Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SOCIAL - Page 5

  • LA VIE SOCIALE A VANVES PRIVILEGIE L’INTER GENERATIONNEL

    Le Blog continue de vous présenter le budget municipal 2014  avec la « Vie sociale » qui  est l’un des secteurs les plus important du budget municipal parce qu’il permet à la ville d’agir dans plusieurs directions qui couvrent l’ensemble des générations  sachant que l’un des objectifs de l’équipe municipale comme des services, est l’inter générationnel :  

    - L’action sociale avec  831 893 en fonctionnement  (+13,83%) et 28 832 en Investissement  (+28760,88%) en permettant au CCAS de poursuivre ses actions en direction des personnes âgées, en situation d’handicap et précaires. Une analyse des besoins sociaux permettra de définir de nouvelles orientations pour la période 2014/20. Elle sera notamment ciblée sur les besoins spécifiques des personnes âgées pour d’évaluer les dispositifs existants et répondre aux besoins  spécifiques de cette population.

    - La Petite Enfance  dont le service gère les 244 places en accueil collectif réparties dans 6 établissements et 30 places en accueil familial. Son budget fonctionnement se monte à  207 150 € en fonctionnement  (+7,78%), l’augmentation s’expliquant par la création de Pain d’Epices qui a ouvert ses portes à la Rentrée 2013. L’alimentation est le plus gros poste budgétaire (2,47€ par jour et par enfant), avec le petit matériel pédagogique et les  jouets  (1,37 € par jour).

    - La Prévention Santé  dont le service intervient tout au long de l’année par des actions ciblées vers tous les publics. Il dispose de  25 200 € en fonctionnement (-23,23%) pour la mise en place des différentes manifestations de prévention et d’éducation à la santé. De nouvelles actions seront entreprises en 2014 : Prévention alimentaire avec les enfants de CM2, Ateliers bien être/sommeil auprès des séniors, en partenariat avec le pôle Seniors du CCAS, les 1éres journées nationales contre la Leucémie qui se sont déroulées le dernier week-end de Mars,  l’espace d’échange paroles de parents , JPJ journée prévention jeunesse.  2000 € ont été inscrit en investissement  qui permettra notamment d’acheter un appareil de détection auditif pour l’infirmière scolaire qui réalise chaque année un dépistage auprés des élèves de maternelles et d’élèmentaires du Parc, Cabourg et Lemel

    - Le service « Enfance et Education » qui suit plus particulièrement  les écoles (avec 861 éléves dans les 6 maternelles et 1292 dans les 6 élémentaires), la restauration scolaires, les classes de découverte (14 qui touchent 384 enfants), les centres de vacances (14 qui concernent 359 enfants), les accueils loisirs maternelles et élémentaires qui accueillent 660 enfants en moyenne par journées, et le dispositif Jeune Citoyen (327 enfants inscrits à ses ateliers). Il doit gérer un  budget Education dont le fonctionnement se monte à  583 580 €  (+7,70%) afin de maintenir l’ensemble des prestations,  avec la création des Temps d’Activités Périscolaires  suite à la mise en place de la réforme des rythmes scolaires, la  création d’accueil pré et post scolaires en élémentaire. L’investissement se monte  à 18 989 €  (-15,56%). Le budget Restauration se monte à 1 575 391 € (+1,02%) et prend en compte l’augmentation des effectifs des enfants suite à la réforme des rythmes scolaires.  Son budget Entretien est stable avec 290 460 € (+ 0,03%) en fonctionnement et 11 000 € en investissement ( + 8,55%)

    D’autres services interviennent vers un public plus spécifique : Le premier est rattaché à ESCAL qui dispose en 2014 d’un budget fonctionnement de  38 514 € (-39,26%) et d’investissement de 4000 € (-16,37%) pour le remplacement de mobilier et l’aménagement du jardin J.Monnet. Il s’agit du Club 6/11 ans (219 adhérents ) et du club  11/17 ans (391 )  qui disposent de  103 300 €  (+66,94%)  en fonctionnement pour assurer l’offre de différents services (ateliers, séjours, stages, sorties, suivi scolaire, aide à la parentalité…) et 2500 € (+141,08%) en investissement pour finir d’équiper la salle « parentalité » et parfaire l’équipement des centres A.Gazier et J.Monnet en matériel son et lumière. Les  activités 17/25 ans disposent d’un budget de  61 644 € (+26,09%) en fonctionnement qui sont répartis entre le Jiu Jitsu Brésilien, le football en salle, les activités Fitness et Musculation, la bourse aux permis de conduire, la formation au BAPSA, les Journées Européennes, les aides aux projets…) et 3000 € en investissement (-29,06)

