Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vidéoprotection - Page 2

  • CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES : DE LA CONTRITION A LA CONCERTATION

    En dehors du débat d’orientation budgétaire (DOB), le conseil municipal de mercredi soir a été marqué, notamment par une question orale du groupe PS sur l’armement de la police municipale, la création du CESEL (Conseil Economique social environnemental local), un avis négatif sur la dissolution de l’EPF (Etablissement public Foncier) des Hauts de seine (sur lequel le Blog reviendra)… Il avait commencé par un acte de contrition du maire, ce qui est rare, qui a reconnu s’être trompé à propos de l’incident sur l’amendement déposé par le PS sur les tarifs de la piscine, car il s’était référé à l’ancien réglement intérieur du conseil municipal, en refusant que Gabriel Attal – qu’on n’a pas entendu lors de ce conseil -  le présente. « Il sera examiné en commission, et le service des sports méne une étude sur ses utilisateurs » a-t-il indiqué. « On aurait pu éviter cet incident, si on s’était mieux écouté » a répondu Anne Laure Mondon, présidente du groupe PS. Enfin, chaque conseiller municipal a trouvé, sur son pupitre, un exemplaire de « Charlie Hebdo » paru après l’attentat rangé discrètement dans une enveloppe.    

    ARMEMENT : « Bien que l’équipement en armes de poing de la Police Municipale ne puisse pas se décreter dans l’urgence, car elle nécessite pour le moins, une formation préalable et une organisation appropriée, monsieur le maire êtes-vous favorable à l’armement de la police municipale de Vanves ? » a demandé Jean Cyril Le Goff (PS) à  Bernard Gauducheau (UDI). Et c’est ce dernier qui a répondu, et non Marie Françoise Goloubtzoff, maire adjoint de la sécurité (qui y est favorable) en deux temps : Le premier sur le thème « les collectivités locales se méfie d’un gouvernement qui ne leur a pas fait de cadeau et qui continue à en faire les supplétifs de ses politiques nationales. Après les avoir tondu, il veut les enrôler » tout en constatant une diminution des effectifs de la police nationale qui, à Vanves, se traduit par le fait que 1/3 des effectifs du commissariat (40 postes) n’est pas pourvu. Ensuite sur le thème « il n’est pas souhaitable d’équiper en armes létales la police municipale de Vanves, ni de lui faire remplir des tâches sécuritaire et de se retrouver ainsi dans des situations dangereuses  » a-t-il expliqué en souhaitant qu’elle se limite à ses tâches actuelles (sécurité de proximité, application des arrêtés du maire… tout en collaborant étroitement avec la police nationale, comme c’est le cas, actuellement.  

    VIDEOPROTECTION : Le Conseil municipal a décidé de l’achat d’une 12éme caméra de vidéoprotection qui sera installé à l’îlot du métro, sachant qu’une caméra coûte 21 282 € pièce  dont la subvention ne couvre qu’un tiers de la dépense.  « La vidéosurveillance est une atteinte aux libertés libertés publiques, et son efficacité n’a pas été démontré, ni vérifié » a tonné Boris Amorioz (FdeG/PC). « Nous avons des études qui nous disent que c’est utile ! » a répliqué Bernard Gauducheau. Jean Cyril Le Goff a fait remarqué que d’autres zones pourraient être concernées comme le square Marceau, le centre administratif où des jeunes se regroupent le soir

    PREVENTION : Comme chaque année, à cette période, la ville fait une demande de subventions de 39 600 €(29 000 € en 2014) pour le financement d’actions de prévention de la délinquance menées par l’ESCAL et la pôle Jeunesse 11/15 ans,. Valérie Mahey (PS) s’est étonnée du montant supérieur de 10 000 € par rapport à l’année dernière en demandant s’il y avait une ou plusieurs actions nouvelles. « On demande toujours plus mais il n’y a pas d’actions nouvelles » a indiqué MF Goloubtzoff (UDI). « On a une culture de la subvention » a ajouté le maire. Du coup V Mathey (PS) a souhaité que l’on explore des pistes pour obtenir  des aides pour lutter contre la radicalisation. Cette subvention permet de financer des bourses au permis de conduire et des formations aux premiers secours, le club 11/17 ans, « le soutien à la parentalité » du service Jeunesse avec l‘organisation de mini séjours et en semi-autonomie, un atelier hip-hop et des interventions en milieu scolaire sur le bon usage d’Internet , les opérations « le labo des sciences citoyennes, « Coup de pouce », Coup de pouce Clé » du service Education, « club santé » et « jeux dangereux du service prévention  

    PMI/EDAS : Le Conseil Municipal a avalisé la cession du local de l’ex-trésorerie principale (365 m2) dans l’immeuble de la Poste place de l’Insurrection pour 1,6 M€ au Conseil Général des Hauts de Seine qui y installera le centre PMI et la permanence EDAS (Espace Départemental d’aides Sociales). Boris Amoroz (FdeG/PC) n’en constata pas moins que cette cession qui semble apporter que des avantages aux vanvéens, met en cause les profits que peuvent en retirer les promoteurs immobiliers ». – « Heureusement que certains font encore des profits dans ce pays » répliqua Bernard Gauducheau. 

