Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pierre toulouse (eelv)

  • COMMENT VIT ON CE CONFINEMENT HISTORIQUE A VANVES ?... AVEC PIERRE TOULOUSE (EELV)

    Il était intéressant d’avoir l’avis de Pierre Toulouse qui a conduit la liste EELV aux élections municipales sur ce retour en vogue du vélo qui serait une solution de mobilité pour l’aprés-confinement et qui a vu le maire de Vanves relancer son plan vélo et mobilité douce. Il aurait même lancé une consultation des vanvéens en les invitant à lui faire part de leurs propositions avec l’intention de créer un groupe de travail. Les écologistes vanvéens lui ont envoyé des propositions

    Vanves Au Quotidien - Partagez-vous l’avis que le vélo sera au coeur des mobilités de la mobilité post-confinement comme on l’entend de plus en plus ces jours-ci ?

    Pierre Toulouse :“C’est une part des solutions, parce que les gens ne vont pas vouloir prendre les transports collectifs, pour un certain nombre de raisons, et des craintes assez justifiées. Alors que le vélo ne présentent aucune difficulté, se pratique en plein air et en respectant les distances. C’est toute évidence que le vélo va être une des solutions. Les personnes qui connaissent le sujet, s’y préparent de manière assez sérieuse, sauf à vanves bien entendu. Le principe est de prendre des voies, de faire des aménagements cyclables provisoires, ce qui sera le cas à Paris, avec ce projet réseau express vélo en paralléle des lignes de RER, 1, 4 et 13 du métro, mais aussi entre la Défense et Vincennes en longeant la Seine. Le Val de Marne a déjà préparé des pistes cyclables avec un marquage provisoire. La Région a son RER V imaginé par le collectif Vélo IDF. Mais les Hauts de Seine sont très absent de la réflexion, peut être parce que le département a un  tropisme voirure prononcé. Mais les gens qui vont re-travailler ne voudront sûrement pas prendre le métro. Donc ils prendront leur voiture parce qu’on n‘a pas anticipé dans les Hauts de Seine, soit les deux roues, et leur vélo ailleurs,  comme à Paris qui a bien avancé dans ce domaine.  Il faut savoir que sur une voie réservé aux voitures, on met 4 à 5 fois plus de vélos.  La période permet de faire comprendre aux gens, qu’on peut faire un peu d’effort sur la place faite au vélo, plutôt que la bagnole.  

    VAQ- Que pensez-vous de la relance du plan vélo de Vanves par son maire ?

    P.T. :“ J’ai, en tant que tête de liste, fait une dizaine de propositions, très concrétes d’aménagement, sans aucun retour de la mairie (pour l’instant). Nous avons proposé par exemple de faire une piste cyclable rue Raymond Marcheron, et c’est le bon moment pour la mettre en application entre le carrrefour de l’Insurrection et le Clos Montholon.. Et si cela ne marche pas, on reviendra en arrière. On peut le tenter. Mais on n’a aucune chance de voir une telle expérimentation ! On a proposé de mettre le bd du Lycée à sens unique, avec une piste cyclable sur la voie bus, celle-ci étant reporté sur l’une des voies réservées aux véhicules, et de faire le retour par la rue d’Issy via la rue Pruvot pour rejoindre le carrefour de la place de Lattre de Tassigny. De même sur l’avenue Ernest Laval, qui est trés large avec une piste cyclable directionnelle qui permettrait de rejoindre la coulée verte qui dessert Paris et le sud des Hauts de Seine. De toute façon, on ne veut pas en faire une bataille électorale, parce qie c’est trop important aujourd’hui dans le cadre du déconfinement et de l’aprés covid-19.

    VAQ - Est-ce que ce confinement et cette épidémie ont suscité d’autres réflexions de la part des écologistes

    P.T. :“Nous avons dit dés le début qu’il fallait s’attendre à ce genre de chose, et qu’il faut changer nos modes de gouvernance de façon à  nous adapter. On a eu la chance que ne pas avoir eu de rupture de la chaîne alimentaire. Imaginez si nous avions eu des problèmes d‘approvisionnement, cela aurait été la panique, pire que ce que nous avons connu avec ces gens qui ont amassé des paquets de pâtes farines, papiers toilettes. Surtout qu’en région parisienne, on est particulièrement fragile. Les marchés ont fermés, les AMAP ont le vent en poupe avec leurs agriculteurs et maraîchers de la région.