    Enfin, le Pôle inter-génération  dispose de  22 500 € en fonctionnement (- 5,41%) et 3000 € en investissement (+44,66%)  pour mener des actions spécifiques en 2014 : Les ateliers « Jeu mémoire » mise en place par le pôle inter générationnel dans les structures de la ville (CITL de Vanves, Association Hémlisph’Erik, Club Murillo, Foyer Danton et les Maisons de retraites) permettent aux participants de retrouver des événements de leur propre histoire humaine et sociale. Ils sont consacrés à l’année du centenaire de la guerre 1914-18. Une exposition itinérante « Les poètes soldats tombés »  permettra de rappeler que Guillaume Apollinaire, Louis Aragon, Alain Fornier, Charles Péguy, ses grands noms de la littérature français sont allés sur le front, dans les tranchées. Des tableaux retraçant l’itinéraire de ces jeunes militaires qui se sont battus et ont trouvés la mort, pour certains,  dans les champs de batailles seront réalisés. « L’objectif est de permettre aux jeunes générations de découvrir le parcours et l’engagement de ces soldats poètes durant cette guerre » 

  • UN CAFE DES AIDANTS A VANVES MENSUEL AU BRISTOL : UN TEMPS D’ECHANGE ET DE REPIT

    Le cinquième café des aidants de Vanves se tient aujourd’hui entre 15H et 17H30 au café Le Bristol (rue J.Bleuzen) sur le thème « organiser des vacances ». Son  but est  de permettre à une personne qui aide au quotidien, un proche atteint d’une maladie, d’un handicap, d’une perte d’autonomie, d’avoir un petit temps de répit. Et d’en profiter pour rencontrer et échanger avec d’autres aidants, ce qui  leur permet de se sentir moins seul, de discuter avec les autres, de s’épauler. Il est justement le résultat, là aussi d’une rencontre, entre d’un côté, la plateforme d’accompagnement et de répit des aidants Lannelongue  qui a ouvert en Avril 2013, adossé à l’accueil de jour de la fondation Lannelongue, et de l’autre, le Rosier Rouge qui accueille et accompagne des familles d’hospitalisés qui ont un proche malade. Ils avaient, chacun de leur côté, pris contact avec l’association française des aidants (AFA) qui les a mis en relation pour créer ce café des aidants de Vanves, comme il en existe d’autres en France. Il est animé par Christel Caron, psychologue de la plateforme, un travailleur social ( assistante sociale de la CRAMIF ou de l’AP-HP), et  Aurélie Benoit-Grange chef de service au Rosier Rouge comme animatrice

    Le premier Café des Aidants s’est tenu en Décembre 2013 au Bristol, c’est à dire dans un endroit convivial et pas une institution. ll ne s’agit aucunement d’un groupe de parole, fermé, les aidants étant libre de venir ou non, s’ils ont envie, sans obligation d’asuidité, ni d’inscription. « Ils viennent surtout pour régler des questions pratiques au niveau de leur quotidien. Et ils sont demandeurs de conseils, de savoir comment cela se passe chez les autres, comment faire lorsqu’ils ont un problème, avoir quelques petites recettes pour telle ou telle situation » expliquent Christel  Caron et Aurélie Benoît Grange. Ils étaient 17 au premier café des aidants, 5 au second, 14 en Mars qui avait pour théme « prendre du temps pour soi », car ses personnes qui aident un proche, atteint d’alzheimer ou  du cancer,  handicapé ou hospitalisé, ont du mal à prendre du temps pour eux. Ils culpabilisent : «  Prendre du temps pour soi, c’est culpabilisant car c’est du temps que l’on ne donne pas à la personne aidée, mais cela demande aussi de l’organisation pour eux. Tout devient compliqué : Est-ce que cela va bien se passer ?  Beaucoup nous disent que l’entourage est parti, que leurs relations ont changé, ayant perdu beaucoup d’amis, et pour ceux qui travaillent, le soir ils sont tellement avec l’aidé qu’ils oublient de s’accorder du temps, d’avoir une vie sociale. Et puis c’est fatigant car ils ne savent pas comment l’aidé va réagir, comment la journée va se passer » indiquent elles  en reconnaissant que « la problématique abordée chaque mois, permet à chacun de trouver son compte.  Même si cela ne intéresse pas, ils viennent tout de même parce que cela leur fait du bien de venir. On l’entend souvent »

