Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

kiosque

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    OPERATION INTOX

    Quelle merveilleuse histoire que ses chers enfants pleins d’initiatives qui confectionnent des affiches pour protester contre la qualité de la nourriture servi à la cantine de l’école du Parc racontée vendredi dernier par le Parisien en pleine protestation des Gilets Jaunes. L’envers du décor est plus problématique : Des parents journalistes ou ayant de bonnes relations avec les médias, notamment avec le Parisien, ont monté un bon coup, pour se payer un maire de la majorité départementale – c’est l’habitude dans les Hauts de Seine, et ce n’est pas la première fois pour ce quotidien comme le constatent ces collègues LR/UDI - sur la question des repas servis à la cantine de cette école comme d’une autre. Belle opération de "com" de parents d’élèves doués pour cela. Il y a sûrement des choses à faire pour améliorer les repas en liaison froide, mais il y a surtout une éducation à faire des enfants pour sortir du tryptique pâte-purée- riz avec bifteck haché et des parents pour servir chez eux des repas équilibrés, le soir, avant donner des leçons aux élus

    PLUS DE LIBRAIRIE A VANVES

    Il ne reste plus, à Vanves, qu’un kiosque sur le Plateau, rue Jean Jaurés, pour acheter ses journaux et ses magazines. La boutique de l’avenue Antoine Fratacci, où l’on pouvait encore acheter son journal, a définitivement fermé ses portes. Les vanvéens du Centre Ancien comme du Clos Montholon n’ont plus qu’à aller place Corentin Celton pour trouver leur journal,  ou pour trouver une librairie. Cette fermeture s’explique car une opération immobilière est programmée sur certe partie du carrefour de l’Insurrection, dans un quartier en pleine mutation autour de la mairie.

    FOOTBALL : Victoire de VANVES à COLOMBES 2 à 0. 

    «Enfin une victoire du stade de Vanves contre un concurrent direct pour le maintien en Départementale 1. Le retour de certains joueurs en défense et l'apport de nouveaux venus en attaque ont fait la différence» constatait Jean Claude Vignal président de la section football dimanche dernier. « La première période à sens unique de notre part, concrétisé par un premier but plein de sang- froid de notre attaquant suite à un débordement côté droit. Puis un second but bien amené qui part du milieu de terrain. En seconde période Colombes revient avec une motivation différente et des attaquants plus entreprenants, mais avec un bloc défensif bas nous préservons ce résultat. Espérons que ce match serve de référence, continuons de la sorte afin de recoller  aux équipes qui nous précédent, seulement 2 points nous sépare du non relégable». Les 2 prochains déplacements :  LA COLOMBIENNE et NEUILLY seront déterminants, les 10 et 17 février 2019

  • LA PHOTO DU WEEK-END A VANVES : UN PARC FREDERIC PIC SOUS TRES FREQUENTE

    Les vanvéens qui sont restés à Vanves, ont profité du parc F.Pic à saciété durant  tout ce week-end des rameaux estival. D’autant plus plusieurs animations ont marqué l’après-midi de samedi : les militants d’En Marche qui n’en perdent pas une, ont animé l’entrée du Parc en distribuant des tracts et surtout en offrant des ballons gonfables…. Alors que Le Penistes, Filonistes et Mélenchonistes se sont limités à tracter devant le marché dans la matinée, avec succés pour certains, puisque un vanvéen venu se renseigner auprés de Boris Amoroz (FG/PC) devant la Poste, est resté deux heures à distribuer des tracts pour le candidat de la France insoumise.  Les Macronistes ont pu profiter du parc aussi en fin d’après midi en distribuant tracts aix parents et ballons aux enfants, en recevant un bon accueil, les vanvéens prenant le temps de discuter avec eux. Ils sont allés fêter le printemps aprés lorsque  Nelly & Philippe ont fêté la réouverture du kiosque dans une ambiance musicale, avec une grande tablée très républicaine réunissant B.Gauducheau, P.Vertanessian, F.Saimpart, G.Attal, JC Le Goff, A.Dos Santos, J Segura …. Il se passe toujours quelque chose à Vanves. Le lendemain, les riverains du parc desx expositions, surtout du côté de la rue du 4 Septembre, pouvaient entendre les clameurs du hall 3 où s’est déroulé le meeting parisien de François Fillon auquel ont participé quelques élus élus LR vanvéens

