Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

banque alimentaire - Page 3

  • LES RENDEZ VOUS DE VANVES D’UNE SEMAINE SPORTIVE, SOLIDAIRE ET CULTURELLE

     

    Ce week-end a bien sûr été marqué par ces Journées de Musiques Ancienne organisées par l’Association Tourmaline avec ce salon des Luthiers à la Palestre qui regroupait plus de 100 exposants (luthiers, éditeurs, et acteurs du monde des musiques anciennes). Beaucoup d’élus et de vanvées s’y sont rendus par curiosité et n’ont pas été déçus. Et ses concerts se sont déroulés au cœur de la ville comme ce brunch musical à la crêperie La Girafe Dimanche Matin puisqu’elle est ouverte dorénavant chaque Dimanche de 11H à 17H.    

    Pour sa dernière journée d’activité dans son petit salon de coiffure de la place de Lattre de Tassigny, samedi,  Henri a coiffé une vingtaine de clients (jusqu’à 21H) qui pour certains, ont laissé couler une petite larme de le voir partir à la retraite, et d’autres lui ont fait des cadeaux pour le remercier. Bernard Gauducheau, maire et Antonio Dos Santos la tête de la liste PS qui s’est fait coiffé par lui, notamment lorsqu’il était directeur du Rosier Rouge, sont venus le saluer et lui souhaiter bonne retraite. La pré-campagne électorale municipale a été plutôt calme ce week-end sauf en interne. La permanence de campagne de la liste UDI/UMP a commencé à s’organiser, et à recevoir ses premiers visiteurs, après son inauguration de mardi dernier, les élus et les militants UDI/UMP ayant commencé à se répatir les heures de présence. Au PS, l’heure était aux réunions internes pour constituer la liste qui sera arrêtée et avalisée démocratiquement par la section PS dans quelques temps. Cette semaine sera marquée par l’assemblée citoyenne organisée par le Front de Gauche/PC à l’école Max Fourestier Jeudi soir.

     

    Le même soir, le maire tiendra sa première réunion publique de quartier du dernier semestre 2013, et le « Challenge Club » qui réunit des chefs d’entreprises d’Issy et de Vanves, tiendra sa première réunion à Vanves à l’Espace Giner où une rencontre est prévue avec les responsables isséens et vanvéens de  la JCE (Jeune Chambre Economique) de GPSO sur le théme de la formation professionnelle. Trouvailles, ce célébre dépôt-vente au carrefour des rues Sadi Carnot et Marcel Martinie fermera ses portes définitivement samedi soir, après 33 ans de présence à Vanves. Anonio Presa s’installera dans un magasin à Gentilly qui lui appartient pour liquider ce qui restera de son stock. Ainsi l’un des plus vieux commerçant de Vanves partira puisqu’il s’était installé voilà 33 ans, suivi ou devancé de peu  par le Relais de Vanvres que Luc Arias a racheté en 1981,  et par la librairie du Lycée, où M.Suire s’était installé en Mars 1983 voilà 30 ans. Là aussi, ce sera une page qui se tournera, puisque ce bâtiment est destiné à devenir l’un des espaces de co-working de GPSO

     

    Mardi 26 Novembre : Culture

    A 19H30 à l’Hôtel de Ville : 3éme séance de projection du diaporama « Vanves d’hier et d’aujourd’hui » réalisé par le Conseil des seniors

    A 20H30 au théâtre Le Vanves (jusqu'à 30 Nov.) : « Nous sommes seuls maintenant » une création collective du Collectif In Vitro, dirigée par Julie Deliquet. C’est le dernier  volet du tryptique « des années 70 à nos Jours » qui sera présenté samedi 30 Novembre à 18H30 avec « La Noce » de Bertolt Brecht (18H30) et « derniers remords avant l’oubli » de Jean Luc Lagarce (20H). Cette création est une grande pièce chorale en forme de portrait de famille, le tableau d’une époque pétrie de liberté et de contradictions

    Jeudi 28 Novembre : Réunion publique

    A 19H30 à l’école Marceau : réunion publique de quartier du Plateau du maire. C’est la première des 3 dernières réunions publiques de quartier semestrielles de sa mandature et avant les élections de Mars 2014. Il devrait sûrement y faire allusiion comme il l’avait expliqué en Novembre 2007 : «  Elle a un goût particulier, parce que c’est la dernière avant les élections. J’ai tenu parole en terme de démocratie participative avec ses réunions semestrielles et d’autres sur des sujets précis. Et c’est très agréable car je préfère rencontrer les vanvéens que rester dans mon bureau. L’idéal serait de passer tout mon temps dehors. Mais il faut être en mairie pour faire avancer les choses ».

