Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeunesse - Page 4

  • LE MAIRE DE VANVES PRESENTE LES CHANTIERS DE 2010

    Vanves Au Quotidien poursuit la parution de l’entretien avec Bernard Gauducheau sur les projets et les grands rendez-vous pour 2010. : construction, jeunesse, PLU, besoins sociaux, GPSO etc…  

     

    VAQ - Quels seront les grands chantiers ou dossiers de 2010 à Vanves ?

    B.G. : « Tout d’abord, 2010 sera marquée par la poursuite ou le démarrage d’opérations structurantes pour notre ville :

    - La poursuite de la construction de l’espace Cabourg dont la phase de construction des équipements publics va s’accélérer.

    - La mise en œuvre de la construction d’un Conservatoire haute qualité environnementale rue solférino à la place de l’ancien garage municipal

    - Le début de la création du mail Sadi Carnot afin d’en faire un axe de circulation pour douce relier le Plateau de Vanves au Centre Saint Rémy.

     

    A côté de ces actions, l’année 2010 permettra un effort spécifique sur plusieurs secteurs de l’action municipale notamment dans les domaines de la solidarité et de la jeunesse.

    Dans le secteur de la jeunesse et de l’inter génération, le budget de fonctionnement total hors personnel augmentera de 9 % et sera organisé autour de 3 pôles :

    1) Le pôle information jeunesse et insertion qui reprend le PIJ ainsi que des activités précédemment exercées sur le site de Giner dont la gestion est confiée à deux prestataires extérieurs (Home Studio à l’association Art évolution et musculation à l’association Fushan Kwoon) ; ce pôle gère également l’activité Jiu Jitsu Brésilien qui rassemble une vingtaine de jeunes.

    2) Le pôle 11-17 ans qui reprend la majeure partie des activités organisées dans l’ex salle Baës (ateliers, sorties, activités, accueil, multimédias, soutien scolaire…) est dorénavant organisé au sein de la direction socioculturelle et de la jeunesse qui dispose des sites de Gazier et de Giner (120 à 130 jeunes sont concernés).

    3) Un pôle intergénérationnel visant à favoriser le rapprochement entre vanvéens de tous âges autour de spectacles, de rencontres, d’animations. Cette activité s’exerçait auparavant dans le cadre du service jeunesse.

    Parallèlement, nous accompagnons l’association Simon de Cyrène dans la création de logements sur le terrain du prieuré Sainte Bathilde destinés à 45 personnes handicapées. Cette initiative innovante est la première du genre en France. C’est une nouvelle preuve de notre politique tendant à soutenir systématiquement les acteurs de l’habitat social.

     

    Dans le secteur de la petite enfance, la Commune engagera une rénovation lourde de la crèche Boule de Gomme. Il s’agit là aussi du chantier le plus important depuis les travaux dans la crèche Aristide Briand.

    Dans le secteur des sports, un effort d’investissement sera mené au stade Roche pour une remise en état de certaines installations. Il s’agit du plus important programme de rénovation mené dans ce secteur depuis la rénovation de la piscine en 2006.

    La ville s’engagera également dans un programme ambitieux d’enfouissement des réseaux aériens qui accompagnera la réfection de plusieurs voies par la Communauté d’Agglomération Grand.Paris.Seine.Ouest.

    Enfin le secteur de la modernisation des services municipaux sera concerné avec l’objectif d’améliorer la communication interne au sein de l’organisation municipale (projet intranet) ainsi que la communication externe avec un site internet de nouvelle génération qui permettra notamment de développer l’e-administration.

     

    VAQ - Quelles mesures allez-vous prendre pour limiter les nuisances des riverains alors que de nombreux chantiers de constructions publics et privés commencent  et ont commencé à Vanves ?

    B.G. : « Nous sommes particulièrement attentifs aux chantiers qui se déroulent sur Vanves et la vigilance de la municipalité est constante pour que les travaux se déroulent de façon rapide en gênant le moins possible les riverains. Bien entendu, lorsque nous menons une opération aussi importante que celle de l’Espace Cabourg, il serait illusoire de nier l’existence de nuisances. Cependant, j’habite moi-même en face du chantier et je dois avouer qu’il est mené d’une façon exemplaire car l’entreprise de bâtiment qui en a la gestion est l’un des poids lourds du secteur et travaille de façon très professionnelle.

