Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

plateau de vanves - Page 5

  • LA FEUILLE DE ROUTE MUNICIPALE POUR METTRE FIN AU RETOURS DES PERTURBATEURS SUR LE PLATEAU DE VANVES

    « Les beaux jours étant revenus, les jeunes perturbateurs présents dans le quartier du plateau sont de retour également ! Faisant fi de votre arrête municipal, les tirs de mortier ont repris, de même que les rassemblements bruyants et gênants. Mr Cortes a été averti par mail de ce sujet de nuisances répétées. Le commissariat a également été contacté par des riverains et la personne qui a répondu à l'appel a dit être en train de regarder la vidéosurveillance et qu’il est préférable de faire remonter également ce sujet au Maire. Une réunion publique a récemment été organisée à ce sujet, vous avez tenté de rassurer les habitants du quartier en parlant de l’installation d’une caméra place des provinces et de la présence des médiateurs, du passage régulier de la police nationale et municipale, en vous engageant à ce qu’il n’y ait plus aucun problème… Force est de constater que tout cela n’a pas beaucoup d’effet auprès de ces jeunes qui méritent certainement une attention particulière, même si leur comportement n’est ni civique, ni très rassurant pour les habitants, particulièrement les personnes âgées et les familles avec jeunes enfants. Il serait souhaitable qu’aucun incident, dommage corporel ou de biens ne soit à déplorer pendant cette saison estivale » a déclaré Séverine Edou conseillère municipale Renaissance en posant toujours la même question lors du dernier conseil municipal le 9 Juin  : « Pouvez-vous nous détailler les actions et propositions d’amélioration que vous avez et allez mettre en place pour le bien-être et la tranquillité des habitants du quartier du Plateau de Vanves ?»

    «Voyons les choses du bon côté, votre question me donne l’occasion à nouveau de rappeler toute l’action de la municipalité conduite en lien étroit avec la police nationale. Je note la pointe d’ironie dans la formulation de votre question, à moins que ce ne soit de la méconnaissance. Bien évidemment que l’arrêté pris par Monsieur le Maire il y a quelques semaines pour interdire l’usage de feux d’artifices et de mortiers n’a pas vocation à dissuader les auteurs. Tout l’intérêt d’un tel arrêté, comme celui pris pour limiter les regroupements qui pourraient troubler l’ordre public, est de donner un outil juridique supplémentaire à la police et à la justice, pour effectuer au mieux leur travail. A la condition que les effectifs mis à leurs dispositions soient suffisants pour leur permettre d’agir avec réactivité et célérité. A ce titre, je n’ai pas eu connaissance d’élu local ou national de la majorité présidentielle qui aurait sollicité les autorités pour un renforcement des effectifs de police nationale. Nous avons pourtant je crois un ministre à notre table et une députée semble t’il très engagée sur le terrain... » a répondu Kévin Cortes, adjoint au Maire chargé de la Sécurité

    « Quoiqu’il en soit, pendant que vous posez des questions, nous agissons. Monsieur le Maire a ainsi saisi le ministre de l’Intérieur afin de s’assurer qu’une partie des 2800 effectifs annoncés en renfort en 2023 et 2024 à Paris et en petite couronne, bénéficieraient bien au commissariat de Vanves-Malakoff. Pour l’instant c’est évidemment silence radio. Notez d’ailleurs que la Commissaire de Police m’a confirmé que ses effectifs n’ont pas été sollicités à l’occasion des tirs de mortiers intervenus il y a quelques jours. Difficile dans ces conditions d’intervenir pour y mettre un terme. Je vous rappelle que l’an dernier, lorsque les tirs de mortiers s’étaient répétés, la BAC départementale était intervenue en renfort durant plusieurs jours, des fouilles avaient eu lieu ainsi que des interpellations» a-t-il  en ajoutant  que «Pour répondre spécifiquement au mail que vous évoquez qui m’a été envoyé par l’une de vos colistières, il faut le dire» -  en citant Antoinette Girondo, ex-conseillére de la majorité municipale et Présidente du Conseil de Quartier – « Notez d’abord que depuis nos récentes interventions sur site, il s’agit de la première sollicitation de riverains que nous recevons. Ensuite, et je ne remets bien évidemment pas en cause le témoignage de cette personne même s’il me laisse perplexe, je profite de la parole qui m’est donnée pour réaffirmer la pleine et entière confiance de la Municipalité envers nos forces de polices nationales et municipales. Pour ce qui est des rassemblements sur la place des provinces, puisque c’est essentiellement là qu’ils ont lieu. Je rappelle une fois encore que rien au titre de la loi, n’interdit de se rassembler sur l’espace public et d’y stationner. Et c’est heureux, car dans le cas contraire ce serait la dictature. Les tapages qui en résultent sont en revanche sanctionnables, caractérisés par leur intensité, leur durée et leur répétition».

