Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

congrés des maires de france

  • DES RIVERAINS DE VANVES VICTIMES DES DERAPAGES DU PARC DES EXPOSITIONS QUI RETOMBENT DANS SES NUISANCES ET SES ERRANCES D’ANTAN !

    Les nuisances du Parc des expositions de la porte de Versailles recommencent à faire sentir leurs effets après quelques années d’accalmies qui ne présagent rien de bon pour l’avenir avec son plan de remordernisation même si ses dirigeants ont institué un dialogue suivi, parait il.  Les riverains des rues du Moulin, Marcel Yol, Jullien, et 4 Septembre mais aussi des rues voisines ont pu constater de nombreux dérapages ses derniers mois, et surtout la semaine dernière, qui ne les rassurent pas pour l’avenir si radieux avec une tour triangle (rejetée pour l’instant), un centre des congrès et un hôtel

    Les vanvéens ont pu s’apercevoir en fin de journée Jeudi dernier, 20 Novembre et le lendemain, dés le matin, que tous les quartiers vanvéens, isséens et parisiens entourant le parc des expositions, ont été bloqué, comme jamais jusqu’à présent, par les camions qui venaient déménager notamment le salon Equip Hôtel, et attendaient,  hors du parc, le long du Bd Lefèbre, avenue de la Porte de la Plaine, bloquant entièrement le place des Insurgés de Varsovie. Preuve s’il n’en était que les autorités ne respectent plus un plan de circulation arrêté voilà quelques années, où ses camions attendaient sur des aires spécialement affrêtées avant de pouvoir rejoindre le parc, sur appel,  pour décharger ou re-charger. Sûrement parce qu’il n’y a plus de terrains de libres ou de possibilité pour jouer ce rôle d’aire d’appoint. Ce qui est préoccupant pour l’avenir, et à très court terme avec le Congrés des Maires avec son salon des collectivités locales dans les Halls2-3-4-5, le salon Educatec dans le Palais Sud (Hall 7) bientôt le salon Nautique et ses convois exceptionnels.

    Mais ce n’est pas tout, car si les riverains étaient arrivés à limiter l’activité de nuit, surtout dans les halls proches des habitations, ce n’est plus le cas depuis quelques temps. Le parc est retombée dans ses travers d’antan, surtout lors des grands salons, comme la Foire de Paris au printemps dernier, le Mondial de l’automobile cet automne…Une charte de bon voisinage,  avait même été arrêté, grâce à l’action de riverains réunis au sein de l’ARPEX, avec Viparis qui gére ce parc des expositions,  instituant, en autre,  un respect de la limite fixé à 22H pour l'installation ou le démontage ou le nettoyage…Jusqu’à 7H. Mais voilà à 3H, 4H du matin, lors de ces grands salons,  ce n’étaient que bruits provenant des bip-bip des engins  de services (transpalettes, nacelles, chariots élévateurs) que conduisent souvent en marche arrière sur de longues distance, les manutentionnaires, les wagonnets remplis d’ordures secoués au dessus des bennes à ordure, pour les vider… Ces dérapages donnent une très mauvaise image d’un Parc des Expositions qui joue (mal dans ce cas là) la carte de l’intégration  dans la ville. Les élus des villes riveraines devraient venir voir sur place, pour s’en rendre compte, aux bonnes heures, comme en fin d’après midi le 20 Novembre dernier, pour réagir. 

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE TRES MUNICIPALE

    Il va être beaucoup question cette semaine des maires, des communes, de la réforme territoriale, car se tient au parc des expositions, le 97éme Congrés de l’association des maires de France auquel devrait participer Bernard Gauducheau, car elle va élire son président – très sûremment François Baroin – mais aussi des élus de Vanves. Maxime Gagliardi, maire adjoint aux sports devrait aller faire son marché au salon des maires et des collectivités locales. Il devrait être accompagné par des responsables du service des sports car il s’agit de trouver la bonne solution pour la future pelouse synthétique du terrain d’honneur du PMS André Roche qui convienne tant aux footballeurs qu’à la section athlétisme pour continuer ses activités.  Il en sera de même à Vanves, car pour la première fois, le maire organise, en trois séances successives, une sorte de forum ou de séminaire municipal qui réunira maires adjoints et conseillers municipaux délégués avec le personnel municipal pour décliner une feuille de route, pour ce mandat, à partir du programme municipal de la liste conduite par Bernard Gauducheau. Les élus UMP vont être très occupé cette semaine, avec un meeting de Nicolas Sarkozy mardi soir à Boulogne et surtout l’élection pour la présidence de l’UMP, samedi prochain. Ainsi, à la permanence de l’UMP rue Louis Blanc, se tiendra un bureau vote ouvert entre 9H et 18H pour les militants qui ne peuvent pas voter par Internet chez eux

    Lundi  24 Novembre

    à 20H30 à l’école Marceau : Soirée débat autour du film « l’adieu aux enfants » de Claude Couderc dans le cadre de la célébration des 25 ans de la Convention  des Droits de l’Enfant,

