Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

issy les moulineaux

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    DISPARITION : MARIE AUGUSTE GOUZEL

    Marie-Auguste Gouzel qui était une personnalité marquante de la Ville d’Issy-les-Moulineaux, élu local pendant 50 ans, connu beaucoup de vanvéens qui ont eu à travailler avec lui, est décédé le 22 Février dernier. Il a été conseiller municipal, puis comme Maire-adjoint délégué à la Vie Sociale, puis aux Anciens Combattants, il a été vice-président du CCAS durant 25 ans. Il croyait en la politique capable d’améliorer la vie quotidienne des gens, et notamment des plus faibles. IL a été à l’orgine du libre service social, de l’association Alpirim qui gére un centre d’hébergement sociale, les Hélices, et le café 115, accueil de jour des SDF, de l’Alliance (espace séniors). Il a également participé au développement d’appartements adaptés aux personnes à mobilité réduite, au service de bénévolat à domicile pour les personnes âgées via l’association OIPA (aujourd’hui Issy Seniors), mais aussi à la reconstruction de l’EHPAD Lasserre et de l’hôpital Corentin Celton où il a travaillé ainsi que son épouse. Beaucoup de personnes étaient présentes pour ses obséques vendredi dernier à Saint Etienne pour entourer ses proches et surtout son fils Olivier qui travaille à Vanves au service Jeunesse, avec un André Santini très ému. Il a perdu un ami  et un homme qui lui a rendu d’énormes services, car il avait le don pour régler des situations inextricables à Issy les Moulineaux et le délicat dossier des harkis lorsqu’il a été secrétaire d’Etat aux rapatriés entre 1986 et 1988.

  • VANVES ET LES MUNICIPALES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE : Une situation quelque peu schizophrénique entre Vanves et Issy

    A moins de deux mois  des municipales, plusieurs particularités marquent cette édition 2020 des 8 élections municipales depuis 1945 dans les Hauts de Seine et la 10e circonscription des Hauts de Seine qui comprend Vanves et Issy les Moulineaux

    Tout d’abord le grand nombre  de maires qui ont remplacé leur prédécesseur en cours de mandat, notamment à cause de la loi sur le cumul des mandats  pour lesquels ce sera leur première élection au suffrage universel  puisqu’ils vont mener une liste sur leur nom  :  9 dont  Jacqueline Belhomme (FG/PC) Malakoff et  Denis Larghero (UDI) à Meudon,  Ensuite, le nombre de maires sortants qui devraient avoir en face d’eux des adjoints, quelquefois  alors qu’ils siégent, de surcroît, au conseil Départemental et font parti du même groupe de la majorité  à  Colombes et à  Garches, et tmême Courbevoie où là, ce sont adjoints au maire/Conseillére départementale, sans parler des adjoints qui se présentent contre leur maire à Asnières, Villeneuve la Garenne. Enfin, les «papys maires » qui font de la résistance en se représentant comme Jacques Kossowski (LR) à Courbevoie à79 ans 5 mandats, Nicole Gouetta à Colombes à 82 ans, 2 mandats, et André Santini à Issy les Moulineaux à 79 ans, recordman des mandats avec 7 à son actif, car il a été élu voilà 40 ans à la tête de sa mairie d’Issy les Moulineaux .

    Dernière particularité, la 10é circonscription des Hauts de Seine où son député devenu secrétaire d’Etat à la Jeunesse, Gabriel Attal  soutient André Santini qui fait équipe avec Florence Provendier sa suppléante LREM qui l’a remplcée à l’asselmblée nationale, et se présente contre le maire de Vanves. Il s’en est expliqué dans le numéro de Première, journal d’information politique sur le Grand Paris :

    P.H. - Votre position n’est elle pas schizophrénique en soutenant un candidat UDI à Issy les Moulineaux et en vous présentant contre un candidat UDI à Vanves dans la même circonscription ?

    G.A. : « Se prononcer pour des élections municipales en fonction d’un logo national, c’est l’inverse de la conception que je me fais de la politique. Nous portons une approche pragmatique avec l’intérêt général pour seule boussole. André Santini a transformé Issy-les-Moulineaux, c’est un Maire-bâtisseur. Et, surtout, il porte encore de beaux et grands projets pour l’avenir, notamment autour du développement durable. A Vanves, la situation n’est pas la même. La ville peine à trouver sa place, que ce soit en matière de commerce ou pour mettre de l’ordre dans l’urbanisation. Nous voulons enclencher une nouvelle dynamique autour de Séverine Edou avec une équipe expérimentée et renouvelée.

    P.H. - Que s’est-il passé pour en arriver là à Issy les Moulineaux où son Maire après avoir battu son poulain en Juin 2017, ne vous pas fait de cadeau pendant plus de deux ans ?

