Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

développement durable - Page 2

  • 20-24 MAI : LE LYCEE MICHELET DE VANVES ACCUEILE LE 6éme FESTIVAL DU CINEMA ECOLOGIE DE VANVES

    Le Lycée Michelet va encore faire parler de lui la semaine  prochaine puisqu’il accueille dans son théâtre, la 6ème édition du festival Cinéma-Écologie organisé par la Ruche de Vanves, l’AMAP Le Panier Vanvéens du 20 au 24 Mai. « Le fil conducteur est « le bien commun », cette année, c'est-à-dire le bien de tous, géré par tous pour le bien être de chacun.  Mais qu'est-ce donc qu'un bien commun ? Les ressources de la nature sans doute, mais aussi celles, produites par les hommes, de la connaissance et de la culture. Qu'est-ce qui porte atteinte au bien commun ? L'accaparement par certains de ce qui appartient à tous. En fin de compte, voulons-nous être acteurs ou actionnaires ? » seront les interrogations auxquels se proposeront de répondre ces films suivis d’un débat à 20H30 :   

    20 Mai 2014  : « Tara Océans  – le monde secret (4) » de Michaël PITIOT sur cette équipe de scientifique qui s’est embarquée à bord de la goëlette Tara qui les a conduit entre 2009 et 2012 à un monde presque inconnu peuplé de millions d’organismes différents qui constituent le Plancton. La projection sera suivie d’un débat avec Victoire Guillonneau chargé de campagne au sein de l’association Bloom  qui œuvre pour la conservation marine

    22 Mai 2014 : « Les semences prennent le maquis » de Nathanaël COSTE et Marie GABELOUX  qui nous conduit en Afrique de l’Ouest où les semences sont un bien commun des collectivités paysannes  menacées par la concurrence de semences hybrides et génétiquement modifiées vendues par des firmes privées. Et « L'Aquitaine cultive la biodiversité » de Bio d'Aquitaine/AgroBio Périgord  sur les paysans du Sud Ouest qui cherchent à conquérir un bien commun perdu : la gestion collective de leur semence. Ils seront suivis d’un débat avec Guy Kastler paysant dans l’Hérault et chargé de mission à Nature et Progrés, responsable de la commission semences et OGM De la Confédération Paysanne  et Pierre Rivière qui a fait une thèse en amélioration paticipative des plantes  

    23 Mai : « Une contre histoire de l'internet » de Sylvain Bergére qui dresse un panorama stimulant de la culture web  suivi d’un débat avec Laurent Chemla membre de l’association « quadrature du Net et auteur d’un live « confessons d’un voleur : internet, la liberté confisquée ». 

    24 Mai : « Le bien commun : l'assaut final » de Caroline Poliquin  qu raconte en six jours l’appropriation de ces biens en s’inspirant de la genése, et du débat avec François Flahault qui anime un séminaire d’anthropologie philosophique à l’EHESS auteur de « Où est passé le bien commun ».  

    Ce festival créé voilà 6 ans, a coïncidé avec le lancement par Patrick Sorin, proviseur d’une politique volontariste en  matière d’éducation à l’environnement et sur toutes les thémathiques du développement durable. « J’ai entrainé quelques professeurs, des parents d’éléves très impliqués, ayant fait connaissance avec les membres des associations qui pilotent ce festival Cinéma-écologie. Il y a eu une dynamique forte pendant 3 à 4 qui a aboutit notamment à l’implantation de ruches. C’est dans ce cadre là que nous avons fait venir un jour Stephane Hessel, pour la remise des prix d’un concours » explique t-il en reconnaissant n’avoir pas réussi à faire entrer cette dimension dans l’enseignement, dans les pratiques pédagogiques. « Cela devenait très lourd d’assurer de telles actions à côté de nos missions essentielles. Et nous l’avons mis entre parenthèse » regrette t-il. Il n’en reste pas moins ce festival qui prolonge cette action.

