Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeunesse - Page 2

  • JEUNESSE, PREVENTION, SECURITE A VANVES : DES PROJETS QUI TIENNENT LA ROUTE ?

    Le dernier conseil municipal  du 8 Février dernier a fait une demande de subventions au Conseil Général des Hauts de Seine à hauteur de 86 800 €  pour toutes une série d’action qui s‘inscrivent dans le cadre du contrat local de sécurité et de prévention de la délinquance  et qui sont réalisées par les services municipaux de la Prévention Jeunesse (ESCL et Pôle Jeunesse 16/25 ans), de l’éducation et de la Prévention Santé. 4 nouvelles actions sur 19 ont  été lancée concerant une formation générale au BAFA (1500 € demandés), une autre à la prévention du mal être (3000 €), l’organisation de séjours en semi autonomie (5000 €)  et la création d’un club journalisme (2000 €).

     

    Avec la premiére action, il s’agit de faire financer par la ville une formation au BAFA de jeunes qui souhaitent s’orienter vers des métiers nécessitant ce diplôme. En contrepartie de cette participation financière de 50 €, ils s’engagent à efffectuer son stage pratique dans l’une des struture de la ville. La Formation à la prévention du mal être s’adresse aux professionnels de la santé pour les aider à repérer les jeunes ayant des tendances suicidaires ou ayant un comportemrnt dangereux à son égard ou à l’égard des autres. Ces deux actions s’ajoutent à un club Santé au LEP Dardenne qui tient un stand pour sensibliser les professionnels sur les risques liés au tabac,  à l’alcool et aux drogues ;  au soutien à la parentalité où il s’agit d’informer et de prévenir les risques de délinquance de certains adolescents en organisant des tables rondes avec les parents et ainsi les responsabiliser davantage dans leur role éducatif. Enfin, le service Prévention/Santé  informe les éléves de CM1/CM2 sur les dangers et les conséquences physiques, psychologiques et pénales des jex dangereux (comme le foulard).

     

    Le service Jeunesse a lancé deux nouvelles initiatives : Tout d’abod permettre à des jeunes de 11/17 ans de monter un projet, de rechercher des financements,  pour l’organisation d’un séjour en semi autonmie en Croatie. Ensuite un « club journalisme » en liaison avec l’officier de prévention, afin de permettre à des jeunes de 11/17 ans de faire des reportages pour mieux connaître leur environnement immédiat, apprendre à diffuser leurs articles tout en étant vigilant sur les bonnes praiques d’Internet et ainsi permettre une ouverture d’esprit en développant leur sens critique. D’ailleurs le service Jeunesse organise des ateliers de prévention et de sensibilisation au bon usage d’internet au sein des établissements scolaires. Dans le cadre de l’action « interventions en milieu scolaire »,  il a créé un pôle « création numérique » pour favoriser l’accès à la culture et l’apprentissage des technologies de l’information et la communication tout en les sensiblisant aux risques liés à l’utilisaion d’Internet

     

    Les autres axtions sont plus classiques et réalisées déjà depuis un cerain temps : « Bourse au permis de conduire » pour les 16/25 ans grâce à un financement à hauteur de 50% . En contrepartie, ils s’engagent à consacrer 2H de bénévolat au profit de la collectivité (aide à la personne, soutien scolaire…). « Sport insertion » qui doit permettre à des adolescents marginalisés de pratiquer des activités sportives encadrées par des professionnels, de participer à des tournois iternationaux. Avec « Je(ux) citoyens », le service Education suscite chez les jeunes une réflexion sur les notions de cittoyenneté, de démocratie, de la place des institutions, la portée des régles de  la loi grâce à des jeux collectifs. Les dispositifs « Coup de pouce » et coup de pouce CLE »  à destination des éléves de l’école élémentaire tout comme « Soutien scolaire «  et « contrat d’aide scolaire à destination des collégiens et lycéens (11/27 ans) entrent dans cette action générale. Il s’agit là de d’offrir une aide aux devoirs iundividualisé ou par groupe pour finalement leur apprendre « à apprendre ». Il faut ajouter un atelier de danse urbaine « hip-hop et l’orgabisation de mini séjours.