    VAQ - Qu’avez-vous remarqué autour de vous dans la rue, le quartier où vous vivez ?

    P.T. : « Les vanvéens sont assez respectueux des régles de confinement, le prenant avec une certaine intelligence, Est-ce que cela a permis de changez beaucoup de pratiques. Ce n’est pas sûr ! Je crains que malheureusement, dés le mois de Mai, on reparte en arrière. Pas sûr que cela ait permis de nous guérir, changer nos comportements !

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE SAINTE

    Alors que les vanvéens ont l’habitude de partir en vacances, il apparaît selon le barométre qu’est le marché de Vanves du Samedi matin que ce n’était pas le cas, parce qu’il a été fortement fréquenté. Peut être que les vanvéens se réservent pour le week-end de Pâques et la semaine des 4 jours qui suivent, où là, ils vont partir. Ce n’empêche pas cette semaine sainte d’être fort calme par rapport à la semaine passée avec un  Conseil Municipal qui s’est réuni une seconde fois pour mettre en place ces différentes instances et représentations lui permettant maintenant de travailler, installation du nouveau conseil communautaire de GPSO, conseil général des Hauts de Seine qui maintient ses taux de fiscalité au même niveau qu'en 2013, commission permanente à la Région.

    Le binôme qui a conduit la liste de la majorité UDI/UMP, a réunit, jeudi soir,  prés de 250 vanvéens à l’hôtel de Ville qui ont contribué à la victoire de la liste qu’ils ont conduit, avec clip et film vidéo sur la campagne, discours d’Isabelle Debré et de Bernard Gauducheau qui a repris pour la sempiternelle fois les raisons de sa victoire au 1er tour : "Son bilan et son programme" alors que tout le monde convient, et surtout côté socialiste, qu'ils ont été victime de "la sur-mobilisation de la droite", d'une "sur-abstention des électeurs de gauche", "des couacs du gouvernement" et de "François Hollande"… Au point de commencer à « pomper l’air » de ses partisans et de certains de ses plus proches collaborateurs et élus, selon des sources « autorisés ».

    Plusieurs d’entre eux, ont d’ailleurs remarqué le courage de Gabriel Attal, jeune conseiller municipal socialiste qui a fait une très bonne intervention mardi dernier et a posé une question très intéressante. D’autant plus que beaucoup de villes diffusent en direct sur Internet leur conseil municipal, tant à gauche qu’à droite, comme Villeneuve Loubet par exemple. Et dont devrait s’inspirer Vanves qui se targue de nouvelles technologies de l’information avec un maire adjoint chargé de ce secteur. Pourquoi répondre toujours par la négative, lorsqu’une proposition, que tout le monde partage,  est formulée par l’opposition (pour ensuite la récupérer et s’en inspirer). C’est exactement ce qu’expliquait Pierre Toulouse (EELV) lors d’une réunion publique de la liste "Vanves en Transition" à propos du mail Sadi Carnot : «Bernard Gauducheau a été courageux de faire ce qu’il a fait avec ce mail.  Mais la police municipale manque un peu de culture sur le sujet pour sensibiliser les enfants dans les écoles (comme cela été fait). J’aurais pu les  former ! (en parlant des agents municipaux). Mais cela n’a pas été possible parce que je fais partie de l’opposition ». C’est dommage ! Pourquoi s'être privé du savoir-faire d’un vanvéen qui est l’un des grand spécialiste français des zones de rencontre (zones 20 et 30),  au ministère des Transports,  qui voit passer tous les projets prévus  dans l’hexagone en la matière. Ce qui dégoûte les français de la politique, c’est aussi ce sectarisme stupide et  l’image caricaturale que certains en donnent en refusant « parce que c’est  proposé par un opposant ».