    A 20H à l’école Max Fourestier : Assemblée citoyenne du Fdeg/PC pour faire « le bilan des 5 années de la drooite et de ses insuffisances. Elle est le moment de réfléchir ensemble et de s’interroger sur ce que nous voulons pour Vanves. Dans pans entier de la vie à Vanves sont à repenser, et nous vous proposons quelques thémes de débat » indique Claudine Charfe conseilllère municipale Fdeg/PC.   

    Vendredi 29 Novembre : Artistes et Sportifs

    A partir de 17H : Collecte pour la banque alimentaire aux supermarchés carrefour Market, Intermarché et Franprix

    A 18H30 à la Palestre : Vernissage du 2éme salon d’Arts Plastiques de Vanves qui se déroulera jusqu’au 1er Décembre couplé avec une opération portes ouvertes dans les ateliers d’artistes disséminés dans la ville

    A 19H30  à Panopée : Assemblée générale du Stade de Vanves présidée par Bruno Chauvet

    Samedi 30 Novembre : Collecte pour la banque alimentaire

    A partir de 9H : Collecte pour la banque alimentaire aux supermarché carrefour Market, Intermarché et Franprix géré par un collectif de Vanves pour la collecte alimentaire qui regroupe le Secours Catholique qui en est le moteur depuis 15/16 ans, Saint Vincent de Paul et la Croix Rouge qui fournissent des bénévoles, avec le CCAS qui fournit les moyens logistiques. 150 bénévoles devraient être mobilisés pour collecter, trier dans un centre de tri situé au garage municipal, mettre dans des bacs les denrées et stocker dans un local provisoire de la rue A.Briand. « On a besoin de camions fournis par la mairie avec des tréteaux, des affiches, des sacs, et surtout de gros bras costauds pour porter les bacs, aider à la manutention, car une collecte fait entre 9 et 10 tonnes de denrées, soit 500 bacs et quelques dizaines de cartons » indique Bernard Gallicher. « Avant que l’on reprenne cette organisation, c’était Geneviéve Tilliez et Jean Bredin qui s’en occupait avec quelques uns sans disposer beaucoup de moyens, sans bacs en plastiques, utilisant leurs véhicules pour transporter alors les 2 à 3,5 tonnes de denrées colectées sur une journée ou une journée et demi. Nous avons repris cela avec une demi-douzaine de couples qui se sont organisés pour récupérer des bacs gratuits ou pas trop chers, au début ». Vanves se trouve dans le groupe de tête pour les kilos de denrées récupérés  

    A 11H rues Dardenne, Marcel Martinie, Pasteur,Marcel Yo,  Murillo : Inauguration des travaux de rénovation réalmisé par GPSO en présence de PC Baguet, président de GPSO, François Kosciusko-Morizet Vice Président GPSO Chargé de la Voirie, Bernard Gauducheau, maire de vanves, Isabelle Debré, sénateur

    A 14H à la paroisse Saint Luc : Journée d’entraide et d’amitié

    Dimanche 1er Décembre : Solidarité

    A 8H30 au Pavillon des Sports (PMS A.Roche) : La section Boules Lyonnaises du Stade de Vanves accueille l’AG du CBD 92 qui regroupe tous les clubs des Hauts de Seine

    DE 9H à 19H à l’Espace Latapie : Vente exceptionnelle  (de vêtements, de jouets et d’accessoires) au profit de l’association « l’enfant bleu- enfance maltraitée ».  Une association pour laquelle Isabelle Debré, sénateur des Hauts de Seine, s’est énormément mobilisée

    De 9H à 13H : Collecte pour la banque alimentaire aux supermarchés carrefour Market, Intermarché et Franprix.

