Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paroisse saint luc

  • UN DERNIER CONSEIL MUNICIPAL DE MANDATURE A VANVES ETONNANT

    Le conseil municipal de Mercredi soir était clairsemé, mais le quorum aurait été atteint grâce aux pouvoirs, à cause des absents pour raisons professionnels, d’autres pour des raisons politiques, ne voulant pas cautionner le vote d’un budget 2020, avant l'élection et parce qu’ils ont quitté l’équipe municipale sortante. Même côté public, l’assistance était clairsemée comme pour un conseil municipal normal. Mais chose étonnante, cinq élus sont sortis de la salle Henri Darien au moment du vote du budget : Gabriel Attal et Jean Cyril Le Goff, avec Marie France Mugnier, Françoise Saimpert, Philippe Thieffine et Antoinette Girondo.

    «Nous avons eu l’occasion d’échanger sur les budgets. Il nous semblait préférable d’attendre que l’élection soit passée, d’autant plus que des délais supplémentaires, ont été accordés aux collectivités locales pour le faire (20 Avril). Certains collégues ont fait le choix de ne pas venir ! Nous sommes là, et nous ne participerons pas au vote ! » a indiqué Gabriel Attal. «Il est arrivé de le voter avant, puis après. On ne va pas chercher midi à quatorze heures ! » a répondu Bernard Gauducheau en expliquant qu'il n'est pas possible de faire NPPV. «Rien n’empêche de faire NPPV car dans le Règlement Intérieur,  ce n’est pas inscrit noir sur blanc ! » a ajouté Jean Cyril Le Goff. « Mais la loi l’interdit » a argué le maire. Du coup, ils sont sortis de la salle.

    La présentation du budget avait été rapide, du fait que le débat d’orientation budgétaire avait permis à chacun de s’exprimer, le maire ayant insisté sur les 13 M€ consacré à l’investissement et les 1,048 M€ de subvention aux associations, tout en affirmant « qu’on a souhaité que ce budget laisse toute latitude pour la nouvelle équipe qui sera élu, de mettre en place des décisions modificatives »,  en faisant remarquer que « notre commune est dans une pafaite situation financière » et en rappelant qu’en 6 ans, 40 M€ ont été consacré à l’embellissement de Vanves et 15 M€ par GPSO pour les espaces verts.

     Pour la première fois, les subventions aux associations ont fait l’objet d’un véritable débat  grâce à des questions de Valérie Mathey (PS) sur des augmentations de subventions à certaines associations,  notamment au Challenger Club, avec Gabriel Attal (LREM), la première faisant remarquer qu’il y aurait peut être conflit d’intérêt dans la mesure où sa présidente est candidate sur une liste, et le second qu’il n’y avait pas intérêt à augmenter sa subvention pour financer des coktails à l’hôtel Mercure. Ce qu’a réfuté tout d’abord Sandrine Bourg (UDI) maire adjointe en expliquant que le Challenger club organise des événements autour de l’entrepreunariat et que c’est pour leur permettre de le faire gratuitement. Et le maire sortant en faisant remarquer que sa présidente n’est pas encore élue. «Cela n’empêche d’octroyer une subvention à cette association dynamique, qui fait un travail remarquable pour les entreprises, favorisant les échanges entre chefs d’entreprises ! » a argumenté Bernard Gauducheau. «C’est pour payer des buffets ouverts que vous augmentez la subvention » a répliqué Gabriel Attal. « Les observateurs et les commentateurs ne font rien pour Vanves. 3000 € ce n’est rien ! » a ajouté le maire sortant qui n’en avait pas mois donné quelques éclaircissements sur d’autres associations : La LICRA bénéficie d’une subvention cette année alors qu’elle n’en avait pas eu en 2019 parce que la demande n’avait pas été faite dans les temps, réfutant le terme de « refus ». La Paroisse Saint Luc, c’est pour l’aider à mener des travaux de rénovation de ses locaux. Pour Expograph Vanves, qui bénéficie de 10 000€ pour la première fois, c’est pour mener à bien son centre de formation au football féminin.

