Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

unicef

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE HIVERNALE

    Ce début de semaine a été marqué par les cérémonies du 11 Novembre lundi, un match de basket au Gymnase A.Roche,  Vanves – JSA Bordeaux Metropole Basket, les cérémonies du 4e anniversaire des attentats du 13 Novembre qui fit 130 Morts dont une vanvéenne, avec une première offensive hivernale avec une première alerte neige en région parisienne

    Tous les événements se concentrent le prochain week-end avec un début de  campagne municipale : La majorité municipale inaugure l’allée des Carrières sur le Plateau de Vanves avec un vin d’honneur au café de l’Avenir pendant que les marcheurs organisent leur premier atelier participatif, pas loin,  au café le Soleil Levant

    Samedi 16 Novembre

    A 10H à la Piscine Municipal : 55e Coupe de l’Amitié organisé par leCIV avec soirée rétrospectie et palmarés à 21H15

    A 10H au Soleil Levant : 1er des 3 ateliers participatifs organisé parlacandidate LREM Séverine Edou sur le rhéme «Citoyenneté, démocratie locale, éucation, culture et sport»

    A 10H15 à la Girafe : Café Théo sur le théme « Peut-on réussir sans mentir ? Y a-t-il des mensonges légitimes ? »

    A 10H30 sur le Plateau : Inauguration  de l’allée des Carrières suite aux travaux réalisés par GPSO

    A 14H à l’Espace Danton  (jusqu’à Dimanche 10H-17H30) : Vente Solidaire organisée par l’association Parenthése

    A 20H à l’Espace Gazier : Concert du groupe Dakoté au profit de l’UNICEF qui fête le 20 novembre les 30 ans de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, traité ratifié par 190 pays. Cet engagement historique et inédit des leaders mondiaux en 1989 promet à chaque enfant de protéger ses droits (santé éducation, droit d’expression, protection contre le travail des enfants…)

    Dimanche 17 Novembre

    A 16H à l’église Saint Remy : Concert d’orgue-vilon-violoncelle par l’ensemble Oroheus au profit de l’association «Orgues de Vanves» qui s’attéle à la restauration de l’orgue de la chapelle du prieuré Saint Bathilde des sœurs bénédictines de Vanves

  • PREVENTION ET SENSIBILISATION DES JEUNES, LA MARQUE DE FABRIQUE DE LA LICRA VANVES

    Avec les événements qui ont marqué ces derniers temps notre pays, ce rendez-vous annuel de l’assemblée générale de la LICRA qui s'est tenu le 17 Octobre dernier à l'hôtel de ville, est toujours un rappel terrible, pessimiste de ses actes racistes et antisémistes qui augmentent malheureusement, avec ce ton monocorde de la présidente Monique Abécassis qui insiste «sur l’avènement d’Internet, des réseaux sociaux et des smart phones, qui nous a fait entrer dans l’ère du mensonge, des Fake news,  de la désinformation responsable de la prolifération des thèses complotistes  qui contribuent à semer la confusion et la haine dans les esprits. Le complotisme entretient une paranoïa qui permet de désigner les responsables de tout ce qui ne va pas : Les blancs, les chrétiens les occidentaux, les croisés …et les juifs. Le complotisme  justifie le projet d’actions destructrices d’une société jugée dépravée, d’une société dont il faut  nettoyer les tâches qui la défigurent y compris par la violence et la tout est permis, tout est licite. La vérité scientifique quant à elle est aujourd’hui soumise à l’offensive des obscurantistes qui à grands renforts de réseaux sociaux tordent le réel pour l’asservir à leur idéologie»

     «Le constat que vous dressez est terrible. On a le sentiment que cette distinction entre races n’a jamais été aussi présente » constatait Gabriel Attal  secrétaire d'Etat à la jeunesse qui avait tenu à être présent malgré un débat budgétaire très prenant, aux côtés d’isabelle Debré, vice président du CD 92, Bernard Gauducheau maire de Vanves. «L’essentiel est votre combat, la prévention, la sensibilisation auprés de la jeunesse» a-t-il ajouté. Tout comme Isabelle Debré qui a fait par de son inquiétude : «Beaucoup de parents ont démissionné. Et on se décharge trop sur l’Education Nationale. Des associations comme la LICRA sont nécessaires  pour défendre ces causes » a t-elle expliqué.

