Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bernard gauducheau maire de vanves - Page 6

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE TRES METROPOLITAINE

     

    Avec son compte rendu de mandat annuel de Conseil Général, vendredi dernier, Guy Janvier (PS) a entamé avec beaucoup d’avance une semaine qui sera très régionale et départementale pour les élus vanvéens : Les deux conseils régional d’Ile de France et général des Hauts de seine voteront leur budget 2014 vendredi prochain, le premier après une longue session de 3 jours auquel participeront Bernard Gauducheau (UDI) et Marc Lipinski (EELV), le second au cour d’une seule journée juste avant le départ des vacances de Noël,  mais qui  devrait se terminer tard pour Guy Janvier. Entretemps, le conseil communautaire de GPSO se réunira jeudi à la mairie de Boulogne.

    Bernard Gauducheau participait, vendredi dernier à une journée très « métropole » au lendemain du vote à l’assemblée nationale de la création de la Métropole du Grand Paris : Le matin, il siégeait au syndicat d’études de Paris Métropole qui devrait consacrer en janvier une réunion extraordinaire sur son devenir. L’après midi, il participait au Comité stratégique de la Société du Grand Paris où il anime le groupe de travail consacré à la qualité de service du futur Grand Paris Express.

    Un futur élu de Vanves s’est beaucoup démené en coulisses, Jeremy Coste, qui assure le secrétariat de ces groupes de travail auquel ses animateurs ont rendu un  hommage appuyé pour le travail effectué, jusqu’à l’ex-ministre Jean Pierre Fourcade qui anime le groupe de travauil  consacré aux futures gares : un observatoire des quartiers des gares  a d’ailleurs été créé qui devrait réaliser des monographies et définir 2 à 3 ou 4 types de gares selon leur environnement. Le maire de Vanves a insisté sur la création d’un kiosque ou d’un point infos sur le chantier des gares pour pouvoir répondre aux questions des riverains et notamment sur « les problèmes de vibrations » qui les inquiétent beaucoup.     

     

    16 Décembre

    A 19H30 à Boulogne : Assemblée générale de la JCE (Jeune Chambre Economique)  de GPSO. Elle devrait officialiser l’élection de Guillaume Benhamou cmme président de l’antenne vanvéenne de la JCE crée à la Rentrée 2013.  

    Mardi 17 Décembre

    A 19H30 à l’espace Giner : Conférence du ChallengerClub sur « le régime de retraite des chefs d’entreprises » animé pa Mikael Gueviguian. Le Challenger Club accueille des porteurs de projets, créateurs d’entreprises, auto entrepreneurs qui souhaitent être informés et accompagnés par des experts de l’entrepreunariat au cœur d’un réseau à dimension humaine. 

    A 20H30 à l’église Saint Remy : Veillée  de prières pour le père Thirion qui est décédé dans la nuit de Jeudi à Vendredi dernier

    Mercredi 18 Décembre

    A 9H30 au Conseil Régional : Session budgétaire auquel participeront Bernard Gauducheau (UDI) et Marc Lipinski (EELV)

    A 10H à l’église Saint Remy : Obsèques du Pére Thirion

    Jeudi 19 Décembre

    A 9H30 au Conseil Régional : Bernard Gauducheau (UDI) et Marc Lipinski (EELV) participent à la session budgétaire

    A 18H30 à la Mairie de Boulogne : Conseil Communautaire de GPSO

    Vendredi 20 décembre

    A 9H30 au Conseil Régional : Session budgétaire pour Bernard Gauducheau (UDI) et Marc Lipinski (EELV)

    A 9H30 au Conseil Général des Hauts de Seine : Guy Janvier participe à la séance budgétaire

  • CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES : Vœu contre la métropole du Grand Paris tueuse d’intercos

    La Gauche vanvéenne n’a pas suivie la gauche régionale sur le vote du vœu concernant le projet de loi sur la métropole du Grand Paris proposé par la majorité municipale UMP/UDI lors du conseil municipal de Mercredi dernier,  sauf le PS qui a voté contre,  les verts s’étant abstenus et l’élu FdeG/PC n’ayant pas pris part au vote. Dans ce vœu le conseil municipal refuse « un texte déposé précipitamment, sas préparation sérieuse, ni concertation avec les acteurs locaux qui éloignera nos concitoyens des centres de décision et qui fait peser un danger direct pour des milliers d’agents communautaires », refuse « le démantélement des EPCI existants, qui ont été démocratiquement choisis par les élus locaux et qui ont fait la preuve de leur efficacité dans la gestion des compétences de proximité, dans la planification et la conduite des politiques de développement local », et demande « pour la région capitale, une métropole ambitieuse, tournée vers l’avenir et ses enjeux, partenaires de »s acteurs locaux et soutien des dynamismes territoriaux »

