Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

collége st exupery

  • LA LICRA VANVES PLANTERA UN ARBRE DE LA PAIX DIMANCHE : « témoin de notre volonté de vivre ensemble dans le respect de nos différences »

    L’assemblée générale de la LICRA de Vanves, comme ce fut le cas pour la 33éme fois le 27 Novembre dernier, est l’occasion de faire le point sur l’état de des lieux du racisme et de l’antisémitisme en France, sur lequel le Blog reviendra demain, mais aussi sur les actions menées par cette section vanvéenne. Il en sera ainsi dimanche 3 Novembre à 11H dans le square du 11 Novembre, de l’îlot du métro, avec l’inauguration de «l’Arbre de la paix» au cours d’une cérémonie où la poétesse Fatima Chbibane dira un de ses poèmes sur le thème de la Paix

    « Voilà 16 ans le 25 mars 2001, pour contribuer à un climat de tolérance et de respect dans notre ville, la section LICRA, avec le soutien de nombreuses associations, invitait les habitants de Vanves croyants et non croyants, à inaugurer « l’Arbre de la Paix» square du 11 Novembre 1918. Depuis, des travaux ont été réalisés, l’arbre a été déplacé, retaillé et a fini par mourir. Reste la pierre, aujourd’hui, très peu visible avec sa plaque gravée d’une phrase tirée d’un poème d’Aragon  «la rose et le réséda : Celui qui   croyait au ciel, Celui qui n’y croyait pas » suivie de la mention « ensemble pour la paix». Avec les membres du bureau, nous nous sommes interrogés plusieurs fois sur les possibilités de réinstaller l’arbre de la paix comme précédemment à l’entrée de la ville. Nathalie Le Gouallec, déléguée aux cultes nous a rejoints et séduite par l’idée, a décidé d’agir avec nous pour redonner vie à ce beau symbole» a indiqué Monique Abecassis, sa présidente. «Célébrer la Paix dans un monde de violence comme celui dans le quel nous vivons aujourd’hui peut sembler  une utopie…mais nous citoyens de Vanves relevons le défi. Cet arbre enraciné dans notre sol sera le témoin de notre volonté de vivre ensemble dans le respect de nos différences et le partage de nos espérances pour l’avenir de nos enfants».  

    «Les Journéesde la Mémoire » sont l’un des temps de son action durant l’année, en Février généralement, et toujours au collège Saint Exupery « grâce à Madame Nandi Principale qui se bat pour que ce travail de mémoire se poursuive malgré le grand âge de nos témoins et le faible intérêt de nos jeunes professeurs d’Histoire».  Un complément vivant  au programme d’histoire sur la 2ème guerre mondiale pour l’ensemble des élèves de troisième soit 5 classes. Ils ont participé aux rencontres annuelles avec Robert Wacjman rescapé d’Auschwitz 3 et Esther Senot 90 ans survivante d’Auschwitz Birkeneau et Bergen Belsen. «Nos anciens déportés ont témoigné de leur histoire devant des collégiens attentifs et émus souvent bouleversés par ce qu’ils apprennent. Véritable plongée dans l’Histoire, le documentaire «Hitler 1923- 1945» illustrant la montée du nazisme en Europe et la mise en place du système concentrationnaire précède toujours les témoignages. Les collégiens réalisent alors jusqu’où peut mener le racisme, l’intolérance, l’extrémisme, qu’il soit politique ou religieux, la haine de l’Autre, le mépris de la vie humaine et aussi où peut conduire l’indifférence et la passivité de ceux qui laissent faire sans rien dire. «Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal mais par ceux qui les regardent sans rien faire». C’est une parole d’Albert Einstein, toujours d’actualité. A méditer…..»

    Monique Abecasis a indiqué  que « depuis 20 ans,  ces rendez vous de la mémoire réunissent  anciens déportés et  nouvelles  générations. A  St Exupéry plus de 3000 élèves ont assisté à ces journées de la mémoire. De nombreux témoins anciens déportés survivants des camps nazis se sont succédé : Les époux Farnoux aujourd’hui décédés de même que Charles Baron et Yvonne Broder, il y eu les frères Zelti, le Hongrois Nicolas Roth, Isabelle Choco et aujourd’hui, nos derniers témoins Esther Senot et Robert Wajcman . Tous ont laissé leur empreinte dans l’esprit de nos jeunes. 10 ans, 15 ans après, il m’est arrivé de rencontrer d’anciens collégiens qui se souviennent  encore de ce qu’ils ont entendu. Après ces séances, les collégiens n’hésitent pas à nous écrire leur ressenti. Cette année la jeune Rokia Péricart, élève de 3ème  bouleversée par le témoignage de Mme Senot a composé une œuvre paroles et musique qui s’inspire de la vie  de notre témoin, survivante des camps nazis ». Un moment émouvant qu’elle a fait partager sur un écran vidéo à la fin de l’assemblée générale.