    A 12H45 sur la Seine : Déjeuner croisiére musicale organisée par l’amicale des Pieds Noirs de Vanves

    A 16H au prieuré Sainte Bathilde (Bénédictines de vanves) : Concert de musique lyrique donné par Stephanie Revillon soprano et Thomas Stasyk au piano pour financer le projet « En direction du Monde »organisé par HandDirection Monde « Ce projet est né d’une idée folle avec mon amie qui est une professionnelle de l’handicap. Nous avons constaté que  si l’handicap est connu en France, ce n’est pas le cas à l’international et qu’il y a sûrement des choses à aller apprendre ailleurs, y compris dans des pays en voie de développement. Le but est vraiment  d’aller le voir le handicap ailleurs avec des personnes handicapés et valides, pour échanger au maximum. Nous partirons en trinôme, handicapé et valide,  avec Corinne, une argothérapeute qui a lancé le projet avec nous » expliquait Guillaumer Benhamou, résident de Simon de Cyréne au Blog.  « Les étapes sont encours de construction, en fonction des relais associatif que nous avons sur place, dans les pays. De tour du monde devrait durer 9 mois, avec 9 étapes d’un mois dans chaque pays : Canada, Argentine, peut être Chili, un pays d’Asie non encore déterminé, l’Afrique au Sénégal ou au Togo. On pourra nous suivre sur le site internet Handirectiondumonde.com »

  • RETOUR SUR LE CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES (suite et fin) : Secours, aides, subventions en tout genre…mais sans unanimité

    De nombreuses délibérations à l’ordre du jour de ce conseil municipal de la semaine dernière, ont suscité des questions, des débats et de nombreuses prises de positions

     

    PAVILLON TSVETEAVA : Ce projet a pris du retard et a nécessité de renouveler la demande de subvention de la ville, suite à une erreur d’évaluation  du chiffrage par la maîtrise d’œuvre. « L’enveloppe paraissait très haute, par rapport aux priorités de l’équipe municipale » a-t-on répondu à une question de Jean Cyril Le Goff (PS). Ce qui nécessite tout de même un nouveau permis de construire

     

    LOCAL DE QUARTIER : La ville de Vanves a acheté pour 19 000 € un local  de 68,30 m2avenue de Verdun occupé par une entreprise de peinture,  pour en faire un espace semblable à Latapie ou La tuilerie. « La ville qui gère bien ses biens, devrait récupérer des places de parkings tout à côté qu’elle devrait louer et dont le produit financera cet achat » a annoncé le maire

     

    RESTAURATION : L’ensemble des élus vanvéens, sauf les Verts, est favorable à une délégation  de service public en la matière, confié jusqu’au 31 Août 2014 à la société ELIOR/ELRES, dont le conseil municipal a lancé la procédure de renouvellement, et l’appel à candidature, car « il apparaît pertinent  et adéquat de confier ce service à un prestataire spécialisé et aguerri à ce type d’exploitation afin d’offrir aux usagers un service public de qualité exploité dans des conditions optimales de qualité, d’hygiène et de sécurité. De surcroît, il permet la prise en charge par le délégataire des investissements nécessaires à l’exploitation optimale du service et la prise en charge totale de la prestation (maintenance, fourniture..) ». Le groupe EELV a préconisé  « une organisation plus intercommunale de cette restauration », et « qu’une action forte soit menée contre le gaspillage alimentaire ». Le groupe PS a souhaité que soit organisé une concertation avec la communauté scolaire en amont de la rédaction du cahier des charges et que soit mieux pris en compte le bio. « Vanves se situe dans le haut du classement des prestations » a indiqué Marie Françoise Goloubtzoff (UDI) maire adjointe (Ecoles) en rappelant que 341 242 repas sont confectionnés par an dont 321 660  dans les écoles, 6258 pour le portage de repas à domicile, 7 167 à Danton, 6 157 dans les structures petite enfance». « C’est une grande responsabilité » pour le maire qui a insisté sur « la nécessité de relations étroites entre les parties prenantes. Nous avons un haut niveau de prestations au regard de l’investissement et de la participation financière ». 