    Sur les autres chantiers de la ville comme celui de Côté 15ème rue Jean Bleuzen, du Carré Saint Rémy rue Marcheron, de l’immeuble au 20 rue de la République, de la résidence pour personnes handicapées en partenariat avec l’association Simon de Cyrène rue d’Issy, de la résidence sociale pour les employés du Ministère de la Défense à l’angle des rues S Carnot et Danton … nous suivrons ces chantiers pour qu’ils aient un impact limité sur la tranquillité des riverains. Là encore, les entreprises retenues sont reconnues dans le domaine de la construction et je suis persuadé que les débordements seront évités.

     

    PLU ET INVENTAIRE

     

    VAQ - Où en est on du PLU ? Quelles seront les étapes en 2010 ?

    B.G. : « En concertation avec la population, le futur plan local d’urbanisme (PLU) sera défini cette année. Ses objectifs sont de développer l'emploi en favorisant l'implantation d'activités et de commerces, diversifier l’offre locative locale et embellir notre cadre de vie. Ce document servira de matrice et de fil conducteur à l’action de la municipalité pour créer le Vanves de demain dans le respect de nos engagements et de l’intérêt général.

    La procédure d'élaboration du PLU est dans sa seconde étape, avec l'élaboration du projet d'aménagement et de développement durable.  Ce dernier constitue le document politique du PLU. Il exprimera le projet de la Commune de Vanves pour les 10 à 20 ans à venir, dans les domaines du développement urbain (habitat, équipements, formes urbaines…), du développement économique, des déplacements et des transports et en matière de valorisation et de préservation de l’environnement. Ce projet est bien entendu élaboré dans le respect des orientations contenues dans les documents réalisés à une échelle autre que la commune  et dans le respect des principes du développement durable.

    Les prochaines étapes en 2010 sont l'arrêt du projet de PLU par le Conseil Municipal en juin 2010 (après la définition du zonage et la rédaction du règlement de mi-février à mi-juin)  et l'enquête publique sur ce projet au dernier trimestre 2010. La concertation engagée autour de ce dossier en 2009 se poursuivra en 2010, avec notamment des réunions organisées dans les 3 quartiers de Vanves.

     

    VAQ - Que répondez-vous à ces vanvéens qui s’inquiètent pour leur pavillon et leur zone d’habitat pavillonnaire et qui craignent qu’on leur enlève leur part de soleil ?

    B.G. : « Concernant l'inquiétude des habitants des quartiers pavillonnaires, elle s'est en effet exprimée lors des différentes réunions. Cette inquiétude n'est pas fondée et nous avons tenté tout au long de la concertation de rassurer nos concitoyens. La volonté de la commune n'est pas de bouleverser en profondeur ces quartiers, mais  de  préserver et de valoriser leur identité, tout en permettant une évolution maîtrisée du bâti notamment pour répondre aux besoins des familles désireuses se maintenir sur Vanves (c’est à dire pouvoir créer la pièce de plus lorsque la famille s'agrandit). 

     

    VAQ - Pourquoi allez-vous lancer un inventaire complet sur la répartition des espaces publics et privés du plateau ? Qu’en attendez-vous ?

    B.G. : « Réalisé entre 1972 et 1984, sous la forme d’une ZAC, le quartier du Plateau de Vanves a permis d’offrir plus de 2000 nouveaux logements accompagnés d’équipements sportifs scolaires et commerciaux intégrés. Près de trente ans après sa construction, et ce depuis quelques années, le quartier du Plateau subit les conséquences naturelle d’une dégradation continue de l’étanchéité de la dalle piétonne et de certains équipements de voirie.

    Devant les demandes croissantes des riverains et du fait de l’imbrication des espaces publics et privés sur ce quartier, la Commune de Vanves a missionné la Communauté d’Agglomération afin d’établir clairement la domanialité du plateau.

    Les études engagées ont donc pour but de fixer les limites d’emprise et de formaliser ainsi le domaine de compétence et le périmètre d’intervention de la Communauté d’Agglomération Grand Paris Seine Ouest. Cette procédure est nécessaire avant d’engager un diagnostic des espaces publics de ce quartier et d’éventuelles interventions de réhabilitation des voiries et réseaux. 

     

    LES BESOINS SOCIAUX

     

    VAQ - Quels enseignements tirez-vous de l’analyse des besoins sociaux de la population vanvéenne présentée au dernier conseil municipal ? Quelles actions allez-vous lancer en priorité ?