  • LES 50 ANS DU JUMELAGE DE VANVES ET DU TRAITE FRANCO-ALLEMAND

    Vanves se jumelait avec une ville allemande du landkreiss de Basse Saxe voilà 50 ans,  en 1963, la même année de la signature du  traité franco-allemand  par le Général de Gaulle et le chancelier Konrad Adeauner qui est célébré mardi prochain, 22 Janvier 2013, à Berlin par François Hollande et Angela Merkel. Occasion de rappeler qu’à l’époque il ne s’agissait pas de Lehrte, mais du landkreiss de  Burgdorff (BasseSaxe), district rural comportant plusieurs communes dont Lehrte (avec Sehnde, Mellendorf, Bissendorf, Gailhof, Steinwedel). Ce fut à  la suite de réformes administratives et territoriales entre 1972/74 et  1980 qui ont permis à l’Allemagne de réduire le nombre de ses communes – ce qu’on n’a jamais réussi à faire en France  - et  que Vanves se jumela directement avec Lehrte avec la signature d’une nouvelle charte en 1986.

     

    A l’époque, et dés l’année 1956, le Landreiss-Burgdorff – district rural de Burgdorff – avait pris contact avec la ville Puteaux pour un échange permanent entre leurs jeunes. Malheureusement il n’y en eu qu’un seul. De même,  les efforts déployés en 1959 pour établir des échanges avec la ville de Clamart échouérent. La troisiéme tentative avec Vanves fut la bonne, car deux volontés se sont retrouvés grâce à l’Union Internationale des Maires pour la compréhension franco-allemande qui mit en relation ce landkreiss de Burgdoff et la ville de Vanves, après avoir informé le 30 Juillet 1960 les responsables du landkreiss que René Plazanet maire de Vanves cherchait un partenaire allemand pour faire des échanges.

     

    Mais c’est seulement en Mai 1963 après des échanges de correspondances entre l’ambassade d’Allemagne à Paris et le maire de Vanves, que put avoir lieu la première visite des élus Vanvéens à Burgdorff, que leur rendit en Juin 1963 une délégation allemande composée notamment des burgermeister de Burgdorff (M.Kannacher) et Lehrte (M.Witte).  Une charte d’amitié fut signée lors de la seconde visite des élus vanvéens à Burgdorfff à l’occasion de la session du Conseil du Kreis le 21 Octobre 1963. Cet engagement était signé et ratifié solennellement lors du Conseil municipal de Vanves le 25 Mai 1964 en présence de la délégation allemande. « Il consacrait ainsi une amitié durable entre les deux partenaires » selon Lucette Defaix, alors directrice du CEG-CES Fille Dardenne (LEP Dardenne maintenant)  et surtout européenne convaincue de longue de date qui est quelque peu à l’origine de ce jumelage, et l’a porté sur les fonds baptismaux avec d’autres vanvéens : Mmes Letourny, Baudour, MM Thirard, professeur d’allemand, Suiro principal du collége St Exupery, Magne président du Stade de Vanves

     

    Lucette Defaix n’avait cessé de lutter pour la paix et le rapprochement des peuples, et de travailler en vu de voir se concrétiser ses idées par le jumelage. « Cette recherche d’échange s’inscrivait bien évidemment dans la ligne politique de rapprochement souhaité par des hommes d’Etat conscients de la nécessité de construire l’Europe, tel Schumann, Adenauer. Et en 1963, notrre jumelage a coïncidé avec le traité d’amitiés Franco-Allemand signé par Konrad Adeauner et le Général de Gaulle » constatait elle. Elle  avait  veillé à la bonne marche de ce jumelage pendant ses dix premières années, veillant à le consolider par des rencontres et des échanges de jeunes et d’adultes, suscitant de nombreuses rencontres individuelles d’hôtes français dans le Kreiss de Burgdorff. L’un des échanges qui a le mieux fonctionné durablement a été celui du collége Saint Exupery et de son association St Ex Amitiés abec le Club Franco-Allemand de Lehrte en rappelant tout de même parmi les pionniers les sections handball, football, natation et même tennis   

  • PENDANT LES MANIFS CONTRE LES RETRAITES, LA VIE CONTINUE A VANVES

    Malgré les manifs et les gréves, la vie continue à Vanves, comme ce fut le cas ce week-end sur lequel nous revenons, et les événements de la Rentrée.

