Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

guy janvier - Page 5

  • A VANVES ET AILLEURS UN CERTAIN 5 DECEMBRE 2011 : LE « VIVRE ENSEMBLE » MIS EN AVANT

    Cette journée avait commencé très tôt par une déception avec ce reportage de France Inter entre 7H30 et 8H sur l’association Simpon de Cyréne qui ouvre cette Maison relais  dans le site remarquable du Prieuré Sainte Bathilde pour les handicapés des accidents de vie. Les journalistes présentaient l’action de cette association à qui les auteurs, réalisateurs, producteurs du film « Les Intouchables » reversent 5% des bénéfices du film. Mais parmi les villes qui accueillent un tel projet, ils ont oublié Vanves en citant Toulon, Tours…. Alors que la première Maison Relais voulu par Laurent de Cherisey a été possible à Vanves, et qu’elle essaimera grâce à cette aide et le succés de ce film qui dépasse les 10 Millions d’entrées.  « Au delà de la sensiblisation relatives au handicap, ce longmétrage montre aussi que le bien vivre ensemble repse sur la capacité de dépasser les différences entre personnes valides et handicapées. Cette philosophie a été à la source de la création de la 1ére Maison relais Simon de Cyréne à Vanves. Notre ville a ouvert le chemin et nous espérons que d’autres collectivités suivront » déclarait le maire dans un communiqué la semaine dernière.    Comme l’avait fait remarqué le pére Thirion dans son sermon de la messe dominicale à Saint François la veille, « voir ces handicapés parmi nous, est quelque chose de très fort qui va marquer les vanvéens »

     

    Cette journée s’est poursuivie par des inaugurations officielles et prestigieuses, auxquelles ont participé le Maire et la Sénateur de Vanves, en se partageant les rôles, sans vraiment se concerter.  Le premier a préféré participer à l’inauguration d’autolib’ à Paris par son maire, Bertrand Delanoë. Bien lui en a pris, car il est passé à la TV, dans le journal de France 3, alors que tous ces collégues altoséquanais s’étaient précipités au même moment au CNIT où le président de la République inaugurait les nouvelles rames à deux niveaux de la ligne RER A. La seconde était présente à cette inauguration avec sa double casquette de sénateur et surtout membre au Conseil d’administration de la RATP. Point n’est besoin de revenir sur ces deux événements que la presse a largement couvert.  Nos deux élus se sont retrouvés en fin de journée pour la cérémonie marquant la Journée Nationale d’Hommage aux « Morts pour la France » pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie, square des combattants d’Afrique du Nord et des Territoires d’Outre Mer, dans presque la nuit noire, à cause d’uine panne de l’éclairage public touchant une partie du quartier,  sous une pluie fine qui commençait à tomber et  un vent très frais qui a rendi difficile la montée des couleurs. Jacques Dumont, président de la FNACA Vanves n'était pas présent !

     

    « De 1952 à 1964 toute une génération de Français s'est trouvée engagée dans la guerre d'Algérie et les combats du Maroc et de la Tunisie. Le bilan de cette guerre de défense du territoire fut lourd : 24 179 combattants sont «morts au champ d'honneur » avant l'indépendance de l'Algérie ; 534, après le 2 Juillet 1962, auxquels il faut ajouter les 100 000 Harkis, Moghaznis et supplétifs, ignoblement martyrisés, et toutes les victimes civiles »rappelait Paul Guillaud, président de la 71éme Section UNC Vanves : « Proposée par la très grande majorité des associations de combattants, la date du 5 décembre devait permettre une mémoire apaisée et établir des liens confiants entre le peuple français et le peuple algérien. L'U.N.C. considère le travail de mémoire indispensable pour engager l'avenir ». Ces propos prenaient une résonance particulière avec l’assemblée générale de la LICRA qui a clôt cette journée à Vanves à la mairie, avec une exposition et une conférence sur les harkis : « La traversée de la Méditérranée par les familles harkis et leur vie dans les camps en France », par Fatima Lancou, écrivain, et le témoignage de Serge Carel, un ancien harki sur lesquels le Blog reviendra