     

    NOTRE DAME DE FRANCE : La participation de la commune aux dépenses de fonctionnement de cet établissement scolaire privée a fait débat comme d’habitude. Bernard Gauducheau (UDI) a expliqué que « cette participation financière est un choix qu’a fait Vanves et qu’elle n’est pas énorme par rapport au coût de scolarisation des enfants ». MF Goloubtzoff (UDI)  a indiqué qu’il accueille 28 enfants en maternelle, 52 en élémentaire et 30 au collège, réfutant l’argument d’une augmentation des effectifs.  Lucile Schmid (EELV) a regretté de voir que « les parents mettent leurs enfants dans le privé jusqu’en seconde, pour les faire entrer ensuite dans le public, en visant le lycée Michelet » qui est surbooké. « La question est de voir le nombre d’isséens qui se sont domicilié à Vanves pour pouvoir aller à Michelet » a noté David Mahé.

     

    STADE DE VANVES : Le Conseil Municipal a voté une subvention exceptionnelle au Stade de Vanves notamment parce que cette association qui emploie un agent permanent pour s’occuper de questions administratives, comptables, réglementaires de toutes sortes liées à son fonctionnement, avait besoin de renforcer sa structure grâce au recrutement d’une seconde personne capable de prendre en main ses problématiques et  de gérer les relations avec les acteurs du monde sportif (fédérations, CNDS…). La prise en charge de cet emploi constituait toutefois une charge importante (23 484 € de Sept 2013 à Mars 2014) qu’a pris en compte la ville. Mais ce n’est pas tout, car elle versera une subvention de 25 000 € à la section Tennis dont les bons résultats ont permis son maintien en division nationale. Et de 15 000 € à la section Hand Ball afin d’aider son équipe première à remonter en Nat.3, car sa montée durant la précédente saison  avait entraîné une dynamique extrêmement positive consacrant le travail de fond mené depuis plusieurs années par ses dirigeants. « Il serait tout à fait dommageable que la rétrogradation de l’équipe première nuise à cette dynamique »

     

    SECOURS : Cette association caritative a fait une demande de subvention exceptionnelle de 1000 € pour pouvoir assurer le renouvellement de son stock d’urgence et  de secours alimentaire. D’autant plus qu’il assure, sur demande des travailleurs sociaux de la commune, un accueil  avec aide alimentaire d’urgence. Et que ses colis sont réalisés avec le quota de denrées provenant de la collecte annuelle de la Banque alimentaire que le Secours Catholique peut garder. Cependant la collecte de Novembre 2012 a été en nette diminution par rapport à 2011 (-17%). Ainsi la ville lui permettra d’assurer les approvisionnements nécessaires aux distributions de colis alimentaires prévus jusqu’en Novembre 2013 grâce  à des achats de produits venant à manquer. Le groupe PS dans une question orale s’est étonné surtout que cette association soit énormément sollicité par les travailleurs sociaux de la CVS (circonscription  de la vie Sociale) du département alors qu’ils pourraient plutôt se retourner vers le CCAS et le Libre Service Social

     

    CONSEIL DE QUARTIER : Quelques modifications ont été apportées au règlement intérieur des 3 conseils de Quartier à l’initiative de celui des Hauts de Vanves afin de leur donner « une base de représentativité plus large ». Elles donnent la possibilité de créer des commissions communes à plusieurs conseils de quartier. Elles suppriment la parité homme/femme et l’équilibre entre anciens et nouveaux vanvéens « afin de pouvoir les ouvrir davantage aux administrés souhaitant s’investir ». Elles permettent de créer des fiche-navette afin d’assurer un suivi entre les doléances des administrés. Le groupe EEELV a voté contre : « La démocratie de proximité est importante pour nous. Il y a des difficultés à les faire fonctionner. Leur rôle n’a pas été assez réfléchi » a expliqué Lucile Schmid (EELV). Claudine Charfe (FdeG/PC) s’est abstenu en regrettant qu’il n’y ait que « des élus de la majorité au sein de ces conseils de quartiers » et que Bernard Roche ait refusé son entrée au Conseil des Seniors