    CESEL : Tous les élus de droite comme de gauche se sont disputés la paternité de cette proposition : « Nous sommes sensibles de voir que vous reprenez une de nos propositions, inscrite dans le programme de la liste conduite par Antonio Dos Santos. Plus de démocratie ne peut être qu’utile » a déclaré Valérie Mathey (PS). « Mais 61% ont retenu notre proposition » a répliqué Bernard Roche(UDI). « Mais nous avons sorti notre programme avant le votre » répliquait elle. « On en avait parlé bien avant les élections, lors de réunions publiques. Après, il faut le faire fonctionner » ajoutait Bernard Gauducheau. Lucile Schmid (EELV) a rappelé que les Verts avaient fait beaucoup de propositions allant dans ce sens, mais plus loin que cette instance en permettant aux vanvéens de saisir d’une question le conseil municipal. Elle a suggéré de faire  de même en donnant la possibilité à ce CESEL de faire des propositions reprises par le Conseil Municipal.

  • AU CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES : Lorsqu’un vert dérape lors d’un vif débat sur la vidéoprotection

    Le Blog de Vanves revient cette semaine sur le Conseil Municipal du 6 Février qui a étudié de nombreux dossiers importants comme la sécurité et la prévention, avec la question de Valérie Mathey (PS) sur les incidents qui seccouent depuis 9 Mois la rue de Châtillon et les suites de la réunion publqe du 31 Janvier 2013.

     

    Ainsi le Conseil municipal a autorisé le maire à faire toute demande de subvention de subvention pour financer la vidéoprotection dans les rues de Vanves. Dix caméras ont été installées depuis 2005 sur la voie publique : placces de la République, du Président Kennedy, rues Auguste Comte, Jean Jaurés, Carrefour Albert legris, rues Dardenne, Falret et au  Fun Park. Une onziéme caméra a été installé à l’angle des rues de la République et Dardenne, à la suite de plusieurs actes de vandalismes commis sur les vitrines de certains commerces de ce secteur et ede regroupements de personnes perturbant la tranquillité du quartier. « Nous vous avons demandé une évaluation de la vidéoprotection qui n’est qu’un outil qui doit s’additionner à d’autres  dispositifs » a réagit Valérie Mathey (PS) en demandant « combien d’actes de délinquance ont pu être empêché » tout en insistant. « Ce sont des caméras pour voir ce qui se passe. Surtout lorsqu’il y a des fautes graves. Elles font fuir les délinquants » a tenté d’expliquer Laurent Lacomére (UMP) maire adjoint chargé de la sécurité. « On peut très bien évaluer. Cela se fait dans d’autres villes » a surenchérit Jean Cyril Le Goff (PS). Du Coup, Pierre Toulouse (EELV) s’est énervé et a dérapé : « Pour que cela soit vraiment efficace, on pourrait mettre des armes à feu à côté des caméras. Allez jusqu’au bout de vos idées ! » - « La vidéoprotection est un outil de haute technologie qui ne permet pas d’avoir une évaluation scientifique. Mais nous avons réussi à faire cesser certains actes, vols, dégradations. Mais cela reste ponctuel » a ajouté Bernard Gauducheau (UDI).  

     

    Dans le même temps, le conseil municipal a fait une demande de subvention de 67 300€ pour le financement des actions de présention de la délinquance au conseil Général des Hauts de Seine comme chaque année. Des actions de prévention réalisées par ESCAL, le pôle Jeunesse 16/25 ans, le service de l’éducation et de la prévention Santé : « La bourse au permis de conduire » (2800€) ; « la formation générale au BAFA » (1500 €) ; « Je(ux) jeunes citoyens- le labo des sciences (10 000 €) qui sont une réflexion sur les notions de citoyenneté, de démocratie, de la place des institutions, la portée des régles et de la loi à partir de jeux collectifs ; « Coup de pouce «  (10 000€) qui est une aide aux devoirs personnalisée d’enfant en élémentaire ; « Coup de pouce CLE » (5000 €) qui est un suivi individualisé par groupe de 5 éléves de CP repérés en difficulté d’apprentissage de la lecture ;  « Club santé (50000 €) ; « Jeux dangereux » (5000 €) ; « Club 11/17 ans » (10 000 €) qui est une nouvelle action ; « soutien à la parentalité » (8000 €) ; « Organisation de mini-séjours et en semi autonmie » (4500€) pour les 11/17 ans ; « Pôle création  nu^érique «  (1000 €), « interventions en milieu scolaire » (2500 €) avec des ateliers de prévention et de sensiblisation au bon usage usage d’Internet au sein des établissements scolaires ».  