     

    La présentation de ces mesures a suscité un débat entre la droite et la gauche au cours de ce conseil municipal. Valérie Mathey (PS) a posée quelques questions en s’étonnant que « l’ensemble de ce plan d’action ne prévoit pas des actions plus cîblées de ptrévention sur la violence intra-familiale, ni sur le décriochage scolaire ». Laurent Lacomère (UMP) Maire Adjoint a expliqué qu’il y a « d’autres actions qui n’aparaissent pas dans cette liste tout simplement parce qu’elles n’ont pas fait la demande d’une subvention ». Lucile Schmid (EELV) s’est interrogé sur les montants de ces subventions et a demandé « comment ils étaient déterminés ? ». Bernard Gauducheau en a profité pour indiquer que « la politique de la ville a été délégué depuis quelques mois à GPSO. Un inventaire a été fait qui a montré une très grande diversité selon les communes. Il a été proposé de créer un observatoire pour réfléchir à des actions communes, laissant aux villes leur mode actuel d’intervention ». ll a précisé tout d’abord « que les sommes demandées ont augmentés car le public concerné a augmenté », ensuite que « nos agents sont opérationnels après avoir beaucoup tatonnés, avec des projets qui tiennent la route. Et nous commençons à avoir de bons résultats »

  • EDUCATION ET JEUNESSE A VANVES : « FAIRE MIEUX AVEC CE QUE L’ON A ! »

    Marie François Goloubtzoff, maire adjointe chargé de la Jeunesse expliquait au Conseil Municipal que la régle de la municipalité en matière de jeunesse est de : « faire mieux avec ce que l’on a en dotation pour la Jeunesse ». Tout en répondant aux critiques de l’opposition qui constatait que les crédits de la politique de la jeunesse baissent de 722 000 € à 190 458 €  et s’interrogeait sur « la baisse des charges de personnel  qui ont disparus alors que des équipements doivent s’ouvrir dans l’îlot Cabourg. Comment allez-vous faire sans personnel d’encadrement ? » a demandé Guy Janvier. « L’enveloppe budgétaire a été mieux répartie en fonction des premiers résultats (accroissement des adhérents et des activités). Nous avons fait un peu de ménage pour ré-équilibrer les charges de personnel, sachant que l’encadrement sera augmenté. Mais le budget Jeunesse est suffisant » a argumenté M.F. Goloubtzoff.

     

     

    EDUCATION : EFFORT SUR L’ENTRETIEN DANS LES ECOLES DE VANVES

     

    En 2010, Vanves comptait 874 élèves réparties dans 6 écoles maternelles et 1 277 dans 6 écoles élémentaires. La ville a accueillit 650 enfants en moyenne par journée d’accueils de loisirs maternels et élémentaires,  organisée 15 classes de découvertes (420 enfants), 14 centres de vacances (350 enfants), et inscrits 320 enfants aux ateliers Jeunes Citoyen. Elle investit prés de 11 938 €  dans ce secteur afin de fournir du matériel sportifs (matelas, vélo etc..) aux écoles ( 3 672 €), 900 € au centre de vacances de la Féclaz ainsi que 3 366 € pour les 11 accueils de loisirs (acquisitions de matériels divers). 50 € a été prévu pour remplacer le matériel audiovisuel de l’école élémentaire Gambetta. Enfin le matériel de cirque des ateliers Jeune Citoyen devrait être renouvelé à hauteur de 3500 €.