  • AGENDA 21 – PLAN CLIMAT DE VANVES : DES ECHANGES NOURRIS SUR LE DIAGNOSTIC

    La municipalité a invité, mardi soir à l’hôtel de ville, les vanvéens (intéressés) à participer à une réunion du Comité Consultatif « Environnement/Développement Durable » consacrée à l’Agenda 21 – Plan Climat. Rappelons tout d’abord que cette initiative a été prise par le Conseil municipal du 14 Novembre 2012  alors qu’un débat national  sur la transition énergétique a été lancé par le gouvernement qui doit aboutir à une loi de programmation à l’automne 2013. Et à un moment où la Région Ile de France traduit dans les faits son Schéma Régional Climat-Air-Eau (SRCAE) sur lequel le Conseil Municipal avait donné son avis le 14 Novembre dernier  : Une réunion se tenait le jour même au conseil régional  sur le théme « Recherche et développement durable en Ile de France ».

     

    Ensuite qu’il  s’agit d’une obligation réglementaire issue de la loi du Grenelle de l’Environnement, sachant que la démarche a été initiée et menée par la communauté d’agglomération, GPSO, qui doit trouver une traduction communale : « Beaucoup de choses ont été entamées. Nous avons fait beaucoup de travail à GPSO. L’idée est de décliner au plan local cet Agenda 21 afin qu’il y ait une adéquation entre le local et l’intercommunal » a indiqué Bernard Gauducheau, en passant une tête par la porte, lors de cette réunion. L’un des participants a demandé : « Pourquoi cela arrive si tard et que la ville ne s’en préoccupe que 20 après après ? »  auxquels ont répondu Bernard Roche, maire adjoint  qui anime ce Comité consultatif -  « Et pourquoi pas maintenant ? Cela ne veut pas pas dire qu’elle n’a rien fait, notamment en matière d’économies d’énergies » -  et Rémi Le Fur chef du projet Développement durable du bureau d’études Inddigo : « En France, il n’y a pas un millier d’agenda 21. Mais beaucoup font du développement durable, sans le savoir comme M.Jourdain. L’essentiel est d’y aller ! ».

     

    Enfin 3 étapes avaient été définis : Diagnostic (Novembre 2012-Avril 2013), définitions d’orientations stratégiques et d’objectifs opérationnels (Mai-Juin 2013),  construction du plan d’actions (Juillet-Décembre 2013) avec son adoption à la fin 2013 pour une mise en œuvre début 2014. Sachant que chacune doit faire l’objet d’une validation en comité de pilotage, composé d’élus, de référents, du DGS (Directeur Général des Services),  des directeurs concernés et du chargé de mission énergie et développement durable, Mme Strecher qui a présentée le diagnostic à l’assistance pendant une bonne demi-heure. Les participants ont été ensuite invité à faire part de leur diagnostics, de leur constats, de leur remarques dans deux groupes de travail afin qu’ils soient pris en compte par ce bureau d’études.

     

    Ce diagnostic qui ne s’arrête pas seulement à l’aspect environnemental mais traite aussi du social et de la solidarité,  montre plusieurs choses : Une place importante de la voiture dans la ville, alors que GPSO agit pour un partage multimodal de la voirie et son accessibilité aux PMR (Personne à Mobilité Réduite), et peu de pistes cyclables. Par contre, elle dispose de beaucoup d’espaces verts, elle élabore une trame verte et bleue pour recréer des continuités écologiques favorables à la biodiversité. Malgré tout, Ville est la 11éme ville la plus dense de France, avec peu de nouveaux programmes immobiliers, surtout des rénovations et des extensions. Elle connait un problème preignant de logements à cause de loyers très chers, d’une offre de logements sociaux faibles, 584 logements sociaux sont attribués par la ville sur 2 963au total  (23%) dans lesquels il y a une faible rotation. La mairie a constituée une commission des impayés pour éviter les expulsions

     

    L’objectif est de faire de Vanves une ville durable impliquant des mesures en faveur de la préservation de l’environnement (stockage des déchets, stationnements vélos, libre écoulement de l’eau, efficacité énergétique ou énergies renouvelables). D’autant plus qu’elle est soumis à des nuisances dont le bruit est l’un des plus importants  et  à plusieurs risques : Mouvements de terrains, retrait-gonflement des argiles, aléas météo, transports de matières dagereuses, ondes magnétiques, pollution de l’air… Des établissements et des bâtiments restent toujours inacessibles aux PMR.

