Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

foyer d’accueil

  • PASSAGE DE TEMOIN AU FOYER D’ACCEUIL DE LA PAROISSE SAINT FRANCOIS DE VANVES

    La famille Choutet avec François-Xavier, Lucie, Armand,Théophile, Thibault et Louise ont passé le relais à la famille Jean Michel, Charlotte , Marin et Aliénor qui s’installeront à la Rentrée dans ce pavillon où se sont succédé 7 couples avec leurs enfants. Revient alors en écho, les propos de Denis Tournier, qui avec son épouse et leurs enfants, a été le premier foyer d’accueil voilà aussi 30 ans : « Une nuit, j’ai eu envie de laisser allumer la croix à l’extérieur de l’Eglise, pour que les gens du quartier qui rentrent tard, la voient… Une présence d’eglise c’est d’abord une présence de vie, qui anime un lieu, y attire simplement parce qu’elle ne le laisse pas s’endormir au milieu de la cité » témoignait il.

    « C’est une invention du diocése des Hauts de Seine » a rappelé le pére curé Bertrand Auville, bien pratique à Vanves qui a accueilli le premier foyer d’accueil des Hauts de  Seine en 1986. Comme  les prêtres vivent à la maison paroissiale Saint Remy, cette maison était libre et du coup, elle a été destinée à ces foyers d’accueil  où se sont succédés Denis et Véronique Tournier (1986 - 1992), Philippe et Catherine Rieu (1992 – 1998), Julien et Marie de Nomazy (1998 - 2002), Sébastien et Elisabeth Dardare (2002 – 2005), André et Peggy Labbat (2005 – 2009), Frédéric et Clémence Néouze (2009 – 2013), Lucie et François Xavier Choutet (2013-2017).

    Une petite fête a été organisée par les paroissiens dimanche après une messe d’action de grâce pour remercier ce couple de ces 4 belles années de mission passées dans cette paroisse et qu’ils ont couvert de cadeau. Ce couple les a rappelée à travers des objets : un 4x4 miniature pour ses 156 repas 4x4 aux compositions insolites pour susciter les échanges et les rencontres, un pyjama pour rappeler ce moment de prière en petit groupe au moment de fermer l’église  le soir avant de se coucher, ce pain pour les repas tirés du sac, ce verre aux armes de St François pour des verres de l’amitié à pratiquement chaque sortie de messe etc….  et plein d’anedoctes avec cette personne persuadé que c’était la famille du curé qui était logé là.

    « Le christ nous a fait grandir dans la foi en voyant le dévouement impressionnant de tant de personnes engagées dans de multiples services petits et grands pour la paroisse » ont-ils écrit dans la feuille paroissiale. Ils ne quittent pas Vanves car ils déménageront du côté du lycée Michelet, rue Jullien. « C’est avec une grande joie que nous envisageons notre rentrée prochaine comme foyer d’accueil à Saint François,  de découvrir une nouvelle communauté paroissiale, de savoir que la mission à Saint François se caractérise par son attention à la convivialité et aux liens entre paroissiens » ont écris Jean Michel qui est ingénieur et fou d’aviation, et Charlotte professeur de lettres et chanteuse

  • LES 30 ANS DE L’EGLISE SAINT FRANCOIS D’ASSISE DE VANVES ET DE SON FOYER D’ACCUEIL

    « Le plus important n’est pas de fêter les 20 ans de béton, mais surtout les pierres vivantes qui la font vivre » avait déclaré le père Yves Morel curé de Vanves lors des 20 ans de la reconstruction de l’église Saint françois d’Assise. 10 ans plus tard et 30 ans après la consécration de cette nouvelle église par Mgr Favreau, alors Evêque du diocèse des Hauts de seine, une messe anniversaire  présidée par Mgr Faveau Evêque émérite de Nanterre et concélébré par les prêtres qui ont été au service de cette communauté depuis sa reconstruction, est prévue demain à 19H suivi d’un apéritif et d’un repas buffet

    La reconstruction de cette église a été le point d’orgue de la rénovation du Plateau de Vanves. « Au fil du temps, les paroissiens s’étaient aperçus qu’il fallait reconstruire leur église. La fin du bail de l’une des deux boutiques à l’angle des rues qui entouraient notre paroisse, les travaux trop importants à entreprendre pour restaurer la toiture, refaire les salles vétustes et tout le circuit électrique non-conforme aux nouvelles régles de sécurité, ont fini par nous décider à entreprendre la reconstruction » expliquait le pére Renou, alors curé de cette paroisse, à Vanves-Infos. « De plus, il fallait absolument que ce centre religieux du Plateau suive le mouvement avec cette vaste rénovation entreprise par la municipalité, même s’il avait été exclu du périmétre de la zone concernée ». Une équipe de paroissien s’est constituée pour définir finalement le cahier des charges par rapport aux besoins. Elle a choisi l’architecte vanvéen (et président de l’école de musique à l’époque), Alain Lamy après avoir examiné une vingtaine de projets).