    Mardi 25 Novembre

    A 9H30 au Théâtre : Séminaire municipal qui devrait se répéter deux autres fois cette semaine à la Palestre et à Panopée, avec chaque fois, une partie du personnel communal, dont les services seront fermés ce matin là,  où  le maire avec la municipalité donnera la feuille de route de la ville pour 2014-15, à partir du programme municipal pour la mandature. Cette réunion sera animée par une entreprise de coaching et formation management  vanvéenne, INERGIE qui est installé rue Victor Hugo prés du lycée Michelet

    A 19H au PMS André Roche (Pavillon des sports) : Comité Directeur du Stade de Vanves avec à l’ordre du jour son renouvellement lors de l’assemblée générale qui se tiendra en fin de semaine, et qui fait polémique puisque la représentation de chaque section a été revu à l’aune des nouveaux statuts du Stade de Vanves

    A 20H au Théâtre le Vanves : Projection du film « Sur le chemin de l’école » de Pascal Plisson dans le cadre de la Célébration des 25 ans de la Convention  des Droits de l’Enfant

    Mercredi 26 Novembre

    A 20H30 à Panopée (et demain) : « Duende II » de Frédérico Garcia Lorca,  par la compagnie l’Abeille et l’Orchidée, avec Mireille Perrier qui a été formé au théâtre par l’Ecole de Chaillot sous la direction d’Antoine Vitez, et a été révélée au cinéma par les films « Boy Meets girl », « Un monde sans pitié, « Toto le Héros »

    Jeudi 27 Novembre

    A 20H30 à l’église Saint Remy : « Veillée pour la vie »  organisé pour la 5éme fois, en union avec le pape François et de nombreux diocèses de Frabnce et du monde. « Par la louange et l’adoration du Saint Sacrement, rendons grâce pour le don de la vie et donnons un témoignage commun pour une culture de la vie et de l’amour ».

    Vendredi 28 Novembre

    A 10H à Saint Remy (et à 20H30 à Saint François) : Echanges sur « la voie  bénédictine » après la conférence sur les congrégations ayant choisies pour patron St Benoit dans le cadre de l’Année de la Vie Consacrée

    A 18H devant Intermarché, Franprix, Supermarket : Collecte de la banque alimentaire

    A 19h salle Panopée : Assemblée Générale du stade de Vanves

    A 20 H30 au Théâtre Le Vanves (jusqu’au 2 Décembre) : « Candide » par la compagnie Drôle de Bizarre. Inspiré par les Contes de Voltaire, épurés à l’extrême, les tableaux sont déclinés comme autant d’arrêt sur image.

    Samedi 29 Novembre

    A 9H devant Intermarché, Franprix, Supermarket : Collecte de la banque alimentaire

    De 10H à 19H à l’école Marceau : Vente Solidaire de l’association Parenthése qui apporte aide et soutien aux personnes touchées par un cancer et leurs aidants. Cette vente permettraz de récolter des fonds pour son fonctionnement.

    A 18H au Biblio Club : Inauguration des travaux de rénovation en présence de Bernard Gauducheau, Isabelle Debré et André Santini

    A 20H30 à Panopée : Les Ateliers de l’Escal proposent « le songe d’une nuit d’été dans le cadre du Teléthon

    à 20H30 à la Palestre : Concert au profit de l’UNICEF par l’harmonie du Conservatoire dans le cadre de la célébration des 25 ans de la Convention  des Droits de l’Enfant

    A 20H30 à Panopée : Les Ateliers de l’ESCAL proposent « le songe d’une nuit d’été » de William Shakespeare dans le cadre du Téléthon

    Dimanche 30 Novembre

    A 9H devant Intermarché, Franprix, Supermarket : Collecte de la banque alimentaire

    De 10H à 19H à l’école Marceau : Ventre Solidaire de l’association Parenthése

    à 18H à Panopée : spectacle de la Compagnie de l’Echaugette  « les estivants » de M.Gorki, dans le cadre du Téléthon

  • REUNION PUBLIQUE DU PLATEAU : ENTRE GRANDS PROJETS ET PETITS FAITS QUOTIDIENS A VANVES

    La première des 3 réunions publiques automnales du maire s’est déroulée à l’école élémentaire Marceau lundi soir, occasion pour les habitants du Plateau de découvrir un préau entièrement refait à neuf cet été à l’occasion d’importants travaux de rénovation (804 000 €) dans  les étages et d’accessibilité avec un ascenseur. « La gageure était de réhabiliter 1200 m2 en 2 mois, avec l’aménagement de l’ascenseur pendant les vacances de la Toussaint » a indiqué Pascal Vertanessian, maire adjoint à l’urbanisme

    Cette réunion a commencée par  un tour d’horizon des chantiers : Réhabilitation du Biblio Club (500 000 €), de la créche de la RueJ.Jaurés (620 000 €), de l’ancienne Trésorerie de la rue M .Besseyre avec des chantiers en cours de finition : Le siège d’Hachette Livres qui sera livré au début 2015, Le Conservatoire en cours d’équipement. Le représentant de GPSO a listé les chantiers de « l’interco » : extension de la zone 30 avec des contre sens cyclistes, reprise chaussée et réhabilitation de l’éclairage rue Jullien, installatiion d’un abri bus avenue Pasteur, réaménagement du square Jarrousse avec cette pelouse centrale à la place des canaux et l’espace jeux... Des travaux semblables à la rue Murillo seront réalisés rue Berthelot et avenue Victor Hugo entre la place du Maréchal Leclerc et la rue Louis Vicat avec enfouissement  des réseaux, réhabilitation de l’éclairage …

