Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

écoles - Page 2

  • CHRONIQUES A VANVES DU DECONFINEMENT : UNE REPRISE A L’ECOLE SELON DES REGLES STRICTES

    67% des parents souhaitent le retour de leurs enfants à l’école,  30% le retour à la cantone, et 22% le retour à l’accueil du mercredi des centres de loisirs selon les résultats d’un questionnaire transmis aux parents des 2200 enfants scolarisés à Vanves auxquels ont répondu 1800 d’entre eux, selon le maire de Vanves qui a fait le point sur la Reprise dans son intervention hebdomadaire sur le site Faceboook de la ville Vanves dernier.

    Il a indiqué que le protocole sanitaire du Ministére de l’Education Nationale fixant des normes très strictes, la ville  ne pourra ouvrir qu’une salle de classe par aile de bâtiment et par étage. Chaque groupe d’élèves sera indépendant et disposera d’un groupe sanitaire dédiée pour  faciliter les lavages de mains répétés. Un sens de circulation sera mis en place par chaque direction d’école au sein de son établissement pour respecter la distanciation physique. Les classes accueilleront de 5 à 10 enfants en maternelle, de 10 à 15 élèves en élémentaires pour respecter ces régles. «En tenant compte de ce cadre sanitaire, et des équipes d’encadrements, nous serons en capacité d’ouvrir 14 classes en maternelle et 16 en Elémentaire. 17% des enfants inscrits à l’école pourront effectivement être accueillis à compter du 14 Mai» a-t-il indiqué. «Il ne s’agit que d’un accueil scolaire restreint qu’une véritable réouverture des écoles. Parmi ses 17% d’élèves, selon les exigences du gouvernement, les directrices d’écoles devront accueillir en priorité les enfants des parents mobilisés par la crise sanitaire fortement présent dans notre département classé rouge. Puis les enfants qu’elles jugeront indispensable de re-scolariser sur site» a-t-il ajouté. Le matin, les enfants devront être déposés à la porte de l’école (les parents n’auront pas le droit de rentrer dans l’enceinte de l’école et devront respecter le marquage au sol permettant la distanciation physique) selon une entrée spécifique à chaque classe ou un horaire échelonné.

    Les temps de récréation seront eux aussi organisés en horaires échelonnés afin d’éviter que les différents groupes-classes ne se croisent. A 16h30, la sortie de l’école se déroulera dans les mêmes conditions et au même endroit que l’arrivée, le matin. Sur le plan sanitaire, un protocole très stricte est prévu : Les points de contacts comme les rampes, les poignets de porte seront nettoyés 4 fois par jour, et aprés chaque passage de groupe d’enfants, et les classes à midi, et le soir avec un produit désinfectant. Des cadres municipaux référents ont été désignés pour chaque école, pour assurer la coordination de la logistique, le traitement des imprévus en interfaces avec les équipes éducatives, d’entretien et du service éducation de la mairie. «Pour les cantines, une distanciation physique sera respectée, et pour éviter les manipulations, les enfants seront servis à tables. Des groupes de 15 enfants maximum déjeuneront pas roulement. Pendant ce temps les agents d’entretien désinfecteront les classes» a-t-il indiqué.

    Les accueils de loisirs recevront les mêmes enfants que ceux admis dans les écoles.

    Pour les créches  Boule de gomme, Caramel,Pomme Cannelle et Sucre d’orge  282 familles sont concernées. «La priorité a été donné aux enfants des parents soignants, des enseignants, des familles mono parentales, des familles ne pouvant pas poursuivre leur activité en télétravail, ou en grande précarité. 117 familles sont ainsi concernées. Les enfants de plus de 18 mois seront accueilis, car ils sont plus autonomes, et il sera plus simple pour les professionnels de mettre en ouvre les gestes barrières !». Ils seront accueillis au sein de 2 unités de 10 enfants chacune dans chaque créche, sauf à Pain d’épices qui ne pourra accueillir dans ses locaux que 8 enfants. «Les capacités d’accueil sont susceptibles d’augmenter à partir du 2 juin, en fonction de l’évolution de la situation épidémique et du retour d’expérience des trois premières semaines d’accueil» selon la mairie

