Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tarifs - Page 2

  • AU CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES : De nouveaux tarifs pour le stationnement payant

    L’autre gros morceau du dernier conseil municipal de l’année (2012) avant la fin du monde, sur lequel le Blog Vanves Au Quotidien revient dans le courant de cette semaine,  concernait les rapports annuels 2011 des délégations de services publics : marché, restauration scolaire et fourrière avec de nouveaux tarifs pour le stationnement réglementé.

     

    Jean Cyril Le Goff  (PS) a regretté, à l’occasion du rapport du concessionnaire du Marché,  « d’avoir ses rapports d’activités  2011 à la fin de l’année 2012. On aurait aimé les avoir plus tôt ! »- « Ce n’est qu’une photocopie de ce qui se passe. On réagit plus tôt et très vite » l’a rassuré Alain Toubiana (UDI) conseiller municipal chargé du commerce. Fabian Estellano (PS)  a constaté que « ce rapport montre l’intérêt des commerçants sur les problèmes d’hygiéne, de publicité, de visibilité dans la ville, d’animations du marché, et de stationnement où on a encore beaucoup de chose à faire et sur lesquels nous avons insisté » – « C’est leur outil de travail ! Il est évident qu’ils s’y intéressent » lui a répondu Alain Toubiana. « Le rapport 2012 apportera des réponses à M.Estellano, notamment sur le stationnement » a ajouté Bernard Gauducheau. Jean Cyril Le Goff (PS) est revenu sur l’idée d’un marché, place de la République, le dimanche matin ou des animations commerciales comme le village des territoires. Et même sur la suggestion de faire du Centre Ancien/Saint Remy chaque week-end un espace piétonnier. « On a déjà eu des expérimentations pour essayer de définir le meilleur parti à prendre »  a répondu le maire. Sur la restauration scolaire, à une question de Valérie Mathey (PS), Bernard Gauducheau et Marie Françoise Goloubtzoff ont indiqué que la ville travaillait sur la réduction des repas jetés et sur la responsabilisation des parents lors des inscriptions à la cantine.

     

    Avec le rapport de la société gérant l’enlévement des voitures et la mise en fourrière, le conseil municipal a abordé une séquence circulation, stationnement : 433 véhicules ont été mis en fourrière en 2011 dont 357 par la police municipale. « C’est le fruit de notre politique de stationnement et de la mise en place d’un barriérage autour du quartier du Parc des Expositions » a constaté Laurent Lacomére (UMP) maire Adjoint chargé de la sécurité. Jean Cyril Le Goff s’est réjoui de savoir que le prestataire utilise des véhicules roulant au colza et fait ainsi un effort de développement durable. Il a interrogé la municipalité sur le devenir de la pré-fourriére de la contre allée Jullien durant les salons : « Elle sera maintenue » selon B.Gauducheau et L.Lacomére qui ont soumis au Conseil municipal le renouvellement de la délégation de service public.

     

    Enfin, ils ont proposé de revoir les tarifs du stationement réglementé sur les 3 zones, « la ville devant en priorité favoriser le stationnement de ses résidents qui sont les demandeurs les plus importants, et la rotation des places dans les zones commerçantes, pour garantir l’accessibilité aux commerces ». Dans la zone Rouge le stationnement est limité à 2H du lundi au samedi inclus (0,10 € les 20 premières minutes et 1 € pour 1H, 2€ pour 2H. De même en zone orange pour les non résidents  et les résidents ne disposants pas de carte, sachant que la durée de stationnement a été allongé à 3H pour 3€ et à 4H  pour 4€. Pour les résidents disposant d’une carte, le tarif initial qui est de 1 € pour un jour, 5 € pour la semaine, a été ajouté une possibilité intermédiaire de 2 jours pour 2 €.

     

    Un premier bilan de l’extension de ce stationnement réglementé depuis l’été 2012 permet de constater une meilleure rotation sur les emplacements, la disparition des voitures ventouses qui facilitent le stationnement des résidents. « Le desserrement de la pression sur les emplacements et l’amélioration des conditions générales ont permis également de diminuer fortement les stationnements irrégiliers et gênants (sur trottoirs, passages piétons…) ». Enfin, pour les garagistes, autos-écoles et autres professions de ce genre, la ville a crée un tarif spécifique de 4€ par véhicules et par jour. Le groupe PS a fait part de son scepticisme sur ses modifications tarifaires. Surtout dans le quartier du parc des expositions, où les visiteurs n’iront pas dans les parkings de Viparis (gestionnaire de Paris Expo) qui pratiquent des tarifs hors prix par rapport aux tarifs vanvéens :   « On vous demande de revoir les choses » a déclaré Jean Cyril Le Goff. « On peut s’adapter si nous voyons qu’il y a des problèmes » a répondu Bernard Gauducheau