    B.G. : «  L’analyse des Besoins Sociaux a permis de formaliser dans un document écrit les connaissances des élus et des agents des services publics de la ville chargés de l’action sociale. Cette formalisation contribue à une meilleure description et un savoir spécifique de la population communale locale et de ses besoins. Cette première étape est une démarche qu’il s’agit de renouveler annuellement afin de comprendre les évolutions de la population et de pouvoir chaque année développer une étude spécifique différente permettant une connaissance plus fine des besoins des populations étudiées et une adaptation des nombreuses actions menées dans les domaines du secteur social.

     

    Les conclusions de l’Analyse des Besoins Sociaux vont permettre de mener des actions concrètes selon plusieurs axes dont certaines sont déjà à l’œuvre :

    - Amélioration de l’accessibilité des axes de circulations et des déplacements dans Vanves.

    - Adaptation des aides pour les personnes âgées aux Vanvéens en situation de handicap (aides à domicile ou petit entretien).

    -  étude relative à la création éventuelle de nouveaux dispositifs d’aide

    - Développement de l’intégration des personnes handicapées dans les activités ouvertes à tous ou création d’ateliers ou d’activités adaptées spécifiquement aux personnes handicapées.

     

    G.P.S.O.

     

    VAQ - Qu’attendez-vous de cette nouvelle Communauté d’Agglomération pour Vanves ?

    B.G. : «  Comme avec Arc de Seine en 2003, notre nouvelle Communauté d’agglomération offre aux Vanvéens des possibilités de développement des services et des espaces publics sans commune mesure avec ce que la ville aurait pu faire, si elle était restée seule. Si nous n’avions pas Grand Paris Seine Ouest, nous ne nous serions pas permis de débuter les travaux de l’Espace Cabourg et ceux du futur Conservatoire rue Solférino. De plus, nos marges financières locales ne nous auraient pas permis de mener de nombreuses actions à l’échelle de Vanves. Cela aurait été tout simplement impossible. Notre communauté d’agglomération inscrira Vanves dans l’un des territoires les plus dynamiques de la région Ile-de-France avec ses 300 000 habitants, ses 20 entreprises et ses 160 000 emplois.

     

    VAQ - Quelles sont vos attributions comme Vice Président ?

    B.G. : « J’ai été chargé du développement durable, de l’écologie, de l’élimination et de la valorisation des déchets, de la politique de la ville. Cette délégation me tient particulièrement à cœur dans la mesure où ces thématiques sont cruciales pour relever les défis de nos territoires et répondre aux attentes des habitants.

     

    VAQ - En quoi son nouveau président, que vous connaissez bien risque t-il d’étonner ?

    B.G. : « Je connais Pierre Christophe Baguet depuis de longues années. C’est un homme énergique et volontaire. Avec l’ensemble des Maires et des conseillers communautaires de Grand Paris Seine Ouest, il saura créer en liaison avec les populations la dynamique qui permettra à nos territoires d’être synonymes d’innovation, d’avenir, d’attractivité, de qualité de vie et de services publics performants et de proximité.

     

    VAQ - Qu’allez-vous lui demander lorsqu’il viendra visiter Vanves comme il vous l’a promis ?

    B.G. : « Comme moi, Pierre Christophe Baguet est un élu de proximité, qui connaît ses dossiers et qui aime le contact avec la population sur le terrain. C’est dans cet esprit d’ailleurs qu’il m’a fait le plaisir d’être présent lors de la fête des 3 conseils de quartier de Vanves le 16 janvier dernier. Il viendra à Vanves pour se rendre compte de l’avancée des projets intercommunaux dans notre ville et j’aurai l’occasion d’évoquer avec lui les dossiers qui me tiennent particulièrement à cœur comme la construction de notre nouveau conservatoire de musique.

     

    A SUIVRE ….

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    HISTOIRE DE CLIMAT

     

    MALMO  PLUTOT QUE COPENHAGUE

    Les vanvéens se sont réjouis de savoir que Bernard Gauducheau était seulement à 45 mm de Copenhague où se déroule le Sommet de la Terre, Jeudi et Vendredi, pour la Conférence des Agences de l’énergie. Une conférence qui réunit toutes les ALE (Agence de l’Energie Locale) afin d’atteindre ensemble les objectifs européens de réduction des émissions de gaz à effet de serre et de consommations d’énergie. Et qui lui a permit de visiter l’éco quartier de Malmö. Et Copenhague ! En a-t-il profité ?  Pour marquer son engagement dans ce combat mondial… au niveau de sa ville où les Verts sont plutôt sceptiques sur les résultats.  