    Kevin Cortes est ensuite revenu sur la réunion évoquée,  organisée avec les riverains le 9 mai dernier en présence des riverains du secteur et de la Commissaire de Police. «Les participants, contrairement à ce que j’ai pu lire sur les réseaux sociaux de la part de cette même colistière (étonnant non ?) ont tous été conviés en réponse à la réception d’une pétition en mairie. Ladite personne était d’ailleurs invitée, nous l’attendons toujours.  Au cours d’une réunion qui a duré plus de 2 heures, nous avons pris le temps d’écouter leurs doléances et de répondre à leurs interrogations et inquiétudes. Un plan d’action a d’ailleurs été défini à l’issue de cette rencontre, en lien la Commissaire de Police. Comme nous nous y étions engagés, nous avons procédé à l’installation d’une nouvelle caméra de vidéoprotection au niveau du Biblioclub, portant à trois le nombre de caméras dans le secteur immédiat de la place. Les images sont retransmises en direct au Commissariat et au poste de police Municipale. Nous savons ainsi que les rassemblements bruyants, bien que récurrents, ne se produisent pas tous les jours, qu’ils concernant une douzaine à quinzaine d’individus en moyenne, adolescents et jeunes adultes et ne se prolongent que très rarement au-delà de 21h. La présence des effectifs de la Police Municipale et de la Police Nationale sur site a été renforcée en prévision de la période estivale, avec pour mission de dissuader les perturbateurs et, le cas échéant, de les verbaliser et de les évincer. Bien évidemment ces rondes ne sont possibles que lorsque les effectifs ne sont pas sollicités sur d’autres missions prioritaires.  La Police Municipale a notamment pour instruction de réaliser des patrouilles dans le secteur à chaque fin de service ; ce qui est le cas quasi quotidiennement comme en attestent les comptes rendus que Monsieur le Maire et moi-même recevons. Comme l’a évoqué Madame la Commissaire lors de cette réunion, la Police Nationale répond systématiquement aux appels et intervient pour mettre fin à d’éventuelles infractions dès lors que les effectifs engagés le permettent. Appeler le 17 permet de solliciter les effectifs d’autres secteurs mais n’assure pas une intervention immédiate, les urgences restant prioritaires sur les tapages » a-t-il indiqué

    « De plus l’équipe de médiateurs mis en place par la ville a pris ses fonctions le 23 mai dernier, avec pour consigne d’intervenir de façon plus fréquente et appuyée que les autres années place des Provinces et plus généralement sur le quartier du Plateau ; sans pour autant dégrader le service rendu dans les autres quartiers de la commune. Là encore, des comptes rendus d’activité quotidiens viennent en complément de la vidéoprotection et nous permettent d’adapter nos interventions. Comme convenu en réunion des riverains, GPSO à procéder en quelques jours à l’installation de 7 bacs à orangerie supplémentaires sur la place et à l’obstruction provisoire des assises de l’îlot central. En limitant les possibilités de regroupements, nous avons poussé ces jeunes à se concentrer sous notre caméra, à proximité des escaliers menant à la galerie commerçante. D’autres aménagements sont actuellement à l’étude pour tenter, à défaut de leur faire entendre raison, de les évincer de ce site. Nos éducatrices spécialisées, qui ont un contact régulier avec un certain nombre de ces jeunes, ont pour mission de réorienter un maximum d’entre eux, les plus jeunes en particulier, vers nos dispositifs ESCAL, sports et jeunesse, qu’il s’agisse des activités en soirée au gymnase Magne ou le weekend et durant les vacances scolaires sur les nouveaux équipements de la cité scolaire Michelet. Comme chaque année, des séjours de rupture, en dehors de Vanves, sont également prévus cet été pour certains de ces jeunes. Nul doute également que la reconstruction du city-stade, ex fun park, dans quelques mois, permettra de mieux réguler ces regroupements » a-t-il souligné.