     

    Mais l’un des thémes commun à Bernard Gauducheau (NC),  Guy Janvier, (PS), Isabelle Debré (UMP) qui entouraient Monique Abecassis, président de la LICRA Vanves fut le « vivre ensemble » ; « Cela va au-delà de Voisins solidaire ! » a déclaré Guy Janvier en faisant sursauter Françoise Saimpert, maire adjoint qui s’apprête à lancer une nouvelle initiative dans ce cadre jeudi prochain avec la Poste, ce qu’elle n’a pas manqué de rappeler. « C’est aussi accepter la différence…dans tous les jours de nos vies quotidiennes » a ajouté le Conseiller Général qui a évidemment insisté sur l’éducation, invitant la LICRA de Vanves à continuer « à travailler dans les écoles, les colléges – ce n’est pas inutile – sur les notions de respect, de tolérance qui passe par l’éducation ». Bernard Gauducheau a constaté que « nous sommes dans une société où des valeurs se perdent ou s’oublient come respect, responsablité… C’est pourquoi il fait réagir dés qu’il se passe quelque chose ». Tout en revenant sur « cette période d’incertitude économique, sociale qui génére des peurs, des craintes..Nous voyons que des formations politiques d’extrême droite reprennent du poil de la bête en Europe. Il faut réagir dés que les choses prennent mauvaise tournure ».    

     

    DEMAIN LE BLOG REVIENDRA SUR LES PROJETS POUR LE CLOS MONTHOLON DE GPSO ET DU SIPPEREC

  • LES PRIMAIRES CITOYENNES A VANVES : REBELOTE MAIS AVEC DEUX CANDIDATS…SOUS L’ŒIL ATTENTIF MAIS CRITIQUE DES ELUS UMP VANVEENS

    Comme le Blog de Vanves Au Quotidien l’a écrit, Vanves a été la 1ére ville des Hauts de Seine au niveau du taux de paricipation avec 1,23% soit 1941 électeurs lors du 1er tour. Ses organisateurs espérent bien arriver à faire voter plus de 2000 électeurs pour trancher entre Martine Aubry et François Hollande… sous l’œil finalement attentif et critique des élus et responsables de l’UMP local… pas finalement hostiles au principe de la « primaire »

     

    Isabelle Debré, 1ére adjoint au maire, est pour des primaires, d’autant plus qu’elle a été désigné comme candidat UMP au Sénatoriales  2004 lors de l’organisation des premières primaires au sein de la fédération UMP92 où elle avit battue Isabelle Balkany. « Je suis favorable aux primaires sauf que lorsque l’on a un président sortant, Nicolas Sarkozy nous n’avons pas raison d’en organiser, s’il se représente. Nous ne sommes pas dans cette problématique là. Mais sur le principe des primaires dans un pati politique, je trouve cela formidable pour les sénatoriales, les législatives quand il n’y a pas de sortants ».  Maxime Gagliardi maire adjoint chargé des sports considére que « c’est une excellente idée qui donne du souffle à la démocratie et qui permet au-delà des partis d’avoir des élections bien plus représentatives ». Comme beaucoup d’élus  UMP interrogés, Laurent Lacomére, Maire adjoint (Sécurité-circulation), explique « qu’il vaudrait mieux avoir un systéme de primaire à un tour ». Charles Kaazan  conseiller municipal chargé de l’artisanat considére que « cela évite des disensions internes, des dérapages qui donnent du mal ensuite pour repartir en équipe ». Selon David Mahé, élu chargé du développement économique, « tous les partis politioques ont besoin de débat, et les primaires sont une excellente occadion d’en faire ! D’autre part, quand un parti manque de leader, ou a des difficultés à choisir, la primaire est un très bon systéme, et globalement, en France, on a besoin de plus de débats, et d’écouter et d’élargir la base ».