     

    NOCES D’OR : Jacques et Annie Thoine ont célébré leurs noces, samedi dernier. Isabelle Debré a officiée pour la première fois pour un tel anniversaire, entouré par Daniel Barois, Maxime Gagliardi, Françoise Saimpert, Gérard Laubier, Jacques Landois. « Vanves a joué un grand rôle dans votre histoire » a-t-elle reconnu en rappelant la genése de cette union cinquantenaire, leurs fidélités et infidélités à Vanves, son admiration pour ceux qui font profession de commerçants : « levés avant tout le monde, couchés après les autres, ils ignorent la belle notion des 35 H et des RTT ! »… « Ils connaissent en général mieux que quiconque, les joies et les peines des habirants de la cité. Ils ne se plaignent que rarement des vicisssitudes de la vie, de la complexité ou de la multiplicité des réglementations tatillonns que leur infligent les législateurs dont je suis ». Ils se sont retrouvés avec leur famille et les amis de la Pétanque dans le local de cette section pour un verre de l’amitié où les a rejoint Bernard Gauducheau, le maire qui aurait bien voulu célébrer et honorer ce couple « dont la vie commune à Vanves, constitue non seulement pour leur famille  mais aussi pour les vanvéens, une partie de notre histoire commune ».

     

    BOULES LYONNAISES : Le 18éme challenge de la Ville de Vanves a été remporté par une équipe de Sceaux constitué de son président et de son fils. Mais les vanvéens se sont bien défendus, puisque l’une des 6 équipes engagées sur plus d’une cinquantaine en doublettes, Benoît Bacon et Joël Bertin, est allé jusqu’en demi-finale. Beaucoup de boulistes des Hauts de Seine et de la Région Ile de France ainsi que du Nord, avaient tenu à être présent pour rendre hommage à Alain Jaunas, président de cette section de Vanves décédé prés de 10 jours auparavant. Une minute de silence a même été respectée au début des parties à 8H en présence de François Praud, président du Stade de Vanves. Cette rencontre s’est terminée très tard, vers 21H  en présence de Bernard Gauducheau, Guy Janvier, Maxime Gagliardi qui ont assistés aux deux finales et remis les coupes aux vainqueurs alors que la nuit tombait. C’était l’une des dernières fois où cette section organisait un tel concours sur le terrain annexe de football du PMS André Roche qui doit être aménagé au printemps 2011 en terrain synthétique. Mais la Municipalité avec Maxime Gahliardi réfléchit à une solution de rechange avec peut être des terrains couverts (6 à 8) qui ferait de Vanves la seule ville de la Petite Couronne à disposer d’un boulodrome.

     

    SALADES-BAR : Saint Exupery est l’un des 6 colléges dépatementaux dans lesquels le Conseil Général met en place, duirant cette Rentrée, des « salades bar ». Suite aux résultats de l’enquête de satisfaction menée auprès de 2 342 demi-pensionnaires de 9 coléges publics en Mars 2010, le Conseil Général a expérimenté entre les 21 et 26 Juin dernier un « salades-bar » dans ces colléges. Les collégiens ont ainsi pu composer leurs propres entrées lorsque celles-ci étaient prévues au menu. Ainsi St Ex fait parti de cette première phase de généralisation.

     

    TNT : Parmi les événements de la Rentrée, cette semaine, avec la braderie et le forum des associations, Vanves Au Quotidien avait oublié de signaler hier la dédicace organisée, samedi après midi à partir de 16H, à la Librairie Blondel de la place de la République d’un livre sur la TNT. Ecrit par un spécialiste de la TV, Cédric Davy, vanvéen de vieille souche, les vanvéens pourront tout savoir sur la TNT et le moyen de ne pas avoir un écran noir lorsque l’Ile de France passera à la TV Touit Numérique le 8 Mars 2010. D’ailleurs le Blog Vanves92170 revient souvent sur ce théme.