Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parc des expositions - Page 6

  • 12 000 MAIRES REUNIS A COTE DE VANVES FONT RECULER LE PRESIDENT SUR LE MARIAGE HOMO

    12 000 maires participent actuellement  au 95éme congrès de l’AMF (Association des Maires de France) aux portes de Vanves dans le parc des expositions de la porte de versailles. Les sujets et les dossiers sensibles et importants qui sont traités jusqu’à ce soir, ne manquent pas  avec  le logement, l’aménagement numérique du territoire, l’école, l’économie sociale et solidaire, la sécurité publique, la transition énergétique, la petite enfance, les rythmes scolaires, l’accumulation des normes, le gel des dotations de l’Etat et la réduction de l’autonomie fiscale des maires qui réduisent les capacités d’investissement des communes, comme Vanves bien sûr dont le maire était présent à ce Congrés Mardi dernier…et le Mariage Pour Tous bien sûr qui s’est invité au débat et a rendu plus raisonnable François Hollande au grand scandale de sa majorité.

     

    Ce congrés a été inauguré mardi en fin d’après midi par François Hollande qui a voulu « s’inscrire dans une tradition : Celle de la présence du Président de la République à votre congrés. Dans une relation de confiance indispensable entre l’Etat et les élus de la Nation »  a-t-il déclaré en reconnaissant que  « ce congrés des maires est toujours un moment attendu par beaucoup, redouté par d’autres, ça dépend des époques ».  Il  a brossé les maires dans le sens du poil, ce qu’ils ont apprécié avec beaucoup d’applaudissements nourris tout au long de son discours : « Vous êtes la France de toutes les sensibilités, de toutes les convictions, de tous les engagements. Vous êtes aussi ceux qui contribuent à l’unité de notre République »… « Notre démocratie a besoin de la commune ! » ou encore « Ce ne sont pas les collectivités locales qui sont responsables de l’augmentation continue de la dette depuis une décennie, c’est l’État pour ses dépenses mais aussi pour ne pas avoir rééquilibrer la Sécurité Sociale ».  

     

    Il a surtout parlé de son projet de décentralisation qui « doit retrouver clarté et cohérence » en esquissant ce que seront les grandes orientations du projet qui sera présenté en Janvier au Conseil des Ministres. Et il a  évoqué le projet de loi de Mariage Pour Tous qui préoccupe les maires : « Je connais les débats qu’il suscite. Ils sont légitimes dans une société comme la nôtre. Les maires sont des représentants de l’Etat. Ils auront, si la loi est votée, à la faire appliquer. Mais le le dis aussi, vous entendant : Des possibilités de délégations existent. Elles peuvent être élargies, et il y a toujours la liberté de conscience. La conception de la République vaut pour tous les domaines et, d’une certaine façon, c’est la laïcité, c’est l’égalité : C'est-à-dire que la loi s’applique à tous, dans le respect, néanmoins de la liberté de conscience» a répondu François Hollande à Jacques Pelissard, président de l’AMF (Association des Maires de France) qui l’avait  interpellé sur cette question.

     

    « Un sujet dont la sensibilité aurait justifié une véritable mise en pratique de la concertation avec les maires. En tant qu’agents de l’Etat, maires et adjoints sont concernés par le texte législatif qui projette de réformer le droit au mariage en l’étendant aux personnes de même sexe. L’AMF ne prendra aucune position, sur le fond, ceci reléve du débat national, du Parlement. L’AMF rappelle que les maires marient au non de la loi et seront donc chargés d’appliquer les lois de la République. Il est cependant de mon devoir de me faire l’écho des fortes inquiétudes de maires, qui portent aussi sur les conséquences inéluctables en termes de la filiation de cette réforme sociétal. Nous avons demandé que soient étudiées toutes les postes juridiques susceptibles de concilier respect de la loi et respect des consciences des maires » a indiqué le président Pélissier. « Les maires sont quand même très ennuyé avec cette affaire parce qu’ils peuvent avoir leur avis personnel, et ne peuvent pas en faire état en tant que maire. Alors que c’est  aux parlementaires de prendre leurs responsabilités. On a du mal à l’expliquer à nos concitoyens » constatait un collégue altoséquanais de Bernard Gauducheau. 

