Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

skate park

  • LA REUNION PUBLIQUE DU PLATEAU DE VANVES EN BREF

    Cette réunion publique de quartier du Plateau a permis en dehors du projet Mixcité, et du Périph, d’aborder bien sûr d’autres questions et projets, comme le budget 2019 de la commune présenté par Bertrand Voisine, maire adjoint – dommage que  les principaux investissements annoncés et programmés ne soient pas illustrés par des photos dans le power point qui se limité à une liste illisible, alors que c’est le cas dans Vanves Infos  – les travaux tant de GPSO et de la ville.

    Budget 2019 : «On est dans la moyenne en terme d’imposition. On a réduit de moitié notre endettement grâce à la vente des terrains Aristide Briand (16 M€). On essaie d’avoir le moins recours à la fiscalité»a expliqué le maire en reconnaissant qu’elle repose plus sur les ménages que sur les entreprises, mais sans en avoir augmenté les taux, tout  «en faisant appel aux  subventions ». Une question sur la suppression de la taxe d’habitation l’a amené préciser « qu’une telle décision peut se discuter. Mais il est bon qu’il y ait une participation. Car lorsque tout devient gratuit, on n’a plus le sens des valeurs. Le gouvernement a prévu un dégrévement, c’est-à-dire que vous ne payerez plus de taxe d’habitation et l’Etat remboursera les communes»

    Woodeum : Le maire a indiqué que le permis de construire devrait être déposé en Juin, et un avis de l’Autorité Environnementale sera rendu dans les deux mois suivant au plus tard. La consultation citoyenne aura alors lieu par voie électronique, avec obligation de présenter une synthése des observations et d’indiquer pourquoi elles ont été ou non retenues. Tout en faisant remarquer « qu’on a eu ,avec cet appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris», une occasion de requalifier la porte Brancion sans que cela coûte à la ville et à Paris». Guy Janvier, s’est inquiété de la disparition de ce petit espace sportif et vert à l’angle de la rue Jean Bleuzen qui sert aux jeunes du coin. «Le Fun Park sera réaménager de l’autre côté du Fun Park» lui a  répondu le maire en ne s’empêchant pas d’envoyer une pique à son prédécesseur  à la mairie, lorsqu’il s’est félicité de l’attribution d’une 3éme Fleur à Vanves en 2018. «Rien n’était fait en matière de fleurissement dans la ville avant mon arrivée (en 2001)». Ce qui a fait bouillonner Guy Janvier «C’est n’importe quoi. On n’avait certes pas une Fleur, mais la ville était fleurie » confiait il

    MacDo : Des riverains se sont plaints de trafics sur cet petit espace sportif  dés la fin de l’après midi et devant le MacDonald jusqu’à 3H du matin. «J’ai été sensibilisé sur le sujet. On a prévu de convoquer le directeur du MacDonald et de voir la solution avec la police. IL est vrai qu’il est ouvert toute la nuit, et que ce n’est pas propice à la tranquillité. Mais nous trouverons des solutions ! » a répondu Bernard Gauducheau. « Mais depuis deux mois, ces jeunes s’attroupent là et hurlent » insiste un autre riverain. «Le souci est identifié !...Mais on n’a plus de BAC au commissariat de Vanves comme c’était le cas voilà quelques années. Et on me dit qu’on est une ville sûte, lorsqe je demande de nouveaux effectifs » a-t-il répondu en précisant bien, à la suite d’une autre questions,  quelles étaient les missions de la police nationale et de la police municipale.  

    A Suivre…

  • LE PROJET WOODEUM AUX PORTES DE VANVES SUSCITENT DES QUESTIONS AU CONSEIL MUNICIPAL

    Deux questions orales ont été posés par Boris Amoroz (FG/PC) et Anne Laure Mondon (PS)  sur le projet baptisé « Woodeum » prévu à la porte Brancion  à la limite de Vanves et au dessus du Périph au niveau de la rue Louis Vicat, dans le cadre de l’appel à projet « Inventons la Métropole du Grand Paris ». Il s’agit de la création d’une résidence étudiante d’environ 157 logements étudiants, associée à un commerce en pied d’immeuble d’environ 90 m² . Ce grand bâtiment en « L » occuperait l’angle des rues Jean Bleuzen et Louis Vicat.   «Encore des projets qui arrivent d'en-haut, pondus par des cabinets parfois hors-sol, sans échange avec la population riveraine, pour connaître ses besoins, ses aspirations, pour construire un projet s'intégrant à l’environnement, et partagé avec tous » constatait Boris Amoroz en s’étonnant que le maire ait annoncé lors d’un précédent conseil municipal que «l’opposition  serait associé à cet appel et à cette attribution, à condition qu'elle soit minoritaire dans l'avis final exprimé. Je n'ai, sauf erreur de ma part, toujours pas reçu d'avis de votre part pour participer à la consultation sur ce sujet. Vous avez donc réussi à avoir un avis de l'opposition qui soit encore moins que minoritaire, puisque vous n'avez pas échangé avec nous ! Quant à établir une phase de concertation avec la population, comme je vous en avais parlé lors de ce Conseil Municipal, il semble bien que ça ait aussi été ignoré ».