    « Le fait d’échanger leur permet de se sentir moins seul, de discuter avec les autres. On s’aperçoit que l’on a depuis décembre quelques habitués. Certains restent ensemble lorsque le café des aidants a pris fin. Un réseau est en train de se constituer, et c’est l’objectif de ce café : Que les gens puissent échanger entre eux, avoir des contacts pour s’épauler, se stimuler, ne pas se sentir seul. Il a permis de créer des liens qui se prolongent car ils restent là. Certains ont échangés leur numéro de téléphone, deux aidants sont partis en vacances ensemble avec leurs aidés à la campagne, et ils ont pu faire ainsi un relais. Ils nous ont même demandé de faire une petite fête avant les vacances, ce qui montre leur intérêt »  indiquent Christel et Aurélie qui se sont répartis les  rôles avec le  travailleur social qui permet de répondre sur le fonctionnement des aides financières. « Beaucoup ont envie de parler et  il faut savoir réguler la parole, car ils ont tellement de chose à dire, à déverser. Si nous n’étions pas là pour organiser le temps, on serait tout de suite débordé et on n’arriverait pas à s’écouter. On  est d’ailleurs avec les aidants, pas l’une à côté de l’autre ».  

    Ainsi cette initiative répond à un véritable besoin grâce à ses deux organismes, le Rosier Rouge qui accompagne les familles d’hospitalisés venant de province, et la plateforme d’accompagnement et de répit des aidants Lannelongue  qui remplit l’objectif n°1  du plan Alzheimer 2012 : reccueillir  les besoins et les attentes des aidants afin de leur proposer tout un panel d’offres de répit qui existent sur le territoire couvert  par cet organisme (Vanves-Issy-Malakoff-Montrouge-Clamart-Bagneux-Meudon). Christel Caron grâce à sa formation de géronto-psychologue  permet de cîbler précisement leurs besoins et de faire des propositions, afin de leur proposer quelque chose d’adapté et de les accompagner : soutien psychologique ponctuel, individuel, en groupe, activités de relaxation, aider à mettre en place un  accueil de jour etc … « Et il y a des attentes qui ne sont pas satisfait sur notre territoire. Le but est de les aider à montrer des projets, proposer des activités, ce qui est le cas avec le café des aidants. D’ailleurs nous souhaitons  toucher les  aidants qui ne le savent pas ou qui ne sont pas encore dans la démarche d’aller chercher de l’aide auprès des services adaptés.  Nous avons mis des flyers chez les médecins, dans les pharmacies et surtout  dans des commerces comme les boulangers,  et dans nos réseaux respectifs… » explique t-elle

  • BILAN D’UN MANDAT SUR LES SENIORS A VANVES : LA VILLE MISE SUR L’INTER GENERATIONNEL POUR LE « MIEUX VIVRE ENSEMBLE »