     

    Anne Laure Mondo, présidente du groupe PS a reproché au maire « de demander au conseil municipal de se prononcer contre un amendement qui  n’est plus d’actualité ». Il prévoyait la création d’un EPCI à fiscalité propre, la métropole du Grand Paris, disposant d’un statut particulier comprenant Paris et les communes des 3 départements de la petite couronne. « En fait si nous en sommes arrivé à ce texte, c’est parce qu’au Sénat, l’amendement de l’UMP et du FdeG/PC ont supprimé les articles consacré à la métropole  du Grand Paris » a-t-elle expliqué  en reprenant les arguments de Jean Yves Le Bouillonnec, député maire PS de Cachan et  ex-président de Paris Métropole qui regrette « la page blanche du Sénat » qui « a été une insulte pour nos territoires. C’est le pire service qu’il pouvait nous rendre ». Pour éclairer nos lecteurs il faut savoir que  le texte en seconde lecture devant le Sénat prévoit toujours la constitution d’un EPCI couvrant tote la métropole (Paris et les 3 départtements de la Petite Couronne) d’ici le 1er Janvier 2016, mais surtout la disparition de toutes les intercommunalités de la petite couronne, ce qui n’était pas le cas dans le texte originel.     

     

    Pierre Toulouse (EELV) a fait la même réflexion, en constatant que si « un certain nombre de communauté d’agglomération ont constitué un progrés », ce n’est pas le cas à « GPSO qui est la réunion d’une bande de copains pour éviter d’être soumis à la péréquation financière. Je ne pleurerais pas sur la suppression des EPCI. Il y a beaucoup de points obscurs à GPSO, même s’il y a eu des points positifs : l’agence de l’énergie, l’agenda 21 » a-t-il expliqué en constatant tout de même que « le texte est loin d’être satisfaisant ! On aurait préféré la suppression des départements ». Claudine Charfe (FdeG/PC) a expliqué très succintement qu’elle « ne se retrouve pas, ni dans la position prise par le PS, ni dans le vœu MP/UDI ».

     

    « Ce n’est pas un problème de droite et de gauche » a clamé Isabelle Debré (UMP) en relevant deux éléments graves : « Les maires n’auront bientôt plus de pouvoir. Et c’est cela que tous les élus contestent. Des maires ont travaillé depuis des années pour construire des EPCI qui tiennent la route. Velizy, du coup, ne veut plus rejoindre GPSO pour éviter d’être intégré dans la métropole. L’objectif de l’UMP et de l’UDI est de proposer un amendement au Sénat qui puisse sauver les EPCI. Nous voulons les protéger et laisser aux maires un minimum de pouvoirs ».

     

    Bernard  Gauducheau (UDI) est bien sûr revenu sur les bienfaits apportés à Vanves grâce à GPSO en condamnant « cette métropole de Paris pensée par des apparitchiks socialistes qui n’ont jamais dirigé une commune, et qui veulent rajouter une couche au millefeuille » et en rappelant qu’à une certaine époque « l’opposition accusait GPSO d’enlever des pouvoirs aux maires » alors que « cet outil a fait ses preuves depuis 10 ans ». Enfin, il n’a pas caché que derrière tout cela, « il y a une idéologie qui ne fait pas confiance aux élus », « un moyen détourné pour récupérer les moyens (financiers) de nos communes altoséquanaises sous couvert de rééquilibrage régional ».  Valérie Mathey (PS) a été choqué par « ces propos violents » que Bernard Gauducheau (UDI) assume complétement comme il le lui a répété.

