Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gymnase maurice magne

  • ECHOS DU QUARTIER DU PLATEAU DE VANVES APRES LA REUNION PUBLIQUE

    Cette réunion publique du Plateau lundi a été l’occasion d’échanges et d’informations comme dans les deux réunions précédentes : Ainsi, a-t-on appris qu’un club d’échec sera créé à la Rentrée. Trois nouveaux restaurants devraient ouvrir, notamment un libanais rue R.Marcheron, un autre rue S.Carnot, et un restaurant Thai place du Val. L’ensemble des bancs du Plateau, dont certains sont entourés de barrières, devraient être éradiqués, source de nuisances et de rassemblement des jeunes le soir et la nuit pour les riverains, et même square des Bruyéres. La vie des bancs ne tient qu’à un fil ! A quand ceux des parcs ?

    TRAVAUX : GPSO aurait fait 119 interventions dans le quartier du Plateau en matière de voirie et de mobilier urbain depuis six mois et rebouché 43 nids de poule a indiqué son représentant lors de la réunion du quartier du Plateau, jeudi dernier. Evidemment, en dehors des chantiers de réfection de rue avec travaux de rénoation de l’éclairage comme c’est le cas en ce moment rue Raphael (200 000 €), de travaux de bourchadage (13 000 €) square du 11 Novembre pour rendre moins glissant ses pavés à l’entrée du passage des Reflets, l’aire de jeux du square Jarrousse, les travaux les plus importants concernent le plan triennal de reconquête des espaces du Plateau. Ils concerneront la galerie commerçante (320 000 €) et la place des Provinces (300 000 €). Une mére de famille a regretté que le nouveau square des droits de l’enfant ne soit pas assez sécurisé, car il sert de lieu de passage, n’étant pas clôturé, et a suggéré de mettre en place le même système qu’au parc F.Pic pour sécurisé les balançoires

    GYMNASE MAURICE MAGNE : Des travaux seront réalisés cet été pour homologuer la grande salle où joue l’équipe première de hand ball. Il s’agit de reprendre le parquet, de repeindre les murs, rénover l’éclairage, réaménager le vestiaire des arbitres. Ils seront complétés par des travaux de rénovation de la chaufferie. 245 000 € au total. Des travaux qui s’ajoutent au chantier de la piscine municipale et de la réfection de la tribune du PMS A.Roche. Une vanvéenne a d’ailleurs posé la question d’un local à poussette à la piscine qui avait fait, voilà deux ans ou plus, l’objet d’une polémique assez vive et d’un refus total. Et là surprise, le maire de Vanves a répondu que «dans le cadre de la rénovation, nous allons y réfléchir. Mais il faudra ensuite sécuriser ce local, car on vole aussi des poussettes !»

    VITESSE : Plusieurs participants se sont plaint de la vitesse excessive de certains véhicules rue Jean Bleuzen, et surtout rue Sadi Carnot qui est une zone «20». Le maire cherche des solutions pour limiter la vitesse de ses chauffards qui n’habitent pas la ville et la traversent à vitesse excessive. Il a fait part d’une solution qui existerait dans les tiroirs du ministére de l’Intérieur qui permettrait de réguler automatiquement la vitesse des véhicules lorsqu’ils s’engagent sur une voie à «20» ou «30» ou «50». A l’image de ce que veut mettre en place la Région Ile de France avec d’autres partenaires en matière de véhicules autonomes téléguidés pardes capteurs sur le long des voies routières. Mais  voilà, il reconnaissait comme d’ailleurs d’autres élus franciliens, que les lobbys ont des moyens insoupçonnés pour s’opposer à ce genre de solutions dés qu’on touche à leurs intérêts…Notamment en matière automobile et de lutte contre la pollution 

  • I – « GERARD CLERIN S’EST OCCUPE DES EQUIPEMENTS SPORTIFS COMME SI C’ETAIENT LES SIENS ! »