    Mais ce n’est pas tout, car elle a investit aussi 1 436 850 € dans le fonctionnement de la restauration scolaire, 199 300 € dans le fonctionnement de l’entretien des écoles qui nécessite quelques investissements à hauteur de 10 800 € : Acquisition d’autolaveuse, balayeuse, chariots de lavage, aspirateurs d’eaux et poussières et de seaux (7000 €), achat de lave linges, de séches linges, de micro-ondes pour les repas spécifiques des enfants ayant des allergies alimentaires (3800 €)

     

    LES ACTIONS JEUNESSE

     

    CLUB JEUNESSE (11/17 ans) - ESCAL : Depuis la scission des activités 11/17 des 18/25 dans le courant de l’année 2009/10, le club 11/17 a développé énormément ses activités avec 200 adolescents en Juin 2010, 250 en Décembre 2010. 13 ateliers avec 141 places étaient organisés à Albert Gazier, avec 4 accueils de soutien scolaire par semaine, 4 stages lors des vacances scolaires, des sorties et des animations, 2 séjours de vacances pour les 14/17 ans. La ville a inscrit un crédit de 2000€ pour l’aménagement de la salle Jeunesse prévue à Cabourg qui sera géré par l’ESCAL.

     

    LES 18/25 ANS :  Leurs activités passent par des associations qui reçoivent une partie des crédits réservés à la Jeunesse par la Ville : Jiu Jitsu Bréslien (10 470 €) qui est devenue une activité pérenne grâce à deux créneaux horaires aux dojos de Hushan Kwoon, et du gymnase Maurice Magne, Football en salle (3 024 €) au gymnase M.Magne une fois par semaine, Musculation (13 200 €) au Club Moving de Boulogn , Home Studio (38 700 €) qui a été déplacé au studio d’enregistrement de l’association Art Evolution (rue Diderot), sachant que 34 638 € sont consacrées aux actions d’informations vis-à-vis de ses jeunes dont  le Point Information Jeunesse et la Bourse au Permis de Construire (14 100 €). Ce nouveau dispositif doit concerner les jeunes scolarisés ou en formation. Et ces jeunes devront donner en contrepartie de l’aide financière de 600 €, 25H de bénévolat dans différents domaines d’aides à la personne ou à la collectivité-ville.  

  • RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES (Suite et Fin)

    Tous ces événements passés – 18 Juin, fête de la Musique, Mondial…nous ont empêché de traiter complètement le Conseil Municipal du Mardi 15 Juin. C’est pourquoi Vanves au Quotidien (VAQ) revient pour la dernière fois sur cette réunion où des décisions importantes ont été prises,  notamment en matière de prévention vis-à-vis des jeunes ù beaucoup d’actions nouvelles ont été lancées.

     

    EQUIPEMENTS SPORTIFS

    La Ville de Vanves a demandé deux subventions auprès du Centre National de Développement du sport (CNDS) pour la rénovation du gymnase A.Roche (remplacement des lames défectueuses du parquet, ponçage, vernissage, traçage des lignes) dont le coût s’éléve à 242 000 €. Et pour la rénovation du revêtement de la piste d’athlétisme du PMS A.Roche qui remonte à 1992, dont le coût s’éléve à 167 250 €. Pierre Toulouse (Verts) en a profité pour constater « qu’il manque clairement un gymnase dans la ville » et que « le gymnase Maurice Magne n’a aucun moyen pour accueillir des spectateurs ».

    Maxime Gagliardi, maire adjoint chargé des Sports, en a profité pour annoncer « un accord entre les sections Basket et Hand pour que cette dernière puisse bénéficier du gymnase André Roche pour jouer devant ses supporters et ses spectateurs ». Il est vrai qu’un accord est nécessaire car durant la grippe A H1N1, c’est avec beaucoup de mauvaise volonté que le basket avait laissé joué le hand dans « son gymnase ». A tel point que le président du Stade de Vanves avait dû taper du poing sur la table…sans grand résultat.

    CONSEIL DE QUARTIER

    Le Conseil municipal a apporté quelques modifications au règlement intérieur des Conseils de Quartiers afin de pouvoir leur « donner une base de représentativité plus large lors de leurs renouvellements » : création de commissions thématiques afin que leurs membres puissent davantage s’investir dans des projets leur tenant à cœur. Création d’une liste de réserve, suite au tirage au sort,  afin que tous les candidats puissent participer aux conseils de quartier et remplacer un conseiller de quartier démissionnaire. Possibilité pour permettre aux conseils de quartiers de se réunir tous les 2 mois (et non plus tous les 3 mois. Claire Papy (Verts) en a profité pour demander « à quoi servait le comité de la Charte locale qui n’a pas été réunie ». Du coup Bernard Gauducheau a invité Françoise Saimpert, maire adjoiny chargée de la vie associative à le faire d’autant plus qu’il doit donner son avis sur le fonctionnement de la particiption locale et évaluer l’action menée dans les différentes instances de participation.