     

     « l’ULTIMATUM CLIMATIQUE » : PS ET VERTS VACCINES

    Les Verts se sont abstenus avec le PS sur le Vœu du Conseil Municipal voté Mercredi soir pour que la ville de Vanves devienne officiellement signataire et promoteur de l’appel « l’Ultimatum climatique», dont les initiateurs comptent atteindre 1 million de signataires, en vue de peser sur des accords au sommet de Copenhague. Ils étaient d’accord sur le premier point : « que la ville de Vanves devienne officiellement signataire et promoteur de l’appel « l’Ultimatum climatique », dont les initiateurs comptent atteindre 1 million de signataires, en vue de peser sur des accords de haut niveau à ce sommet de Copenhague ». Mais pas sur le second : « La ville de Vanves fait confiance au Président de la République, auquel est adressé cet appel, pour poursuivre son action ambitieuse et déterminée en faveur du développement durable et pour lutter contre le dérèglement climatique, dans la continuité du Grenelle de l’Environnement ».

    Lucile Schmid (PS) a carrément expliqué : « Nous partageons ce vœu ! Mais un point nous dérange : « faire confiance au Président de la République ». Claire Papy (Verts) a rappelé que « cet appel avait été adressé par les 11 ONG qui avaient incité le Président de la République à réaliser le Grenelle de l’Environnement. La seconde partie nous laisse perplexe. On accepte de faire confiance au Président pour peser sur la Conférence sur le Climat. Mais que ce ne soit pas en contradiction avec ce qu’il envisage de faire en France et en Ile de France » a-t-elle déclaré en proposant de voter sur chaque partie de ce vœu. « On ne peut pas les désolidariser » a répondu le Maire. « On s’est fait avoir par Chirac. On ne peut pas être d’accord avec Sarko ! Car pour les discours ils sont très forts !  » a conclu Pierre Toulouse (Verts).   

     

    VACCINATION : PIQUES ENTRE GAUDUCHEAU ET JANVIER

    « Est-ce que vous avez décidé de vous faire vacciner ? » a demandé Guy Janvier (PS) à Bernard Gauducheau (NC) à l’occasion d’une question orale du PS sur les vaccinations à Vanves. « J’ai répondu (au Parisien) que lorsque je recevrais ma convocation, j’en parlerai à mon médecin » - « Mais vous pouvez y aller tout de même ! » - « Pas question de passer devant tout le monde ! ». Ambiance grippale !

    Laurent Lacomére, maire adjoint chargé de suivre ce dossier, a précisé que 1740 vaccinations avaient été effectués au centre de Vanves depuis son ouverture, dont 981 vanvéens et 749 malakoffios. 100 vaccinations avaient été effectuées à la PMI ouverte qu’une journée par semaine le Jeudi.

     

    QUESTIONS ORALES : TITILLES SUR JEUNESSE ET AGENDA 21  

    Les élus de l’opposition ont titillés la Majorité sur deux questions vraiment d’actualité à la fin de ce conseil municipal, leur valant une longue réponse détaillée  des maires adjoints Goloubtzoff et Voisine  sur la Jeunesse et l’Agenda 21. La première a répondu plus précisément qu’elle ne l’avait fait à la réunion de quartier consacré au Plateau lundi dernier sur « l’absence d’un véritable lieu de rencontre pour les jeunes de 15-26 ans (Espace Sébastien Giner) ». Elle a confirmé la nouvelle orientation : une direction plus socio culturelle entre Giner et Gazier en direction des jeunes, création d’une structure ouverte et inter-générationnelle avec les 11-17 ans, une plateforme d’activité pour les 18-26 ans avec 2 associations, un renforcement de l’action de prévention avec les éducateurs de rue du département. Le second s’est livré  à un listing des décisions prises depuis plus d’un an à Vanves avec le soutien de la communauté d’Agglomération (connues ou méconnues)  en concluant par : « Nous ne ménageons pas nos efforts. Mais les citoyens ont aussi leur rôle à jouer ! ». Les vanvéens peuvent être rassurés.