  • BUDGET DE LA VILLE DE VANVES : DES EFFORTS MALGRE LE CONTEXTE ECONOMIQUE DE CRISE

    Profitant d’une accalmie dans l’actualité au lendemain de ce 1er tour des présidentielles et de ses vacances de printemps qui ont éloigné les vanvéens de leur ville, le Blog revient sur le budget 2012 de la ville de Vanves en s’intéressant aux charges nouvelles du budget de fonctionnement (32,84 M€)  où le personnel représente 63,76% des dépenses avec 20,9 ME (- 7,71% par rapport à 2011).

     

    Elles concernent plusieurs domaines de la vie municipale

     

    Vie Culturelle : + 90 000 € soit 83 000 € pour le Cinéma, le théâtre, l’action culturelle avec la consolidation de la programmation d’Art Danthé  et  7 000 € pour la bibliothéque pour une manifestation qi s’est déroulée au début de l’annnée le cadre de la « Science se livre » sur le théme de la magie. Occasion d’apprendre que la bibliothéque a acquit 3 609 livres en 2011 et les vanvéens ont emprruntés 84 6906 livres (+5,45%)  en 2011. Les Archives ont prévus en 2012 une exposition et une conférence présentant les résultats de l’étude des données scientifiques issus de la fouille archélogique préventive menée au 20 rue de la République.

     

    Espaces verts : + 66 000 € pour l’entretien des espaces Verts  non transférés à GPSO

     

    Domaine public : + 62 000 € avec notamment le contrat d’entretien du cimetière (40 000 €)

     

    Urbanisme : + 32 000 € en raison des frais d’études (+24 000 €) sur la « domanialité du Plateau » où il s’agit de déliminer exactement qui est propriétaire de quoi entre la ville, les bailleurs sociaux, les syndics… et le « cahier de recommandations architecturales et environnementales des terrains Briand ». L’année 2012 sera consacrée à la préparation de la consultation pour une opération d’aménagement à mener sur les terrains A.Briand, à une participation à la définition et à la mise en oeuvre de la politioque communautaire en matière d’habitat (élaboration du PLH, lancement de l’opération Habitat Qualité).

     

    Affaires générales : +23 000 € avec le courrier (+11 000 €) et l’achatde cartes de stationnement (+12 000 €)

     

    Prévention sécurité : +20 000 € avec la mainteance du systéme de vidéoprotection (+17 000 €) et les acquisitions de disque de stationnement conformes aux normes européennes

     

    Loyers et charges de copropriétés : +18 000 €

     

    Impots : +15 000 € concernant principalement la taxe sur les bureaux

     

    ESCAL et le secteur des jeunes (11/25 ans ): + 95 000 € pour une augmentation de places ateliers-séjours

     

    Protocole : + 96 000 €  du fait de la propgression du nombre de participants à la réception du personne et du renforcement des manifestations en direction du commerce

     

    Petite enfance : +85 000 € avec la mise en place d’ateliers arts  plastiques et miusique au Relais Assistance Mazternelle et la constitution d’un stock de fourniture en prévision de l’ouverture de la nouvelle créche rue de Chatillon

     

    Action commerciale : +88  000 € avec la consolidation des anmations mises en place et le partenariat avec le FISAC

     

    Nettoyage des locaux : + 7 000 € du fait de l’augmentation des surfaces avec l’espoace Cabourg

     

    La Citoyenneté : + 36 000 € en raison du nombre de scrutins en 2012

     

    Associations : L’enveloppe a augmentée de + 27 000 € dans les subventions attribuées aux associations

     

    Des économies ont été rendus possible de – 200 000 € sur les bâtiments du fait de la fin de la location des structures provisoires de l’école élementaire du centre (-185 000 €), sur les fournitures et  l’entretien (-76 000 €) et sur les fluides (-61 000 €) hors carburant ;  de – 76 000 € sur les animations, la vie associative et le jumelage dont – 5000 € sur les animations sportives. Le bal du 14 Juillet a failli en faire les frais, puisque la Municipalité avait un moment envisagée de le suprimer puis réinscris finalement devant le tollé qui cela aurait suscité. Enfin  - 85 000 € du fait de la rationalisation de la politique globale d’achats de la ville.

     

    A Suivre….