  • CHRONIQUES A VANVES DE CONFINEMENT : LA REPRISE DANS LES ECOLES SE PREPARE

    Le Maire de Vanves a choisit de ré-ouvrir les écoles primaires à partir du 14 Mai après une pré-rentrée entre Lundi et Jeudi  qui permettront une désinfection des salles de classes avec un désinfectant adapté et conforme, d’aménager les salles de classes de manière à respecter une distance d’au moins un mètre entre les tables, soit un espace de 4 mètres carrés autour de chaque élève, de marquer au sol les couloirs pour organiser la circulation, ranger les jeux partagés  etc…

    Et aux enseignants de préparer cette reprise dans le respect d’un protocole sanitaire très strict : port du masque pour les personnel  obligatoire que dans les situations où les règles de distanciation risquent de ne pas être respectées, comme pour les personnels intervenant auprès des plus jeunes ou d’élèves à besoins éducatifs particuliers,  lavages des mains répétés, jeux proscrits,  nettoyage approfondi des tables, chaises, équipements et matériels en contact avec des groupes d'élèves différents devant être réalisé entre chaque groupe, si possible à l’aide de lingettes désinfectantes… comme le recommande le protocole sanitaire de l’Education  précisant les modalités pratiques de réouverture et de fonctionnement des écoles maternelles et élémentaires.  Un vrai casse-tête, surtout en maternelle, ont fait valoir certains enseignants.

    Sur le plan pédagogique, une circulaire mise en ligne le 4 Mai par l’Education Nationale indique que «L’enjeu n’est pas de finir les programmes » mais de consolider les acquis pour la suite du parcours scolaire, avec des fiches pédagogiques détaillant les objectifs pour chaque classe de la Maternelle à la 3e. 

    De nombreux maires ont fait savoir qu'ils ne rouvriraient pas les écoles le 11 mai, à l'instar des 400  maires franciliens sur 1268, la plupart de gauche, à quelques exceptions prés, dont Anne Hidalgo, qui ont demandé de repousser la réouverture des écoles à une date ultérieure, dénonçant un déconfinement «à marche forcée» dans une tribune paru Dimanche dans sur le site de La Tribune: «Nous n'avons pas encore toutes les informations pour préparer la population et (...) les directives sont mouvantes» font ils notamment valoir. «Ce calendrier est, dans la plupart de nos communes, intenable et irréaliste…La préparation du déconfinement se fait dans un calendrier à marche forcée, alors que nous n'avons pas encore toutes les informations pour préparer la population, et que les directives sont mouvantes» L'AMIF (Association des Maires d’Ile de France) a demandé ainsi, outre le report de la date de réouverture des écoles, de «ne pas faire reposer sur les maires la responsabilité juridique, politique et morale de la réouverture des écoles, mais de les associer dans une concertation avec le Préfet de département. La souplesse et l'adaptation aux conditions locales sont nécessaires, et les maires souhaitent bien évidemment être associés à cette concertation (...). Mais le désengagement de l'Etat de ses responsabilités en matière éducative et sanitaire, en pleine crise et alors que l'état d'urgence va être prorogé, est inimaginable» pointent-ils. «Nombreux sont ceux qui n'ont pas encore d'informations sur les enseignants qui seraient disponibles pour nos écoles, sur le nombre d'animateurs qui pourront être disponibles pour le périscolaire, ni même des effectifs des élèves à accueillir» déploraient les maires franciliens qui appelaient le gouvernement à «prioriser clairement les enfants qui pourront/devront reprendre le chemin de l'école en ÎDF en tenant compte du contexte familial de chaque enfant».