    L’ensemble des stadistes et des élus, le Comité Directeur du Stade de Vanves avaient rendu un hommage appuyé avant les vacances de l’été 2011 au directeur du service des sports qui avait souhaité rester discret et ne pas se lancer dans de grands discours. C’est son fils, Emmanuel,  lors de la remise des Trophées du Sports 2011 qui avait rappelé sa carrière : Il a été diplômé de l’Ecole d’Aéronautique, certifié Arts et Métiers en organisation scientifique du travail et Ingénieur eau et assainissement. Il s’est orienté vers le sport lors de son service militaire dans l’armée de l’air avec le diplôme de moniteur d’entraînement physique militaire. A l’INS (Institut National du Sport, futur INSEP), il a obtienu le titre de gestionnaire de piscine, centre sportif et de loisirs (BEESAN 1° BEES 2°). Il a encadré des colonies de vacances et séjours à l’étranger de 1964 à 1968, enseigné l’EPS à la Ville de Paris de 1968 à 1971 pour l’Eduction Nationale. Voilà pour la formation et le CV.

    Directeur des Sports à Vanves, il est à l’origine de la création du service en 1971 et de l’actuel ANDISS, lorsque André Roche était le maire de notre commune qui avait recruté cet ingénieur en eau et assainissement pour mettre en place ce traitement révolutionnaire de l’eau de la piscine municipale. Il est arrivé lorsque la piscine municipale ouvrait ses portes  - Elle a été inauguré le 16 Novembre 1971 -  voilà 45 an. Et il est  reparti  après avoir mené à bien en 2005/06 la rénovation des installations techniques de traitement de l’eau et du chauffage remis aux normes. « Notre système de traitement de l’eau consiste tout d’abord en une filtration sur sable, ensuite par une désinfection par ozonation. C’est un système peu employé dans les piscines dont l’originalité provient de l’opération de désinfection qui se réalise en dehors du bassin tout en assurant un pouvoir permanent dans ce milieu » expliquait il en Novembre 1981 dans la Tribune Régionale dans une rare interview accordée à un journaliste en précisant que « chaque jour, 65 m3 d’eau étaient renouvelés et tous les trimestres, une vidange était réalisée avec lavage et désinfection des parois et des bassins ». Il était devenu le spécialiste, aux yeux de ses pairs de cette technologie, que beaucoup sont venus voir sur place et se faire expliquer, à l’époque.

    Il a été le précurseur de l’activité bébé nageur en 1973, a crée le programme de natation scolaire en 5 ans afin que les enfants sachent nager à leur entrée au collège – en venant s’initier à la natation une fois par semaine. Une génération, et même plusieurs, vanvéens lui sont reconnaissant de leur avoir fait surmonter une certaine peur de l’eau, notamment grâce à Maurice qui est partit plutôt à la retraite.  En 1977, il a permis à la ville de récupérer la conduite de l’enseignement du sport dans les écoles élémentaires et a mis en place un programme pédagogique innovant. Instigateur des Contrats-Bleus qui deviendront l’ARVE, le CEL puis le PJC qui seront repris au niveau national, il a  crée en 1998 les premiers stages sportifs externés à Tignes pour le ski et à Chamonix pour l’alpinisme où il encadre des enfants de 10 à 17 ans dont certains trouveront leur vocation dans le sport.

    Il a mené à bien de nombreux chantiers  depuis la construction du gymnase Maurice Magne, jusqu’aux transformations importantes de la piscine municipale, du PMS André Roche avec la construction de deux murs de soutainement pour remplacer le talus des trois plateformes qui lui a donné son aspect actuel, la remise aux normes du terrain de football annexe en mélange terre-sable stabilisée en une surface de jeu en sable fillerisé de schiste de houille stabilisé mécaniquement,  la réfection de la piste d’athlétisme qui est passé d’un revêtement en cendré à un revêtement synthétique tous temps, de 5 à 6 couloirs avec extension de la ligne droite et réaménagement des aires de concours (saut en longueur, javelot…), la construction d’un nouveau pavillon pour les Boules Lyonnaises et le tennis….avec d’importants travaux d’éclairage et d’électrivité, deux courts de tennis couverts très attendus (depuis 20 ans) qui sont venus compléter cet aménagement  en 2006, et l’aménagement du terrain de football annexe en synthétique qui se termine.

