Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

primaires - Page 3

  • NATHALIE KOSCIUSKO MORIZET AU MARCHE DE VANVES POUR LES PRIMAIRES

    Nathalie Kosciusko Morizet, député de Longjumau et Conseillére de Paris LR effectuait  dans le cadre de la Primaire de la Droite et du Centre, une visite  dans les Hauts-de-Seine samedi matin qui a commencée  par une rencontre au marché de Vanves  suivi d’un café politique à Boulogne et une dédicace à la librairie Bagatelle à Neuilly.

    Mais voilà, tout au long de cette visite vanvéenne, elle a été coatchée par Bernard Gauducheau et Xavier Lemaire, maire et adjoint au Maire UDI dont la formation politique  a refusée de participer à cette primaire. Ils auraient pu la saluer d’une manière républicaine à son arrivée et la laisser faire campagne avec des militants et sympathisants LR qui la soutiennent ou non. Rien de tel, ils l’ont accompagné tout au long de sa visite, rejoint par d’autres élus UDI venu se faire photographier avec elle (et que l’on retrouve sur Facebook). Isabelle Debré, Vice Président du Sénat était amusée, Bertrand Voisine référent pour NKM placide comme à son habitude, laissant passer la tempête, et Patricia Kaazan silencieuse qui n’en pensait pas moins. NKM, très décontractée est allée à la rencontre des commerçants, échangeant sans barrière avec les uns et les autres, avant de prendre un café à la buvette. Un de ses commerçants lui a même offert un petit pot de confiture « mi-figues, mi-raisins ». Elle reconnaissait que ces primaires dans ce département des Hauts de Seine se déroulent dans un climat apaisé par rapport à d’autres départements. Même l’UDI s’y intéresse de prés à Vanves, surtout lorsque l’un (e) de ses candidat(e)s se déplace…pour la photo bien sûr 

  • ISABELLE DEBRE SENATEUR DE VANVES ET REFERENT FILLON POUR LE 92 : « Fillon est le meilleur choix pour notre pays !: »

    Isabelle Debré vice présidente du Sénat  LR sera aux côtés de François Fillon, ce soir à 18H30, à Issy les Moulineaux (au PACI) pour un « rassemblement pour le plein emploi » avec 7 personnalités de la société civile qui interviendront pour  montrer que « le plein emploi est possible en France grâce à la mise en place d’actions précis» sur plusieurs thèmes qui seront abordés  comme l’accès des jeunes à l’emploi, le travail indépendant, la libéralisation du marché du travail….«Le plein emploi est un impératif pour redonner aux français confiance en l’avenir et permettre à la France de retrouver son rang de première puissance européenne. Depuis trois ans, F.Fillon travaille aux côtés de chefs d’entreprises, de professeurs, de juristes, de fonctionnaires… pour construire son projet » explique son équipe qui a répondu au souhait de l’ex-premier ministre d’en faire un «événement interactif» en donnant la possibilité de poser des questions via les réseaux sociaux et en faisant voter des résolutions à la fin de chaque intervention Evidemment, tous les observateurs n’ont pas manqué de noter  cette réunion intervient le jour où débute l’examen du projet de loi sur le travail à l’Assemblée Nationale, dans un département où il s’est déjà rendu le 9 mars dernier à Boulogne et bénéficie déjà du soutien d’élus comme Isabelle Debré

    Vanves Au Quotidien -  Pourquoi soutenez-vous François Filon ?

    Isabelle Debré : «  En France, l’élection présidentielle est un temps fort de la vie démocratique. C’est pourquoi le choix des candidats à cette élection revêt une si grande importance. Dans ce cadre, ma famille politique va présenter plusieurs candidats à la primaire. Et naturellement, quel que soit l’élu, je le soutiendrai.  Parmi eux, François Fillon, dont je suis convaincue qu’il est le meilleur choix pour notre Pays.

    VAQ - Pourquoi ?

    I.D. : « Je le connais bien, j’ai confiance en lui et en ses qualités d’homme. Il possède une vrai expérience, locale, nationale et internationale. Depuis trois ans, il s’est attelé à bâtir un programme, se nourrissant de ce qu’il a appris au cours de sa vie politique, en réfléchissant à ses réussites comme à ses échecs, et en consultant les personnes les mieux qualifiées. Ainsi, il propose de refonder notre économie et nos rapports sociaux en s’appuyant sur les valeurs de liberté, de vérité et d’autorité. J’adhère pleinement à sa vision de ce qu’il convient d’entreprendre pour construire un pays rassemblé et modernisé.

    VAQ-  En quoi consiste votre rôle de référent dans le 92 ?

    I.D. : «  Dans l’organisation mise en place, le rôle des référents départementaux consiste à densifier le maillage territorial de l’équipe de campagne, à animer et informer nos militants et sympathisants, et enfin, bien sûr, à diffuser le plus largement possible les propositions de François Fillon.

    VAQ -  Qui le soutient dans le 92 et pourquoi ?

    I.D. « Certains élus se sont déjà prononcés en sa faveur, le soir du meeting de Boulogne le 9 mars par exemple, ou dans la tribune publiée dans le Monde le 21 mars, et d’autres le feront sans doute un peu plus tard. Comme vous le savez, la campagne des parrainages a commencé et de nouveaux soutiens se manifesteront certainement dans les jours à venir.

  • CANTON DE VANVES/CLAMART : UN AN APRES SON ELECTION, ISABELLE DEBRE FAIT LE BILAN !

    Vanves au Quotidien a rencontré Isabelle Debré, Vice Présidente du Conseil Départemental des Hauts de Seine qui représente le canton de Vanves/Clamart avec Jean Didier Berger, un an après leur élection et l’installation de la nouvelle assemblée départementale. Elle se réunit aujourd’hui en assemblée plénière pour voter les taxes foncières et décider du devenir du Comité Départemental du tourisme    

    Vanves Au Quotidien -  Quel bilan dressez-vous de cette première année au Conseil Départemental des Hauts de Seine ?

