Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conseil de paris - Page 3

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    POLE SOCIAL  DEPARTEMENTAL MARY BESSEYRE

    Les services du Conseil Départemental ont annnoncé hier qu’Isabelle Debré, Vice-présidente du Conseil départemental chargée des transports et des anciens combattants représentera son président Patrick Devedjjian  à l'inauguration du  pôle social départemental Mary Besseyre à Vanves lundi prochain. C’est un déménagement puisqu’il regroupe dans l’ancien trésorerie principale  (365 m2) rue Mary Besseyre, le centre de protection maternelle et infantile (PMI) et l'espace départemental d'actions sociales (EDAS) d'Issy-les-Moulineaux-Vanves qui étaient installés sur les terrains Aristide Briand. 

    « Acquis par le Département à la commune et aménagés par la commune de Vanves en concertation avec les services départementaux, ces nouveaux locaux permettent désormais à ces 2 services de proposer aux habitants de Vanves un  accueil mutualisé dans un espace moderne et adapté à leurs besoins. La grande proximité des équipements administratifs de la commune de Vanves devrait également faciliter l'ensemble des démarches des usagers » indique t-on au Conseil Départemental des hauts de Seine. « Cette nouvelle organisation territoriale s'inscrit dans une stratégie de renforcement des implantations de l'action sociale du Département sur le territoire des Hauts-de-Seine. Le rapprochement physique des équipes en un même lieu facilite la transversalité et l'interdisciplinarité des interventions sociales et fait bénéficier les usagers de meilleures conditions d'accueil et d'accès faciles aux services » ajoute t-on en précisant que « le Département a financé à hauteur de 1 649 000 € ce nouveau Pôle social départemental qui a ouvert ses portes en avril dernier ».

    TOUR TRIANGLE : L’AMBIANCE SE DURCIT A LA VEILLE D’UN NOUVEAU VOTE

    Le projet Tour Triangle et le déclassement de la parcelle sur laquelle la SCI Tour Triangle envisage de construite cet Immeuble de Grande Hauteur (1280 m) feront l’objet d’un nouveau projet de délibération au Conseil de Paris prévu  les 29 et 30 juin prochains. Les manœuvres et les pressions de toutes sortes ont recommencés comme le dénonce le« Collectif contre la Tour Triangle » qui s’est insurgé contre les prises de positions récentes de certains Conseillers de Paris UDI, dont Eric Azière, Président du Groupe UDI-Modem. « Alors qu’il avait donné à ses 16 membres, la consigne de voter contre  le projet Tour Triangle et le déclassement de la parcelle, consigne de vote qui a été respectée, il vient d’annoncer qu’il n’est plus question de consigne de vote, alors que les 6 Conseillers de Paris Modem de son Groupe, maintiennent leur opposition au projet » explique t-il dans un communiqué de presse tout en laissant entendre qu’il y a eu des tractations entre la mairie, Unibail et certains élus UDI de Paris : « La Presse évoque des opportunités de postes à la Métropole du Grand Paris (Journal Le Parisien)… pourquoi pas au Sénat ?… le Parti Socialiste pouvant soutenir les candidats conciliants. Compte tenu des enjeux, et des évolutions modestes, sinon dérisoires, du projet « Tour Triangle 2 » par rapport au projet « Tour Triangle 1 », modifications qui ne justifient pas un tel changement de position de certains Conseillers de Paris UDI, nous en déduisons que le projet Tour Triangle pourrait faire partie du « panier de la mariée » lors des tractations ». Et de prévenir : « C’est pourquoi, si la « délibération Tour Triangle » devait être adoptée lors du prochain Conseil de Paris, le « Collectif contre la Tour Triangle » prendra acte de la responsabilité des Conseillers de Paris « versatiles » et le fera savoir aussi souvent que nécessaire ».  

    Rugby : « Au terme d’une demi finale remportée sur le score de 47 à 5, les Servals de Vanves-Malakoff gagnent le droit d’accéder à la finale de leur championnat. Celle-ci aura lieu à Soisy sous montmorency le 27 juin prochain » annonce Laurent Cazenave-Lacroutz Président Servals Rugby qui dit « un grand merci à Lazreg Benelhadj qui s’est démené pour nous trouver un moyen de transport pour nous amener sur place le jour de la finale ».

