Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

isabelle debré - Page 9

  • VANVES ET GRAND PARIS METROPOLE : « Pas de précipitation » a demandée Isabelle Debré

    Isabelle Debré (UMP), Sénateur des Hauts de Seine et de Vanves siégeait lorsque le sénat a donc carrément supprimé la création de la métropole de Paris, lundi après midi, comme l’ensemble des sénateurs franciliens qui comptent dans la Région sauf ceux de la Grande Couronne, comme l’a remarqué Héléne Lipietz (EELV). « Je voterai l'amendement de suppression car je refuse la contrainte et la création dans la précipitation d'un étage supplémentaire. Les élus ont travaillé, laissez-leur le temps d'aboutir » a-t-elle déclarée avant le vote, étant finalement sur la même ligne que son collégue Vincent Delahaye qui avait demandé : « Laissez nous un an, le temps  aux élus d’élaborer une vision et de revenir avec un accord sur le fond, comme à, Lyon, plutôt que de bricoler » tout en ajoutant « Et si dans 12 ou 18 mois ils n’y parviennent pas, le gouvernement fera des propositions ». Ce qui a amené Mayrlise Lebranchu, ministre de la Décentralisation à réagir : « Faisons cependant attention à ceux qui veulent aller moins vite, comme à ceux qui veulent aller plus vite. En 2010, on a donné du temps à la petite couronne ; c'était la sagesse. Le temps de la discussion est passé. Si le texte sortait du Sénat sans faire progresser l'intercommunalité en Île-de-France nous porterions une lourde responsabilité ». 

     

    Ainsi ce projet de métropole de Paris  est tombé, victime d’une alliance hybride UMP, Centristes et PC. « Trois types d’oppositions divergentes se sont exprimées dans ce rejet : autour de M. Dallier, qui souhaite la fusion des départements de la petite couronne et de Paris ; autour de M. Karoutchi, qui est pour une région métropole; et autour des élus communistes, qui refusent toute couverture intercommunale obligatoire de la petite couronne » constatait la ministre de la Décentralisation. Ils ont supprimé l’article 10 du texte qui obligeait les départements de la petite couronne à constituer des intercommunalités couvrant tout leur territoire, car « il dessaisissait les communes d’Ile de France de leur autonomie au profit d’intercommunalités contraintes » selon Roger Karoutchi qui a déposé l’amendement. Du fait de la suppression de cet article, les articles suivant conduisant à  la création de la Métropole du Grand Paris constituée de la ville, des intercommunalités de la petite couronne, plus une partie contiguë de la grande couronne, tombaient  comme l’a rappelé, fort de son expérience d’ex-secrétaire d’Etat aux Relations aux Parlements, Roger Karoutchi à la ministre Lebranchu. « J’ai comme une impression de solitude » a lâché cette dernière, visiblement dépitée  : « Ce rejet du Sénat, qui ne propose aucune alternative, risque de faire perdre, de nouveau, un temps précieux aux habitants d’Ile France, déjà largement pénalisés par le manque de logements, la précarité énergétique et les écarts de richesses d’une commune à l’autre » expliquait elle dans un communiqué de presse où elle déplorait une « conjonction des refus » face à la volonté du gouvernement « de clarifier, de simplifier et de mutualiser en IDF ». « Le gouvernement a voulu aller trop vite » selon jean Pierre Nicolle (PRG), le Monsieur Grand Paris de Jean Paul Huchon président PS de la Région Ile de France qui ajoutait : « les sénateurs ont exprimé le rejet de beaucoup d'élus locaux d'une strate supplémentaire: le projet n'était pas encore mûr ».

     

    A contrario, le Fonds  départemental de Péréquation IDF supprimé par la commission des lois, a été rétabli, et la création d’un EPF(Etablisement Publique Foncier) unique pour la Région a été adopté, car les sénateurs de province ont insisté sur la  nécessité d’avoir un tel instrument dans leur métropole comme notamment Michel Mercier ex ministre du Grand Paris et Président du Conseil Général  du Rhône.  « Les sénateurs ont adressé un véritable camouflet au projet du gouvernement » s’est félicité Valérie Pécresse président du groupe UMP en invitant « tous les élus locaux franciliens à amplifier ce mouvement et à manifester auprès du gouvernement leur opposition à ce projet de loi », c'est-à-dire en votant des vœux en conseil municipal pour dénoncer la réforme du gouvernement. Ce qui a été refusé par le maire de Vanves à l’occasion du dernier conseil municipal qui n’en voyait pas l’utilité.  « Alors que l’urgence est à la simplification de la carte administrative pour réduire les dépenses publiques, le gouvernement s’obstine à vouloir marier de force les communes au sein de vastes intercommunalités et à créer une nouvelle strate administrative avec la Métropole de Paris, compétente en matière d’urbanisme. Une telle organisation conduira immanquablement à augmenter les impôts et à dessaisir les maires de toute prise sur le visage de leur commune ». Enfin, les écologistes ont parlé de « premier acte manqué pour la démocratie locale » considérant que « la faiblesse de la proposition du gouvernement, tant au niveau démocratique qu'au niveau de la nécessaire simplification des institutions, n'a pas permis de trouver une majorité politique au Sénat. Les grands élus locaux, bien souvent adeptes du cumul des mandats et défendeurs du statu quo, s'en sont ainsi donné à cœur joie, ce qui est regrettable pour le renforcement de la démocratie locale et pour les collectivités locales qui souhaitent prendre à bras le corps les enjeux métropolitains du 21e siècle »

