Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

marché de vanves - Page 6

  • LE MUR DU CON ALLEGREMENT FRANCHIT PAR UN ELU AU MARCHE DE VANVES

    L’expression bien connue de Michel Audiard à propos des cons a été illustrée d’une manière inégalée par un élu de Vanves samedi dernier au marché de Vanves. Matinée de tractage pour les Républicains, les socialistes et les macronistes. Quelques militants PS et d’En Marche tractaient devant l’entrée du marché avec une militante de l’Alliance VITA  lorsqu’ils virent arriver la placière du marché leur expliquer qu’elle avait des « remontées »… des clients du marché qui se plaignaient de leur présence, alors qu’ils ne gênaient aucun commerçant, ni client. A croire que tous les clients du marché connaissent la placière ( ?). Faites un sondage, vous serez édifié. Surtout que certains de ces tracteurs ont l’habitude de faire attention de gêner personne dans ces circonstances. Mais elle est revenue deux fois à la charge. Très très bizarre…

    Il n’a pas fallu attendre beaucoup de temps pour en connaître les raisons. Parce que l’initiateur de l’intervention de la placière s’en est vanté devant un vanvéen  militant LR, quelques heures plus tard : « Vous avez vu, je ai les fait dégager en faisant intervenir la placière du marché. Si cela avait été vous, je n’aurais rien fait ! » lui a expliqué cet élu (sur la photo en train de tracter devant l’entrée du Marché lors de la campagne des Régionales  fin 2015) dont l’épouse  devant un militant tractant pour Macron a osée dire : « c’est une honte !». Voilà comment réagie une partie de la droite et du centre à Vanves lorsqu’ils sont face à des militants de Macron, dont certains membres sont prêt à voter Le Pen si, au second tour, il y a le choix entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Heureusement d’autres mettront un bulletin Macron mais sans le dire. Et ils ne s’en cachent pas. Regardez l’agenda de cette semaine pour être édifiée. Du jamais vu avec deux réunions de la droite-extrême, avec Charles Beigbeder Mardi, et Christophe Billan président de Sens Commun vendredi !  

  • UN SAMEDI MATIN AU MARCHE DE VANVES AVEC LES MILITANTS REPUBLICAINS, COMMUNISTES ET EN MARCHE

    Autant le Mouvement En Marche était seul à distribuer des tracts samedi dernier sous la pluie au marché et au centre commercial du Plateau, autant la plupart des partis avaient mobilisés ses militants hier matin au marché de Vanves : Les fillonistes étaient place de l’insurrection devant la Poste, comme d’habitude,  avec Isabelle Debré, distribuant un tract sur le projet santé de François Fillon qui veut « sauver de la faillite notre systéme santé ». Il est vrai qu’il vaut mieux en avoir par ces temps difficiles qui courent chez ses partisans qui faisaient grise mines, quelque peu gêné aux entournures. Ainsi que les communistes avec Boris Amoroz, conseiller municipal FG/PC qui distribuaient un tract annonçant le lancement de sa campagne pur les législatives à 19H45 Le vendredi 17 Mars à Max Fourestier. « Pour nous, il est impensable de laisser le terrain à la gauche de la trahison, la droite des affaires, l’extrême droite de la haine. C’est  d’une gauche de combat dont la France a besoin » expliquaient ils. A croire que les communistes ont sauté une étape, déjà dans les législatives alors que les présidentielles se profilent, même sils appelent à voter pour Jean Luc Mélenchon. A Moins qu’à Vanves, ce n’était pas le candidat de leur choix

    Un peu plus bas aux entrées du marché, le FN bien sûr que lesvanvéens ne voient pas très souvent, et surtout les militants vanéens du mouvement en Marche qui distribuaient le programme d’Emmanuel Macron,  ainsi que sur la place du Val (Maréchal de Lattre de Tassigny). Ils recevaient un bon accueil des vanvéens  qui venaient même leur demander de leur donner ces  18 pages où sont résumés son  programme, ce qui a étonnés ses militants venus d’horizon divers qui n’ont jamais vu cela jusqu’à présent, échangeant avec eux, malgré quelques mauvais coucheurs, pieds noirs ou anciens combattants de la guerre d’Algérie et d’Afrique du Nords qui n’ont pas appécié ses propos sur la colonisation mal compris. Dans le Parisien paraissait une interview de cet ex-général de gendarmie qui se faisait moins affirmatif concernant sa candidature. Il expliquait qu’il recherchait une investiture, d’En marche si possible, ou sinon, qu’il serait de toute façon candidat dans la 10éme circonscription (Vanves/Issy). En tous le cas les ballons gonflables ont du succés surtout auprès des enfants (Gabriel Artal et Julien Segura sur la photo). Seuls absents, les centristes, même si certtains élus UDI étaient présents dans le marché comme chaque samedi matin

  • REACTION DE BERNARD GAUDUCHEAU : NON VANVES NE JOUE PAS A LA BELLE ENDORMIE. SA POPULATION , SON COMMERCE…. SE RENOUVELENT

    Bernard Gauducheau, maire de Vanves a réagit à l’article publié le mardi 3 Janvier 2017  dans le blog évoquant Vanves, « la belle endormie »  

    « Permettez-moi tout d’abord de réfuter les propos qui m’ont été, semble-t-il, attribués et consistant à me faire dire, je cite : « je n’y peux rien ».