     

    Pas tout à fait dans la ligne du président de la République, mais plutôt de Patrick Devedjian qui s’en démarqué en considérant l’initiative du PS comme « moderne » et « utile ». Tout en ajoutant : « C’est une politique futée qui permet d’occuper le terrain médiatiquemlent et de faire passer un certain nombre d’idées ». Julien Gazel, élu chargé du PLU,  qui est aussi le responsable du « Chêne » (le club de MAM) sur le département explique que « du point de vue intellectuel, c’est une démarche intéressante. Sur la pratique, on voit les limites de l’exercice par rapport à tout ce qui se déroule avec les  six candidats. Les « egos » ressortent et on se demande bien où est le rassemblement, car on ne parle que de politique interne. Et je n’ai vrament pas vibré ni pour l’un, ni pour l’autre ». Il considére même que « les socialiste n’ont pas été très ambitieux au niveau de la participation. On a eu 17 millions de votants pour Ségoléne, là, le PS s’est glorifié d’avoir dépassé la barre de 1 million de votants ! Il manque une marge de 14 millions de personnes ». Là, on a l’impression d’entendre Jean François Copé.

     

    Sur le déroulement des primaires citoyennes organisées par le PS le ton se fait plus dur : « On va atendre ! Cela commence à se crisper, à se cristalliser. Si on me demande lequel est plus facile pour Nicolas Sarkozy, il n’y a aucun des deux. Il va entrer en campagne quand il le souhaitera » explique Isabelle Debré qui trouve choquant ce matraquage dans les médias. « Je crois pas que la TV doit servir cela ! D’alleurs la question du temps de parole vaut d’être posée ! Et ce qui me choque, est que l’on doit payer pour voter, signer une charte des valeurs de gauche, car le vote doit rester secret. A partir du moment où vous signez quelque chose, il n’est plus secret ! » ajoute Maxime Gagliardi qui considére « qu’il n’y a jamais d’overdose de démocratie. Ils ont été digne, monoplisé la parole pendant 4 mois. Pendant ce temps là, l’UMP avait disparu des écrans. C’est une très bonne chose. Cela donnera sûremment des idées pour 2017 et pour les autres élections après les législatives de 2012 ».

     

    Pour Charles Kaazan, « on a eu notre dose ! C’est malheureux à dire, mais on a eu l’affaire DSK, puis les sénatoriales et les primaires socialistes maintenant ! Cela suffit, on est gavé, on a une obverdose de tapage médiatique ». Pour David Mahé, « nous verrons : si le score est très très serré, l’impact de la primaire sera asez faible, en revanche si le gagnant de la primaire gagne largement, il aura une énergie et un soutien de la base qui sera trés forte »…  « Et ces primaires permettent surtout de voir le désaccord fondamental entre les différents leaders de la gauche, qu’il n’y a pas d’unité et que l’on peut s’interroger sur la suite ! S’ils ont le pouvoir, comment vont-ils gérer ensemble ? » s’interroge –il.  

     

    En attendant, les résultats et les commentaires ce soir, le même dispositif que Dimanche dernier a été mis en place : 3 bureaux de votes seront ouverts aujourd’hui  de 9H à 19H à l’ex-école maternelle du Centre dans les bâtiments de l’ancienne CPAM (92 rue A.Briand) pour les électeurs vanvéens des bureaux 1/9/10/11/12/13, à l’école martenelle Max Fourestier pour les électeurs vanvéens des bureaux 2/3/4/5/6/7/8, et à l’école primaire Larmeroux pour les électeurs vanvéens dans les bureaux 14/15/16/17/18/19. Prés d’une cinquantaine de vanvéens ont été mobilisés,  militants et sympathisants, avec les présidents de bureaux de vote : Guy Janvier à Aristide Briand, Anne Laure Mondon  à Max Fourestier et Bernard Bonnet à Larmeroux.