  • VANVES ET LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME : DES VANVEENNES ILLUSTRES ET MECONNUES

    A la veille de la Journée Internationale de la femme, Vanves Au Quotidien a recherché les femmes qui ont marqué notre ville, à différents titres, à travers son histoire contemporaine et ancienne. A noter qu’aucune femme n’a été maire de Vanves, ni deéputée pour l’instant, par contre deux ont été suppléantes d’André Santini, Françoise Saimpert et Isabelle Debré qui est de surcroit, la première vanvéenne, sénateur des Hauts de Seine.  Par contre, Vanves a depuis un certain nombre d’années des femmes à la tête de son commissariat de police comme c’était encore le cas début Mars

     

    Parmi les contemporaines qui vivent encore dans notre ville ou l’ont quittée : Yvette Farnoux, déportée-résistante, présidente fondatrice de l’association Mémoire des Déportées et des résistants de l’Europe qui est l’une des rares femmes à avoir reçue la grand’croix de la Légion d’Honneur. Véronique Genest qui fait parler d’elle puisqu’elle est suppléante d’un candidat à l’élection législative partielle pour une des circonscriptions des français del’étranger : Elle n’est pas vanvéenne mais elle a été la vedette d’une série TV « Julie Lescaut » qui avait choisie Vanves comme décor pendant 12 ans, entre 1994 et 2006, puisque le (faux) commissariat de cette commissaire set trouvait à l’emplacement du magasin Bio C Bon. Daniéle Darrieux, grande dame du Cinéma français, a vécue quelques années, avenue du Parc. Tout comme Marie Josée Perec, championne Olympique lorsqu’elle avait comencée à remporter ses premièes médailles aux championnats du monde d’athlétisme edt des J.O. Elle avait sollicitée certains acteurs vanvéens pour le sponsoriser dont la ville de Vanves qui avait refusée, ne devinant pas le destin de cette championne.

     

    D’autres qui restent méconnues, ont marqué l’actualité comme Astrid Pichegrain, rare jeune femme à avoir participé au Dakaer en moto (en 2003) et découvert ce sport à l’Enduro du Touquet. Daniéle Martin, spécialiste des marathons de l’impossible sur la muraille de Chine, dans le desert, ou encore Claire Lesegrain, journaliste à La Vie et à La Croix, auteur d’une passionnante enquête sur les « grands ordres religieux », Danièle Meyrieux qui avait la passion du théâtre, et l’a fait partagée avec l’association « Le Toucan », tout comme Racha Arodaky, jeune pianiste plein d’espoir, professeur au Conservatoire voilà une vongtaine d’année, Corsi artiste peintre qui partage sa vie entre son atelier du 13 rue de Châtillon et la Bretagne  avec Jacques Brachet son époux, auquel la ville a rendu hommage à l’automne dernier avec une exposition à l’hôtel de ville…    

     

    Certaines reposent à Vanves, mais pas toujours au cimetière : Alice Sapritch s’est fait incinéré et son urne a été installée dans le jardin d’un petit pavillon prés de l’église Saint François d’Assise qui appartenait alors à son neveu par alliance. Les plus anciens se souviennent l’avoir vu en Rolls (blanche) avec Thierry Le Luron, faire ses courses dans le Centre Ancien et la rue Louis Blanc. Une autre actrice, Colette Bianco (1906-1998) dont le nom de scéne est Colette Darfeuil, repose au cimétioère de Vanves. Notre commune a vu séjourner, bien sûr, Marina Tsetaïeva (1892-1941) grande poétesse russe, auteur de poésies lyriques, de poémes, de tragédies, d’essais qui ont connu un grand succés après sa mort. La ville lui a rendu hommage lors des journées du patrimoine de Septembre 2010 en apposant une plaque sur la façade de l’immeuble de la rue JB Potin où elle a vécue lorsqu’elle s’était exilée après la révolution russe. Beaucoup plus loin dans le temps, Louise de Bourbon (1754-1824) dénommée  « Mademoisrlle » préceptrice du duc d’Enghein, a passée tous ces étés au château de Vanves (Pavillon Mansart du lycée Michelet) où elle a jouée au paysanne à l’image de Marie-Antoinette dans son hameau vee Versailles. Enfin, une seule a donnée son nom à une rue de Vanves : Gabrielle d’Estrée, l’une des maîtresses renommées d’Henri IV, ou Juliette de Wills à une voie privée dite « Vila » qui rappelle généralement le souvenir d’une propriétaire à Vanves