  • REVISION DU PLU DE VANVES : LES VANVEENS POURRONT S’EXPRIMER A PARTIR DE LA SEMAINE PROCHAINE

    Les participants aux réunions publiques de quartier durant le mois de Mai, auront le droit à une présentation et à un débat sur le PADD (Projet d’aménagement et de Développement Durable) du PLU en cours de révision. Les élus ont beaucoup réagis lors de la séance du Conseil Municipal du 24 Mars dernier qui l’a examiné, et se sont même affrontés sur la question de la défense ou de la densification des zones pavillonnaires qui avait été soulevée lors des réunions de concertation, beaucoup de propriétaires de pavillons s’inquiétant du devenir de leur quartier.

    Ce PADD a fait l’objet d’une synthése de 15 pages  et comporte 5 objectifs que nous allons passer en revue durant ses cinq prochains jours en commençant pas le premier  

     

    1) VALORISER SON IDENTITE DE VILLE A PROXIMITE IMMEDIATE DE PARIS ET AU SEIN DE GPSO

     

    CONFORTER LE RÔLE DE VANVES DANS LE SUD PARISIEN

    Il s’agit là  tout d’abord de signaler ses entrées,  grâce à des requalifications d’espaces publics ou la réalisation d’éléments urbains pour bien les marquer : Porte de Vanves avec des espaces verts, transition dans le quartier du Clos Montholon marqué par la voie SNCF avec Clamart et Issy les Moulineaux.

    Ensuite d’accompagner les mutations liées au Parc des Expositions, car la ville est très attentive aux projets dont ce secteur fait l’objet, non seulement pour réduire les nuisances qu’il génère pour les quartiers limitrophes que pour améliorer ses liaisons avec les territoires voisins en supprimant le caractère « d’enclave de cet îlôt » ; Evidemment tout le monde pense bien sûr à la Tour Triangle de 180 m « qui est évoqué par ses concepteurs comme un trait d’union entre Paris et sa banlieue sud »… « Ce projet serait également l’occasion de réorganiser les 37 ha du Parc des Expositions. L’ambition de Vanves est de porter un objectif fort d’ouverture du Parc des Expositions sur la ville, voire de diversification des fonctions dans les éventuelles mutations futures de son emprise » indique ce document.

    Enfin de s’inscrire  dans une logique de développement intercommunal, en préservant ce qui fait son charme et sa spécificité. Ainsi son développement se situe dans un registre complémentaire de ces voisines, par sa faible superficie, son caractère urbanisé en totalité, son mode d’occupation des sols, l’absence de grands sites aisément mutables à cours terme. Par contre « les créations d’emplois et de logements attendus à Issy (Cyber-Fort Numerique) vont contribuer à renforcer son attractivité tout en l’inscrivant dans la poursuite d’un développement modéré par requalification et renouvellement de la ville sur la ville ».

    A l’occasion du SCOT (Schéma de Cohérence territoriale) des Côteaux et du Val de Seine arrêté par Le Syndicat Mixte éponyme, le PADD rappelle que plusieurs orientations et recommandations concernent Vanves : Renforcer les liens avec les pôles économiques voisins (Paris-Issy-Clamart), accorder une attention particulière au cœur de ville/mairie/carrefour de l’Insurrection /Antoine Fratacci /Gare Vanves Malakoff, lier développement et préservation/ valorisation des paysages typiques de Vanves…

     

    PRESERVER ET VALORISER LES CARACTERES MARQUANT SON IDENTITE

    Il s’agit de préserver et de conforter la diversité des fonctions de la ville (logements, commerces, services, équipements d’intérêt général), renforcer la mixité fonctionnelle dans les quartiers en favorisant les déplacements de proximité, renforcer l’animation des pôles de centralité. Et de valoriser l’identité urbaine de Vanves qui passe par plusieurs démarches en matière d’aménagement du territoire vanvéens :