     PREVENTION : BEAUCOUP DE NOUVELLES ACTIONS

    La ville a fait une demande de subvention de 60 600 € au Conseil Général pour financer ses actions de prévention de la délinquance menées par les services municipaux de la Prévention Jeunesse (Club 11/17 ans et 189/25 ans), ainsi que de l’éducation et de la prévention santé. Occasion de s’apercevoir que la ville réalise prés d’une vingtaine d’actions. 

    Parmi les actions déjà lancées :

    - La Caféteria (Service Jeunesse) qui consiste à permettre à des élèves du lycée de disposer d’un lieu d’accueil à l’heure du déjeuner à proximité de leur établissement.

    - Le sport insertion (Service Jeunesse) afin de permettre à des adolescents marginalisés de pratiquer des activités sportives encadrées par des professionnels.

    -  « Coup de Pouce (serice Education) qui permet d’offrir une aide aux devoirs personnalisée et un soutien au développement personnel et culturel de l’enfant en école élémentaire.

    - « Coup de Pouce CLE » (Service Education) qui est un service individualisé par groupe de 5 éléves de CP repérés comme en difficulté d’apprentissage de la lecture.

    -  Club Santé (Service Prévention Santé) avec tenue dans le LEP Dardenne d’un stand d’infos, de sensibilisation et d’orientation vers des professionnels pour les risques liés a tabac, à ‘alcool, aux drogues.

    - « Les Jeux dangereux » (Service Prévention Santé) qui est une sensibilisation des CM1/CM2 et des collégiens sur les dangers et les conséquences physiques, psychologiques et pénales de jeux dangereux comme le jeu du foulard.

     

    Parmi les actions nouvelles :   « Je(ux)Jeunes citoyens » (Service Education)  qui est une réflexion menées sur les notions de citoyenneté, de démocratie, de la place des institutions, la portée des règles et de la loi grâce à des jeux. Et toute une série d’actions menées à Albert Gazier par le service Jeunesse 11/17 ans :

    - Aide aux devoirs pour offrir une aide personnalisée et un soutien au développement personnel et culturel du colégien

    - Contrat d’aide scolaire : suivi individualisé du collégien sur un problème scolaire spécifique et ciblé

    - Atelier Slam : Favoriser la créativité et l’écriture des participants et la nécessité de dire et de partager un vécu par la rime et l’oralité

    - One Man Woman Show : Découvrir la forme théâtrale et circassienne du clown en créant un personnage, en apprenant à improviser seul ou à plusieurs, et en travaillant l’écoute et la spontanéité

    - Hip-Hop et création chorégraphique : Apprendre au travers du hip hop l’importance de la chorégraphie et l’expérimentation de l’acte artistique dans une création collective

    - Body gym et Initiation Capoiera : Pratique sportive permettant de canaliser son énergie, d’acquérir une discipline et une assiduité

    - Jeux d’opposition : pratique sportive de la lutte selon des régles d’arts martiaux avec les mêmes objectifs que le Body Gym.

    - After school jeux de société : Découverte ou redécouverte de jeux de société en apprenant les régles du jeu, à gagner et à perdre, à jouer collectif

    - Stages cirque : L’objectif est de permettre aux ados de mieux s’approprier son corps (motricité, dextérité, jonglage, repère dans l’espace) et apprendre la pratique de la scéne

    - Courts métrages sur téléphone portable : Faire prendre conscience aux jeunes que le téléphone portable est un outil de communication, d’expression et de création et qu’il y a des risques de déviance.

    - Mode et stylisme : Apprendre aux jeunes filles à se réapproprier leur féminité.

    - Stages cuisines : Apprendre à cuisiner des plats faciles et équilibrés (et prendre conscience que l’on peut bien manger même avec un budget restreint).