     

    Vanves se situe entre 3 pôles économiques (Paris, Issy les Moulineaux et Boulogne) qui font sentir leurs effets. Mais les besoins quotidiens des vanvéens sont largement satisfaits par les commerçants et les artisans. La ville a mis en œuvre le FISAC pour aider à la réhabilitation des vitrines et des boutiques, organise un mois du Commerce, et a participé au lancement d’Eco-Défi par GPSO et la Chambre des Métiers qui permettent justement à des commerçants/artisans à atteindre des objectifs  en matière de développement durable

     

    L’action sociale et solidaire est une réalité avec 78 ambassadeurs « Voisins Solidaires », 350 familles accompagnées pour la garde de leurs enfants, des actions éco-responsables étant menées dans les créches sur l’alimentation et les déchets suite à la demande des parents et à la sensibilisation du personnel. Les écoles ont adopté des projets pédagogiques en adéquations avec les préoccupations environnementales actuelles. Si l’on recourt à des produits locaux ou de saisons dans lescantnes scolaires, c’est moins le cas our les produits (car difficile et couteux). Les jeunes sont aidés et accompagnés en contrepartie de services rendus à la collectivité

     

    Ce diagnostic constate que des catégories de populations restent difficiles à mobiliser au sein des instances de participation actuelles (actifs et parents). La ville tente d’y remédier par une action de participation en ligne comme ce fut le cas l’automne dernier. Il a relevé que la mise à disposition des associations des salles n’est pas optimale vis-à-vis des enjeux en matière de maîtrise des consommations. Et le public est encore assez peu sensibilisé aux problématiques environnementales et en lien avec le développement durable. La ville participe à la semaine du développement durable, mais peu d’animations sont organisées.

  • LES RENDEZ-VOUS DE LA SEMAINE A VANVES : Devoir de mémoire, conseil municipal, compte rendu de mandat, voisins solidaires, couscous familial et retraite sur Saint François…

    Deux événements ont marqué ce week-end : Le Téléthon tout d’abord, à travers de multiples manifestations, les vanvéens ayant versé plus de 4800 €  selon les chiffres des responsables dimanche matin, avant le concours de belote organisé Dimanche aprés-midi par l’association Saint Ex Amitiés à l’Ecole Marceau. Les journées de Musique ancienne avec son salon de la lutherie et ses concerts à l’initiative de Carine Moretton, professeur au Conservatoire. Les vanvéens avaient l’occasion durant ces deux jours de découvrir des instruments anciens comme cet « Psalterion » à archer dans ce salon avec ses pôles Moyen Age avec ses instruments médiévaux, Renaissance avec la famille des Hautbois, Baroque avec clavecin et viole de gambe. Ce qu’a fait un passionné,  Martin Barral, chef d’orchestre qui a notamment essayé longuement un violoncelle piccolo, retrouvant des sensations oubliées sur ses cordes souples, trop lentes à son goût, avec un archer plus fin. Un salon génial à ses yeux, qui donne un moment ee bonheur aux amateurs de ces musiques anciennes : « On ne joue plus Bach de la même façon depuis que l’on redécouvert ses instruments anciens » ajoutait Carine Moretton.  Mais voilà, peu de vanvéens se sont déplacés à cet événement qui a fait plaisir au Maire qui a revêtu son habit de défenseur des luthiers, ce qui est dommage pour tous ceux qui se sont  mobilisés au Conservatoire de Vanves  et la qualité des concerts donnés à cette occasion. Peut être, avec la crise de l’euro qui fait sentir ses effets, et nos élus qui commencent à être très regardant sur les dépenses de la ville, en veillant d’abord à ce qu’elles profitent à leur ville…et surtout ses habitants, ne faudrait il pas veiller de prés à ce que les vanvéens profitent de ces investissements grâce à une bonne comunication. 

     

    Lundi 5 Décembre : « Devoir de mémoire »

    A  18H30 au square des Combattants d’Afrique du Nord et des territoires d’Outre Mer (17 av. de Verdun) : Cérémonie à l’occasion de  la journée nationale d’hommage aux « Morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie-et les combats du Maroc et de Tunisie. A ce propos, une anedocte vaut d’être contée, avec cet échange qui s’est déroulé lors de l’inauguration de l’îlot Cabourg le 15 Octobre dernier, lorsque les invités avaient rejoint la salle de la Palestre. L’ineffable président de la FNACA, Jacques Dumont se retrouve devant le préfet des Hauts de Seine, Pierre André Peyvel, se présente, parle de son association et l’invite carrément  à présider sa prochaine cérémonie du 19 Mars à Vanves. « Tout à fait, mais à la condition que vous soyez présent à la cérémonie du 5 Décembre » lui répond du tac au tac le représentant de l’Etat. Peut être que Jacques Dumont sera présent ce soir à cette cérémonie à Vanves.