  • DERNIERES JOURNEES DES VACANCES D’ETE 2013 A VANVES : L’ETE 2013 VU PAR LE MAIRE BERNARD GAUDUCHEAU

    Cette semaine encore calme sur le front des événements politiques et communaux permet  de revenir sur certains événements qui ont marqué cet été ou les précédents. Le Blog de Vanves Au Quotidien a rencontré Bernard Gauducheau (UDI)  pour dresser un bilan de ces vacances d’été 2013 à Vanves et savoir où il en est des négociations  - qui auraient abouti cet été  - pour constituer une liste unique UDI/UMP pour les municipales de Mars 2014. Les surprises et les événements de la Rentrée seront abordés la semaine prochaine. 

     

    Vanves Au Quotidien - Quels ont été les événements qui ont marqué ces vacances d’été à Vanves ? Comment définiriez-vous cet été 2013 ?

    Bernard Gauducheau : « La période estivale est toujours un moment très apprécié des Vanvéens. Cette année, grâce à une météo clémente et de magnifiques animations, les festivités du 14-juillet ont été particulièrement réussies.

    Pour les jeunes Vanvéens, de nombreux séjours ont été organisés par la Ville et ont ainsi pu partir à la mer ou à la montagne.

    Comme chaque année, la Ville de Vanves est restée à l’écoute de nos seniors et personnes fragiles grâce au Plan Canicule. Ce dispositif a une nouvelle fois pleinement joué son rôle lors des pics de chaleur et je tiens à remercier les agents du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) pour leur bienveillance. 

    J’ai aussi une pensée pour les Vanvéennes et les Vanvéens n’ayant pas eu la possibilité de partir en vacances.

     

    VAQ - Que s’est il passé cet été sur le plan des travaux communaux  ?

    B.G. : « Comme chaque année, la Ville de Vanves a profité de l’été pour effectuer de nombreux chantiers d’entretien et d’amélioration dans les équipements communaux.

    Certaines écoles sont concernées : mise en conformité de l'accessibilité de l’école Larmeroux, création d'un assainissement dans les cours de récréation et amélioration de l'accessibilité au satellite de l’école du Parc… Ces opérations d’investissement permettent de poursuivre la volonté de mon équipe municipale consistant à proposer un accueil de qualité dans nos écoles. J’ajoute enfin que de nouveaux tableaux numériques interactifs ont été installés ainsi que de nouveaux équipements informatiques.

    En ce qui concerne l’accueil de la petite enfance, la Ville de Vanves va mettre en service pour cette rentrée la nouvelle crèche Pain d'épices, située au 1 rue de Châtillon à Vanves. Une réfection de la toiture terrasse de la crèche Boule de gomme a aussi été réalisée.

    La réfection et l’isolation de la toiture de l’Hôtel de ville est par ailleurs en cours ainsi que la sécurisation et la mise en conformité d’une partie du Bâtiment.

     

    VAQ - Qu’en est il des grands travaux : Hachette, Conservatoire ?

    B.G. : « Le chantier du Conservatoire a débuté au début de l’été et celui du futur siège d’Hachette se poursuit sans difficulté. Ces travaux font l’objet d’un suivi très attentif par mon équipe municipale et je suis personnellement particulièrement vigilant sur leur évolution et en ce qui concerne les nuisances potentielles pour les riverains.

    S’agissant du quartier Aristide Briand, nous avons décidé, avec mon équipe municipale, de mettre en place avant le début des travaux un comité de suivi. Grâce à cette instance de participation, les riverains, les responsables de chantier et la Municipalité dialoguent régulièrement pour faire en sorte que les travaux de construction se passent dans les meilleures conditions. A ce jour, ce dispositif fonctionne parfaitement et je tiens à remercier Gérard Laubier, Adjoint au Maire chargé des Bâtiments, pour son implication dans le suivi de ces travaux.

    En outre, les Vanvéens auront certainement remarqué la rénovation des rues Pasteur, Martinie et Dardenne (en cours).

     

    VAQ - Sur le plan politique ? Où en êtes-vous des négociations entre l’UDI et l’UMP ?

    B.G. : « Les élections auront lieu dans plus de 6 mois. Je le répète, l’équipe municipale est aujourd’hui totalement mobilisée auprès des vanvéens et des vraies préoccupations de tous les jours.

    Depuis 12 ans, c’est grâce à l’union que nous avons pu tirer la Ville par le haut. Le tandem entre l’UDI (hier le Nouveau Centre) et l’UMP est un facteur essentiel de notre succès politique, mais c’est avant tout un facteur de bonne gouvernance pour notre Ville. Je n’ai aucun doute en notre capacité à poursuivre l’Union. Notre vision est commune, c’est celle de l’intérêt général !