    C’est pourquoi, la tâche du maire de Vanves et ses équipes doit être difficile et redoutable. D’autant plus que  350 enfants devraient être accueillis à partir du 14 Mai sur 2083 au total avec un enseignant pour 15 élèves, avec un système de rotation pour que chaque enfant puisse retrouver plusieurs fois le chemin de l’école d’ici les vacances d’été.  «Un questionnalre a été envoyé aux parents pour construire ensemble des solutions d’accueil à la cantine et aux accueils péri-scolaires» indiquait il lorsde son point hebdomadaire sur le site Facebook de la ville, Vendredi dernier en annonçant pour le 7 Mai, l’annonce des modalités concrètes de la reprise. « L’objectif est de faire déjeuner 15 enfants par roulement dans la salle de restauration scolaire, et pendant ce temps là,  les agents d’entretien pourront désinfectés les classes»

    «Quoiqu'il en soit, nous devons non seulement rester vigilants sur ce qui sera mis en place pour ce retour à l’école (premier degré et second degré), mais aussi pour la rentrée de septembre. En effet, c'est dès maintenant que se mettent en place les conditions d'accueil de nos enfants dans quelques mois, et il est essentiel que cela se fasse dans de meilleures conditions que celles d'aujourd'hui ! Il faudra donc que nous restions tous mobilisés pour nos enfants !» indiquait la FCPE Vanves sur son site Facebook ces jours-ci

    A cette occasion, un débat s’est développé concernant la responsabilité pénale des maires, élus locaux, fonctionnaires et chefs d’entreprises qui seront amenés à prendre des mesures pour permettre la sortie du confinement. Les élus demandent des garanties qu'ils ne risquent pas de voir leur responsabilité engagée en cas de contamination d'un élévre ou d'un membre du personne. Auxquels les sénateurs ont répondu en adoptant un dispositif qui stipule que pendant l'état d'urgence sanitaire «nul ne peut voir sa responsabilité pénale engagée» pour des contaminations par le coronavirus, sauf en cas d'intention délibérée, imprudence ou négligence. «Nous ne pouvons pas déconfiner sans protéger l'exercice des responsabilités qui seront prises par beaucoup de Français et qui les dépassent» a expliqué l’un d’entre eux en soulignant que «ce n'est pas une exonération totale de responsabilité pénale».

  • CHRONIQUES VANVEENNES DE CONFINEMENT : « On n’est pas sorti de l’auberge ! »

    Avec les mesures de déconfinement annoncées par Edouard Philippe, premier ministre  mardi dernier, le  prolongement de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 24 Juillet – une des conséquences serait le report du 2e tour des Municipales et la l’organisation de nouvelles élections municipales pour ses communes comme Vanves qui n’ont pas élu leur conseil municipal au 1er tour, les 27 Septembre et 4 Octobre 2020 -  et les mises en garde d’Olivier Véran, ministre de la santé  sur la date du déconfinement qui pourrait être levée, en cas de relâchement précipitée du confinement, les vanvéens comme les Français ne sont pas sortis de l’auberge » pour reprendre cette expression populaire. D’ailleurs, les Vanvéens ont fait preuve de civisme, selon leur maire, car depuis le 17 Mars sur  2769 contrôles de véhicules et de piétons, 11 verbalisations ont été faîtes. «Les efforts devront être maintenus. Le retour à la vie normale s’effectuera avec des contraintes fortes» a-t-il déclaré en faisant appel à la responsabilité individuelle pour empêcher l’effet 2e vague.

