Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

paul hajder

  • RETOUR SUR LE FORUM DES ASSOCIATIONS DE VANVES : CHEZ LES ANCIENS COMBATTANTS

    Les visiteurs du forum des associations ne pouvaient pas rater le stand des anciens combattants puisqu’il était à l’entrée du village de tentes, rassemblant UNC et FNACA présent avec leurs présidents : Paul Guillaud (UNC), Paul Hajder (FNACA). Ils ont reçu la visite de beaucoup de jeunes pour la simple et bonne raison qu’un concours avait été organisé pour les jeunes visiteurs dont une des questions était de reproduire le logo de l’UNC. L’événement de l’année 2017/18 sera l’organisation  du « Congrès du centenaire », congrès départemental de l’UNC 92,  le samedi 7 Avril 2018 à Vanves. « Il sera la vitrine de notre section pour l’ensemble du département et pour les autorités qui seront présentes. Cet honneur ne nous avait pas été fait depuis le début des années 1990 » confie Paul Guillaud. A la FNACA, Paul Hajder avait donné rendez-vous à ses adhérents qui sont venus, en nombre, renouveler leur adhésion, et de nombreux documents et revues revenaient sur cette guerre d’Algérie où ils ont perdus beaucoup de leurs camarades

  • ANCIENS COMBATTANTS A VANVES : DEVOIR DE MEMOIRE ET ESPRIT DE CONCORDE : IL Y A ENCORE DU CHEMIN A FAIRE

    Seuls Bernard Gauducheau (UDI) et Isabelle Debré (UMP) étaient présents à l’assemblée générale dimanche de la 71éme section de l’UNC Vanves-Malakoff, mais pas de conseiller général PS, seul invité parmi les élus de l'opposition, contrairement à la FNACA qui les invite tous,  Antonio Dos Santos tête de liste PS ayant fait une apparition rapide, sentant qu'il n'était pas le bienvenu.

    Elle rassemble 40 membres sur les 1800 altoséquanais, mais souffre comme toutes les sections du département et de la France, pour maintenir à niveau des effectifs qui vieillissent. Malgré une ouverture vers les jeunes, notamment ceux qui ont servi dans les OPEX, comme le jeune champion olympique handisports Djamel Mastouri du Stade de Vanves, mais aussi, tous les autres en travaillant sur le devoir de mémoire. « Il faut communiquer pour faire venir des jeunes. Et nous allons vers les jeunes » a indiqué le Colonel Muller président de l’UNC des Hauts de Seine. La célébration du centenaire de la guerre 1914-18 devrait le permettre comme l’a souhaité Paul Guillaud président de l’UNC de Vanves, et Michel Judde président du CLAP (Comité Local des Anciens Combattants) qui a créé un groupe de travail sur cet anniversaire avec toutes les autres associations. 

    Une exposition est prévue lors du forum des associations. Jean Michel Valentin, président des généalogistes de Vanves qui a fait un exposé sur le carré militaire du cimétière de Vanves, devrait consacrer une conférence sur Viviani, président du Conseil à l’entrée de la guerre, et auquel il a consacré un livre. Bernard Gauducheau a insisté sur cet esprit de rassemblement, et s’est réjouit de cet esprit de concorde entre les associations d’anciens combattants, mais qui a été mis à mal, lorsque le président de la FNACA, Paul Hajder a interpellé le président de l’UNC 92 sur l’affaire, épique au demeurant, de l'édification d'un monument aux morts pour les combattants d’Afrique du Nord départemental… dont le devis parait bien excessif. Ce qui a retardé la décision de sa construction, alors que la plupart des associations d’anciens combattants  sont d’accord sur le principe.  Paul Guillaud lui a gentiment expliqué autour du verre de l’amitié que « ce sont des choses qui ne se font pas » et qu’il se serait bien gardé, lui, de faire lors d’une AG de la FNACA ». A ce moment là, quelqu’un a murmuré : « des méthodes de communistes ! »