    « On envisage de remplacer les arbustes qui deviennent dangereux » a précisé le maire à l’occasion d’une question sur les bacs à Orangers qui avaient été déplacés devant l’école Max Fourestier lorsque le bois glissant des marches devant l’agence postale a été remplacé.  « On ne les a pas replacé au même endroit ! » - « Est il prévu de réparer les rues Rabelais et Auguste Comte où les piétons marchent dans des flaques lorsqu’il pleut ? » - « Elle nécessite une reprise qui a été inscrit dans le programme municipal de l’autre mandature. Mais ce quartier a nécessité une étude domaniale pour déterminer à qui appartient les différents espaces et travailler sur un plan pluri-annuel d’intervention sur tout ce qui vieillissant » a indiqué Bernard Gauducheau qui en a profité pour préciser : « Il n’est pas question de privatiser des espaces publics et leur entretien. En aucun cas, une collectivité ne peut vendre un bien ou un domaine public ».        

    Il a indiqué que les immeubles de bureaux de la rue A.Comte ont été rachetés par un investisseur déjà propriétaire de l’immeuble de France 3 Paris Région Ile de France. « Il souhaite les rénover. Il avait même envisagé de les détruire pour les reconstruire. Je dois le rencontrer pour connaître ses intentions » a t-il précisé en annonçant au cours de cette réunion, que le bâtiment occupé par Trouvailles au rez de chaussée et une association à l’étage qui sont partie voilà un an, verra s’installer une société, Métro Optique, spécialisée dans le transport de la fibre optique. Un participant a regretté « qu’il n’y ait plus de ventes de journaux sur le Plateau, notamment dans ce magasin de la rue J.Jaurés qui était un lieu de rencontre et de convivialité » - « On a envisagé l’implantation d’un kiosque à journaux, mais c’est compliqué à mettre en place tant sur le plan aménagement qu’économique ».

    Dans une seconde phase, la réunion a abordée les petits soucis de la vie quotidienne : Présence de mendiants  - «  Une situation qui pose problème à tout le monde. Mais on ne peut pas l’interdire. On peut les signaler en cas d’agressivité  » -  et de jeunes dehors, notamment  dans le square de l’avenue de Verdun – « Je demande à la police de patrouiller, de faire des contrôles d’identité, de noter les noms et de s’adresser aux familles pour garder leurs enfants chez eux »  a-t-il expliqué en indiquant que certains aménagements dissuasifs ont été réalisés comme cette grille en fer à la porte d’entrée de l’école Marceau où des jeunes s’installaient.  Des questions ont été posé sur les incendies d’appartements et la difficulté des pompiers à trouver les bouches d’incendie, le devenir du stock de pneu qui avait brûlé, les riverains s’inquiétant de savoir si la société va nettoyer ce site – « Les propriétaires n’ont plus envie de l’utiliser. Rien n’est arrêté » a indiqué le maire, sans avoir plus d’informations -  le stationnement en double fil rue J.Jaurés  et même Jean Bleuzen, la sécurité des piétons dans la petite allée « sans nom » devant le Centre Administratif, surtout au moment de la Rentrée des Classes (à 8H25), lorsque la camionnette du postier recule, le câble mystérieux à 35/40 m de hauteur de la rue Rabelais, et la prolifération des pigeons  - cela change des crottes de chiens – un vanvéen demandant au maire « s’il pouvait prendre un arrêté municipal pour interdire de les nourrir » - « Il a été pris ! Lorsque c’est le cas, on envoie un courrier. Il y avait une époque où l’on faisait des campagnes de dépigeonnisation et il y en avait de plus en plus. Maintenant qu’on n’en fait, il y en a de moins en moins ! » lui a-t-il répondu.

    Le maire a terminé, alors que ses adjoints et ses services ont commencé à travailler sur le budget 2015 depuis quelques semaines, avec quelques mots sur la situation financière des collectivités locales, et notamment de Vanves, qui va être au centre des préoccupations des maires de France lors de leur congrés la semaine prochaine au Parc des expositions. Il n’a pas caché qu’il lui fallait trouver 3 M€ pour boucler son budget 2015. Avec un point d’impôt à 50 000 € cela ferait une augmentation de 20% des impôts, dont il n’est pas question. A moins de diminuer les services ! « On regarde de prés les services que l’on peut réduire ! Mais c’est très inquiétant. C’est un virage qui s’amorce. Sauf s’il avait une relance économique » expliquait il en cherchant à faire  prendre conscience à ses interlocuteurs que « l’argent ne coule plus à flot ! Les temps deviennent difficiles. On  gére mieux Et on fait moins de chose qu’auparavant »