  • LA TOUR TRIANGLE AUX PORTES DE VANVES REJETE

    Le Conseil de Paris a rejeté la Tour Triangle par 83 voix contre 78. Anne Hidalgo a mis du temps à donner le résultat de ce vote à bulletin secret, devant des conseillers de Paris qui devenaient impatients, surtout du côté de l’opposition. Et pour cause. Elle a toute de suite accusé les conseillers de Paris UMP d’avoir montré leur bulletin avant de le placer dans l’urne. « La jurisprudence du Conseil d’Etat considère qu’un scrutin est nul dés lors que la loi n’a pas respecté. Je saisis le contrôle de légalité et je défère ce vote au tribunal administratif ». « Vous aurez tout essayé, les pressions, les débauchages,  les arguments de mauvaise foi » s’est exclamé NKM, président du groupe UMP qui avait demandé  un vote public à main levée comme son collègue écologiste, « un public, à main levée, vote clair et visible. « Un vote secret cacherait les divisons de la majorité ! »  ajoutait NKM (UMP) qui a alors annoncé que les élus UMP montreront leur bulletin de vote avant de le mettre dans l’urne, ce qui fut le cas

    Ainsi la Tour Triangle a quelque peu occulté ce débat consacré aux grands projets d’urbanisme de la mandature avec l’appel à projet innovant « Réinventer Paris ». Anne Hidalgo a indiqué que  « ce projet qui  s’inscrit dans le Grand Paris des Architectes  est soutenu par les maires de Boulogne, d’Issy les Moulineaux, de Vanves… ». Tout en n’omettant pas de constater que « les 5 délibérations précédents ont tous été concluant et positifs, où on a eu des majorités de projet... » en y associant Philippe Goujon (UMP) maire du XVéme avec lequel elle a menée la concertation. « Il y a eu un changement de pied, pas dans la majorité, mais à l’UMP, à l’UDI et au Modem, qui est purement tactique et ne concerne pas le fonds du projet » expliquait elle. « On n’a pas changé d’avis, mais c’est le projet qui a changé » a répliqué Philippe Goujon avec ses collègues UMP qui ont mis en avant le fait qu’au départ cette tour comprenait un hôtel, un centre de congrés…. Pour se résumer aujourd’hui uniquement à des bureaux. « Dire que ce bâtiment est exclusivement consacré aux bureaux est réducteur, car il y a un centre de santé, une crèche, des commerces en pied d’immeubles, un espace exposition…. » expliquait Jean louis Missika maire adjoint chargé de l’urbanisme. Les participants à ce débat ont tout entendu : « Triangle reste lourdement impactant ! Elle ne donne pas l’impression du nuage transparent de Serge Ghery (Fondation Vuitton )» ; « C’est une tour mégalomanne ! Comment après ND des landes et Sivens, le PS peut se fourvoyer avec ce projet » ; « Bureaux de luxe pour entreprises haut de gamme » ; « La modernisation de ce parc des expositions devrait renforcer son attractivité, mais cette tour risque de créer des nuisances »etc… La contre proposition la plus originale est venue d’un UDI qui a proposé de construire deux triangles de 90 à 100 m de hauteur, l’un pour des bureaux, l’autre pour des logements…  

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    JCE GPSO : Guillaume Benhamou a été élu président de la JCE (Jeune Chambre Economique) GPSO à l’unanimité jeudi dernier. Il remplace David Wajnsztok à la tête de cette association lancée fin 2012 sur l’agglomération de GPSO dont l’antenne de Vanves a été créée voilà maintenant un an. Cette JCE locale est très prometteuse car elle est devenue l’une des plus active et dynamique des Hauts de Seine et de l’Ile de France, avec une antenne maintenant dans chaque commune de l’interco, des partenariats notamment avec le Challenger club en matière de formations qui suscitent l’intérêt de nombreux jeunes, le projet de trophées de la Jeunesse pour récompenser et mettre en avant des initiatives lancées par des jeunes de 18/40 ans

    DEFILE DE MODE : Le défilé de mode organisé sur la place de la République, vendredi soir, par Vanv’en Poupe, a été un succès à écouter les réactions le soir même  ou les jours suivants : « Un grand étonnement », « la surprise » pour beaucoup. « Ils sont demandeurs » selon Barbara Lahiani qui a bénéficié d’un temps exceptionnel, la place prenant des couleurs dorées sur les façades de l’église Saint Remy et des immeubles pendant ce défilé de mode sur un rythme musical endaiblé. Le public, nombreux, avec beaucoup de jeunes,  ont regardé tous ces mannequins d’un jour, de 6 à 56 ans (Edem, Eva, Océane, Choarce, Manon, Noémie, Fanny, Justine, Janine, Emma, Carla, Sidonie, Sandrine,  et Lili 69 ans ex-mannequin chez Dior)    défiler quelquefois rapidement, sur la scéne, dans la bonne humeur, avec beaucoup d’applaudissements pour certains d’entre elles. Elles avaient toutes été coiffées par Sami et Mima, photographiées par le frére de Barbara qui était entouré de Marie France, Marie Claire et Stéphanie dans les coulisses pour les changements de vêtements. Vanv’en Poupe est prêt à recommencer l’année prochaine. « Mais c’est du travail ! »