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE TRES POLITIQUE ET TRES CULTURELLE APRES UN WEEK-END TRES CONVIVIAL

    Avant cette semaine marquée par les derniers vœux ou les dernières galettes desrois, les vanvéens se sont retrouvés entre eux comme dans une grande famille ce week-end. Tout d’abord pour fêter la nouvelle année au niveau des quartiers du Centre-Ancien Saint Remy que du Plateau à la Palestre. Plus de 150 vanvées s’étaient déplacés pour partager quelques moments de convivialité animés, avec une galette, quelques friandises, des animations, avec pratiquement tous les élus et un petit mot très simple du maire. Ensuite le souvenir, avec cette cérémonie toujours très émouvante en présence de la communauté Juive de Vanves,  place de l’Insurrection devant la stéle des victimes vanvéennes du Nazisme sous la pluie et un sacré vent à l’occasion de la Journée Internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’holocauste. Elle a empêché le maire d’arriver tôt au Pavillon Dauphine pour accueillir ses hôtes retraités comme il le fait d’habitude à l’entrée, en tous les cas, ceux qui sont arrivés par les premiers cars ou leurs propres moyens

     

    Ensuite, ce traditionnel banquet des seniors au Pavillon Dauphine pendant qu’un jeune navigateur de 29 ans, François Gabart, arrivait premier du Vendée Globe après 78 jours de navigation retransmis par toutes les chaînes d’infos que suivaient de prés tous ces passionnés de voile vanvéens… ou d’aventures au bout du monde et de soi. Extraordinaire. Pendant ce temps, plus de 800 seniors vanvéens déjeunaient dans ce pavillon Dauphine qui doit faire l’objet d’un renouvellement de la concession. Personne n’est capable de dire si Dominique Ambert Gérant actuel de ce restaurant de la place Dauphine, dont la famille vit à Vanves, sera là l’année prochaine d’autant plus que la Mairie de Paris et son maire cherchent à l’écarter au profit du traiteur Raynier Marchetti.

      

    L’ambiance a été cordiale, et les seniors ravis de ce déjeuner qui comprenait au menu : Compositioon scandinave (saumon et truite fumée) avec blinis tiédes accompagné d’un Muscadet sur lie de Sévres et Maine, un suprême de pintade rôti avec sa farce chine sauce périgueux, haricot frais et poire vignenrone aux airelles avec un Bordeaux Château Guyot, brie de meaux, entremet au chocolat et poire, créme anglaise avec coupe de champagne. Ils ont eu droit à un discours de Bernard Gauducheau  très consensuel qui a mis en avant le travail des élus et des servioces municipaux,  en appuyant sur le rôle de GPSO, et les réalisatioons passées et à venir. Il a ensuite fait le tour des tables avec Isabelle Debré, sénateur et 1ére maire adjoint aux affaires sociales, tout comme Guy Janvier, conseiller général PS et Jean Cyril Le Goff, conseiler municipal PS et membre du CCAS

     

    La soirée d’accueil aujourd’hui des nouveaux vanvéens apportera une touche finale à ces moments de convivialité avec la remise des diplomes de citoyen d’honneur et ouvrira une semaine marquée par des vœux très politiques avec des personnalités de premier plan. A Noter que la très grande grue pour le chantier Hachette est arrivée et a été montée au milieu de la semaine dernière. Déjà, des habitants des immeubles riverains sont inquiets de voir la fléche passer au dessus d’eux et surtout qu’elle ne soit pas éclairée. D'autant que beaucoup d'entre eux se référent à l’accident qui s’est déroulé à Londres où un hélicoptére avait percutée une grue. Et il y a beaucoup d’hélicoptére dans le ciel de Vanves

     

     