    Revenons à ce dimanche des Rameaux qui est généralement très fréquenté à l’église, avec ce récit de la passion selon Saint Mathieu, et a ouvert la semaine sainte, particulière dans la vie des catholiques vanvéens après 40 jours de carême.  « Ce carême a été un temps joyeux pour les paroisses de Vanves, déjà par toutes les activités proposées qui nous ont permis d’approfondir notre foi, d’aller vers les autres, de partager, de témoigner » indiquait l’abbé Vincent Hauttecoeur, curé de Vanves dans le « Sel et Lumière » de ce week-end en dressant la liste de ces temps fort :  la bénédiction de l’orgue de Saint Remy qui accompagnera toutes les cérémonies, par Mgr Daucourt évêque du diocése des Hauts de Seine,  la conférence de Mgr Ryszard Wasik d’Aide à l’Eglise en détresse (AED)  et compagnon du pére Jerzy Popieluszko (qu’il a oublié de citer), l’annonce de la nomination du nouvel évêque en la personne de Michel Aupetit, le chemin spirituel de « notre » catéchuméne Nina. « Par ce dimanche des Rameaux, nous allons entrer dans cette grande semaine sainte qui va nous permettre de mettre nos pas dans ceux du Christ et de l’accompagner jour après jour,  de son entrée à Jérusalem en passant par la croix, jusqu’au tombeau vide du matin de Pâques ».

    Mais ce temps fort de l’église catholique ne s’arrêtera pas là, car « dans cette prolongation de cette joie, le dimanche de la divine miséricorde (Dimanche après Pâques), l’Eglise va avoir deux nouveaux saints (Jean XXIII et Jean Paul II qui ont été des ambassadeurs de cette joie du Ressuscité » indique le curé de Vanves qui sera à Rome, au Vatican pour ces deux canonisations. Le Foyer d’Accueil de Saint François,  François-Xavier et Lucie Choutet, a prévu une soirée film le dimanche 27 Avril à 20H à Saint François « pour accompagner ce grand jour pour notre église, et découvrir la vie exceptionnelle de Jean XXIII » avec la diffusion du film de Giorgi Capitani « le bon pape Jean XXIIII, le pape du peuple ».

    Mercredi 16 Avril

    A 18H30 à la Cathédrale Sainte Geneviéve de Nanterre : Messe chrismale à laquelle assisteront les prêtres  de Vanves comme tous leurs collégues des Hauts de Seine. C’est au cours de cette célébration que le Saint Chrême est consacré. Cette hile qui servira dés les baptêmes de Pâques et tout au long de l’année pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’ordre

    Jeudi 17 Avril

    A 8H30 à Saint Remy : Laudes

    A 19H30 au prieuiré des Bénédictines : Messe de la Cène du Seigneur

    A 20H30 à Saint Remy : Messe de la Céne

    Vendredi 18 Avril

    A 8H40 chez les Bénédictines : Laudes

    A 9H à Saint Remy : Laudes

    A 14H30 chez les Bénédictines : lecture de la passion

    A 15H à Saint Remy : Chemin de croix suivi d’un temps de confession

    A 19H chez les Bénédictines : Célébration de la Passion et de la Mort du Seigneur  

    A 20H30 à Saint François : Office de la Croix

    Samedi  19 Avril

    A 9H à Saint Remy : Laudes

    A 16H30 chez les Bénédictines : Vêpres

    A 16H30 au PMS A.Roche : Match Expograph-Vanves contre Nike FC

    A 21H30 à Saint Remy : Veillée Pascale

    A 22H chez les Bénédictines : Vigile Pascale

    Dimanche 20 Avril

    A 7H30 sur l’esplanade de la Défense : Des vanvéens participent au rassemblement des chrétiens, catholiques, orthodoxes et protestants pour proclamer ensemble que « christ est ressuscité »

    A 8H chez les Bénédictines : Laudes

    A 10H à Saint François : Messe de Pâques

    A 10H30 Chez les Bénédictines : Messe de Pâques

    A 11H15 à Saint Remy : Messe de Pâques

    A 17H30 chez les Bénédictines : Vêpres de Pâques

  • SES DERNIERS JOURS A VANVES ET AILLEURS … AVEC DES MUNICIPALES EN TOILE DE FONDS

    MUNICIPALES : Un communiqué de presse a annoncé cette semaine que L’UDI et l’UMP avaient officialisé leur volonté de mener une liste commune conduite par Bernard Gauducheau (UDI), maire sortant qui formera un ticket avec Isabelle Debré sénateur UMP des Hauts de Seine.  « Dans cette période troublée économiquement avec de multiples fragilités sociales et à un moment où le système institutionnel francilien est en pleine transformation, les Vanvéens auront besoin d’une équipe unie, alliant l’expérience de personnes engagées dans la vie locale et de nouveaux talents en attirant des concitoyens représentants toute la richesse et la diversité de Vanves » explique le maire sortant. Il devrait avoir face à lui, non pas Guy Janvier conseiller Général PS et ex-maire entre 1995 et 2001 mais Antonio Dos Santos qui a été désigné au printemps dernier par la section PS et méne actuellement une campagne de notoriété. Ainsi qu’une liste EELV qui pourrait être conduite par un ticket Lucile Schmid et Pierre Toulouse. Quant au FdeG/PC, il devrait faire liste commune avec le PS, Claudine Charfe étant prêt à repartir. Il parait que le FdeG/PC prépare une assemblée citoyenne des vanvéens en Novembre