  • LA RENTREE A VANVES MARQUE PAR DES RENDEZ-VOUS ELECTORAUX ET ASSOCIATIFS

    Cette Rentrée apporte de bonnes et mauvaises nouvelles qui s’entrechoquent  ces jours-ci alors que beaucoup de vanvéens parlent des nouveaux tarifs des parkings qui font débat, des nouveaux équipements de l’îlot Cabourg qui font l’unanimité,…Le maire a présidé hier son premier bureau municipal de Rentrée. Le pére Alexandre Pincé qui s’était beaucoup des jeunes et de l’aumonerie est partit à Malakoff le 1er Septembre où il a été nommé curé de la paroisse Notre Dame de la Médialle Miraculeuse. Il est remplacé comme vicaire du curé de Vanves par le pére Antoine Bouleau, prêtre de l’Oratoire de France qui est arrivé depuis quelques jours.

     

    DES POLITIQUES DES ACTIFS

    La politique a vite repris le dessus avec les primaires qui occupent les socialistes juisqu’à Vanves où ils devraient disposer de 2 à 3 bureaux. D’ailleurs leurs collégues de Clamart organisent ce matin une répétition du scrutin en présence d’Harlem Désir, après une présentation à la presse de la liste sénatoriale PS 92 conduite par Philippe Kaltenbach. Isabelle Debré, sénateur sortant  (UMP) s’est complétement investie dans la campagne des sénatorales aux côtés de Roger Karoutchi qui organise ce spoir à Neuilly une réunion publique avec Jean François Copé. La Préfecture a ouvert Lundi les inscriptions, les candidats ayant jusqu’au 16 Septembre pour déposer leur liste.  

    De son côté, Guy Janvier a retrouvé le  Conseil Général où il a participé aux premières réunions de la mise en place d’une politique de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) dans le département lancée au début de l’année, et cheval de bataille du conseiller général de Vanves : « Je suis satisfait de l’initiative prise avant l’été sur l’ESS. Nous avons pour la première fois dans le département des Hauts de seine, mis 6 M€ sur un appel à projet ESS, les candidats devant se déclarer avant le 16 septembre. C’est à notre initiative même si cela a été repris par la majorité. L’ESS est une bonne réponse à la crise parce que c’est entreprendre dans le marchand, mais pas le marchand spéculatif. Je vais suivre cela de très prés » assure t-il.

    Lucile Schmid (EELV) pense aux présidentielles dans le staff d’Eva Joly et un peu aux législatives où elle pourrait se présenter une troisiéme fois contre André Santini. Et les communistes altoséquanais ont perdu encore une des figures historiques du PCF 92 avec le décés de Parfait Jans, ancien maire de Levallois de 1965 à 1983. Il avait été notamment combattu par un ex-maire de Vanves, Didier Morin, qui avant de rejoindre notre ville, avait fait ses premiéres armes politiques aux côtés de Patrick Balkany pour prendre et gagner la mairie. Occasion de rappeler que la ville de Malakoff rend un hommage solennel à son ancien maire Léo Figuiéres à 15H samedi prochain.

     

    DES ASSOCIATIFS EN FORUM ET PORTES OUVERTES

    Tous devraient se retrouver au Forum le week-end prochain, qui est le grand rendez-vous de la Rentrée,  qui tombera le jour anniversaire du 11 Septembre 2001 voilà dix ans, avec une première : la journée portes ouvertes du Stade de Vanves qui aura commencée dés Samedi au PMS André Roche et les autres équipements sportifs de Vanves. 14 nouvelles associations devraient participer à ce forum qui s’est encore agrandit, montrant la diversité et la dynamique de la vie assciative dans cette petite commune de Vanves. Tous reconnaissent comme Lucile Schmid, conseillére municipale EELV « qu’ à Vanves, où on a une vraie qualité de vie, mais en, ressentant tout de même que c’est une ville de petite couronne, de transit… Comment maintenir cette qualité de façon à ce que nous conservions notre spécificité tout en étant dans cette situation un peu compliquée (traversante, proche de Paris..) » s’interrogeait t-elle. «  Avec le forum des associations qui ont un  potentiel énorme en la matière ! Seront-elles toujours actives ? Est-ce qu’on pourra les mobiliser sur des thémes comme la coopérative come cela se fait autour du vélo, des AMAP, du festival du cinéma de l’environnement ».