    - Agir en faveur de la valorisation du quartier historique (St Remy),

    - Conforter et dynamiser ses trois pôles de centralité (St Remy, Carrefour de l’Insurrection/Gare de Vanves Malakoff, Plateau ),

    - Concilier la préservation des formes bâties des quartiers avec l’innovation architecturale, le développement des énergies renouvelables et les techniques favorisant les constructions à basse consommation énergétique

    - Affirmer la qualité des espaces publics dont l’aménagement de la rue Sadi Carnot qui visera à renforcer le confort et le plaisir des déplacements piétons et cyclistes grâce à la requalification de cet espace

    - Repérer et préserver des éléments remarquables des patrimoines bâti et arboré

    - Préserver le caractère et l’identité des quartiers pavillonnaires tout en permettant une évolution maîtrisée du bâti « notamment pour répondre aux besoins d’extension ou de maintien des familles »

     

    A SUIVRE

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    NAVETTEXPRESS : Le maire qui poursuit de sa vindicte, à juste raison, les chauffards qui traversent notre commune,  a du travail sur la planche jusque dans ses services. Quelle ne fut pas la surprise de l’auteur du blog se déplaçant tranquillement à une vitesse raisonnable, rue Gaudray, et en débouchant, rue JB Potin, de voir arriver à tout vitesse la navette municipale sur sa gauche en provenance de la rue Vieille Forge. A tel point qu’il s’est arrêté pensant qu’elle passerait, vu que les bus (de la RATP surtout) ont priorité. Mais il l’a laissé passer venant de droite. A peine le feu tricolore passé au vert, s’engageant à la vitesse de 25/30 km dans la rue JB Potin, la navette collait manifestement à l’arrière de sa voiture, sans donner de coups de phares…comme sur l’autoroute… heureusement. Mais à peine déboîté pour se garer un peu plus loin, la navette municipale accélérait et s’élançait à 40, 50 km/h jusqu’à la rue Hoche. A croire que son chauffeur voulait battre les records de ceux de la RATP Bd du Lycée et qu’il n’a pas dû entendre son maire expliquer à ses ouailles que Vanves devait devenir une ville « zone 30 ». C’était lundi soir, entre 18H et 18H10. Mais il parait, d’après les gens du quartier, que  ce n’est pas la première fois. Les riverains des rues Gaudray et de l’Eglise apprécieront.

     

    GLISSANT : Avec le retour de la neige, et d’une température très froide, beaucoup de vanvéens se plaignent, en direct à la mairie, que les trottoirs soient mal nettoyés dans certains endroits : Autour notamment des grands établissements ou équipements, le long de leur mur ou de leur grille, alors que ses trottoirs sont très fréquentés, parc municipal des sports André Roche, notamment le long de la rue J.B.Potin, Lycée Michelet, Parc des Expositions…mais aussi les passerelles au dessus de la voie SNCF, et les trottoirs autour de la gare Vanves-Malakoff, alors qu’ils sont nettoyés côté ville de Malakoff, comme le notait un bloggeur sur le Forum de la ville.

     

    TAXE DE SEJOUR : Vanves fait partie des 12 communes qui ont instauré le 1er Janvier 2010 une taxe de séjour destinée au financement de leur promotion touristique et demandée par le Comité Départemental du Tourisme.  Elles rejoignent les huit autres qui l’ont appliqué au cours de l’année 2009. Il s’agit des villes d’Asnières, de Châtenay-Malabry, Colombes, Issy-les-Moulineaux, La Garenne-Colombes, Levallois-Perret, Montrouge et Nanterre. Le produit de ces taxes communales peut être évalué entre 4 et 5 M€. Il devra être exclusivement affecté à des dépenses de promotion touristique telles que définies par la loi.