     

    SDRIF : Les socialistes vanvéens ont constaté que Bernard Gauducheau était absent au moment du vote du SDRIF (Schéma Directeur de la région Ile de France) vendredi soir au Conseil Régional. Ils ne comprennent pas pourquoi il a préféré être présent à l’inauguration d’un restaurant (SOAN) plutôt  que dans l’hémicycle régional alors que ce texte très important qui engage la Région pour les 20 à 30 ans à venir, était voté.  Même si Bernard Gauducheau est très critique sur ce SDRIF : « Les ajustements mineurs réalisés sur le SDRIF et soumis au vote sont clairement insuffisants. Ils se heurtent frontalement à l’actualité de la future métropole de Paris »…« La Région va-t-elle devenir la collectivité des départements ruraux d’IDF ? Va-t-elle entrer en compétition avec la Métropole appelée à assumer certaines de ses compétences ? Nous le déplorons encore aujourd’hui, la gestion socialiste c’est avant tout une politique de l’enchevêtrement législatif et administratif. Une politique de recentralisation forcée. Face au monstre administratif qui émetge, comment pouvez-vous croire qu’un document unique admis par tous permettra une vision clairvoyante à long terme de la Région ? La réalité du terrain est tellement éloignée de cette utopue. La réalité, c’est la complexité ingérable et le déséquilibre dans la répartition des compétences des collectrivités » a-t-il expliqué en donnant rendez-vous aux franciliens dans l’isoloir dans moins de 2 ans. « Je le crois, ils sauront sanctonner les arrangements institutionnels. Ils jugeront les négociations d’initiés et leurs visées électoralistes ».

     

    PRIX EDGAR FAURE : Deux vanvéens se sont retrouvés Mercredi dernier au Conseil Economique et Social pour le prix Edgar Faure qui récompense l’ouvrage littéraire politique de l’année et  à qui un hommage était rendu 25 ans après sa disparition. «Ce prix permet de se souvenir de l’expérience politique exceptionnelle de ce grand Homme d’Etat » a indiqué Rodolphe Oppenheimer, son petit-fils, et maire adjoint de Clichy, qui préside cette association.  Le jury est composé notamment du maire de Clichy Gilles Catoire, d’Isabelle Debré, de Christiane Taubira, de François Rebsamen, de George Pau-Langevin, de François Baroin, d’Olivier Dassault, de Sophie Joissains, de François Patriat, de David-Xavier Weiss, de Florence Pavaux Drory, de Jean-Philippe Pierre, de Viviane Neiter, de Samir Tounsi, de Richard Michel. Présidé par Isabelle Debré, sénateur des Hauts de Seine et 1ére Adjointe au Maire de Vanves, il a sélectionné parmi 10 ouvrages et  remis ce prix 2013 au livre de Jacques Hennen et Gilles Verdez : « Manuel Valls les secrets d’un destin » où témoigne d’ailleurs Claudine Charfe qui a eu la chance de le cotoyer, avec d’autres, à Tolbiac dans ses années étudiantes. « Le Regard d’Edgar » prix de l’Internaute à été remis au livre « le coup montée » qu’a écrit Bruno Jeudy avec Carole Barjon. Ce dernier a réussit un beau coup dans le JDD d’hier avec l’interview de Manuel Valls sur l’affaire Léonarda

     

    DELANOE : Le documentaire/interview « Delanoê libéré » diffusé sur France 3 en deuxiéme patie de soirée Vendredi dernier,  a été tourné dans les locaux d’Arte à Vanves au printemps dernier. Yves Jeulabd, le réalisateur qui l’avait déjà suivi pendant 3 ans pour le documentaire « Paris à tout prix » (2001) lors de sa conquête de Paris, a fait passer à la question le maire de Paris, dans un décor ultra sobre, avec la projectin d’archives. Bertrand Delanoë a  failli d’ailleurs  prendre un café ou déjeuner aux Platanes en face. Eric Pottier se tenait prêt, avec son livre d’or. Mais il a préféré rester très discret !