Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

licra - Page 3

  • LA LICRA TOUJOURS VIGILANTE A VANVES S’INQUIETE DES EFFETS « TRUMP »

    La section Licra de Vanves a tenu sa 32éme assemblée général « au lendemain du triste anniversaire des odieux attentats du 13 novembre 2015 » comme l’a noté Monique Abecassis sa présidente qui a eu une pensée pour ses 130 morts et aux 413 blessés dont 27 seraient encore hospitalisés. Et au lendemain de l’élection de Donald Trump : « L’inimaginable s’est produit aux Etats Unis. Le plus terrible c’est que de nos jours on peut trouver des « Trump » dans l’Europe entière… »).

    Occasion pour sa présidente de rappeler certains faits : appel contre l’Islamisme radical de 41 français musulmans malgré quelques omissions, reconnaissance de la responsabilité de la France  dans l’abandon des harkis et les massacres de ceux restés en Algérie. Mais développement sur les réseaux sociaux, des discours racistes antisémitismes, homophobes, des incitations à la haine, à la violence, l’apologie du terrorisme et  parfois même appel au meurtre face auxquels les géants du web ne réagissent pas. «Il faut savoir que chaque citoyen peut signaler des commentaires racistes, antisémites ou malveillants en saisissant l’Unité de lutte de la plate-forme PHAROS , il suffit de taper sur internet : internet-signalement.gouv.fr et que  la LICRA s’est investie dans la production de contre-discours. Une formation de militants est en préparation » a-t-elle indiquée en rappelant que la lutte contre le racisme et l’antisémitisme a été érigée en grande cause Nationale, avec la création d’une DILCRA (délégation ministérielle de lutte contre le racisme et l’antisémitisme) sous la direction de Gilles Clavreul,  en charge de la lutte contre la haine et les discriminations. Elle a mis en place un plan qui a mobilisé 250 associations et institutions pour lutter contre la haine  à partir d’idées simples:  Sévir contre les racistes, et  sur internet et les réseaux sociaux. Eduquer et mobiliser. Avec des résultats, puiqu’après 4 années de baisse, les actes racistes et antisémites sont maintenant stabilisés, corroborés par  les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur : Baisse de 35% sur les 12 derniers mois et baisse de 80% au premier trimestre 2016 par rapport au premier trimestre 2015.

    Pour la section de Vanves  l’année 2015  fut une année de rencontres, riche en chaleur humaine et en enseignements avec tout d’abord  les jeunes scolaires grâce à «des enseignants du collège St Exupéry qui, dans un contexte parfois difficile, s’acharnent depuis près de 20 ans, à libérer deux heures dans des programmes déjà chargés, pour éclairer  les jeunes consciences avant que cette mémoire vivante ne s’éteigne à jamais », grâce aux témoignages de Robert Wajcman rescapé d’Auschwitz 3, arrêté à l’âge de 14 ans et de Charles Baron, rescapé des camps d’Auschwitz et de Dachau après 30 mois de détention. Occasion de rendre hommage à ce dernier décédé le 4 octobre à Paris  : «  Il fut notre témoin auprès des jeunes des établissements scolaires depuis 1997.  Notre passeur de mémoire, s’en est allé mais son souvenir restera gravé dans la tête et dans le coeur de ceux qui l’ont écouté ». Ensuite, tous ceux qui ont rejoints cette section de la LICRA  au cours de ses actions au travers des hommages - journée mondiale de prévention des crimes contre l’humanité dédiée aux victimes de la shoah, centenaire  du génocide arménien organisé par la ville – ces projections de film comme « les Héritiers », ces débats comme lors de cette AG avec Mohamed Sifaoui, journaliste, écrivain et réalisateur, spécialiste des mouvements islamistes et des groupe terroristes  sur « République et radicalisation »…

    « C’est une richesse pour une commune d’avoir une section de la LICRA aussi active avec des gens qui portent haut son message » a constaté Bernard Gauducheau  maire de Vanves.  « On n’est jamais assez nombreux pour faire face aux errements du passé… alors qu’il faut être là, vigilant…Les personnes humaines, sincéres, honnêtes vont devoir se mobiliser pour faire face aux tentatives de déstabilisations…Il faut se préparer à agir et à réagir à tout ce qui se prépare » a-t-il expliqué en reconnaissant qu’il n’a jamais eu un sentiment aussi fort de retour du racisme, et en ayant pour objectif de travailler sur le « vivre ensemble ». D’ailleurs une des anciennes collègues qui a été adjointe au maire de Bertrand Delanoë et qui est en charge des sections de la LICRA en Ile de France, a expliqué que « les élus locaux qui connaissent le mieux la population, savent qu’il faut agir, car nous sommes menacés par l’extrêmisme identitaire de l’extrême droite qui utilise la laïcité comme machine de guerre contre les musulmans, et de l’autre côté par l’extrêmisme identitaire de ceux qui veulent rejeter tous ceux qui ne sont pas musulmans. Et nous, nous essayons de trouver un chemin dde crête pour défendre le « vivre ensemble », car il y a des gens quui veulent vivre ensemble » a déclaré Mireille Flam en ajoutant : « Il y a un signe politique très fort à envoyer  avec les présidentielles, grâce des élus qui veulent faire vivre cette idée de tolérance, qui veulent faire évoluer le modèle de laïcité »

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES DUNE SEMAINE ENTRE CULTURE ET PRIMAIRE

    L'événement de ce week-end en dehors du 98éme anniversaire de l'armistice de 1918, fut l'hommage aux victimes des attentats du 13 Novembre 2015, avec une pensée aux vanvéens touchés par ce drame. L'événement de cette semaine sera bien sûr le  1er tour de la primaire de la droite et du centre sur laquelle sont mobilisés de nombreux élus de Vanvéens, avec au plan local les journées des musiques anciennes.