    «Enfin, nous avons relancé auprès du Parquet de Nanterre et du commissariat de Vanves-Malakoff notre partenariat relatif aux rappels à l’ordre qui nous permettent de recueillir les identités de primo-fauteurs de troubles pour les convoquer en mairie, en présence des parents. Il s’agit d’une procédure très encadrée et nous sommes ici tributaires des relevés d’identités effectués par la Police Nationale, lors de flagrants-délits. Voilà notre feuille de route pour les prochains mois. Nous n’en dévirons pas. Et nous finirons par mettre un terme à ces troubles comme nous l’avons fait partout où une telle situation a pu se présenter par le passé » a-t-il conclu 

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    EXPOGRAPH VANVES : TRAVAIL ACCOMPLI.
    «Il y a 5 semaines beaucoup nous voyaient au fond du trou et en route pour la R2!!! Non, au contraire, n’en déplaise à certains après 3 victoires consécutives,16 buts marqués contre seulement 4 encaissés, les joueurs ont montré qu’ils s’accrochaient et y croyaient pour offrir aux co présidents une belle remontée et prendre une bonne 6e place en passant devant notre adversaire du jour, Grand Vigie, surpassé 5/0» soulignait Jean Royer dans ses commentaires d’après-match. «L’envie de montrer à tous que cette équipe mérite de continuer surtout quand 3 vanvéens marquent, chacun un but, était criante, et la direction se félicite d’avoir renouvelé  sa confiance aux 2 entraîneurs contre vents et marées !!Avec un seul joueur restant de l’an passé les nouveaux qui ne se connaissaient pas nous ont permis de réussir le pari du renouvellement risqué mais accompli» fait-il remarquer en ajoutant: «maintenant place à la sérénité et au travail si on nous le permet»

    VANVES DEVRAIT S'INSPIRER DE PARIS 

    A l’occasion de la session du Conseil de Paris consacré notamment à son PLU Bio-climatique, un débat est prévu cet après-midi (à 16H30) qui peut être regardé sur le site Internet de la Mairie de Paris, où dans une des  tribunes du trés bel hémicycle de l'hôtel de Ville de Paris (sur la photo), sur le rapport  de la mission d’information et d’évaluation sur « Paris sous 50° » qui a planché pendant six mois sur 85 préconisations pour adapter Paris au changement climatique et notamment à des températures très élevées. Le «50 degrés à Paris, ça n'est plus du tout de la science-fiction» d’Alexandre Florentin (EELV) président de cet MIE en pointant l’emballement rapide du climat ses dernières années pourrait être reprise à propos Vanves qui est l’une de ses voisines et devrait s’inspirer de son PLU bioclimatique et des 85 préconisation de son plan chaud

    TIRS DE MORTIER

    Avec le retour des beaux jours, les tirs de mortiers ont fait leur retour sur le Plateau de Vanves. Rappelez-vous l’année dernière, ils avaient suscité l’exaspération et l’agacement notamment des habitants de la place des Provinces. A l’époque le maire de Vanves avait réagi, en ayant pris un arrêté le lundi 31 mai pour interdire l’usage des artifices jusqu’au vendredi 30 septembre 2022. « Les forces de police pourront s’appuyer sur cette base légale pour agir spécifiquement contre ce phénomène. Par ailleurs, notre équipe de médiateurs a été sensibilisée pour mener à bien sa mission de prévention et notre système de vidéosurveillance est exploité activement pour mettre à disposition toutes les images nécessaires demandées par la police nationale» avait il expliqué. Cette année, le maire de Vanves aurait pris un nouvel arrêté pour interdire tout rassemblement et toute consommation d’alcool sur la voie publique entre 23h et 6h du Matin sur le Plateau, et réitéré l'interdiction de l'usage d'artifices de divertissement (pétards, fusées, etc.) dans toute la ville, de jour comme de nuit.

    BOULEVARD PERIPHERIQUE

    Après une consultation couronnée d’un «non» à 85 % concernant la pérennisation d’une voie réservée sur le périphérique pour le covoiturage après les JO 2024, la mairie de Paris n’abdique pas. Elle prévoit de « modifier » son projet d’ici mi-juillet. «Nous allons apporter des modifications par rapport à la version initiale du projet», a déclaré Emmanuel Grégoire, adjoint à l’urbanisme, tout en soulignant que la participation du public par voie électronique (PPVE), était une « concertation et non un référendum ». De son côté, David Belliard, adjoint chargé des mobilités et de la voirie, affirme que la municipalité «prendra en compte les commentaires négatifs» tout en évitant de «dénaturer complètement le projet». Cette voie réservée, destinée à réduire la pollution, devrait être activée sur la voie de gauche le matin et le soir, «en semaine et/ou pendant les week-ends», selon la proposition initiale de la mairie. La mairie envisage de réduire la vitesse de 70 à 50 km/h en permanence ou uniquement lorsque la voie réservée est active.