    A 18H30 à la Mairie : Assemblée Générale  de la LICRA de Vanvezs présidée par Monique Abecassis.

    A 20H à la Mairie : Conférence débat organisé par la LICRA de Vanves sur le théme : « La traversée de la Méditérranée par les famillles harkis et leur vie dans les camps de France » avec Fatima Bescani Lancou, écrivain, Serge Carel, ancien harki, rescapé de ce drame qui apportera son témoignage. A cette occaion, une exposition se déroule dans le hall de la mairie depuis le 28 Novembre sur « devoir de mémoire, travail d’histoire, les harkis dans la colonisation et ses suites ».

    Mardi 6 Décembre : Rosier Rouge

    A 17H30 au Rosier Rouge : Porte Ouverte et Table ronde sur le théme : « Le Rosier Rouge, un relais hospitalier dans le parcours des soins des malades du cancer » en présence du professeur Grunfeld de l’Hôpital Nacker, chargé du plan cancer

    A 19H30 à la Mairie : Comité consultatif « Environnement / Développement Durable »  sur les déchets avec une présentation du contexte régementaire, les dispositions en matière de tri et de prévention, les enjeux, avec leur déclinaison locale et l’action de GPSO en la matière.

    Mercredi 7 Décembre : Conseil Municipal

    A 19H à la Mairie : Conseil Municipal avec 24 points inscrits à l’ordre du jour : Attribution d’un fonds de concours de 237 000 € à GPSO pour l’opération de conception du conservatoire de Vanves ;  Convention Vanves-GPSO pour l’entretien des espaces verts non trabsférés ; Constitution de deux  groupements de commandes GPSO-Services de Vanves, l’un pour la passation d’un marché de vérification périodiques réglementaires sur les ouvrages, installations, équipements techniques et bâtiments er l’autre  pour la passation de marchés concernant divers travaux et prestations ; rapport annuel du concessionnaire du marché ; tarif unique pour les journées culturelles Européennes organisées par le Pôle Jeunese ; demande de subvention auprès de la DRAC pour le Théâtre ; convention de financement avec l’ACCIV qui avait été reporté et risque de faire débat ; Convention d’objectifs ville deVanves-Stadede Vanves ; et motion pour le maintien de la permance CPAM à Vanves. 

    Jeudi 8 Décembre : Compte rendu de mandat

    A 19H30 à la Mairie : Lancement de l’opération « Procuration de procimité dans le cadre de « Voisins Solidaire »  par Bernard Gauducheau, Françoise Saimpert et Atanase Perifan, président fondateur de Voisins Solidaires

    A 20H30 au 1 rue .Briand (ex-école maternelle annexe du centre) : Réunion de compte rendu de mandat du Conseiller Général Guy Janvier  (PS)  

    Vendredi 9 Décembre : Yacht au Salon Nautique

    A 19H30 au Salon Nautique : 1er Annniversaire du 1er Club House Virtuel de Classic Yacht Club crée par un vanvéen, P. Vertanassian qui tient un stand au salon natique depuis le week-end dernier

    Dimanche 11 décembre 11 : De Sant François à Saint Remy

    A  12H30 à Saint François d’Asssise : 2éme manifestation dans le cadre des 25 ans de la reconstruction de l’église de Saint François et de l’année Saint François : Temps de retraite et de méditation pour « accueilir le Christ pauvre dans notre existence » avec François et dame Pauvreté

    A 13H au restaurant l’Harissa (à Issy Les Moulineaux) : Repas couscous familial organisé par l’Amicale des Pieds Noirs

    A 17H à l’église Saint Remy : Concert (instrument et voix) offert par l’association Les Lézards en Scéne au profit des orgues de l’église avec au programme Buingen, Bach, Gervaise, Vivaldi, Mozart, Gluck, Faité, Ôno…