Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • LE CESE DE VANVES VICTIME DE LA LASSITUDE ET DE LA DECEPTION ? IL N’EN EST RIEN POUR LA MUNICIPALITE

    A l’occasion du conseil municipal du 13 Décembre dernier, Guillaume Moucheroud, conseiller municipal EELV qui a remplacé Lucile schmid a posé une question sur le Conseil Economique, Social et Environnemental de Vanves (CESEV) qui a été installé le 30 juin 2015 avec  80 membres répartis sur les quatre commissions Espaces publics, Développement durable et solidarités, Éducation et culture, Économie et prospective.

    « Ces commissions ont travaillé et formulé, conformément aux statuts, des avis et des recommandations concernant les nombreux sujets. Chacun a pu constater sur le site de la ville la qualité de ce travail et la pertinence de nombreuses recommandations, construites par des Vanvéens compétents et motivés. Au-delà de l'intérêt pour la commune de bénéficier d'avis d'experts, cette initiative de participation des citoyens à la vie de la cité a un intérêt en soi, et toutes les personnes qui ont donné de leur temps et de leur bonne volonté dans les commissions soulignent la richesse des rencontres et du travail collectif auquel elles ont participé » a-t-il constaté avec un bémol : « Mais le petit nombre de membres du CESEV présents à la dernière réunion plénière le 19 octobre et à la réunion du 7 décembre dernier laisse penser que l'essoufflement au moins, la lassitude et la déception parfois, ont fait place à l'enthousiasme du début. Les membres du CESEV ont le sentiment que leurs travaux ne servent à rien. La commission Espaces publics a même démissionné. Les statuts prévoient que le rapport d'activité annuel du CESEV est transmis au Conseil Municipal. Pouvez-vous nous dire, Monsieur le Maire, si cela a été fait, et si oui, à quelles dates ? Au-delà du renouvellement des membres prévu en 2018, comment envisagez-vous de redonner de l'élan à cette initiative, et en particulier envisagez-vous la mise en œuvre concrète de certaines propositions, mise en œuvre qui sera la seule façon de réellement reconnaitre le travail collectif réalisé et d'encourager sa poursuite ? Que pensez-vous faire pour que le CESEV soit une instance de véritable démocratie participative ? »  

    « S’agissant des remarques sur ce que vous appelez l’essoufflement du CESEV, je tiens à rappeler et préciser plusieurs points qui contredisent votre interprétation » lui a répondu Bernard Roche conseiller municipal et président du CESEV. « Tout d’abord la commission Espace Public fonctionne toujours et malgré les 8 démissions la majorité des membres demeure au sein du CESEV. Ensuite, il y avait 23 membres présents le 19 octobre dernier à la réunion plénière de rentrée et 20 le 07 décembre pour la rencontre avec Monsieur le Maire. Toute instance de participation locale voit en effet mécaniquement son nombre de membres diminuer suite à des déménagements, des changements de vie qui ne permettent plus aux membres de participer. Cela s’observe dans toutes les instances participatives à hauteur de 10 à 15 % des membres par an. Les membres les plus actifs qui s’investissent dans le CESEV restent tous motivés et travaillent avec beaucoup d’engagement à l’étude des sujets qui leur sont soumis » a-t-il précisé

    Tout en ajoutant : « Concernant les actions envisagées à court terme pour le CESEV, nous attendons les résultats de la mission confiée à un cadre de la Commune qui travaille actuellement à un état des lieux de la participation locale et qui doit faire des propositions pour redynamiser les instances les moins actives. Ensuite une révision du règlement du CESEV (composition, organisation, fonctionnement…) est à l’étude au regard du bilan des deux années d’existence de l’instance. Il s’agit d’évaluer la pertinence de l’organisation actuelle et d’en modifier certains aspects pour faciliter le travail du CESEV. La visibilité des travaux du CESEV est importante pour les membres qui ont besoin de reconnaissance de la part des élus et des citoyens pour leur engagement au sein de l’instance. La Municipalité accentuera son effort de communication sur les travaux réalisés par le CESEV et permettra au plus grand nombre d’en prendre connaissance. Un échange avec les élus, comme celui du jeudi 7 décembre est aussi très important pour faire un retour aux membres du CESEV sur leurs travaux et les recommandations remises. En outre, ce temps d’échange permet aux élus de préciser auprès des membres les points qui ont suscité leur intérêt dans les avis remis en Assemblée plénière. Enfin, je rappelle que le CESEV est une instance participative de prospective et consultative. Ses préconisations n’ont pas vocation à être appliquées à l’état brut. En revanche, soyez assuré que les avis ou préconisations remises abondent la réflexion des élus et aident à la décision le cas échéant ».