    Je crois bien au contraire, avec mon équipe d’élus et de fonctionnaires, que nous avons fait la preuve, au cours de ce mandat comme des précédents, de notre sens des responsabilités et denotre ténacité.

    Loin de ne pouvoir « rien n’y faire », nous avons toujours fait la démonstration de notre détermination à rendre plus agréable la vie quotidienne des Vanvéens et à résoudre les problèmes lorsqu’ils se présentent ; y compris lorsque les solutions ne dépendent pas que des prérogatives ou des pouvoirs du Maire.

    Pour ma part, déterminé je suis et déterminé je reste à préserver et à améliorer la qualité de vie de Vanvéens en usant de tous les moyens à ma disposition.

    Sur la question plus précise de l’activité commerçante à Vanves, je tiens la encore à nuancer vos propos.

    S’il est exact de dire que l’activité commerçante s’est réduite durant la trêve des confiseurs, les raisons ne sont pas à imputer à une tendance de fond qui traduirait un déclin du commerce dans notre commune, mais bien plus, je le crois, à une situation propre à la période des vacances scolaires de Noël et du Nouvel An.

    D’autre part, la fermeture de deux commerces (le Tout Va Mieux et le Pavillon Bleu), Place de la République, n’est je l’espère que transitoire et en instance de trouver de nouveaux gérants prêts à rejoindre les artisans et commerçants de la Place et de ses abords.

    Cette situation est renforcée par une réalité à Vanves : celle d’un renouvellement important de population, plus jeune, plus mobile et ayant des habitudes de consommation différentes de ce que nous avons pu connaitre il y a encore quelques années. Il en est ainsi pour la presse, dont les supports évoluent vers le numérique.

    Pour autant, la municipalité considère comme essentiel le maintien et le développement d’un commerce de proximité riche et diversifié, où se construit et s’entretient le lien social indispensable au bien vivre ensemble.

    UNE MUTATION  

    « Au-delà des discours défaitistes habituels, nous devons faire le constat d’une mutation du secteur économique dans nos villes. A Vanves, à l’exception de situations particulièrement symboliques et finalement peu représentatives, le commerce évolue et se transforme. Les commerces sont repris par une nouvelle génération de gérants dynamiques, motivés et ambitieux.

    Les idées et concepts originaux ne manquent pas et l’offre de commerces à Vanves tire son épingle du jeu malgré sa proximité directe avec Paris, ou d’autres villes ayant une activité commerçante traditionnellement plus forte.

    Nous travaillons en étroite collaboration avec les acteurs économiques locaux pour proposer aux Vanvéens une offre commerciale nouvelle. Assemblées générales des commerçants, cafés commerçants, Conseil Consultatif du Commerce Local… Les rendez-vous avec le monde économique se sont multipliés, permettant un dialogue continu et des résultats positifs.

    Ainsi,le recensement en 2016 de 276 entreprises artisanales dont près de 180 commerçants sur le territoire de notre commune, mais aussi 15 créations et reprises de commerces et d’entreprises et de nombreuses nouvelles ouvertures depuis 2015, en sont la preuve tangible.

    Les exemples ne manquent pas : la création d’une salle de sports, « l’Orange Bleue », les rénovations de l’Intermarché et du Franprix, ou encore la reprise du restaurant « Les Platanes ».

    DES NOUVEAUTES

    « En 2016 Vanves a également vu s’installer au square du métro le food-truck « En bullant », la boulangerie « Audrey » près de la gare, « Maxi Viande »rue Auguste Comte qui propose désormais des produits issus de coopératives agricoles.« Macarons de Folie » s’est agrandigrâce à son développement dans d’autres communes de France et à l’étranger. Vanves exporte ses talents : c’est une fierté !

    L’ouverture d’un point presse sur le quartier du Plateau est également à l’étude.

    Le Marché se modernise lui aussi, avec la création programmée d’une place de restauration qui offrira un lieu de partage et d’échange entre commerçants et consommateurs. Aujourd’hui, 45 commerçants s’investissent dans le Marché couvert du centre St Rémy.

    L’action municipale ne se limite d’ailleurs pas au secteur économique et commercial strict. La modernisation des espaces publics et la création de logements sont nécessairement bénéfiques à nos commerçants et à nos artisans.

    Ainsi, je crois que nous avons beaucoup de raisons d’être optimistes et positifs. Tout n’est pas parfait, nous en avons conscience, mais nous sommes déterminés, engagés et décidés à assurer à tous les Vanvéens un cadre de vie d’une grande qualité et à faire les efforts nécessaires pour avancer et combattre la critique facile de ceux qui observent mais ne s’engagent pas.

    Je considère qu’aimer sa ville c’est aussi être constructif et force de proposition, c’est mettre en lumière toutes les réussites, des plus petites aux plus visibles. Pour 2017, je formule le vœu que chaque Vanvéen, à son niveau, contribue activement à valoriser l’image de notre belle et agréable ville, dans l’intérêt de tous »