    Lundi 14 Novembre

    A 8H15 chez les Bénédictines : « Journée de la Miséricorde »

    A 14H30 au Conseil Départemental : Isabelle Debré vice présidente participe à la commission permanente

    A 18H30 à l’hôtel de ville : Assemblée générale de la LICRA avec une conférence-débat sur « la Laïcité face à la radicalisation » de Mohamed Sifaoui, écrivain-journaliste et réalisateur 

    Jeudi 17 Novembre

    A 9H au Conseil Régional : Bernard Gauducheau participe à la session de l’assemblée régionale francilienne

    A 18H Place de la République : Départ de la Galéche pour célébrer le Beaujolais Nouveau dans plusiers cafés-restaurants de Vanves

    A 18H30 à l’hotel Mercure de Paris-Boulogne : Le Challenger Club organise avec le Boss Club PME d’Issy Meudon Valley et So Digital un débat sur « les financements de l’entreprise : comment s’y retrouver »

    A 20H30 à l’espace Barolet (Piscine Municipal) : Soirée débat autour du film « Les migrants ne savent pasnager » de Jean Paul Mari proposée par les associations Vie Nouvelle, la Ruche de Vanves et le CCDFD

    Vendredi 18 Novembre

    à 18h30 à l’église Saint-Rémy : Ouverture des Journées des Musiques Anciennes (JMA du 18 au 20 novembre 2016)

    A 20H30 au conservatoire Ode : Scénes ouvertes aux musiques actuelles dans le cadre des journées de musique ancienne 

    A 20H30 à la salle des cinéastes HL Barolet : 52éme Coupe de l’Amitié du CIV

    Samedi 19 novembre

    A 10H30 à la Girafe : Café Théo sur le théme « Jésus, Socrate, Bouddha : Une quête universelle ? »

    à 11h00 sur la plateau : Inauguration de la rue Marcelin Berthelot et la salle Danton

    A 14H30  à la salle des cinéastes HL Barolet : 52éme Coupe de l’Amitié du CIV

    Dimanche 20 Novembre

    A 8H aux Ecoles Elémentaires Marceau et Larmeroux avec la salle La Palestre : Ouverture des bureaux de vote pour le 1er tour des primaires de la Droite et du Centre jusqu’à 19H

    A 10H30 chez les Bénédictines : Messe solennelle pour le clôture de l’année de la Miséricorde et fermeture de la porte de la Miséricorde .

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    MARCHE : 15 commerçants ont participé Jeudi à une réunion  de la commission du marché avec le maire dont l’ordre du jour était simple : trouver des solutions pour ré-animer ce marché, le jeudi. Plusieurs solutions ont été proposées, esquissées dans l’article paru dans le V.I. de Septembre 2016 : Créer un pool « traiteurs » au fond du marché, et repeindre les murs. A la condition que cette dernière solution soit accompagnée d’une réfection de l’éclairage. Mais cela n’a pas l’air d’être prévu. 

    MACRON : Ce n’est pas une épine dans le pied du PS  à entendre ses responsables  - «On considère que c’est une forme de clarification. L’aventure Macron est une histoire personnelle. Peut être un leurre, une histoire montée de toute pièce pour créer une forme de diversion dans la présidentielle » - mais, certains commencent  déjà à réagir positivement aux marcheurs, même au niveau local : Guillem Gervilla, jeune militant de la section PS deVanves qui était sur la liste conduite par Antonio Dos Santos en 2014, mais c’est normal puisqu’il est l’attaché parlementaire du sénateur-maire de Lyon, Gérard Collomb, mais il n’est pas le seul. Même parmi les conseillers municipaux socialistrs, certains seraient  sensibles aux oreilles des marcheurs… tout comme chez certains centristes.

    SAINT FRANCOIS : Sur 422 votants 207 paroissiens ont choisi le projet de Benoît Mercier pour la statue de Saint François (sur la photo)  qui sera réalisé en inox, acier corten et bronze, et fera entre 2 et 2,25 m de haut indique le « sel et Lumière » de ce week-end avec ce commentaire de l’artiste : « J’ai représenté Saint François comme le chantre de la Création. Saint François es tentouré d’animaux qui permettent de le reconnaître facilement…il porte un globe terrestre, comme on porte un enfant. J’ai inversé la symbolique du cantique des créatures, c’est François qui porte la terre »

    DISPARITION : Charles Baron 86 ans, déporté de 16 à 19 ans, rescapé du camp d’Auschwitz, qui a été un des premiers grands témoins du travail de mémoire de la section LICRA de Vanves animé par Monique Abecassis, sa présidente, est décédé le 4 octobre dernier. Beaucoup de jeunes, alors collégiens à Saint Exupery ont été impressionné par ces propos sur les camps, la vie des déportés, et surtout par ses commentaires lorsqu’il accompagnait un groupe  visiter le camp d’Auschwitz. Il avait aidé une jeune collégienne à retrouver des documents sur son grand père victime des camps. Il racontait toujours que ce qui l’avait marqué à vie, était de voir ces jeunes enfants que les nazis avaient habillés de blanc, allant chantant à la mort dans les chambres de gaz. Il avait reçu les palmes académiques pour son travail de mémoire auprès des jeunes générations. Les obséques de ce porteur de mémoire ont lieu aujourd’hui à 15H au cimetière parisien de  Bagneux