Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

issy les moulineaux

  • UNE CONVENTION DE COOPERATION POUR RECONQUERIR LE NO’S MAN LAND ENTRE VANVES ET PARIS

    Le conseil municipal de Vanves a approuvé le 9 Octobre dernier,  une convention de coopération avec Paris, mais aussi GPSO et Issy les Moulineaux  sur «la gestion des espaces d’interface» c’est-à-dire tout simplement leurs territoires frontaliers en pleine mutation à Issy, véritable No’s man land à Vanves. Chaque maire a souhaité profiter de «la nouvelle dynamique de relations de coopération relancée par Anne Hidalgo» et inspiré par Bertrand Delanoë lorsqu’il avait lancé cette nouvelle relation  au début de son mandat en 2001, avec Pierre Mansat son adjoint au maire aux relations avec les collectivités territoriales voisines de Paris. Elle avait pris notamment, la forme d’un protocole d’accord entre ses communes riveraines et la ville de Paris signé le 3 Juin 2003 avec Vanves qui accueillait en même la réunion d’installation de Paris Métropole prémice de la MGP (Métropole du Grand Paris)

    Ses quatre collectivités  s’engagent dans un partenaire organisé autour de plusieurs  thèmes : Tout d’abord renforcer les liaisons douces et les continuités écologiques, c’est-à-dire mieux coordonner les différents schéma directeurs du type plan vélo,  plan biodiversité élaboré par la ville de Paris et la Trame verte et bleue de GPSO ;  Ensuite développer une mobilité urbaines faiblement émettrice de gaz à effet de serre, en se préoccupant bien sûr du boulevard Périphérique qui fait l’objet d’un atelier auquel participe le maire de Vanves, des nouvelles mobilités, du fee-floating, l’auto partage…Enfin  améliorer le traitement et la gestion des «espaces publics d’interfaces» qui s’étendent de la Seine à la ligne SNCF Paris Montparnasse, avec  pour Vanves, un réaménagement des portes de la Plaine en lançant une étude urbaine, Brancion (sur la photo mais en 1915) qui fait l’objet d’un projet inscrit dans le cadre de l’appel à projet «Inventons la MGP»,  avec une requalification  de la rue Louis Vicat , et bien sûr le parc des expositions en pleine remordernisation en l’ouvrant vers les villes d’Issy les Moulineaux et Vanves

    Il est intéressant de noter que le lancement de ces nouvelles relations de la ville de Paris et Vanves, en autre,  coïncide avec une initiative du groupe PPCI (Parisiens Progressistes, Constructifs et Indépendants) lors du dernier conseil de Paris début Octobre qui a présenté des propositions pour améliorer et réaménager les portes de Paris et les abords du Périph, en rappelant qu’Anne Hidalgo dans son programme avait prévu de transformer certaines portes en «places du Grand Paris» et que des études et des travaux avaient été lancés, ainsi que quelques chantiers portes Maillot, Pouchet, Choisy, Vincennes… «Ses 38 portes sont conçues pour l’instant pour l’automobile, avec ses échangeurs autoroutiers ou ses grands ronds-points dans lesquels les piétons hésitent à s’engager» expliquent ses élus (ex-LR devenus marcheurs). «Ses territoires sont considérés davantage comme des sorties que des entrées, hostiles aux piétons, propice aux décharges sauvage et souffrant d’un déficit de vitalité commercial. Il faut inverser la logique, en faire des espaces de vie» ajoutentnt ils. Leur objectif est de proposer un plan global et coordonné de réaménagement comprenant une revitalisation économique, une réorganisation de la circulation automobile, des continuités urbaines, en cherchant à faciliter les cheminements des cyclistes, des piétons, à les végétaliser, grâce à un partenariat avec les communes riveraines, ce qui se fait avec cette convention Vanves-Issy-GPSO-Paris,  une méthode de concertation, la création d’un comité de suivi. 

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE VŒUX TRES POLITIQUES

    Vanves rentre de vacances pour beaucoup pour une période de vœux, de galettes des rois, après quinze jours de trève des confiseurs marqués par peu d’événements, en dehors des Gilets Jaunes, du feuilleton Benalla qui revenaient souvent dans les conversations. Il est intéressant de noter les marcheurs tiendront le haut du pavé cette semaine, avec non seulement les vœux de la député LREM au Tout Va Mieux, mais aussi la galette des Rois de la République en Marche des Hauts de Seine Samedi à l’école Marceau. Les services de sécurité avec la Préfecture des Hauts de Seine et le commissariat de Vanves vont être sur les dents, surtout samedi. D’autant plus que ces manifestations hebdomadaires sont marqués par de plus en plus de violence, avec des menaces de morts vis-à-vis de personnalités, députés, et même journalistes, sur twiter, comme ce fut le cas pour l’un d’entre eux, vanvéens de surcroît. Ce qui discrédite de plus en plus ce mouvement qui a des répercussions économiques désastreuses mais aussi sur l’image attractive de Paris.

