se prépare à l’arrivée du 3e tunnelier du Grand Paris Express prévue à l’été 2020.

    En matière d’ouvrages annexes (puit d’aération, ou de secours)  le 1er VSM – Vertical Shaft Sinking Machine – est entré en action début octobre sur l’ouvrage annexe Malleret-Joinville à Malakoff. Il a été monté sur site fin septembre avant de démarrer, en octobre, le creusement du puits d’accès. Cet engin, fabriqué par Herrenknecht, permet de creuser un tunnel vertical sans recourir à la technique des parois moulées. Il devrait être démonté au 1er trimestre 2019 avant d’être acheminé vers un autre site du Grand Paris Express et être uitilisé  sur les ouvrages «Cimetière Parisien» (Bagneux), Fort de Vanves (Châtillon – Montrouge) et «Pierre Plate» (Bagneux).