Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hôtel eklo

  • LE CHANTIER DE LA TOUR HOTELIERE DE VANVES A COMMENCE EN FACE DE L’HOTEL MERCURE

    Depuis quelqus jours, Viparis a lancé la construction de l’hôtel de 304 chambres prévue  sur un terrain  situé dans le parc des expositions entre le grand Hall 7 qui  accueille le Paris Convention center et le boulevard Périphérique, porte de la Plaine. Des engins de génie prépare le chantier, les places de stationnement rue du Moulin sont neutralisées

    Viparis a annoncé par un communiqué de presse le lancement de ce chantier avec quelques photos intérieures et extérieures du bâtiment en indiquant qu’ Eklo a été choisi  comme partenaire afin de proposer une expérience hôtelière hybride et atypique à une large clientèle business et loisirs. «Dès son ouverture en 2023, le premier hôtel parisien d’Eklo, comprenant 304 chambres, un restaurant et un rooftop panoramique, offrira une solution d’hôtellerie écologique, économique et conviviale aux visiteurs de Paris Expo Porte de Versailles» indique Viparis. Le futur complexe répondra à des performances environnementales élevées. Il sera notamment certifié NF HQE Bâtiments Tertiaires, au niveau excellent, et BREEAM International New Construction 2016, au niveau very good.  « Ce projet accentue l’insertion urbaine du parc dans son environnement et renforce la connexion entre la ville et le parc, véritable couture urbaine voulue par Viparis pour intégrer le site d’exposition au cœur de Paris» explique Pablo Nakhlé Cerruti, Directeur Général de Viparis qui a fait appel à  l’agence Valode & Pistre  pour imaginer cet hôtel. «Cette nouvelle offre hôtelière incarnée par Eklo s’inscrit dans la stratégie de Viparis de diversité des gammes proposées à la Porte de Versailles tout en offrant une nouvelle expérience Lifestyle. Nous sommes fiers d’accueillir le premier Eklo à Paris» ajoutet-il

    Eklo développera son concept innovant d’hôtellerie écologique, économique et conviviale pour être un lieu de vie urbain. «Loin des chambres stéréotypées et des espaces communs manquant d’âme, Eklo propose une autre façon de voyager en mettant l’accent sur un design chaleureux et contemporain pour vivre une expérience authentique. Ce nouveau concept d’hôtellerie s’engage et met en place des initiatives éco-responsables fortes concernant la lutte contre le gaspillage en eau, en énergie ou en denrées alimentaires, ou le tri et la valorisation des déchets» explique Viparis.  Ainsi, l’hôtel sera équipé de réducteur de débit d’eau, d’économiseur d’énergie, la cuisine sera faite sur place, avec des produits locaux, et en évitant le gaspillage par une collaboration avec la start-up Too Good To Go.

    Eklo proposera dans cet hôtel une offre d’hébergements hybride et diversifiée : chambre solo, duo, classique, famille ou encore dortoir, pour répondre à une large clientèle de tourisme et d’affaires. Un rooftop avec vue panoramique sur Paris ainsi qu’un bar, un restaurant, des salles de réunion et une cuisine partagée viendront compléter l’offre Eklo pour en faire une adresse lifestyle et design, accessible à tous les budgets.  «Je me réjouis et suis fier qu’Eklo s’installe sur ce beau site du Parc des Expos Porte de Versailles, totalement modernisé et re-designé. Ce futur établissement, véritable flagship pour Eklo, sera une nouvelle adresse lifestyle, ouverte à tous, design et conviviale, pour venir boire un verre, manger, travailler et dormir, à des prix très attractifs» déclare Emmanuel Petit, Président-Fondateur d’Eklo.

  • A COTE DE VANVES, VIPARIS CELEBRE LA REPRISE DES SALONS ET DE L’EVENEMENTIEL PAR « UNE SERRE PARTY » SUR LE TOIT DU HALL 6

    Viparis avait invité quelques élus dont les maires du XVe, de Vanves, d’Issy les Moulineaux, des partenaires, des journalistes pour célébrer la reprise de l’activité événementielle, à une «serre party» sur le toit du hall 6 où a été aménagé la plus grande ferme urbaine d’Europe (14 000 m2), derrière les hôtels Mama Shleter et Novotel. . Un lieu dont profite quelques vanvéens  qui louent, comme des parisiens et isséens,  un bac où ils cultivent fruits, légumes, fleurs… géré par Nature Urbaine, avec une terrasse et des salons qui peuvent être loué grâce à trois traiteurs, le Perchoir qui gére un restaurant-lounge (sur la photo), Grand Chemin et Fleur de Mai, pour des séminaires, des soirées….

    Enfin  le parc des expositions voit le bout du tunnel, après 15 mois d’inactivité, avec des parenthèses entre Juin et Septembre 2020,  puis entre Janvier et mi-mars 2021, une timide reprise en Juin avec Vivatech, et un dernier trimestre prometteur des salons  comme «Maisons Objets» en Septembre jusqu’au  «Nautique» en décembre. D’ailleurs le vaccinodrome de Paris installé dans le Hall 5 dont ont profité quelques vanvéens vient de fermer et d’être transféré à la Station F, un campus de start-up situé dans le XIIIe arrondissement, où il sera ré-ouvert lundi 6 septembre. Preuve que les activités de salons reprennent avec le salon « Who’sNext » du prêt à porter, ce week-end. Un trimestre aussi chargé que l’année 2019, mais le nombre d’exposants et la surface dédiée aux salons ont été divisées par deux, ce qui est un paradoxe selon Pablo Nakhlé Cerutti directeur général de Viparis lors de son point de presse avec les journalistes sous un magnifique couher de soleil sur Paris.   «L’activité de Viparis redémarre donc à 50 % de ce qu’on avait connu avant la crise. A cela s’ajoute l’incertitude en ce qui concerne les événements de dimension internationale, notamment d’entreprises. On a aucune visibilité sur l’évolution des restrictions des déplacements. Et, en parallèle, certaines multinationales interdisent toujours à leurs collaborateurs de se déplacer ou de participer à des rassemblements» expliquait il, ne voyant un retour à la normale d’avant crise, qu’en 2024 à l’occasion des JO de Paris

    Cette crise sanitaire a  eu pour effet de mettre en suspens la phase 3 de la requalification du parc des expositions, qui consiste en la rénovation des halls 2 et 3. «Nous n’avons pas pu la faire pendant la pandémie et, comme la porte de Versailles sera un site olympique, la Ville de Paris nous a demandé de décaler le début des travaux après 2024» indique t-il sauf pour deux projets qui font l’objet d’une enquête publique actuellement :  Les deux hôtels prévus dans le cadre du projet Mixcité qui seront réalisés d’ici les JO : un hôtel Eklo réalisé  par le cabinet Valode et Pistre à Vanves, sorte d’auberge de jeunesse revisitée et géré par Eklo, et un autre de l’enseigne économique allemande Motel One réalisé par l’architecte Jean Pierre Vignier à Issy-les-Moulineaux. «Nous avions besoin d’avoir des hôtels bon marché, car la population qui vient dans les salons, ce ne sont pas que des cadres supérieurs qui font des notes de frais, mais aussi des monteurs, des congressistes qui viennent du monde entier et n’ont pas toujours un budget étendu» explique-t-il.