  • VANVES ET LA GENESE DE SES ASSOCIATIONS : SAINT VINCENT DE PAUL 70 ANS DE PRESENCE ET DE SOLIDARITE DE TERRAIN

    Le blog Vanves Au Quotidien  continue notre voyage dans le temps en s’intéressant à la genése des plus anciennes associations de Vanves : Nous nous intéressons ce week-end à la société Saint Vincent de Paul, et non l’amicale des anciens éléves du Lycée Michelet comme prévu, pour deux raisons : Tout d’abord cette association organise ce week-end sa quête annuelle à la sortie des messes, ce qui lui permet de financer ses animations, ses soutiens financiers à ceux qui sont âgés, seuls, malades… ou dans l’incapacité de payer loyers et charges. Ensuite parce qu’elle célébre en 2011 ses 70 ans de présence à Saint François et à Vanves comme le Stade de Vanves. A l’époque elle se dénommait « conférence Saint Vincent de Paul » et beaucoup se sont demandés pourquoi : Tout simplement parce que cette société créée en 1833 par de jeunes universitaires qui souhaitaient réagir contre l’anticléricalisme ambiant de l’époque et du quartier latin,  et développer une certaine forme de solidarité. Et c’était un terme à la mode pour désigner une telle association par des étudiants.

     

    Elle avait choisi pour siége une église et un quartier qui ne ressemblaient à rien  à ce qu’ils sont devenus aujourd’hui : Un ensemble de pavillons, sans caractère, hérissé de quelques immeubles de 3 ou 5 étages, manquant de tout confort, habité par des émigrés des faubourgs du XVéme, des réfugiés des inondations de 1910, de bretons et vendéens voulant rester à proximité de la gare Montparnasse, et une petite colonie russe. En 1941, c’est la guerre et le pére Renaud, alors curé de la paroisse Saint François, décide de réagir pour aider les familles qui se débattent au milieu de nombreuses difficultés. Il convoque quelques paroissiens le 13 février 1941  dont Maurice Jardin, qui en fit son premier président, et leur propose de créer un groupe de  charité qui fut agréé ensuite par la société Saint Vincent de Paul le 28 Janvier 1942, apportant ainsi à ce petit groupe local l’appartenance à un grand mouvement de chrétiens laïcs fondé par un jeune homme de 22 ans, Frédéric Ozanam, vers 1833. Cette petite équipe a suivie l’exemple de ces femmes qui, à l’époque de Saint Vincent de Paul, ont créée dans la paroisse Saint Remy, une association semblable, « les dames de la charité »,  pour venir en aide aux nécessiteux de l’époque. 58 vanvéennes avaient ainsi entre 1461 et 1672/75 sous la houlette de l’abbé Oudin alors prieur-curé de Vanves œuvré dans cette confrérie qui avait son statut et son régement.

     

    « Durant la guerre et l’immédiat après-guerre, ce petit groupe a réalisé de véritables prouesses pour apporter une aide matérielle, un réconfort, une amitié à des familles qui se débattaient tout comme eux dans de nombreuses difficultés. Ils fournissaient là, un surplus de nourriture, un meilleur chauffage, l’un d’entre eux n’hésitant pas à aller jusqu’à Monthléry pour aller chercher  du ravitaillement chez des maraîchers. Ils faisaient ici la queue chez des commerçants à la place des impotants, récupérer tout ce qui pouvait l’être pour le redistribuer à des familles dans le besoin, multipliant les démarches pour toucher des allocations ou des tickets supplémentaires, suivre les jeunes en partance au sanatorium car la tuberculose faisait des ravages, soutenant les familles endeuillées… »  racontait l’un de ces premiers vincentien vanvéen.

     

    Les années ont passées et les situations ont changé en s’améliorant bien sûr : « dans les années 50, cette équipe a lancée les aides ménagères à domicile qui furent reprises quelques années plus tard par la mairie. Un de ses membres donnait des cours de français à des ouvriers algériens dans la salle de la paroisse, faisant de l’alphabétisation avant l’heure ». Plus tard, elle s’est mise à distribuer des aides ponctuelles pour épauler une famille dans une mauvaise passe en attendant l’intervention des services sociaux de la mairie avec lesquels elle entretient d’excellent rapport. Et aujourd’hui, elle participe à la Banque alimentaire, à l’épicerie sociale intercommunale d’Issy/Vanves dont elle est membre fondateur avec le Secours Catholique et la Croix Rouge. Elle a apportée surtout par des visites, pierre angulaire de son action, une présence suivie auprès des aînés bien souvent seuls, et notamment ceux du Foyer Danton. Elle a longtemps organisé un réveillon le soir même de Noël avec les Petits Fréres des Pauvres, qu’elle a remplacé par une distribution de colis continue 2 à 3 fois par an d’organiser ses goûters-spectacles et une excursion par an sous la houlette de l’infatigable Geneviéve Poupardin