    TENACITE ET ENGAGEMENT

    « Notre association porte un projet solide, un projet au cœur de notre mission et tout particulièrement à Vanves depuis plus de 20 ans. C’est celui de l’éducation, éducation qui doit contribuer à la formation de citoyens conscients des dangers du racisme  de l’antisémitisme de la haine de l’Autre… Conscients des dangers liés à ces propagandes, un travail de réflexion avec les élèves du collège Saint Exupéry a été proposé aux professeurs et début juin 2019, pour quatre classes de 4 ème, soit une centaine d’élèves, 2 séances ont été organisées». Guillaume Delugré, chargé de mission au siège de la LICRA a su captiver l’attention de nos adolescents et les accompagner dans une discussion critique, vidéos à l’appui, vers la déconstruction de ce type d’idées. Deux autres séances se préparent pour le jeudi 28 novembre  avec une centaine d’élèves. Cette année 6 interventions auront eu lieu au collège et 300 élèves y auront participé » a  indiqué Monique Abecassis en rappelant entre autre, les rencontres de la Mémoire de l’Histoire avec leséléves de Saint Exupery auquel a voulu participer Michelet en 2019  qui a permis de remettre le prix d’honneur de la LICRA VANVES à Rokia Péricard  en 2018,  auteure de la chanson « EXIL » composée en hommage à Esther Senot rencontrée au collège pendant les rendez vous de la Mémoire en février 2017 et que celle-ci a interprêté lors de cette AG

    «Je suis émerveillé par votre ténacité et votre engagement, conscient des difficultés à mobiliser nos concitoyens sur ces questions » a ajouté le maire de Vanves qui a rappelé, ce qu’il a tenté de faire de son côté : sensibiliser les directeurs d’écoles sur la participation de leurs écoliers  aux cérémonies patriotiques pour travailler la mémoire d’une manière pratique, en ayant au minimum, la présence d ’une classes à chacune d’entre elle. «C’est un souci de responsabilité pour défendre les valeurs de notre société et de la nation ». Tout en préconisant un travail avec la LICRA dans les écoles. Tout en mettant en avant cd’autres initiatives comme ce forum Berbére monté par le SIAAV samedi dernier, le jumelage avec Rosh A Ayin en Israël, la célébration des droits de l’enfant chaque année en novembre avec l’UNICEF…

  • LES HABITANTS DE VANVES SONT CONSULTES SUR LA MISE EN PLACE D’UNE ZFE

    Depuis le 1er Avril, la Métropole du Grand Paris (MGP) a lancé une consultation publique sur la mise en place de la ZFE (Zone à Faible Emission) accessible sur https://zfe-planclimat-metropolegrandparis.jenparle.net/, relayée par les différentes villes concernés qui se  trouvent à l’intérieur du périmétre de A86  comme Vanves

    Rappelons que le Conseil de la MGP avait délibéré le 12 novembre 2018 pour mettre en place, à compter du 1er juillet 2019, une ZFE métropolitaine qui concernera les véhicules Crit’Air 5 et non classés quelle que soit leur motorisation. «A la lumière de l’actualité, le combat que mène la Métropole en faveur de la santé publique et de la qualité de l’air se voit renforcé par les études conduites par Airparif et l’UNICEF» constate -on au siége de la MGP. Ainsi Airparif souligne dans son bilan annuel que 14 épisodes de pollution ont eu lieu en 2018 : c’est deux de plus qu’en 2017. 85% des habitants d’IDF (soit 10 millions de personnes) sont encore soumis à des dépassements de l’objectif annuel de qualité en matière de particules fines. Les surexpositions à la pollution sont toujours très impressionnantes le long des axes routiers. Pour ces deux polluants, la France est en contentieux avec la Commission européenne pour le non-respect de la directive «Air».

    Par ailleurs, l’UNICEF s’alarme, dans un rapport paru le 4 avril, du fait que 3 enfants sur 4 en France respirent un air toxique et lance sa campagne «Pour chaque enfant un air pur». Dans ce cadre, le Fonds de l’ONU pour l’enfance prône pour une «généralisation des zones à faibles émissions (ZFE) ambitieuses prenant notamment en compte les lieux sensibles (hôpitaux, écoles...)». Si les pics de pollution révèlent l’ampleur du phénomène de manière épisodique, il convient de ne pas oublier la pollution chronique et permanente qui affecte quotidiennement les 7,5 millions d’habitants de la Métropole.  Cette publication fait écho à l’inventaire de l’association Respire sur les niveaux d’exposition des établissements scolaires de la zone dense continue (crèches, écoles, collèges et lycées) aux principaux polluants de l’air. Le bilan, sans appel, est très inquiétant : 682 établissements sont exposés à des concentrations de dioxyde d'azote (NO2) dépassant les normes légales (soit 40μg/m3). «Ce sont autant de raisons pour lesquelles la MGP a décidé de mettre en place progressivement une Zone à Faibles Emissions (ZFE) qui réduit la circulation des véhicules les plus polluants à l’intérieur de l’A86, à commencer par les véhicules Crit’Air 5 et non classés quelle que soit leur motorisation dès le 1er juillet 2019» indique Patrick Ollier, président de la MGP qui rappelle que, dès la première étape de la mise en oeuvre de la ZFE, le nombre d’Etablissements Recevant du Public (ERP) soumis à un dépassement diminuerait de 6 %, soit près de 70 établissements protégés. «Lorsqu’une organisation internationale fait le même constat que des autorités européennes, nationales et locales, à savoir qu’il y a urgence, pour des raisons sanitaires, à lutter efficacement contre la pollution de l’air, notamment dans les zones denses, les élus doivent prendre leurs responsabilités en adoptant des décisions courageuses ! C’est la raison pour laquelle la MGP met en place une ZFE» souligne t-il