    Ils ont tous les deux posées des questions :

    - Parmi les terrains de sport situés à l’entrée de Vanves, publics, gratuits, de libre-accès, au bénéfice de tous & appartenant à la collectivité, à savoir le terrain de football, le terrain de basket-ball et le skate-park, lesquels seraient détruits pour laisser la place à ce projet ? Aurions-nous toujours trois terrains de sport ?

    - Le projet prévoit de construire trois terrains de futsall (et une salle de crossfit), gérés par l'entreprise LE FIVE, qui seraient payants. Dans l'établissement de Bobigny de cette entreprise, les tarifs varient de 60€ à 100€ pour une heure de terrain de futsall. Pensez-vous, monsieur le Maire, que ceci soit accessible aux jeunes Vanvéens ou aux jeunes Parisiens ? Ne pensez-vous pas qu'il s'agit d'une régression en termes d'accessibilité sportive ? La mairie couvrira-t-elle une partie de ces prix pour les Vanvéens ?

    -Au sujet de la résidence étudiante LERICHEMONT, filiale de la RIVP, quel serait exactement le statut des 157 logements étudiants ? Rentreraient-ils dans le cadre de la convention de partenariat entre LERICHEMONT et le CROUS, qui en fait des logements étudiants à tarif raisonnable (entre 230€ et 500€) ? Et non, comme nous en avons trop sur Vanves, des chambres Nexity-Studea louées entre 702€ et 810€ ?

    - Quel serait le montage financier pour les terrains du projet où la ville de Vanves serait concernée ?

    -  La résidence pour jeunes travailleurs placée au-dessus du boulevard périphérique offrira-t-elle une qualité de vie suffisante en termes de pollution visuelle, sonore et atmosphérique ?

    « Vous indiquez dans le « Vanves Infos » qu’une large concertation sera prochainement mise en place dans le but d’associer les riverains Vanvéens et Parisiens et qu’une réunion publique serait prochainement organisée en collaboration avec la Ville de Paris afin de présenter aux riverains le projet sélectionné pour la Porte Brancion. Quel sera l’objectif exact de ces réunion/concertation, quelle sera la méthodologie de concertation et où se trouvent les marges de manœuvres encore envisageables ?  Enfin, dans votre programme 2014-2020 vous indiquiez vouloir requalifier les entrées de ville de Vanves avec notamment la Porte Brancion. La construction d’un tel bâtiment en angle vous parait-il de nature à requalifier de manière optimale une de nos principales entrées de ville, qu’il aurait été plus judicieux d’embellir que de bâtir ? »

    Pascal Vertanessian, maire adjoint à l’urbanisme, a été chargé de répondre à « ses deux séries de questions qui portent de façon quasi identique sur le même objet ». Il a tout d’abord précisé «sur la concertation concernant ce projet que jusqu’au 18 octobre, date de désignation du lauréat, aucune information ne devait être diffusée sur l’offre présentée qui, conformément au règlement de l’appel à projet, devait rester confidentielle jusqu’à la désignation officielle du lauréat. S’agissant d’un projet conjoint Vanves-Paris, la future opération vise à créer des liens sur un tissu profondément dégradé à cet emplacement et à aménager une continuité urbaine entre les deux villes . Dans cette logique la communication et l’information seront menées conjointement par les deux villes concernées ; tout cela s’organisera courant janvier 2018 ». Ensuite que « le règlement de la mise en concurrence organisée pour cet appel à projet  exige que le projet retenu ne soit pas modifié substantiellement après qu’il ait été choisi par le jury ».