    G.A. : « Nos relations sont indéniablement meilleures aujourd’hui que par le passé. Je ne suis pas quelqu’un qui passe son temps le regard derrière, mais qui se projette. Avec Florence Provendier, ma suppléante qui est aujourd’hui députée, nous avons rencontré plusieurs fois André Santini.  De nos entretiens un chemin s’est dessiné, nous avons fait le choix de l’emprunter ensemble en y apportant un nouveau souffle, de nouvelles idées et je le crois de belles compétences pour les Isséens.

    P.H. - Et à Vanves alors que vous entreteniez des relations républicaines avec son maire qui a tout tenté pour avoir le soutien de LREM ?

    G.A. : « Les relations républicaines, ce doit être la norme en démocratie. Nul ne peut s’en prévaloir comme un quelconque « cadeau » fait à son opposition.

    P.H. - Pourquoi Vanves présente une opportunité pour la République d’En Marche de conquérir une mairie ?

    G.A. : «Séverine Edou, notre candidate, a su rassembler autour d’elle des élus de la majorité sortante, de l’opposition, des commerçants et associatifs de Vanves ainsi que des engagés politiques progressistes et écologistes. Soutenus par le MoDem, l’Union des Démocrates et Ecologistes mais aussi par Agir, la droite constructive, nous sommes prêts à convaincre qu’il est temps de faire Vivre Vanves »

  • VANVES ET LES MUNICIPALES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    CROIX GAMMEE SUR DES AFFICHES LREM

    Bizarre ces croix gammées sur une affiche LREM où apparait Séverine Edou tête de liste LREM avec Gabrier Attal Secrétaire d’Etat que des militants ont découvert sur un panneau de l’avenue du Général de Gaulle, à la veille d’un déplacement du Président Macron en Israël pour le 75e anniversaire de la libération des camps d'extermination nazi et de la journée internationale de commémoration en mémoire des victimes de l’holocauste qui sera marquée  par un dépôt de gerbe dimanche matin au monument aux morts de Vanves.  «Combattre l’antisémitisme et le racisme, c’est ne jamais rien leur céder, c’est rappeler l’importance de la justice pour identifier et punir fermement leurs auteurs» a tweeté Gabriel Attal qui a décidé de porter plainte après la découverte d’inscriptions haineuses sur les affiches de la candidate LREM qu’il soutient. «Je condamne fermement les insultes et les croix gammées, constatées ce jour, sur des affiches de campagne électorale. En lien direct avec la Police nationale, j’ai demandé, dans le respect de l’enquête judiciaire en cours, à ce que ces tags infamants et intolérables soient immédiatement supprimés, ce qui est fait» tweetait le maire de Vanves. D’ailleurs la commune est peu habituée à ce genre de faits, même en période de tensions politiques extrêmes. Souvenir lointain d’une soirée de collage à Vanves en 1980 lorsqu’une élection partielle avait été provoqué par le décés d’André Roche, avec l’élection de l’un de ses fils, Danier Roche au Conseil Municipal et Roger Aveneau  au conseil général : Les militants RPR avaient été encerclés à la gare Vanves-Malakoff par des militants du FN qui recherchaient ceux qui arrachaient leurs affiches. Ce qui n’étaient pas leur cas, comme ils le leur firent comprendre après discussion. Parmi eux, alors délégué jeune du 92, le futur ministre de l’intérieur de Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, et un futur maire de Vanves, Didier Morin. Et pendant ce temps, un certain Raymond Deniau (PS), qui avait dû arracher ses affiches, rentrait chez lui à pied, après sa tournée d’affichage et d’arrachage pour le PS dans le quartier du carrefour de l’insurrection.  

    ATTAL SOUTIENT SANTINI AUX MUNICIPALES A ISSY

    «J'ai rencontré Gabriel Attal et Florence Provendier On se respecte beaucoup, on se découvre mutuellement. Les premiers propos qu'ils m'ont tenus, c'est : «on ne vous a jamais critiqué. Ce qui est vrai… ». J'ai apprécié leur franchise. Ils considèrent que la ville est agréable, bien gérée, donc ce n'est pas une façon hypocrite de se rapprocher. Et j'ai toujours animé des listes d'union. Je ne mets pas en avant les clivages partisans, je n'ai pas besoin du support des partis. Les querelles de chapelle, ça ne m'intéresse pas» expliquait André Santini dans le Parisien d’hier pour officuialiser le soutien de LREM et la présence de marcheurs dont Florence Provendier à ses côtés en seconde place sur la liste. «J'ai accueilli des colistiers issus de La République en Marche, qui rejoignent ceux de la société civile, de l'UDI, des Républicains ou du MoDem. Il faudra renouveler notre liste, car certains sont avec moi depuis quelque temps. Mais il faut surtout des personnes présentes, disponibles, compétentes» ajoutait il. Première visite de campagne ensemble : Ce matin dés 9H quartier des Epinettes