    D’autant plus que Vanves est dans la zone rouge, tout comme les Hauts de Seine et les huit départements franciliens comme l’a montré la carte présentée jeudi soir lors de la conférence de presse du Directeur Général de la Santé, où le déconfinement sera plus stricte. Vanves a enregistré en Avril 53 décés, et  4 de résidents des EHPAD

    Et les maires  comme lui qui sont en première ligne depuis le début de cette crise, le gouvernement les ayant mis en avant en misant sur la relation qui unit l’Etat et les élus locaux pour, c’est-à-dire le couple Maire-préfet, pour être à la manœuvre et organiser le déconfinement.  «Un travail intense entre les maires et les préfets, les maires et les sous-préfets qui va permettre de déterminer le dispositif précis de déconfinement», a prévenu le premier ministre Edouard Philippe. Et tous le reconnaissent, jusqu’à l’opposition municipale quelle qu’elle soit, que ce soit à Vanves, Paris et ailleurs… «L’exécutif et l’administration municipale se démènent depuis le début du confinement» sur tous les fronts, des masques grand public à trouver et à distribuer, de la reprise à l’école dans une semaine etc… Tous les élus sont tenus au courant régulièrement par mail des mesurres prises par le maire de Vanves, opposition comprise.

    Ainsi, pou les masques dont le port est considéré comme indispensables dans de multiples situations comme les gestes barrières et la distanciation physique, le maire de Vanvesa rappelé dans son point hebdomadaire, que ville avait fait une première commande de  30 000 masques en tissu lavable le 9 Avril.  Une seconde livraison de 56 000 masques vont parvenir courant Mai via GPSO et 30 000 de plus via la mairie à Vanves. «Après avoir distribué plus de 10 000 masques aux EHPAD, aux pharmacies (sur la photo dans une pharmacie de Vanves), professionnels de santé et des commerçants, nous procéderons à une première  distribution à l’ensemble des Vanvéens du 7 Mai au 9 Mai, de masques tissus made in France. Avec l’aide du Réseau Municipal de Santé, nous allons livrer les 700 personnes fragiles inscrites au CCAS, aux Bénédictines, et aux résidents de  Simon de Cyréne ». Pour tous les autres, ils recevront dans leur boîte aux lettres un corruier expliquant les modalités de la distribution

    Le maire et ses services ont entamé la difficile reprise à l’école à partir du 11Mai, notamment avec une désinfection des salles de classes avec un désinfectant adapté et conforme. 350 enfants pourront être accueillis à partir du 14 Mai sur 2083 au total avec un enseignant pour 15 élèves, avec un système de rotation pour que chaque enfant puisse retrouver plusieurs fois le chemin de l’école d’ici les vacances d’été.  Un questionnalre a été envoyé aux parents pour construire ensemble des solutions d’accueil à la cantine et aux accueils péri-scolairs.  Ils seront informés des modalités concrètes de la reprise le 7 Mai. L’objectif est de faire déjeuner 15 enfants par roulement dans la salle de restauration scolaire, et pendant ce temps là,  les agents d’entretien pourront désinfectés les classes. La réouverture des créches est prévu le 14 Mai par groupes de 10 enfants. La Rentrée est prévue le 18 Mai pour Les collégiens de 6e et de 5e qui devront porter un masque, mais si l’évaluation sanitaire du département le permet. Pour les lycéens dont Michelet et Dardenne, la décision devrait être prise fin Mai

    Le Maire de Vanves a donné des informations sur les autres services de la ville : L’accueil au Centre Administratif pour les démarches administratives se fera uniquement au rendez-vous. Le port du masque serae bien sûr généralisé dans les services. Le Marché. Le Marché seraré-ouvert à partir du 12 Mai avec un filtrage des rentrées, et respect des gestes barrières, et des régles de distanciation. Si la bibliothéque ré-ouvrira, le théâtre avec le cinéma resteront fermé. L’ESCAL assurera uniquement ses activités de soutien et d’accompagnement. Les salles municipales resteront suspendues ainsi que les équipements sportifs comme la piscine, les gymnases, les courts de tennis etc… Sauf la piste d’athlétisme du PME A.Roche qui sera accessible mais seulement à 15 usagers, avec entrée par la porte de la rue du Docteur Arnaud. Et tous les évènenents et manifestations sont suspendus jusqu’au 15 Juillet comme la Vanvéenne reporté en Juin 2021.