     

    VAQ - Que répondez-vous à ceux qui vous accusent d’avoir une gestion pépére de la ville ?

    B.G. : « Concernant la critique de l’opposition d’une gestion « pépère » de la Ville par l’équipe municipale actuelle, c’est une surprise et cela m’étonne parce que c’est la première fois que je l’entends. En choisissant ce terme, je me demande même si l’opposition n’a pas inconsciemment qualifiée sa façon d’agir… Dans tous les cas, cette remarque n’a aucun sens lorsque l’on constate ce qui a été fait à Vanves ces dernières années. J’ai hâte de voir quel sera le projet des socialistes pour Vanves ? Ressemblera-t-il à celui de François Hollande? Si c’est le cas, les Vanvéens apprécieront…Je rappelle que le prochain mandat municipal ne sera pas facile dans la mesure où le Président et le Gouvernement socialistes ont décidé de réduire les dotations en faveur des collectivités territoriales de 3 milliards d’euros. Un niveau jamais atteint ! C’est peut-être cela la vision d’avenir des socialistes…

    Pour ma part, j’ai choisi depuis 2003 d’associer pleinement la Ville de Vanves dans la communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO), 3ème pôle économique et d’emplois de la région Ile-de-France (derrière Paris et le quartier La Défense). Ce territoire d’innovations et d’aménagements durables remarquables est pour Vanves une opportunité formidable de tendre vers la modernité et de compter en Ile-de-France.

    A cela s’ajoutera naturellement la poursuite de notre effort en faveur de la recherche de financements extérieurs. L’opposition municipale n’avait pas manifesté d’enthousiasme lors du Conseil Municipal du 20 mars 2009 concernant la création de GPSO et l’adhésion de la Ville de Vanves (elle s’était abstenue !). Soutiennent-ils d’ailleurs l’idée de vider les intercommunalités de la petite couronne – dont GPSO ! – de leur contenu au profit d’un échelon administratif supplémentaire, la Métropole de Paris, concocté par leurs amis du Gouvernement ? Il faut leur poser la question.

     

    VAQ - Et de n’avoir aucune vision d’avenir ?

    B.G. : « Avec mon équipe municipale, nous avons une vision ambitieuse pour Vanves. Nous n’attendons pas l’approche des échéances électorales pour projeter Vanves dans le monde de demain. Nous étudions chaque opportunité pour faire de Vanves une ville qui compte et dont les Vanvéennes et les Vanvéens puissent être fiers.

    A Vanves, la Ville de demain se prépare depuis plusieurs années avec la réalisation d’équipements publics modernes et respectueux de l’environnement. Il suffit de constater les travaux réalisés, ceux en cours et à venir pour s’en convaincre : la reconstruction des écoles du Centre en un groupe scolaire moderne (l’espace Jacques Cabourg), l’aménagement du Mail Sadi Carnot en une zone de rencontre, l’amélioration de l’habitat à travers la réfection  des façades, la construction de logements, d’un nouveau conservatoire, d’une nouvelle structure d’accueil pour la petite enfance au 1 rue de Châtillon à Vanves. Le climat attractif et dynamique de la ville de Vanves a des conséquences positives réelles, jusqu’à inciter le groupe Hachette à construire son nouveau siège social rue Jean Bleuzen à Vanves.

    En outre, mon équipe municipale s’est mobilisée pour la création d’une gare sur le tracé du Grand Paris Express dans le secteur du Clos Montholon. Elle est à ce jour actée (gare Issy-Vanves-Clamart) et devrait entrer en service d’ici à 2020. Grâce à cette station, Vanves améliore encore sa desserte en transports en commun et se verra relier à toutes l’Ile-de-France en moins de 30 minutes ! Voilà un bel exemple de vision pour la Ville de Vanves et ses habitants !

    Le 19 mars 2013, la Ville de Vanves a organisé une conférence sur le thème « la Ville de demain » avec la participation de l’architecte urbaniste Jacques Ferrier, c’est-à-dire une Ville qui donne toujours plus de place au service du bien-être de ses habitants dans leur environnement notamment par la réconciliation de l’urbanisme et de la nature. Cette réflexion de fond était partagée avec les Vanvéens et je ne peux que m’en réjouir.