    A l’occasion du lancement de la semaine bleue, Vanves au Quotidien poursuit sa série d’articles sur le bilan avant les Municipales de 2014 qui vont permettre de voir quel est le bilan de l’équipe municipale en place, à partir de son programme municipal pour 2008-14,  axé autour de 3 grands objectifs : Vanves Agréable, Vanves Vivante et Vanves Solidaire. Dans le cadre de Vanves Solidaire, l’un des objectifs de la ville était de développer une solidarité au cœur de toutes les étapes de la vie, et de s’impliquer notamment vis-à-vis des seniors. Qu’en est il six ans après (en gras les objectifs, en clair pour ce qui a été fait ou pas fait). Il apparait très clairement que la ville a mis l’accent sur les relations entre générations avec la création d’un pôle inter générationnel au sein des services de  la Mairie en 2009 dont la mission est de favoriser les échanges, avec de multiples initiatives grâce à un animateur hors pair, Pierre Meige, artiste, compositeur, chanteur, et une ccordinatrice Faroudja Khirat, qui ne sont pas assez mis en avant par la ville contrairement à d’autres. Ils ont ainsi crée des ateliers « mémoire et poésie », qui a permis de réaliser notamment un CD « Nos chansons préférées » grâce à un travail regroupant des adultes handicapés et des seniors, « Eveil Musical » qui a donné lieu à un spectacler sur le théme du « jardin extraordinaire »  ou monté de  nombreuses animations musicales réguliéres dans les maisons de retraites… sur le théme, comme c’est le cas actuellement  de Charles Trenet, et d’Edith PiaF. La môme a même fait l’objet d’une exposition montée en ateliers avec les seniors, restée cachée par des rubans bleus dans le hall de la Mairie, à l'occasion de cette semaine bleue. On se demande bien pourquoi ? Il parait que les panneaux étaient destinés à la chapelle Larmeroux pour une exposition dans ce lieu cultuel et culturel. Mais il parait que ce n’était pas possible « à cause de sa vie dissolue ? »  (dixit un commissaire religieux) ! Véridique! .  « Les actions de proximité que nous menons, ont pour vocation d’offrir à chacun, dans le respect des différences, la possibilité de sépanouir et de mieux vivre son âge ou son handicap, tout en favorisant le mieux vivre-ensemble » expliquent ils….courageusement. Pas facile le « vivre ensemble ! » 

     

    Multiplier les initiatives autour de la « retraite active » en partenariat avec le Conseil des Seniors

    Le conseil des Seniors a lancé de nombreuses initiatives comme la bibliothéque à domicile, le parrainage des personnes âgées, une commission des rues et parcs de Vanves pour faire un document « rues et parcs »  sur les facettes méconnues et les trésors cachés de la ville, deux soirées consacrées à « Vanves d’hier et d’aujourd’hui » qui ont permis de faire revivre le charme de l’ancien village de Vanves… Mais aussi une initiative très intéressante en Juin 2010 avec cette rencontte entre des futurs éléves de classes préparatoires au lycée Michelet à la recherche d’un logement et des seniors pouvant les héberger en échanges de menus services.

    Ouverture d’une université de tous les savoirs, animée par des conférenciers et des intervenants reconnus

    Cette université n’a pas vu le jour. Par contre, le Pôle Senior du CCAS a surtout organisé des conférences et des journées  sur le théme de la prévention lors d’événements comme la semaine bleue mais aussi Giga Seniors avec le Conseil Général et l’Institut des Hauts de seine tous les deux ans, l’opération tranquillité Seniors à l’initiative du commissariat de Vanves et de la Préfecture de police. Il s’est investit dans des rendez-vous conviviaux (après-midi guingette, thés dansants, visites de musées, sorties au cinéma, découvertes touristiques), des ateliers (danse, tango) et même à des participations à des créations théâtrales notamment dans le cadre d’Attdanthé (avec la pièce platonov

    Création d’un numéro vert « Ecoute et Assistance aux personnes âgées »

    Un numéro « canicule » a été créé pour les périodes de canicule

    Renforcement des services d’autonomie et d’aides à domiciles

    Le pôle Senior du CCAS accompagne les personnes agées en perte d’autonomie en lien avec  des partenaires sociaux-médicaux et en réseau avec les professionnels de gérontologie pour coordonner leurs interventions. Cete coordination bénéficie depuis 2 ans d’une subvention du Conseil Général

    Plusieurs services ont été développés ou mis en place : maintien à domicile (portage de repas à domicile, surveillance par téléalarme grâce à un contrat avec le société Europ assistance , aide financière pour les dépenses d’aides à domicile et de portage de repas à domicile), allocation Vanves Seniors,  aide à la démarche administrative, transport à la demande mis en place en 2011,  plan canicule mis en place depuis l’été 2004 …