Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ville de vanves - Page 2

  • PROTECTION DES DONNEES A VANVES : LA MUNICIPALITE RASSURE EN MARCHE EN AFFIRMANT QU’ELLE EST PRETE

    A l’occasion desquestions orales, à la fin  du conseil municipal de mercredi dernier, Jean Cyril Le Goff (LRM) s’est inquiété de l’application du nouveau règlement de la protection des données à Vanves, qui entrera en vigueur le 25 Mai prochain alors que tout le monde constate que le  numérique et les services digitaux sont omniprésents dans notre quotidien. «Notre ville a développé ses outils numérique, digitaux, audiovisuels (nouveau site internet proposant des services en ligne, application «Vanves et moi», Newsletter, Vidéo-protection,...) pour répondre aux attentes de nos administrés et toujours mieux les informer. Ces services nécessitent de recueillir, héberger et conserver des données personnelles. Le règlement n° 2016/679, dit règlement général sur la protection des données (RGPD) constitue le texte de référence européen en matière de protection des données à caractère personnel. ll renforce et unifie la protection des données pour les individus au sein de l'Union européenne en actant notamment dans son article 17 le droit à l'effacement de données (droit à l'oubli)sur simple demande du citoyen» a t-il rappelé en posant quelques questions : « Comment et où sont conservées aujourd'hui les données des utilisateurs des services numériques & digitaux de la ville de Vanves ? Quelles actions sur la sécurisation et la protection des données personnelles de nos administrés sont mises en oeuvre ou en cours pour répondre aux obligations que nous imposera le RGPD ?  Quand et qui sera nommé «délégué à la protection des données » pour notre collectivité ? La ville de Vanves sera-t-elle bien au rendez-vous le 25 mai 2018 pour garantir la mise en application du RGPD ?» 

    «La ville de Vanves a intégré depuis plusieurs mois les obligations liées au règlement général sur la protection des données rendu obligatoire suite à son intégration dans le droit européen» lui a répondu Bertrand Voisine. «Dès la fin 2017 des actions de réflexion et de mutualisation des approches ont été réalisées par les différents services informatiques des Communes de GPSO. Les communes de Sèvres, Meudon, Boulogne, Ville d’Avray et Vanves sont acteurs et contributeurs importants sur ce sujet pour une approche commune et une éventuelle mutualisation du délégué à la protection des données dans l’hypothèse ou celui-ci serait externalisé. Les sujets sont nombreux et complexes et s’inscriront dans le temps dans un processus étape par étape permettant de remettre à plat progressivement tout le fonctionnement interne de chaque Commune : sensibilisation et responsabilisation des utilisateurs, actions de traitement des données, inventaire des durées de conservation, analyse des outils de requête multi bases et des banques de données structurées et éventuellement non structurées présentes sur les postes de travail et sur le réseau local. L’analyse des relations contractuelles et  juridiques avec les tiers de confiance et les fournisseurs de la Commune va également être engagée afin de travailler sur le droit à l’effacement et à la portabilité mais aussi sur le système de sécurité de nos informations.  Afin de travailler à ces questions, une approche de diagnostic et de préconisation avec un prestataire spécialisé est privilégiée dans un premier temps avec une préférence pour la désignation d’un délégué à la protection des données en externe. Une somme de 20 000€ a été inscrite au budget 2018 pour engager cette prestation au plus tôt. La ville de Vanves fera le maximum  pour traiter cette question particulièrement complexe avant le début du mois de juin prochain».

  • MALAKOFF ADOPTE UNE DEMARCHE A L’OPPOSE DE VANVES POUR AMENAGER SON ENTREE DE VILLE

    «La démocratie n’est pas vaincue par le froid» constatait on Mardi soir à Malakoff, alors que la neige menaçait de retomber. Prés de 500 habitants, dont quelques vanvéens,  ont assisté à une réunion publique dans le préau de école Jean Jaurés,  consacré à l’aménagement d’un projet dénommé «la porte de Malakoff». Du jamais vu à Vanves, sauf du temps de projets comme l’îlot du métro, Cabourg au début des années 2000, et le lancement de la tour Triangle, un peu plus tard

    Il s’agit de la porte de Vanves derrière le Périphérique, côté Malakoff, autour cette tour de l’INSEE à la silhouette caractéristique qu’elle doit quitter au printemps, avec la faculté de droit, un gymnase et un groupe scolaire, soit prés de 14,5 ha. Il s’agissait pour la maire de Malakoff, Jacqueline Belhomme (FG/PC), en présence des maires du XIVéme et de Vanves, de présenter la démarche participative avec la population «pour imaginer un avenir, faire tomber des frontières, réaliser un beau projet pour l’entrée de Malakoff» comme elle l’a expliqué en ajoutant. «On ne veut plus travailler sans les uns, sans les autres. Face au  chamboulement institutionnel annoncé, on veut marquer  le coup. Les habitants nous l’ont dit : La ville nous appartient. Ne faîtes rien dans nous !».      

    Une démarche à l’opposé de celle adopté pour la porte voisine, Brancion qui a fait l’objet de l’appel à projet «Inventons la MGP» initiée par la Métropole du Grand Paris (MGP) avec Ville de Paris et Vanves, avec désignation par un jury – il n’y avait qu’un seul candidat -  le groupement Woodeum : Celui-ci a prévu une résidence (en bois) pour étudiants au dessus du Périph, pour jeunes travailleurs à côté etc…. Quant à la population, elle aura droit à une réunion publique de présentation du projet quand tout a été décidé et arrêté. Pour la future porte de Malakoff, rien de tel, même si sa municipalité a décidé de travailler avec un aménageur, Citallios, ex-SEM92,.«On sait que ce départ de l’INSEE est appétissant pour les promoteurs. On a dit non ! On préfére demander l’avis de la population, évaluer les besoins, se mettre en position de peser avec elle pour construire un vrai projet de ville qui corresponde à notre projet de société. On n’a pas de maquette, ni de plan, nous sommes vraiment en amont du projet» a-t-elle ajouté.

    D’ailleurs la ville a pris ses précautions en instituant un périmére d’études pour montrer qu’elle se préoccupait de l’avenir de ce quartier, en interconnexion avec Paris et Vanves. A la suite de cette réunion où se sont exprimés les habitants, seront organisés une balade-visite exploratoire du site, des ateliers thématiques et une réunion de travail… pour aboutir à une feuille de route établie avec les habitants que leur maire intégrera dans l’appel d’offres présentés aux équipes d’architectes. Intéressant comme démarche

  • LA PHOTO DU JOUR A VANVES : TOUJOURS LA NEIGE

    Les réseaux sociaux sont remplies de photos de Vanves sous la Neige, alors que débutait hier soir un nouvel épisode neigeux moins brutal que Mardi soir de la semaine dernière. Cette fois-ci même les sableuses étaient de sorties avant