Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

conseil municipal de vanves

  • DES CONTRAINTES TECHNIQUES FREINENT LE CHANTIER DU MUR ANTI BRUIT A VANVES

    A la fin du conseil municipal jeudi soir, deux questions ont été posé par le groupe LREM. La première concernait le mur anti-bruit en cours d’édification le long de la voie ferrée et l’arrêt du chantier en raison de contraintes techniques, posée par Jean cyril Le Goff (LREM),  notamment au niveau de la Villa d’arcueil.

     «Les forages des premiers micropieux, sur cette portion de l’ouvrage, ont mis en évidence des sols durs et la nécessité d’ajouter une jambe de force en pied des poteaux métalliques.  Cette nouvelle configuration engendre différents problèmes de réalisation : Tout d’abord l’allongement des temps unitaire de creusement des micropieux, nécessitant des nuits longues d’interruption de circulation de plus de 6 heures sur les  Voie 2 &  2Bis, entrainant un impact direct sur l’exploitation ferroviaire incompatible avec le plan de transport de la SNCF. Ensuite, la mise en place de Limitations Temporaires de Vitesse (LTV) à 40 km/h sur la Voie 2 (circulés par des trains sans arrêt à 140 km/h) en raison du risque de déstabilisation de la voie ferrée lors des travaux, cette fois des massifs supportant les poteaux métalliques, entrainant également un impact sur l’exploitation ferroviaire incompatible avec le plan de transport de la SNCF. Enfi, la diminution du cheminement, dans les emprises et les zones de garages du personnel de maintenance, en deçà des 2,10 m règlementairement» a expliqué le maire adjoint chargé de l’urbanisme .

    «Selon les explications de la SNCF, la méthodologie de sondage des sols faite avant la réalisation des travaux est effectuée par échantillonnage «à maille large». Des sondages plus poussés et plus précis ayant des incidences trop lourdes sur les opérations puisque ces interventions préalables, situés immédiatement à proximité des voies, sont soumises à de fortes contraintes organisationnelles notamment leur compatibilité avec le plan de transport, la sécurité des ouvriers et l’interruption du trafic ferroviaire. La SNCF a néanmoins admis aux cours des échanges avec les riverains et la commune que cette méthodologie était insuffisamment fine pour connaître l’état des sols sur tout le linéaire concerné» a-t-il indiqué en revenant sur les solutions proposées aux riverains : «Concernant la réalisation des écrans acoustiques tels qu’ils étaient initialement conçus : A ce stade, environ 40 mètres linéaires d’écrans acoustiques seraient réalisables le long du parking, dans la partie où le mur de soutènement s’éloigne de la voie. Toutefois, la réalisation de cette portion seule n’apporterait pas de performance acoustique satisfaisante. La SNCF doit donc pour la partie restante étudier des pistes de solutions, notamment sur la base de suggestions émises par certains riverains, experts dans le domaine de la construction, lors de la réunion d’échanges organisée par la ville le 9 octobre dernier. Par ailleurs, des études de faisabilité ont été lancé par SNCF Réseau pour la mise en place d’un système d’écrans bas actuellement en cours d’expérimentation en Ile-de-France, comme solutions techniques alternatives aux écrans acoustiques initialement prévus. Enfin, la SNCF réseau propose de traiter les façades des habitations concernées en réalisant des diagnostics acoustiques complémentaires et le cas échéant en prenant en charge la mise en œuvre de double-vitrages performants sur les fenêtres des pièces de vie».

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES DE LA PREMIERE SEMAINE DE VACANCES

    Le père Vincent de Labarthe, ancien séminariste de la paroisse de Vanves, récemment ordonné pour le diocèse de Rouen, a célébré vendredi  soir une de ses premières messes à saint François d'Assise, avec le pére curé Vincent Auville. Alors que le nouveau conseil municipal était installé salle La Palestre. D’ailleurs, à peine le deuxiéme tour passé, dés le lendemain, certains chantiers commençaient ou re-commençaient, après un moratoire décidée par les promoteurs-constructeurs durant la période des municipales pour ne gêner les maires dans leur campagne électorale, comme les instructions concernant permis de construite et préparations des chantiers à venir. C’était le cas pour le futur petit immeuble enserré entre l’école Gambetta et les pavillons face à Audiens avec neutralisation d’une partie du trottoirs