    Lundi 28 janvier 2013

    A 19h30 à la Palestre : Soirée d'accueil des nouveaux vanvéens qui pourront découvrir une présentation de la ville. Ils auront ainsi la possibilité  de rencontrer et d’échanger avec les élus du Conseil Municipal à l'occasion d'un « speed dating », formule conviviale ayant fait ses preuves ces dernières années. Un autre temps de cette soirée sera consacré à la remise des diplômes de Citoyen d'Honneur à des personnes ayant beaucoup fait pour la ville de Vanves

    A 19H30 à la Mairie de Boulogne : Cérémonie des vœux aux acteurs économiques de GPSO présidé par PC Baguet, son président et  maire de Boulogn. Deux entreprises françaises, Netatmo et Sculpteo inbstallée à Vanves, qui ont récemment été primées au Consumer Electronics Show de Las Vegas, seront mis à l’honneur

    Mardi 29 Janvier

    A 19H à l’école Larmeroux : Galette des Rois de l’UMP avec L aurent Wauquiez, ex ministre Européen, avec Isabelle Debré, sénateur et Maxime Gagliardi délégué UMP pour Vanves qui ont sorti etdistribué le second numéro du journal de l’UMP de Vanves « Au Contact »

    A 19H30  au Théâtre de Vanves : Ouverture du quinzième festival de danse contemporaine Artdanthé qui s’achèvera le 25 avril 2013. Pendant cette période, 59 spectacles seront proposés, dont 18 créations, par 51 compagnies d’artistes. Plus d’infos sur : www.theatre-vanves.fr/artdanthe.php. Pour la soirée d’ouverture, une pièce pour 14 interprétes « This land is your land »  de Mark Haïm (USA) est présenté pour la première fois en France dans le cadre d’Artdanthé au théâtre. Durant la même soirée, mais à Panopée à 19H30, les vanvéens pourront découvrir « Seat » une chorégraphie d’Aurore Renaudon interprêté par Jeanne Moynot, Anna Byskov et Gloria Maso, et « Urban Pires » un solo de cornemuse écossaise d’Erwan Keravec qui est en  résidence à Vanves  

    A 19H30 au pavillon des Sports : Comité Directeur du Stade de Vanves présidé et animé par Bruno Chauvet

    A 20H15 à l’école Max Fourestier : Galette des Rois du PS de Vanves avec Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée Nationale 

    Jeudi 31 Janvier

    A 9H au Sénat : Examen  de la proposition de loi déposé par Isabelle Debré permettant aux retraités touchant le revenu minimum veillesse, de reprendre  s’ils le souhaitent, une activité rémunérée tout en conservant leur allocation, ce qui n’était pas possible jusqu’à présent

    A 19H30 à Panopée (Festival Artdanthé) : « Dia de Mucho, Vispera de Nada », roman théâtrale, à la frontière du récit et du théatre, recré-ation de la compagnie Das Plateau en résidence à Vanves

    A 21H au Théâtre Le Vanves (Festival ArtDanthé) : « Comme étant de l’émiettement »  du collectif Loge 22 basé à Lyon qui est un laboratoire chorégraphique. Les vanvéens découvriront un « dialogue retenu entre deux personnes » 

    Vendredi 1er Février

    A 8H30 à la Maison de la RATP (à Paris) : Isabelle Debré, sénateur paticipe au Conseil d’administration de la RATP 

    Samedi 2 Février

    A 14H45  dans les communautés religieuses de Vanves : Fête de « la Vie Consacrée » au cours de laquelle elles proposent aux Vanvéens un pèlerinage pour rencontrer ceux et celles qui ont dit «oui » au Seigneur d’une manière particuliére. Avec  à 15H chez les Jésuites du 15 Rue R.Marcheron avec une table ronde sur « la fraternité dans la vie religieuse », à 16H30 chez les Xavières (5 rue d’Issy) déguster des crêpes de la chandeleur, à 18H Chez les bénédictines pour les Vêpres de la Présentation de Jésus au Temple.

    A 21H Au Théâtre de Vanves (Festival Art Danthé) : « Les communs » qui est une chorégraphie interprêtée par leurs auteurs, Cédric Andrieux et Christophe Ives.

    Dimanche 3 Février 2013

    A 10H à Saint François d’Assise : Rencontre sur le théme « Migrations : Pélerinages de Foi et d’Espérance » dans kle cadre de la 99éme Journée mondiale du Migrant et du Réfugié avec Messe (10H), apéritif festif (11H30), réflexion en commun (14H) avec des témoignages   

    A 12H30 à l’Hôtel de Ville : Buffet campagnard de l’Amicale des Pieds Noirs de Vanves

    A 15H au PMS A.Roche : Match de foot Vanves-Nicolate Chaville 1