  • A VANVES ON FAIT LA TREVE ET ON ANALYSE

    30 questions étaient inscrits à l’ordre du jour du Conseil Municipal de Mercredi soir dont l’élection des délégués communautaires de la future CA (Communauté d’Agglomération) du Grand Paris Seine Ouest (GPSO) qui s’est déroulé sans problèmes, la trêve des confiseurs faisant sentir ses effets avant l’heure. Mais le temps fort de ce conseil a été consacré à l’analyse des besoins sociaux de Vanves présenté par Isabelle Debré, maire adjointe et Isabelle Thiard, direcrice du CCAS lors d’un grand oral qui a duré une bonne heure

     

    INTERCO :

    TREVE POLITIQUE POUR L’ELECTION DES DELEGUES

     

    Comme la majorité municipale avait acceptée d’accorder 2 places sur les 10 à l’opposition municipale, l’élection des 10 délégués communautaires n’a été qu’une formalité, Guy Janvier proposant même qu’elle se déroule à mains levées. Mais le maire a préféré le scrutin secret par précaution.

    Ce qui n’a empêché négociations, tractations, discussions tant au sein de la Majorité et de l’Opposition municipale, comme entre les deux, le maire ayant reçu une délégation durant la semaine passée. Bernard Gauducheau en a présenté les résultats avant une suspension de séance et le vote : « En Mars 2008, nous avions décidé d’élire 9 délégués de la Majorité et un de l’Opposition. J’ai eu des contacts les uns avec les autres. J’étais parti pour reconduire les 10 délégués sortants dans la mesure où ils souhaitaient continuer. A la suite des discussions, j’ai proposé que l’on envisage de passer de 1 à 2 postes pour l’opposition, d’autant plus que M. Alain Toubiana a proposé de se retirer » a-t-il expliqué. « C’est une bonne surprise. La ville de Vanves a enfin accepté de tenir compte de l’opposition. C’est grâce à M.Toubiana que cela est possible » s’est félicité Guy Janvier (PS). Claudine Sharfe (PC) a annoncé le retrait de sa candidature : « Les communistes avaient demandé à avoir au moins un élu, et d’être de ce fait candidate. Je n’ai pas eu envie que les salades recommencent comme nous l’avons vécu lors des précédentes élections ». Claire Papy (verts) a indiqué que la même demande a été faîte dans les 7 communes de la future CA « afin que la représentation de l’opposition soit plus conforme ». Ainsi Claire Papy (verts) et Jean Cyril Legoff (PS) ont été élus délégués communautaires.

     

    L’ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX

     

    Cet outil d’aide à la décision est devenu obligatoire pour les communes. Il a été réalisé par un étudiant en sociologie durant 4 mois et a permis d’aborder l’ensemble des secteurs en dressant un constat et en donnant des premières pistes de travail sur lesquelles  l’ensemble des élus ont débattus. Guy Janvier (PS) a regretté « de découvrir ce document maintenant, car cela nous aurait permis de préparer des questions » et a rappelé « qu’on avait entamé un tel travail de diagnostic avec JP Bourely » lorsqu’il était bien sûr à la mairie.

     

    CONSTAT GENERAL :

    Vanves compte 27 212 habitants soit une progression de + 7,6% sur 10 ans avec une sur-représentation des 25-40 ans et des femmes.

     

    PETITE ENFANCE

    Ce rapport note une diversité des modes garde et invite à engager une réflexion sur l’augmentation de l’offre, avec un constat fait par les élus sur la difficulté de connaître le nombre de personnes satisfaites.  Isabelle Debré a indiqué que le service préfère travailler en demi-journée plutôt qu’en heure, avec la mère de l’enfant.

    Le débat s’est focalisé sur les assistantes maternelles dont le nombre diminue et sur l’aide au logement qu’elles peuvent bénéficier. 

     

    PERSONNES AGEES

    Elles représentent 19,8% des vanvéens. Cette analyse a noté une légère augmentation de la dépendance. Elle insiste sur l’importance de lutter contre l’isolement social et la conservation du lien social. D’où l’objectif assigné de travailler sur les activités et les animations spécifiques, et sur un service de transports à la demande pour les personnes âgées et handicapés.

    La question de la coordination gérontologique a été soulevée par Guy Janvier (PS). La création d’un CLIC a été envisagé voilà 4 ans, mais « on n’a pas senti un entrain certain » a répondu Bernard Gauducheau (NC). « L’avantage est qu’il est financé par le Conseil Général » ajoute le conseiller général. « Je souhaiterai que l’on y travaille au niveau de l’interco » a ajouté Isabelle Debré ( UMP) qui s’est félicité des conditions de distributions des chocolats en 3 points de la ville mardi dernier.