    Il a connu 5 maires,  avec lesquels il a travaillé en bonne intelligence, même si ce fut particulièrement difficile avec l’un d’entre eux qui a tenté de s’en séparer, et il a survécu à l’alternance politique. Grâce à sa droiture, même si son caractère n’était pas toujours facile, il a tenu bon la barre du service des sports, récupérant la direction des travaux réalisés dans les équipements sportifs malgré les réticences des services techniques à l’époque. Parce qu’il connaissait et maîtrisait très bien les connaissances nécessaires pour refaire par exemple une piste d’athlétisme  dans les régles de l’art notamment. «  J’ai toujours dit que je dormais de mes deux oreilles avec lui. Il s’est occupé des équipements sportifs de la ville comme si c’étaient les siens. Vous en avez toujours pris soin ! » confiait Bernard Gauducheau aux stadistes lors de la remise des Trophées 2011 à son propos. Et ce fut le cas d’André Roche, de Gérard Orillard, de Guy Janvier même si ce fut peut être difficile au début.  

  • 2éme CONTRAT DE DEVELOPPEMENTPOUR VANVES AVEC LE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE

    Isabelle Debré, vice président du Conseil Départemental des Hauts de Seine (CD 92)  était dans l’assistance lorsque le Conseil Municipal du 28 Juin a délibéré sur le contrat de développement entre le département et la ville. Vanves avait été en 2013 une des premières villes à s’engager dans un tel partenariat financier pour une période de 3 ans qui s’est achevé le 31 Décembre 2015. Les deux collectivités ont engagé des discussions pour préparer un second contrat départemental pour la période 2016-18  qui a été ainsi avalisé par les élus vanvéens après les élus départementaux lors de la Commission Permanente. « Les avantages du dispositif sont nombreuses pour les deux parties. Pour le département, il uniformise, simplifie et rend plus lisible son cadre d’intervention, et affirme son rôle de partenaire auprès de la commune. Pour la vile, il garantit un financement pérenne  sur des projets structurants et des actons de proximité de son choix » indique t-on au CD 92

    1 507 500 € seront consacrés à l’investissement avec plusieurs projets : La réhabilitation du bâtiment abritant le service qualifié pour l’accueil et l’animation des retraités (234 000 €), la réfection du 2éme étage des escaliers de l’école élémentaire Marceau (290 0000 €), la rénovation de la piscine R.Aveneau (325 000 €), la rénovation du gymnase Maurice Magne (150 000 €), la réfection du terrain d’honneur (sur la photo lors d'un match d'Expograph Vanves) du PMS A.Roche ( 508 500 €). 1 452 000 € seront consacrés au fonctionnement avec 1,02 M€ pour les structures municipales d’accueil de la petite enfance, 123 000 € pour la culture, 246 000 € pour le sport, 63 000 € pour la coordination gérontologique

    Depuis 2013,  ces contrats de développement  ont permis l’émergence de nombreux projets d’envergure grâce  à un engagement du CD 92 de prés de 156,5 M€ dont 96,3 M€ en investissement, auprès de 27 communes . Plus de 110 opérations d’investissements ont été ainsi financés : 40 M€ ont été consacrés aux équipements scolaires (Groupe scolaire Jules Verne à Chatenay) , 17 M€ aux équipements sportifs (piscine du fort à Issy), 15 M€ aux aménagements urbains en investissement, 45 M€ aux crèches en fonctionnement…

    Le premier contrat de développement entre Vanves et le département se montait à  2 776 861,81 €  dont 1 388 689,81 € en investissement et a permis la mise aux normes accessibilité, sécurité-aménagement du stade André Roche (395 000 € ),  la réfection compléte de la toiture de l’hôtel de ville et de ses façades (226 000 €), le réaménagement de l’aide droite de la créche Pomme Cannelle (75 000 € ), la réfection du premier  étage de l’école élementaire Marceau (273 250 € ),  le réaménagement du biblio club  (83 750 € ), la réfection du 1er  étage de l’école élémentaire Larmeroux (297 000 € ) et  l’aménagement de la mini créche « Pain d’Epices » (38 689,81 € ) dans le local du 1 rue de Châtillon