    Enfin sur le  devenir du Fun Park et du Skate Park,  « nous pouvons d’ores et déjà répondre que le Skate Park ne sera pas impacté par l’opération. Les terrains du Fun Park seront occupés par l’immeuble en projet mais un espace sportif sera reconstitué à proximité offrant les mêmes possibilités de pratique et les mêmes conditions d’accès.Le montant de cession de la parcelle n’est pas encore définitivement arrêté car celle-ci appartient à l’Etat et les services de France-Domaine ne seront en mesure de donner leur estimation définitive que courant janvier ». Il a précisé que sur les questions juridiques et administratives, des négociations sont encore en cours tant du côté parisien que du côté vanvéen avec les futurs gestionnaires et le constructeur.

    A l’interrogation d’AL Mondon de savoir « si  le projet constitue ou non une opération de requalification, nous pouvons sans trop de risques répondre que ce projet qui permet l’arrivée d’une population jeune et active de plusieurs centaines de personnes, qu’il  prévoit de nouveaux lieux de vie et d’animation : commerces, restaurants, bars, espaces de pratique sportive, qu’il veut créer du lien social à travers une initiative innovante d’agriculture urbaine et de jardins partagés, qu’il  propose des modes de construction innovants et une architecture de  qualité. Il va entrainer une requalification des espaces publics et réunifier une zone de fracture urbaine. Il va nous faire oublier l’ancienne décharge sauvage de la porte Brancion…

  • PLATEAU DE VANVES : ENTRE UN SKATE PARK PRESERVE ET UN KIOSQUE A JOURNAUX ESPERE

    La première réunion publique de quartier de l’automne 2016 s’est tenu à l’école Marceau lundi soir où le maire et son équipe ont le plein. Il est vrai qu’elle concernait le Plateau avec un point important sur le plan de reconquête de ce quartier avec une vaste opération de requalification étalée sur 3 ans. Occasion de faire le point  sur l’état d’avancement du dossier avec les premières interventions programmées en 2017, sur les travaux menés par GPSO et par la ville comme d’habitude dans ce genre de réunion, de présenter le projet de reconquête du secteur portes de la Plaine/Briançon  qui entre dans le cadre de l’appel à projet « Inventons la Métropole du grand Paris » qui donnera l’occasion à Vanves et au XVéme arrondissement de requalifier tout ce secteur à l’abandon depuis des années pour en faire un véritable espace urbain et non une entrée ou une sortie de ville surtout lorsqu’on parle de métropole. Sujets sur lesquels reviendra le blog avec le dossier de la navette municipale qui sera présenté dans les deux autres réunions de quartier  avec quelques changements notoires puisqu’elle sera payante à partir de l’année prochaine.

    A cette occasion,  Pascal Vertanessian, maire adjoint à l’urbanisme a présenté le projet de réaménagement du skate Park (photo du démontage de l'ancien)  arrêté après concertation avec des vanvéens dans un  groupe de travail qui s’est réuni 5 à 6 fois, composé de passionnés, pére d’enfants passionnés ou d’anciens roulants qui sont intervenus durant cette réunion. Ils ont permis à la ville de choisir des modules robustes en béton et glissants et les matériaux nécessaires pour les pistes,  d’arrêter l’agencement qui ressemblera un peu à ce qui existait auparavant, même si le terrain sera quelque peu décalé pour gêner le moins possible le voisinage, et fermé la nuit à partir de 22H, « ce qui permettra d’avoir un contrôle sur ce terrain » comme l’a précisé le maire. « A un  moment, on nous a accusé de vouloir le supprimer. Mais il était devenu dangereux et la responsabilité du maire était engagé en cas d’accident. D’où notre volonté de le refaire » a-t-il ajouté en faisant remarquer que la ville de Vanves avait été l’une des premières communes à ouvrir un tel espace voilà quelques années, alors que maintenant tous ces voisines en possédent un.  

    Une question a été posée par Guy Janvier sur l’absence de papeterie/Vente de journaux sur le Plateau depuis les fermetures des boutiques de la rue Bleuzen et V.Hugo. « Il est dommage que l’on ne puisse plus acheter un journal dans le quartier depuis que M .Buire a fermé quelques mois après le 52 Bleuzen » constatait il. « Doclogic est prêt à prendre le relais. Mais c’est loin du Plateau » a reconnu le maire en expliquant que « la papeterie de la rue J.Jaurés a fermée parce qu’elle ne fonctionnait plus. Notre manager du commerce a des contacts avec Médias Kiosque. Mais on n’arrive plus à trouver des gens pour assurer un tel commerce et s’investir, pour de multiples raisons. La solution serait d’implanter un kiosque. On n’a pas pu le faire rue J.Jaurés à cause de son poids sur la dalle » a indiqué le Maire qui reconnait que « le dossier n’est pas facile ! ».