     

    PRECARITE

    3% des vanvéens ont un revenu inférieur à 903 €. Vanves compte 278 Rmistes, 28 bénéficiaires de l’API et 161 de l’AAH. Le CCAS a constaté une augmentation du nombre de personnes venant chercher de l’aide, « car les gens se tournent toujours vers le CCAS dans ce cas là ».

    106 familles bénéficient de l’aide alimentaire (68 en 2008, 64 en 2007, 92 en 2006, 70 en 2005). « Cette augmentation est sûrement dû à la crise » a constaté Jean Cyril Le Goff (PS). Elles sont satisfaites de l’accès au libre service social intercommunal avec Issy les Moulineaux pour différentes raisons selon Isabelle Debré : « L’accueil, l’extension des plages horaires dont le jeudi soir de 18H à 20H, la diversité des produits ».   

    32 familles ont bénéficié de l’aide au départ en vacances (498 € par famille), qui ont ainsi découvert de nouveaux modes de vacances. L’allocation de rentrée scolaire a été versée à 38 familles, soit 80 enfants du primaire au lycée. Claire Papy (Verts) a demandé quel était le nombre de dossiers de sur-endettement à Vanves et le nombre de ménages en sous-capacité énergétique. Guy Janvier (PS) a demandé un bilan du protocole signé entre la Ville de Vanves et le Conseil Général.

    Enfin, cette analyse indique très nettement que Vanves devrait disposer d’un centre d’accueil d’urgence pour SDF. Il y en aurait entre 20 à 30 dans notre commune.

     

    LOGEMENT SOCIAL

    La majorité et l’opposition se sont quelque peu affrontées sur ce sujet sensible. Vanves compte 23,55% de logements sociaux, 900 demandeurs de logements dont 40 sont prioritaires. 59 ont été attribués en 2009 selon Mme Sorensen, maire adjoint.  Guy Janvier a mis en avant 1 ou 2 cas dramatique de familles vivant dans 14 et 34 m2. Du coup, Bernard Gauducheau a mis enfin au débat, qui a été déjà bien abordé,  en déclarant : « La situation est loin d’être réglée, mais elle est loin d’être catastrophique » 

     

    JEUNESSE

    Cette analyse a surtout mis son coup de projecteur sur  le service infirmier scolaire, le centre d’éducation planification familiale et le Centre Santé Jeunesse  dont il faut améliorer l’information et la communication. Jean Cyril Le Goff (PS)  a demandé une meilleure accessibilité et visibilité à l’espace santé jeune qui a changé plusieurs fois d’adresses

    Claudine Sharfe en a profité pour soulever le problème posé par le départ à la retraite des médecins généralistes à Vanves, alors que notre ville compte 7,38 médecins pour 10 000 habitants (9,1 dans le département). « 5 médecins partent à la retraite, d’autres vont partir. Ceux qui restent en ont ras la casquette ! ». Isabelle Debré  a expliqué que « l’on souffre de la proximité de Paris où se trouvent encore beaucoup de professions libérales »

     

    HANDICAPES

    300 vanvéens seraient handicapés selon cette analyse dont 161 bénéficiaires de l’AAH (Aide aux Adultes Handicapés), mais il est difficile de connaître véritablement leur pourcentage dans la ville comme l’a demandé Jean Cyril Le Goff (PS). C’est pourquoi le CCAS leur a envoyé un questionnaire. Mais peu ont répondu. L’objectif serait de créer un outil de communication et d’améliorer bien sûr l’accessibilité.

    Guy Janvier (PS) a soulevé le problème de l’accompagnement scolaire, du plan d’aide à la mobilité et à l’accessibilité alors que 82% des réponses indiquent que ses handicapés ont besoin d’un accompagnement « Ce qui montre bien que ce diagnostic était indispensable » selon le Conseiller Général. Isabelle Debré a annoncé que l’ordre du jour du prochain Comité Consultatif de la Famille sera consacré aux Handicapés

     

    CCAS  

    Isabelle Debré a confirmé que le CCAS serait renforcé avec une personne de plus à la Petite Enfance et une autre à l’aide sociale. Bernard Gauducheau a rappelé qu’un immense travail au sein du CCAS avait été déjà accompli, avec une nouvelle responsable, une remise en question de sa méthodologie, une réorganisation de ses actions. L’analyse des Besoins Sociaux 2009 est une première. « Il aura besoin d’être enrichi » comme a conclu Isabelle Debré.