  • LES NUISANCES DES FETES ORGANISEES AU PALAIS SUD A VANVES : TEMOIGNAGE EDIFIANT D’UNE RIVERAINE

    Avec l’ouverture du Paris Convention Center, les riverains du Palais Sud n’ont pas souffert jusqu’à présent de nuisances provoquées par les Congrés. Et pourtant certains ont attiré de très nombreux congressistes, dont 5000 médecins-anesthésistes en Décembre. Comme c’est le cas lors de grands salons (Auto, Agriculture, Foire de Paris..) Tout simplement parce qu’ils viennent principalement par les transports publics. Mais c’est d’une autre nuisance que les vanvéens  habitant les rues Marcel Yol, Henri Martin etc…souffrent : les soirées de la société T7 organisées sur le toit du Palais Sud dans l’ex-salle Electrics qui suscitent des désordres, car son acccés s’effectue par les parkings du parc des expos situés au 32 rue Marcel Yol, au lieu de la porte de Versailles comme c’était le cas auparavant

    « Ces soirées attirent une horde de voyous des banlieues qui arrivent et repartent alcoolisés et sous l'emprise de drogue. La nuit est ponctuée d'altercations bruyantes,de bagarres et de hurlements de ces personnes en état d'ivresse , et même d’intrusins dans un pavillon, sans parler d'abri bus détérioré et feux de poubelles» témoigne un riverain comme ce fut le cas dans la nuit du samedi 13 au dimanche 14 janvier. «En n'intervenant pas immédiatement, un accident grave va se produire inexorablement. Une prochaine soirée est prévue le 10 février, il est impératif que cette soirée soit annulée. La majorité des riverains est d'accord pour en référer au Préfet. Nous envisageons également d'informer les médias de ces désordres insupportables » indique t-il en faisant état d’un courrier de Valérie Léonard au maire de Vanves, véritable témoigne édifiant d’une soirée d’enfer dans ce lieu où sont organisées de grandes soirées Clubbing, House music, Electro music...etc..

    « Ces soirées commencent vers 23 heures et se prolongent jusqu'à 6 heures du matin. A chaque soirée , les groupes de jeunes surexcités et alcoolisés crient dans les rues. Tous ces groupes se succèdent tout au long de la nuit. La rue est devenue une grande toilette publique où les clients du T7 urinent et défèquent !! Nous retrouvons partout des bouteilles d'alcool sur les trottoirs le lendemain et devont passer le jet d'eau pour nettoyer les excréments. L'hygiène n'est pas la seule menacée, la sécurité aussi. Des jeunes totalement saoûls se poursuivant en voiture on pris la rue Henri Martin dans son sens interdit, lors de la soirée du 30 Décembre 2017 ... Ils ont failli m'écraser alors que je promenais mon chien. Puisque ce club dépend de la ville de Paris, il serait juste que la clientèle entre et sorte par la porte de Versailles ( ou par un autre accès à Paris ) et surtout pas par la rue Marcel Yol qui dépend de la Ville de Vanves » demande t-elle en recnant sur cettte soirée électro du 30 Décembre qui a été mémorable pour elle.

    « A 1 heure du matin j'ai ouvert mon portail pour aller promener mon chien. Deux hommes étaient à moins d'un mètre de moi en train d'uriner sur mon mur. Un autre, 2 minutes plus tard était en train de déféquer !! sur mon trottoir, j'avoue que je n'avais jamais vu ça. ( j'ai été Hôtesse longs-courriers pendant 29 ans chez Air France et j'ai passé mon temps dans des pays vraiment pauvres, où les hommes trouvent toujours un moyen de se cacher pour aller aux toilettes) . Un autre qui était en train d'uriner dans le jardin de ma voisine m'a traité de « sale pute » lorsque je lui ai dit d'arrêter et d'aller dans des toilettes. Un jeune homme visiblement ivre m'a accosté et ne m'a pas « laché »  pendant 20 minutes. Il me suivait, me touchait, voulait me parler …J'ai pu me défaire de lui et fermer à clé mon portail.J'ai appelé le commissariat de Vanves qui m'a répondu qu'il ne pouvaient rien faire puisqu'ils n'avaient pas de véhicule .Lorsque j'ai raccroché le téléphone j'ai entendu du bruit dans mon jardin. J'ai ouvert ma porte et ce jeune homme était à 10 cm de moi debout sur mon paillasson. J'étais terrifiée.... il avait escaladé les grilles ( pointues) de mon jardin. monté les marches de mon perron et se collait à ma porte vitrée. Il avait la main en sang , le pantalon déchiré et était couvert de vomit. J'ai reussi à le faire sortir dans la rue et je suis vite remontée chez moi pour rappeler le commissariat qui m'a conseillé d'appeler les pompiers !! Je suis ressortie dans mon jardin et ce jeune homme était à nouveau en train d'escalader mes grilles. J'ai dû, sous la pluie parler calmement avec lui ( je me devait d'être calme, il pouvait m'agresser à tout moment ).Je suis remontée chez moi et j'ai rappelé pour la troisième fois la police de Vanves.J'ai dû leur répéter plusieurs fois que cet homme était entré par effraction dans ma propriété qu'il avait pris des drogues ( MDMA ) , qu'il était ivre , que je ne me sentais pas en sécurité et qu'il était de leur devoir de me protéger. Une brigade de la police de Malakoff est finalement arrivée 20 minutes plus tard. Les policiers m'ont demandé de porter plainte contre le jeune homme. Je suis allée avec eux au commissariat pour porter plainte. J'ai passé la nuit au poste de police jusqu'à 5.50 du matin ».