  • VANVES AU CREUX DE L’OREILLE

    CA CHAUFFE A DROITE COMME A GAUCHE A VANVES

    La situation risque d’être cocasse ce matin place de l’insurrection où l’équipe vanvéenne d’En Marche installera son kiosque et la section PS de Vanves sera présente pour tracter. Les échanges risquent d’être vifs tout en restant républicains entre Valérie Mathey et Remy Carton référents du candidat Hamon à Vanves  et leurs camarades socialistes, et pas des moindres, qui ont décidé de soutenir Emmanuel Macron. La visite vaudra le coup devant la Poste. A moins que les fortes pluies annoncées ce week-end ne dissuadent l'une des deux formations politiques d'être présente et de se replier devant Carrefour sur le Plateau, à l'abri... De la pluie et de possibles invectives

    Ce  n’est pas mieux à droite, avec les Républicains  qui pourraient être présent pour mobiliser les vanvéens à venir à leur grande manifestation au Trocadéro Dimanche. Les explications ont été vives, vendredi soir au café politique des Jeunes Républicains  (JR) à Issy les Moulineaux animé par Isabelle Debré.  D’autant plus que Sandrine Bourg qui fait partie du bureau National des JR pour Fillon était présent, après un communiqué signé par l’ensemble de ses membres qui annonçaient leur retrait de la campagne du candidat LR, après les événements de cette semaine. Elle tenté d’expliquer  qu'ils s'étaient fait piéger. Mais personne ne l'a cru.  Puis elle a indiqué qu'elle voterait F.Fillon, mais ne ferait pas campagne, suivant en cela Bruno Le Maire qu’elle avait soutenu à la Primaire qui s’est retiré de l’équipe de campagne. Elle s'est fait rabrouer par Patricia Kaazan qu'il a dit "qu'il ny a plus de candidats à la primaire, mais un seul candidat". Maxime Gagliardi a appelé à la mobilisation de tous pour être présent en force au Trocadéro Dimanche. S’il devait en rester  une, ce sera Isabelle Debré qui fait preuve "d’un altruisme hors du commun" comme l’expliquait récemment un vanvéen après cette semaine mouvementée. D4atant plus avec les départs de Thierry Solére, le porte parle, de Remi Muzeau maire de Clichy et d'autres encore.   

    GRAND PARIS EXPRESS : LES TRAVAUX AVANCENT       

    Les médias étaient en visite jeudi matin sur l’ensemble des chantiers des futures gares du Grand Paris Express. Ils ont pu constater l’état d’avancement de la future dalle de 7500 tonnes (sur la photo) qui supportera les voies SNCF  et constituera le plafond de la rue intérieure reliant Vanves à Clamart au dessus de la gare du Grand Paris Express Fort d’Issy,/Vanves/Clamart. Tout a été millimitré tant sur le planning pour être prêt pour la mi Août où elle sera ripée sous les voies grâce à des voussoirs qu’au niveau des travaux eux-même obligeant aux 3x8 souvent. Cette gare à 30 m de profondeur fera 129 m de long pour 25 à 30 m de large  

    FUSION BOULOGNE/ISSY : VANVES ATTEND SON HEURE

    Le Parisien a de nouveau parlé, cette semaine, de la possibilité que Vanves rejoigne Boulogne et Issy les Moulineaux dans leur projet de fusion.  « Il y a effectivement une vraie logique à ce que Vanves rejoigne la commune nouvelle, confirme le maire (UDI) Bernard Gauducheau. Nous sommes dans la même circonscription, il y a une continuité territoriale avec Issy et nous sommes tous les trois limitrophes de Paris, avec une sociologie assez proche » indiquait Bernard Gauducheau qui confirmait que des discussions ont déjà été menées avec ses deux grandes voisines. Il  précisait même que « si la fusion entre Boulogne et Issy aboutit – car c’est la condition - sa commune se lancera « dans les études et les consultations ». En attendant cette fusion fait des petits, ce qui était prévisible, Ne voilà t-il pas que Meudon, Sèvres, Chaville et Ville-d'Avray, envisagent elles aussi, de fusionner pour mettre leurs forces et leur moyens en commun. « Une tendance induite par la necessité de trouver l'argent que l'Etat ne donne plus ». Le conseil municipal de Chaville a voté, cette semaine, le principe d'un groupe intercommunal qui examinera la possibilité et les conditions d'un rapprochement. Mais pour l’instant, tout le monde reste prudent