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE SOLIDAIRE ET D’ECHANGES

    Vanves n’a pas été bloqué par les «gilets jaunes», mais certains vanvéens ont pu participer à ce mouvement qui n’a pas mobilisé de nombreux franciliens, même si certains ont bloqué le Périph, et les Champs Elysées, mais pas l’Arc de Triomphe. Mëme si Paul Guillaud, président de l’UNC Vanves et membre du Comité de la Flamme a eu du mal à le rejoindre pour le traditionnel ravivage de la flamme à 18H30, à cause de la fermeture des sorties du périph  portes Dauphine et Maillot, ou lesabords de la place de l’Etoile bloqué par la police. «Ce n’est pas des gilers jaunes qui vont empêcher cette cérémonie alors qu’elle s’est toujours déroulée malgré l’occupation en 1939/45 ». D’ailleurs le CIV (ciné Images Vanves) a célébré, à sa manière, le centenaire de l’Armistice lors de sa traditionnelle Coupe de l’Amitié, où durant la soirée de gala (sur la photo), deux courts métrages sur 1914-18 ont été projeté avec la lecture de lettres de poilus

    Après une semaine d’hommage aux poilus et morts pour la France à l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale et de l’Armistice, Vanves entre dans une période marquée par la Solidarité, avec différents événements appelant à la générosité des vanvéens des ventes solidaires aux quêtes de la Banque Alimentaire (fin Novembre), du Téléthon (début Décembre) aux journées d’amitié et d’entraide des paroisses, comme ce fut le cas avec la Journée Mondiale des Pauvres ce week-end durant laquelle l’ équipe locale du Secours Catholique s’est mobilisé aux sorties des messes à St Remy et à St François. « Au plus proche de nous, dans notre paroisse, pauvreté et précarité sont encore présents. Des exemples récents nous le montrent : Cette mére de trois enfants scolarisés qui, du jour au lendemain, se trouve jetée à la rue, ses familles d’hébergées menacées d’expulsion, cette femme bien connue des usagers du métro décédée dans les rue après vingt ans de grande précarité » témoignait cette équipe du SC Dans le « Sel et Lumière » de ce week-end en rappelant « qu’elle s’efforce de contribuer à l’amélioration des plus démunis, en déployant des services d’écoute, d’aides alimentaires et financières, d’appui aux démarches administratives, d’animation, de partages conviviaux et de rencontres des sans abri dans les rues »  

     

    Lundi 19 novembre 2018

    A 19H à l’Hôtel Mercure : Rénion du Challenger Club de Vanves sur « les bonnes pratiquesdu home office ou comment travailler efficacement à domicile »

    A 19h30 – Préau école élémentaire Marceau : Réunion publique - Quartier du Plateau

    Mardi 20 novembre 2018

    A 19h – Salle Henry Darien : Cérémonie Les Vanvéens à l’Honneur

    Jeudi 22 novembre

    A 9H au Conseil Régional Ile de France : Séance plénière à laquelle participe le maire de Vanves

    A 20H Salle Henri-Louis Barolet (Oiscine municipale) : Dans le cadre du «Festival de la Solidarité et Festival Alimenterre » , le Groupe La Vie Nouvelle des Hauts-de-Seine, La Ruche de Vanves et le groupe local du CCFD Terre Solidaire organisent une soirée débat autour du film : «L'empire de l'or rouge» de Jean-Baptiste Malet et Xavier Deleu. Il s'agit d'un documentaire sur la filière mondialisée de la tomate d'industrie.

    Samedi 24 novembre

    A 9H salle Palestre : Braderie Coffre à jouets

    A 10H au Carrefour de l’Insurrection devant la Poste : Dans le cadre de la Semaine Européenne de réduction des déchets, la Ruche de Vanves sensibilisera les vanvéens sur ce sujet pour limiter le gaspillage alimentaire, sur l’intérêt du compostage et la la fabrication de produits ménagers limitant les déchets. A cette occasion les vanvéens pourront également déposer leurs  anciens téléphones auxquels la Ruche de Vanves offrira une seconde vie ou les fera recycler ainsi que des bouchons qui seront distribués à l’association les Fabriqueurs de Malakoff.

    A 10H15 au café Le Soleil Levant : Café Théo sur le théme « La création est un miracle »

    A 14h à l’école Marceau : 4éme Vente solidaire de l’association Parenthèse vous accueille et vous propose des produits de marque.