  • A VANVES LA FNACA TIENT UNE AG VRAIMENT OECUMENIQUE : LA CONCORDE PLUTOT QUE LA DISCORDE

    La FNACA de Vanves a réussit hier matin à organiser une assemblée générale oécuménique,  où pourtant il n’a été question que du 19 Mars qui divise les associations patriotiques. Avec la prouesse de réunir tout le monde jusqu’au président de l’amicale des Pieds Noirs de Vanves, Jean Claude Abecassis, pour la première fois présent. Majorité et opposition municipale étaient présent avec Bernard Gauducheau  (UDI) et ses adjoints Saimpert (UMP), Landois (UDI), Lacomére (UMP), Goloubtzoff (UDI), Roche (UDI), le conseiller général Guy Janvier (PS) avec V.Mathey,  JC Le Goff, le candidat du PS aux Municipales,  Antonio Dos Santos,  Claudine Charfe (FdeG/PC) et Lucile Schmid (EELV). Ainsi que l’UNC avec son président Paul Guillaud. Il est vrai que la FNACA avait choisi d’accueillir ses hôtes pour la première fois à l’hôtel de ville et non à la salle Panopée.

     

    Justement, l’un des premiers prendre la parole, a été Michel Judde, Président du CLAP (Comité Local des Associations patriotiques » qui a donné le clap d’ouverture de la partie publique de cette A.G. : « Je ne me mêle pas du fonctionnement de chaque association. J’essaie de coordonner et de faire en sorte que les associations patriotiques travaillent de plus en plus ensemble. Je fais parti de ceux qui ont œuvrés pour calmer les différents » a-t-il déclaré d’emblée en rappelant que « nous ouvrons un cycle de commémorations – 100 ans de la guerre 14/18, 70 ans de la victoire de 1944 – et à cette époque là, le sang qui coulait était de la même couleur pour tous. Nous sommes d’abord des hommes et des femmes du monde combattant. Nous n’avons pas le droit de faire bande à part. Et je souhaite que cela continue ».

     

    Il d’ailleurs reprit la parole un peu plus tard pour s’offusquer sur le fait que « depuis 1923, aucun gouvernement n’a touché au droit à réparation des anciens combattants. Or cette année, celui-ci a décidé d’abaisser son concours de 20%, ce qui a fait réagir l’ensemble des associations d’anciens combattants, jugeant inadmissible ce désengagement. Avec ce gouvernement, il faut être sans papier qu’ancien combattant » a-t-il conclu en indiquant que 600 000 anciens combattants sont concernés sur 3 millions.

     

    Comme à l’UNC, les adhérents et invités ont eu droit à leur (long) exposé historique  par Daniel Noyer qui a finalement retracé toute l’épopée Française en Algérie pour expliquer pourquoi ces anciens combattants de la FNACA restent attachés à cette date anniversaire du 19 Mars : « On ne va pas célébrer 1954 qui a marqué le début des événements, ni l’indépendance de l’Algérie qui est une affaire interne. Il reste la date du cessez-le-feu » a-t-il expliqué. Paul Hajder, président de la FNACA Vanves a alors parlé de ce mémorial AFN (Afrique du Nord) qui doit être édifié dans les Hauts de Seine d’ici 2014 à Nanterre et auquel participent de nombreuses communes dont Vanves. 474 noms devraient être inscrits dont les3 à 4 vanvéens recensés.

     

    Guy Janvier (PS) conseiller général a rappelé qu’il était un défenseur du 19 Mars après avoir faire des recherches pour forger son opinion, et réaliser cette stèle. « Il est évident que c’est la seule date que l’on peut retenir. Mais il ne faut pas que cette date soit source de conflits. Les algériens d’aujourd’hui souhaitent renouer des liens distendus, et nombre de français ont des liens avec ce pays qui dépassent ces événements des années 50/60. On se retrouve avec une grande communauté. Et c’est cela qu’il faut rebâtir » a-t-il expliqué en parlant de ce séjour effectué là bas au printemps dernier et du choix de Constantine comme capitale culturelle en 2015  « qui devrait être une occasion de resserrer ces liens ». Pour Bernard Gauducheau (UDI), « Il faut plutôt œuvrer à la concorde qu’à la discorde !  Ce qui nous faire vivre, c’est le vivre ensemble. On ne peut pas regarder l’avenir sans être ancré solidement dans la mémoire, pour construire un monde meilleur »a-t-il conclu.