    Cette semaine avait été marqué par le décés de Michel Judde, ex-président du CLAP (comité Local des Anciens Combattants) que des vanvéens, élus, membres des associations UNC, Amicale des Pieds Noirs ont accompagnés à sa dernière demeure jeudi dernier avec un hommage fort de sa fille qui a fait part de sa devise «courage et confiance», et du président de la Fondation de la France Libre, ainsi que celui d’un compagnon de route. Enfin, les premiers départs en vacances se sont fait sentir à Vanves, d’autant plus aprés 2 mois de confinement et presque deux mois de déconfinement, les vanvéens ayant besoin de pendre l’air, pour ceux qui le peuvent. Les sœurs Bénédictines qui vont fêter la saint  Benoit vendredi prochain, ont décidé lors de leur conseil de communauté, d’installer cet été cinq ruches dans leur jardin, ayant trouvé un apiculteur pour s’en occuper. Une action qui s’inscrit dans le cadre de leur réflexion sur une transition écologique de leur communauté qui vit dans ce prieuré Saint Bathilde  

     

    Lundi 6 Juillet

    Dans la matinée : Dépar pour le premier séjour de vacances à la Féclaz au chalet du col du Sire (sur la photo), pour les 5/8 ans dénommée «challenge Académie» jusqu’au 16 Juilllet  

    A 14H30 au Conseil Départemental des Hauts de Seine : Isabelle Debré participe à la Comission Permanente

    Mercredi 8 Juillet  

    A 19H30 dans les jardins de la maison paroissial Saint remy : Barbecue de l’été

    Jeudi 9 Juillet

    A 9H au Palais des Congrés : Les 130 Maires de la MGP dont celui de Vanves se réunissent pour élire le président. Deux candidats sont en course, avec Patrick Ollier, président sortant et Vincent Jeanbrum, maire de l’Hay Les Roses qui défendent deux positions différentes de la  Métropole : Le premier en a fait un club de Maires jouant sur le consensus pour voter à l’unanimité les délibérations, le second défend une conception de la métropole-Région pour y intégrer les communes de la grande couronne, très proche de Valérie Pécresse, présidente de la Région Ile de France

    A 9H30 devant l’EHPAD Larmeroux : Manifestation des agents qui se sont mobilisés depuis le 30 juin 2020 «pour manifester leur mécontentement face à une direction qui n’est pas dans une démarche de dialogue social constructif avec son personnel pour répondre aux différentes revendications sur leurs conditions de travail,  jusqu'à obtention de leurs revendications, que ce soit en termes de moyens humains, financiers ou de formation » indiquent leurs représentants.

    Vendredi 10 Juillet

    A 18H à La Palestre : Conseil Municipal avec 40 délibérations inscrites à l’ordre du jour dont le compte administratif, des marchés publics, des contrats de délégations,  et toute une série d’élection dans des commissions (CCAS,…), des conseils d’administration  d’établissements municipaux (de l’EHPAD Larmeroux, Biblio-club…) de syndicats intercommunaux, d’organismes régionaux (comité Stratégique de la SGP, SEMADS…)

  • LES ELUS DE JUIN 2020 AU CONSEIL MUNICIPAL DE VANVES

    Vanves en Tête : Bernard Gauducheau, Xavière Martin, Bertrand Voisine, Sandrine Bourg, Pascal Vertanessian, Anne-Caroline Cahen, Ervan Martin, Françoise Djian, Kévin Cortes, Christine Vlavianos, Xavier Lemaire, Dominique Broëz, , Ury Israël, Julie Messier, Abdelfattah Lakhlifi, Nathalie Le Gouallec, Rami Daoudi, Catherine Scibilia, Marc Machado, Francine Thuillez, Batiste Pavlidis, Fabienne Rouleaux, Charles Eric Van de Casteele, Véronique léonardis, Laurent Legrandjacques, Stephanie Gazel, Bernard Roche

    Vanves Demain (EELV) : Pierre Toulouse,  Aurélie ZAkluski, Bruno Meyer, Yoan Monteil, Florence Pillas

    Vivre à Vanves (LREM) : Séverine Edou, Gabriel Attal, Françoise Saimpert,