    Si sa conception fut longue, les travaux ont été réalisés très rapidement en 10 mois, les messes étant alors célébrées entre Mai 1984 et Décembre 1985 dans un immeuble de la rue J.Bleuzen ( à l’emplacement d’Audiens) qui avait accueillit l’ancien patronage et où a été aménagé par la suite une créche familiale, donnant sur l’ancien terrain du club de pétanque. « La réflexion qui a aboutit à cette reconstruction était issue de Vatican II et de la place de l’Eglise dans le monde d’aujourd’hui, avec le désir que cette église soit inscrite dans le quartier. Une église au service du quartier, qui permette d’être ouverte à tous, avec notamment cette réflexion autour de l’aménagement, ce que nous avions besoin comme locaux…La richesse de cet emplacement est d’être situé à côté de la rue qui mène au métro. Ainsi, tout le monde passe devant cette église tout le temps ouverte, lieu de vie et de repère pour de nombreux vanvéens » témoignait Alain Lamy voilà 10 ans

    Et revient alors en écho, les propos de Denis Tournier, qui avec son épouse et leurs enfants, a été le premier foyer d’accueil voilà aussi 30 ans : « Une nuit, j’ai eu envie de laisser allumer la croix à l’extérieur de l’Eglise, pour que les gens du quartier qui rentrent tard, la voient… Une présence d’église c’est d’abord une présence de vie, qui anime un lieu, y attire simplement parce qu’elle ne le laisse pas s’endormir au milieu de la cité » témoignait il. «  En 30 ans, 7 couples avec leurs enfants ont vécu cette belle mission à Vanves. Avant nous : Denis et Véronique Tournier (1986 - 1992), Philippe et Catherine Rieu (1992 – 1998), Julien et Marie de Nomazy (1998 - 2002), Sébastien et Elisabeth Dardare (2002 – 2005), André et Peggy Labbat (2005 – 2009), Frédéric et Clémence Néouze (2009 – 2013) » rappelent lucie et François Xavier Choutet, le foyer d’accueil actuel avec les 4 enfants. « Cette mission donne l’occasion de rencontrer la multitude de visages qui constitue la communauté paroissiale et qui en fait sa grande richesse. Les nombreux temps forts spirituels, conviviaux et festifs organisés tout au long de l’année liturgique témoignent d’une Eglise vivante ! » témoignent ils. « Si bien accueillis par la communauté paroissiale, pleinement heureux de vivre cette mission et riches de toutes les grâces déjà reçues, nous poursuivrons avec joie notre engagement pour une 4ème année ».

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    GNV : « Le collectif des Conseils syndicaux et d'Amicales de locataires du quartier du Plateau qui s'est inscrit dans un débat démocratique, serein et citoyen avec Bernard Gauducheau, Maire de Vanves se réjouit de la décision annoncée officiellement hier de ne pas donner suite au projet de station GNV à Vanves.Nous remercions Bernard Gauducheau d'avoir su entendre la position de Vanvéens qui pour partie ont été représentés par le collectif. Comme le Maire, nous portons une attention toute particulière au cadre de vie du Plateau et au projet de rénovation du skate park de la rue Louis Vicat ».

    VŒUX : C’est la période des réceptions pour les voeux où nos élus vanvéens et notamment le premier d’entre eux, sont très présents. Le maire  était d’ailleurs à ceux du Préfet des Hauts de Seine Mercredi dernier, avec le nouveau commissaire de Vanves, Jonathan Ouazan. Il l’était à Issy les Moulineaux au Palais des Sports, Vendredi dernier, avec de nombreux élus.  Et il devrait l’être à ceux du Conseil Départemental des hauts de Seine (CD92) demain soir, avec Isabelle Debré, Vise présidente du Sénat et du CD92, qui seront organisés exceptionnellement  avec celui des Yvelines (CD78)  aux Haras de Jardy. Seuls les maires adjoints auraient reçus une invitation à cette soirée où le président Devedjian devrait évoquer ce projet de fusion des départements des Hauts de Seine et des Yvelines qui apparaît comme une machine de guerre contre la Métropole du Grand Paris qui se met en place

    GALETTE : C’est aussi la période des galettes qui permettent de se réunir en ce début d’année : C’était le cas, samedi après-midi  à Saint François  avec l’association Saint Vincent de Paul qui co-organisait avec le foyer d’accueil François Xavier et Lucie Choutet, pour la seconde fois une galette des Rois animée par Pierre Meige autant pour les personnes âgées que les paroissiens auquel étaient présent deux élues, Françoise Saimpert et Nathalie Le Gouaellec (sur la photo avec Pierre Meige). Une  occasion de mêler des générations de 7 à 97 ans, même si ce n’est pas toujours facile, autour d’un verre de cidre, d’une galette que chacun apporte et de chansons interprêtées par Pierre Meige et son équipe. Un moment de convivialité important en  ces temps difficile pour beaucoup qui s’est répétée avec les sections  Pétanques, Boules Lyonnaises  et Tennis du Stade en cette fin de semaine et week-end et devrait se renouveler au cours de cette semaine autour du Maire Jeudi prochain à Marceau pour fêter son élection au Conseil Régional, des enfants du Stade de Vanves qui sont invités à une grande course samedi matin prochain etc… Il est intéressant de noter qu’à cette occasion, un partenariat a été passé entre le Stade de Vanves et la boulangerie, Les Moulins des Lavandières, qui a mis des féves à l’effigie du Stadde du Vanves dans ses galettes, et reverse 1 € pour chaque galette acheté au Stade de Vanves pour une galette acheté avec un bon de soutien fourni par les  sections et une carte de fidélité.