    GABRIEL ATTAL

    Dans la stratégie de reconquête de l‘opinion  par le chef de l’Etat par des déplacements, des commentaires sur l’actualité, Gabriel Attal a bien sûr sa place  en ferraillant sur la lutte contre les fraudes fiscales et sociales : «Même si les avis peuvent être radicalement différents, ce sont des thèmes de préoccupations largement partagés et où le clivage gauche-droite a tendance à s’estomper» note un observateur politique, Plusiuirs macronistes ont repéré dans les enquêtes, une montée des critiques contre l’assistanat depuis la sortie de la crise de l’épidémie de Covid-19

     

  • DES CHANTIERS AUX PORTES DE VANVES COTE PARIS POUR CREER UN ECO-SYSTEME

    Le projet des entrées de ville au Nord de la commune a été présenté lors de cette réunion publique de quartier du Plateau, Jeudi dernier comme cela avait été le cas lors de la grande réunion publique du 3 Avril à la Palestre, avec les autres au sud avec Clamart/Issy le Moulineaux, à l’eSt avec Malakoff, à l’ouest avec Issy les Moulineaux. « Elles sont importantes parce que c’est l’image de la ville ! » avait déclaré alors Pascal Vertanessian, maire chargé de l’urbanisme. Mais ce soir là, il s’agissait plutôt des entrées de ville face à Paris entre les portes Briançon et de la Plaine, où des chantiers sont en cours ou sur le point de commencer. « L’objectif est de créer un éco systéme entre Vanves, Malakoff, Paris, et le par des expositions » avec :

    -Woodeum avec la résidence étudiante de 100 logements à l’angle Louis Vicat/Jean Bleuzen inscrit dans l’appel à projet inventons la Métropole : « la construction va bientôt commencer avec des nuisances très limitées car il n’y aura pas de bétonisation dans la mesure où l’édifice sera construit en bois certifié bas carbone avec une toiture végétalisée » a-t-il indiqué. Lors de la Réunion du 3 avril, il avait été indiqué le chantier de jeunes travailleurs au dessus du périph d’un côté de la porte Brançion, qui a plus ou moins commencé, et de l’autre un immeuble qui accueillerait une brasserie en rez-de-chaussée des salles de coworking, de sports et d’enseignement.

    - Le Fun Park avec les aires de jeux (football, basket) et le skate park seront déplacés le long de l’immeuble Mata Capital  avec des modules pour la gymnastique et la musculation demandés par les jeunes. «C’est budgeté !» a-t-il assuré, grâce à la plus-value réalisée par la ville lors du rachat du terrain du projet Woodeum à l’État et sa revente au promoteur, comme il l’avait précisé lors du débat sur le budget muiicipal 2023. Par ailleurs, des subventions de la Région et de l’Agence nationale du sport sont attendues En attendant, ces jeunes pourront faire du football en salle au gymnase Maurice Magne le Jeudi de 18H à 19H  et profiter des installations sportives extérieures du lycée Michelet le samedi

    - Le projet 360 avec la restructuration de 3 immeubles de bureaux (30 000 m2) par Mata Capital qui devrait être livré à la Rentrée 2024. «La partie la plus importante des nuisances est derrière nous. Le gros œuvre devrait être terminé fin 2023 » a-t-il indiqué. Pour l’instant, la partie la plus visible est la réalisation du tunnel ayant entrainé la fermeture de l’accés Louis Vicat. Ce chantier devrait permettre la requalification de la rue piétonne Auguste Comte qui sera  revégétaliser, mais après des travaux d’étanchéités car elle se trouve au dessus de parking. L’idée est de casser sa linéarité et planter de petits arbustres qui ne demanderont pas beaucoup d’eaux. Pour ce qui concerne la rue Louis Vicat, la ville de Vanves est tributaire de la ville de Paris. Une riveraine du chantier s‘est fait le porte-parole des locataires de Toît et Joie pour se plaindre des nuisances comme l’a déjà indiqué le blog

    - l’Hôtel Elko  de 340 chambres dont le gros œuvre est pratiquement terminé : «Le bâtiment n’est pas aussi massif et haut que prévu » a-t-il fait remarquer en précisant que le stationnement des rues rue du Moulin le long de l’hôtel Mercure sera revu grâce à l’aménagement d’une contre-allée

    - Le jardin d’enfants de 100 m2 est prévu à l’angle des rues Marcel Yol/rue du Moulin face à la rue Jean Jaurés devant le pavillon Sud. Il fait partie de la phase 3 de la retructuratoin du parc des Expositions avec un certain nombre d’autres espaces végétalisées mais qui sont reportées après 2024 à cause des JO de Paris. «Les temps changent, l’économie globale du projet peut changer. Je ne suis pas sûr que Viparis aille jusqu’au bout de son  projet. Ils ne le savent pas eux-même, d’autant plus qu’un nouveau directeur général a été nommé » a précisé le maire