    FOOTBALL : « Souvenir d'un 4° tour de coupe de France qui restera qu'un souvenir. Malheureusement nous avons perdu après prolongation 1 à 0 contre Le Bourget. Il y avait la place pour passer, mais sans buteur, c'est compliqué » témoigne  Jean Claude Vignal, un président de la section football déçu, malgré la fière allure de ses joueurs

    EXPOGRAPH VANVES : « Le contrat est rempli, la qualification assurée! On peut simplement regretter sur cette rencontre de samedi, un excès de suffisance, où, après avoir mené assez rapidement 3/0, nos joueurs sont tombés dans la facilité! Des buts de belles factures, avec un Anouar aussi bien buteur que passeur pour régaler ses équipiers, l'altruisme, voilà la différence avec l'an passé! Un petit manque de concentration dans l'axe de Sofiane, a donné la seule chance aux adversaires pour marquer en contre 3/1, de courte durée, car, piqué au vif Expograph retrouve son jeu et engrange 3 nouveaux buts qui reflètent plus la différence entre les 2 équipes. 7/1 au final » témoignait Jean Royer le coach de cette équipe après sa rencontre de samedi au PMS A.Roche, comme Cap Nord pour le 2éme tour du championnat de France AS  «  Satisfaction de tous, mais attention à ne pas tomber dans les travers de l'année passée. Nike nous attend de pieds fermes, samedi prochain, et leur 3 défaites ne reflètent pas leur valeur..!Prouvons notre classement et conservons notre place de leader.C'est le souhait de tous ».

    TRANSPORTS : En posant la question d’actualité du groupe UDI faisant part de ses inquiétudes  après la suspension de l’écotaxe et l’abandon  d’une taxe régionale de 2 € sur le financement du Nouveau Grand Paris des Transports, reprochant au président de la Région et du STIF (Syndicat des Transports Ile France) d’aller trop lentement, tout  en invoquant des infrastructures vieillissantes et la nécessité d’avoir un réseau de transports favorable à la compétitivité et l’attractivité de la Région Capitale, Bernard Gauducheau s’est fait rembarré par Jean Paul Huchon :  « Attention à ne pas verser inutilement dans le Francilian Bashing monsieur Gauducheau ! » leur a-t-il répondu. « Car c’est oublier le SDRIF, le plan de mobilisation, les investisseurs étrangers qui citent notre réseau de transports, sa densité, comme l’un des atouts de l’Ile de France parmi d’autres grandes villes du monde ». Occasion  d’expliquer que les efforts de la Région portent leurs fruits : Mise en service du T6  (Chatillon-Velizy) et du T8 d’ici la fin de l’année, accélération de la ligne 17 et du prolongement de la ligne 14 au sud  de Grand Paris Express (GPE) -  « Je vérifierai sur pièce au Conseil de surveillance de la SGP que ces accélérations ne compromettent pas les autres tronçons, ni le financement du plan de mobilisation » - et planning bien calé et suivi sans retard dans le calendrier et le financement de GPE, avec le démarrage fin 2014/début 2015 du chantier de la ligne Rouge Sud.

    RATP : Isabelle Debré ne siége plus au Conseil d’administration de la RATP e tant que parlementaire, représentante du Sénat, depuis le mois de Juillet dernier où il a été renouvelé, Pierre Mongin, son PDG étant reconduit dans ses fonctions : « La RATP est une belle maison, dirigée par Pierre Mongin, bon gestionnaire et aussi visionnaire. Il a su projeter la RATP à l’international avec de réels succès. C’était pour moi une excellente opportunité de prendre part à cette aventure qui a duré cinq ans et m’a beaucoup appris sur la gestion très particulière d’un EPIC (Établissement public à caractère industriel et commercial). Malheureusement l’aventure s’est arrêtée pour moi. En effet, mon mandat était de 5 ans et le gouvernement a naturellement nommé une personne de sa sensibilité politique » a-t-elle confié à Vanves au Quotidien.

    TOUR TRIANGLE : Le Collectif Contre la Tour Triangle devrait une nouvelle fois se mobiliser au début du mois d’Octobre car le Conseil de Paris devrait examiner à la mi-Novembre une délibération permettant le déclassement de la parcelle sur laquelle la SCI Triangle, filiale de Viparis envisage de construire cette tour de 180 M de haut. « Le rejet d’une telle délibération bloquerait durablement, vioire définitivement le projet, rendant impossible sa construction » espérent les responsables de ce collectif. « A cette heure, une majorité de conseillers de Paris de sensibilités politiques diverses (EELV, Parti de Gauche, UDI, Modem, UMP, FdeG/PC …) semble vouloir s’opposer à cette délibération ».