    Le maire de Vanves devrait offrir son café-croissant samedi prochain aux commerçants du  marché comme il le fait chaque début d’année, avant d’effectuer une tournée des commerçants de la ville.  Beaucoup de Vanvéens se demandent quand va ouvrir la nouvelle boucherie de la rue de la République aménagé à l’emplacement de la petite supérette à côté du Maryland. De nouveaux vanvéens s’installent depuis un mois dans la résidence NIWA, des constructions commencent comme c’est la cas à l’emplacement du garage/Concessionnaire de la rue Raymond Marcheron avec la future résidence Lodge, et des futures résidences des avenues du Général de Gaulle (Bouygues) et de l’avenue de la Paix, d’autres prennent formes comme celle du groupe Arcueil face à la Mairie   

    Mardi 8 Janvier

    A 19H à la salle Michel Latapie : Vœux du PC Vanvéen avec Boris Amoroz 

    Jeudi 10 Janvier

    A 19H salle Danton : Débat sur "Les migrants en Europe, un enjeu des élections européennes" organisé par le Mouvement Européen-Vanves avec Catherine Wihtol de Wenden politiste au CNRS et au CERI de Science Po,et Thierry Le Roy Président de Terre d'Asile  

    A 19H30 au Tout Va Mieux : Vœux de Florence Provendier, députée LREM de la 10éme circonscription des Hauts de Seine avec la présence des ministres Gabriel Atal et Sophie Cluzel

    Vendredi 11 Janvier

    A 18H30 au Palais des Sports Robert Carpentier à Issy les Moulineaux : De nombreux élus vanvéens devraient participer aux Vœux d’André Santini

    Samedi 12 Janvier

    A 10H15 au Soleil Levant : Café Théo sur « Comment je m’approche de ma mort ? »

    A 17H à l’école Marceau : Vanves accueille la galette des rois de la République En Marche (LREM) des Hauts de Seine en présence bien sûr des ministres Gabriel Attal, Sophie Cluzel, des députés LREM du 92 avec Florence Provendier…comme l’année dernière (Voir la photo)

    Dimanche 13 Janvier

    A 10H30 chez les Bénédictines de Vanves : Messe dominical animée par la chorale des petits chanteurs du Val de Seine qui donneront un concert

    A 17H à Saint François : Vœux du pére curé Bertrand Auville

  • L’EFFET MACRON CREE UNE SITUATION SCHIZOPHRENIQUE DANS LA 10e CIRCONSCRIPTION (VANVES/ISSY) UN AN APRES L’ELECTION D’ATTAL

    Cette 10éme circonscription est tout à symptomatique de la schizophrénie qui règne dans les deux principales villes qui la constituent et sont détenues par des maires UDI, un an après l’élection de Gabriel Attal, député LREM. Le premier ex-député, qui a vu son poulain battu par ce jeune député, porte parole du Mouvement La République en Marche, est dans une opposition totale, l’empêchant d’ouvrir une permanence, menaçant les associations qui l’invitent, l’ignorant dans les cérémonie, inaugurations etc…comme en faisait état le Parisien voilà 2/3 semaine. Le second, maire de Vanves, a tenté des approches, envoyé quelques signes en vu de constituer une liste commune, quite à se faire enguirlandé par son collègue d’Issy les Moulineaux qui n’apprécie pas du tout cette «danse du ventre», sans grand succés jusqu’à présent.

    Dans les autres villes de cette circonscription, la situation est totalement différente : A Boulogne, son maire a donné son feu vert à la création d’une groupe LREM dans son conseil municipal à la condition que ses élus restent dans sa majorité, mais il n’avait pas réussi jusqu’à présent à avoir l’aval des instances LREM départementales et nationales pour officialiser ce groupe. Contrairement à Meudon, et même à Vanves, où leur conseils municipaux disposent chacun d’un groupe LREM. Sans parler de ses adjoints et élus qui ne bougent pas pour l’instant, mais qui seraient tentés de venir grossir ces groupes LREM municipaux.

    Malgré cette différence d’approche des macronistes, une chose rassemble ses deux maires de Vanves et d’Issy les Moulineaux : Ils supportent de moins en moins la critique comme l’ont constaté certains de leurs administrés à leurs dépens ses derniers temps : Le blog  par un droit de réponse plutôt «diffamant» à propos de l’installation de foods strucks place de la République, et l’association Agir pour le Plateau qui a fait l’objet d’une lettre interne, d’une rare violence, du maire de Vanves aux adhérents de l’UDI, parce qu’elle a le malheur de s’opposer au projet Woodeum et surtout le résidence étudiante de l’appel à projet «Inventer la Métropole du Grand Paris». Comme l’exprimait un vanvéen  «on constate malheureusement une tentative d’intimidation à qui se permet simplement de critiquer la communication municipale, ce qui ne semble pas tolérable en haut lieux ! ». A Issy les Moulineaux, le maire a viré des adjoints historiques voilà prés d’un an, car il jugeait qu’ils n’avaient pas assez soutenu son poulain aux législatives. Il est vrai qu’ils sont aidés, car il n’y a pas de véritable opposition tant à Vanves qu’à Issy les Moulineaux. C’est pourquoi la réforme institutionnelle d’Emmanuel Macron aurait du bon, en prévoyant de limiter à deux ou trois mandats, les fonctions de nos élus parlementaires, maires, conseillers régionaux et départementaux