    Isabelle Debré : « Le Conseil départemental est une collectivité dont l’influence sur la vie quotidienne de nos concitoyens est très importante. De nombreuses initiatives ont été conduites et je ne pourrai toutes vous les citer. Quelques exemples cependant :Clamart a signé son premier contrat de développement Ville-Département avec un montant d'engagements financiers de près de 7M€ pour réaliser principalement des investissements comme la reconstruction de l'école maternelle des Rochers ou celle de la halle du marché du Trosy.

    A Vanves, le Département des Hauts-de-Seine a permis l'installation du Centre Médico-Psychologique Erasme dans de nouveaux locaux, modernes et plus fonctionnels, accueillant des consultations d'enfants et d’adolescents en souffrance psychique. Autre investissement important, le pôle social départemental Mary Besseyre regroupant un centre de protection maternelle et infantile et l'espace départemental d'actions sociales de Vanves et d’Issy-les-Moulineaux. J'ajoute que Vanves est actuellement en négociation avec le Département poursigner un nouveau contrat de développement.  Je soulignerai aussi que travailler avec Patrick Devedjian est facile et très agréable. Il sait associer exigence, confiance et convivialité avec lesélus et son équipe.

    VAQ - Comment fonctionne ce duo que vous constituez avec Jean-Didier Berger pour représenter ce vaste canton formé par Clamart et Vanves ?

    I.D. : «  Nous sommes très en phase et travaillons depuis le début de notre mandat en étroite collaboration sur de nombreux projets, notamment ceux relevant de nos compétences respectives : tramways T6 Châtillon-Vélizy et T10 Antony-Clamart, Grand Paris Express (gare de la ligne 15 Fort d'Issy Vanves Clamart), voirie départementale (avenue de la Paix, par exemple, qui irrigue nos deux communes)... Tous ces investissements participent pleinement à l'amélioration de la qualité de vie des habitants de nos communes.

    VAQ - Parlez-nous de votre délégation aux transports que vous a confiée Patrick Devedjian ?

    I.D. : «  Les transports représentent un enjeu de développement majeur, notamment pour le nord de notre département constitué de territoires contrastéset qui méritent des efforts particuliers. Le prolongement du tramway T1 jusqu'à Colombes assurera le désenclavement nécessaire des communes du nord des Hauts-de-Seine et apportera un surcroît d'activité pour les populations desservies. Je m'investis sur ces dossiers avec énergie, convaincue que l'action publique doit être au bénéfice de tous.

    VAQ. -  Par contre, on serait tenté de vous demander pourquoi une délégation aux anciens combattants dans un Conseil Départemental? En dehors ces cérémonies patriotiques, que fait un département pour les anciens combattants ?

    I.D. : « Considérer comme secondaire le rôle d’un Département dans sa relation au monde combattant me semble bien réducteur. D’abord parce que ceux qui ont risqué leur vie pour le Pays méritent  respect et attention particulière. Ensuite parce qu’une des compétences majeures des conseils départementaux concerne les collèges et que c'est dans ces établissements d'enseignement secondaire que s'effectue le nécessaire travail de mémoire et d’apprentissage de l’Histoire. Par ailleurs, les Hauts-de-Seine abritent à Suresnes le site du Mont-Valérien, haut lieu de la mémoire nationale et principal lieu d’exécutions de la région parisienne et de toute la zone occupée, avec plus de 1000 fusillés.

    VAQ - Que pensez-vous d’une fusion entre les départements des Yvelines et des Hauts de Seine ?

    I.D. : « Je suis très favorable au processus expérimental que nous avons engagé en créant cet EPI (Etablissement Public Interdépartemental). L’Etat a mis à mal les finances des collectivités territoriales avec une péréquation renforcée au détriment notamment, des bons gestionnaires, et une réduction drastique des dotations. Il nous faut donc trouver des solutions afin de mutualiser les dépenses. Nos deux départements disposent d’une grande frontière commune, d'une longue tradition de coopération et de développement conjoint ; c’est pourquoi il est intéressant de réfléchir ensemble à ce partage de nos savoir-faire.

    VAQ - Et entre Issy-les-Moulineaux et Boulogne ?

    I.D. : « Ce processus de rapprochement participe de la même logique : rationaliser les dépenses pour conserver un haut niveau de services pour les populations locales et maximiser les investissements bénéfiques à l'emploi et au développement de l'activité.

    VAQ - Comment arrivez-vous à concilier vos fonctions de Vice-président au CD92 et au Sénat ?

    I.D. : «  Avec méthode, organisation et enthousiasme. Je suis aussi aidée par le fait d’habiter à Vanves, donc d’être très proche géographiquement du Sénat.

    VAQ - Pourquoi avez-vous choisi de soutenir F. Fillon pour les primaires chez les Républicains ?

    I.D. : « Parce que la personnalité de l’homme, son parcours, son engagement, son programme, m’ont convaincue.Et les trois mots-clés qui guident ses réflexions, vérité, liberté, autorité, sont des valeurs auxquelles j’adhère totalement.

    VAQ - Qui sont les référents pour les différents candidats à des primaires à Vanves?

    I.D. : « Tous les candidats déclarés ne sont pas encore représentés sur notre commune. Pour autant, je peux vous en citer quelques-uns, par ordre alphabétique….. !JF Copé (Sylvie Roy), F Fillon (Patricia Kaazan-Alexis Gastauer), A Jupé (Françoise Saimpert-Gérard Jeanne Rose), N Kosciusko-Morizet (Bertrand Voisine), B Le Maire (Sandrine Bourg).