    A 14H à la paroisse (protestante) Saint Luc : Journée d’entraide et d’amitié

    A 20H au gymnase André Roche : Match de basket Vanves-Rennes en présence du président de GPSO et du maire de Vanves

  • LES ANNIVERSAIRES DE L’ANNEE 2015 A VANVES

    L’année 2015 sera marquée par de nombreux anniversaires que rappellent ces quelques lignes. Cela ne veut pas dire qu’ils seront célébrés. Mais ils marquent des étapes dans l’histoire de notre commune et rappellent quelques souvenirs. Une contribution à la mémoire de notre commune, sans compter que cette année y contribuera avec l’ouverture du nouveau conservatoire de musique à la Rentrée, l’installation d’Hachette Livre dans son nouveau siége dans quelques semaines,  le démarrage du chantier sur les terrains Aristide Briand de l’opération Niwa, le dépôt de la demande de permis de construire de la gare Fort d’Issy/Vanves/Clamart de la ligne 15 Sud du Grand Paris Express  

    Voilà 10 ans en 2005 : Le siége d’Audiens dans l’ilôt du Métro était inauguré (4 Avril 2005), ainsi que l’accueil Petit enfance et le club house de la Pétanque (27 Juin), et  le petit square des Bruyéres rue J.Jaurés (7 Juin). Lidl s’installait au Clos Montholon à la place d’un ancien garage. La première pierre du Hameau Saint Remy derrière l’église était posée. Le nouveau plan de stationnement réglementé commençait à être mis en place. Patrick Sorin succédait à Pierre Bousquet comme proviseur du lycée Michelet

    Voilà 20 ans en 1995 : L’événement le plus important restera, sans aucun doute, l’élection municipale de Juin 1995, Guy Janvier (PS) étant élu maire à 2 voix face au sortant Didier Morin (RPR) le 18 Juin 1995.  Des conseils de quartier étaient créé par le Conseil Municipal du 3 Septembre, et  mis en place dés Octobre 1995. Le lycée Michelet inaugurait le 31 Janvier ses deux pyramides avec scellement d’un coffret renfermant des textes écrits par des éléves de 6éme.   L’hôtel Ibis de la rue Jean Bleuzen ouvrait ses portes avec une capacité de 71 chambres à la Rentrée 1995. Les premiers conteneurs à verre usagé enterré (citysports à l’époque) étaient installés place du 8 Mai 1945 et place du président Kennedy. 

    Voilà 30 ans en 1985 :Gérard Orillard signait le protocole d’accord entre Le Ministére de la Défense, la ville de Vanves et les Nouveaux Constructeurs pour remplacer les bâtiments de l’Intendance et l’habillement Militaire par une opération d’habitat avec 300 logements (dont 1/3 sociaxu, 1/3 armée et 1/3 privé) ), une école maternelle (Claude Lemel) et le garage et les ateliers municipaux  dans des bâtiments, rénovés et agrandis… après de longues négociations démarrées sous le mandat d’André Roche et l’abandon d’un projet d’IUT par l’Education Nationale (sur lequel reviendra le Blog ). La première pierre de la nouvelle église St François d’Assise était officiellement posé par le maire G.Orillard et le pére Renaud. Pierre Bousquet était nommé proviseur du lycée Michelet (jusqu’à la Rentrée 2005). Une première zone de stationnement réglementée était créée le 1er Octobre 1985 dans le quartier du Centre Ancien-Saint Remy avec une « zone bleue » afin (déjà) de « permettre une meilleure rotation des véhicules et éviter le stationnement anarchique et les voitures ventouses qui nuisent à l’intérêt général et à celui du commerce en particulier ». Le 8 Octobre 1985 était inauguré le parking souterrain de 950 places dans le parc des expositions face aux rues Marcel Yol et Jullien, qui ont été réaménagées et élargies en 1986  avec la création de la contre allée face au lycée Michelet. L’association  St Ex Amitiés était crééegrâce aux échanges du jumelage avec Lehrte.  

    Voilà 50 ans en 1965 : Le nom de Saint Luc était donné le 23 Avril à la paroisse protestante de Vanves. André Roche était élu Maire de Vanves

    Voilà 70 ans : La société des Amis des Arts a 70 ans, créée le 23 Février 1935 par Charles Robert le docteur Albertuis et Reculon Dupont sous la présidence d’honeur de F.Pic alors Maire. Mais la guerre 1939-45 a suspendue sesactivités jusqu’en 1947 où elle a été relancée sous l’impulsion d’André salle, professeur et grand prix de Rome, Edouard Obin et George Bientz avec Lucien Arthuis et Claude Meige 

    Voilà 100 ans : Pendant la guerre 1914-18, Aristide Duru, alors Maire de Vanves, a créé un 27 Novembre 1915, l’œuvre des prisonniers de guerre et des combattants de Vanves auquel il tenait beaucoup  pour soutenir ses militaires mais aussi leurs familles.