  • RETOUR SUR UN WEEK-END SPORTIF A VANVES

    Premiers matchs de l’année 2018 pour les équipes de football et de basket de Vanves

    FOOTBALL : CARTON PLEIN POUR EXPOGRAPH VANVES

    Samedi dernier, les deux équipes de football entreprise de l’AS Expograph Vanves ont reçu celles de Conseil Général FC sur le nouveau terrain synthétique  du PMS A.Roche dans le cadre de la 10ème journée du championnat de Football Entreprise R1 (1ERE et 2EME). Pour un premier match de championnat en 2018, deux victoires.

    L’équipe 2 s’est imposée par 2 buts à 1. «Après avoir été menée 1 but à 0, l’équipe 2 d’Expograph a dominé les débats et a su s’imposer en marquant deux buts de belle facture, bien construits par Hamid Djamer et Alexandre Rousselière. Cela a confirmé la qualification en Coupe de Paris d’Ile-de-France Mathieu, le samedi précédent». L’équipe 1 d’Expograph, quant à elle, a gagné par le score de 2 buts à 0. « Belle victoire pour les vanvéens après un match hautement disputé contre une belle équipe du Conseil Général FC., tombeur de l’AS Orange France Issy  en 32ème de finale de la Coupe Nationale de Football Entreprise sur le score sans appel de 4 buts à 1. L’équipe 1 d’Expograph a donc empoché les trois points de la victoire grâce à deux buts, un de la tête par Gregory Imperiale, alias « Blanco », bien placé au 2ème poteau ; le second but est venu après une action bien enclenchée depuis les lignes arrières et ponctué par un centre et un but du plat du pied de Johan De Blaise encore au second poteau. Ces deux buts ont été marqués en deuxième mi-temps» témpigne Jean Royer qui ajoute : «L’envie était là, l’agressivité comme contre Lyon Sport Métropole lors de la qualification pour les 16ème de finale de la Coupe Nationale de Football Entreprise et, également, de la solidarité. Le travail effectué lors des entraînements commence-t-il à porter ses fruits ? Probablement ! Premier match de la saison sans encaisser de but, c’est un progrès intéressant pour les prochaines échéances qui attendent l’équipe 1, notamment en Coupe Nationale» 

    STADE DE VANVES/ CLICHY 2 à 2

    Reprise du championnat Départemental Niveau 1 après la trêve de fin d'année. Match entre 2 équipes de milieu de classement qui n'ont pu se départager. « En première période Clichy prend l'avantage suite à un mouvement de leur ligne d'attaque, nous réduisons le score suite à un penalty accordé par l'arbitre. En seconde période nous reprenons l'avantage sur penalty , suite à un débordement sur le coté droit de notre ailier, revenu à Vanves après un essai à Issy. Malheureusement cette avance est de courte durée, nos adversaire reviennent au score » raconte Jean Claude Vignal, président de la section football. Dimanche déplacement à Rueil Malmaison

    BASKET : DEFAITE FACE A RENNES

    L’année commence mal pour l’équipe première de Basket avec une défaite face à Rennes avec un score de 54-63 samedi dernier  et un projet avorté d’une grande équipe intercommunale GPSO qui avait été dévoilé l’été dernier. Mais voilà le projet de Christophe Baguet président de GPSO et maire de Boulogne s’est heurté à des intérêts mesquins de pouvoir. C’est pourquoi il s’est tourné vers le club de Levallois pour monter une grande équipe qui jouera dans le futur palais des Sports de l’ile Seguin que financera Bolloré. Une occasion manquée que paiera chérement la section basket de Vanves qui avait commencé à recruter des joueurs de renom