Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeremy coste

  • LA PHOTIO DU JOUR A VANVES : L'AFFICHE DU CANDIDAT UDI AUX LEGISLATIVES

    « Comme je l’avais indiqué aux responsables UDI de notre commune avant le début de la campagne des Primaires, leur non engagement dans cette campagne induirait mon non engagement personnel dans celle des législatives.Or, qu’il s’agisse des Primaires ou de l’actuelle campagne des présidentielles, j’attends toujours leur engagement de terrain. Et le premier tour des présidentielles a lieu dans cinq jours. Je tiendrai donc parole et n’assumerait aucune responsabilité dans la campagne des législatives.  A l’UDI de s’assumer. Il sera en outre très difficile aux adhérents LR d’apporter leur soutien à un candidat qui a traité l’UMP de parti caporaliste, qui a déclaré que l’UMP appartient au passé et qui ne regrette pas d’avoir soutenu Bayrou en 2012. Et j’en passe ». Voilà ce qu’a déclaré un élu LR, maire adjoint d’Issy les Moulineaux, responsable de la section LR d'Issy, lors d’un conseil municipal privé, c'est-à-dire réunissant l’ensemble des groupes de la majorité d’Issy les Moulineaux, après avoir constaté la forte participation de l’UDI à la campagne présidentielle comme l’a affirmé le maire de Vanves. Sans commentaires !

  • JEREMY COSTE CANDIDAT POUR ETRE DEPUTE DE VANVES ET D’ISSY ?

    Selon Première Heure, lettre politique sur le Grand Paris,  André Santini aurait fait son choix après avoir pris la décision de ne pas se représenter lors de ces élections législatives. Alors qu’il y avait 3 à 4 prétendants parmi quelques élus UDI municipaux, et des noms cités comme Gilles Boyer (LR), ex-dircab de campagne d’Alain Juppé et ex-trésorier de campagne de F.Filllon, Chantal Jouannno qui était sur les rangs, son choix se serait  porté sur Jeremy Coste qui a travaillé auprés de lui. Un fidèle d’entre les fidèles, qui expliquait :« J'ai rompu mes études pour travailler avec lui et, au côté de ce maître en politique, j'apprends tous les jours ». Il  a été son assistant parlementaire, puis l’a suivi à la SGP (Société du grand Paris) lorsqu’il a présidé le comité de surveillance en lui confiant la mission de secrétaire général du comité stragétique de la SGP  aujourd’hui présidé par Bernard Gauducheau  dont il a été l’adjoint aux maires chargé de l’éducation entre 2014 et 2016, avant de rejoindre Nouméa nommé dircab du maire pour un an. Revenu en métropole, André Santini l’aurait adoublé pour le remplacer à l’assemblée nationale en étant son suppléant.  Il s’était déjà  présenté aux législatives de Juin 2012 la 14éme circonscription du Rhône.

  • GALETTE DES ROIS DE L’UDI ET ECHEANCES POLITIQUES 2017 A VANVES ET EN FRANCE : GAUDUCHEAU SE CONSACRE PLEINEMENT A SES MANDATS CONFIES PAR LES VANVEENS !

    Après les Socialistes, les Républicains, c’est au tour des centristes d’organiser leur galette des rois demain. A cette occasion, le blog a sollicité le maire de Vanves et chef de file de l’UDI sur les échéances politiques qui vont marquer 2017. Il a fait une belle démonstration de langue de bois notamment sur la question d’être présent aux législatives s’il advenait qu’André Santini fait le choix de ne pas se représenter à cause de la loi sur le non cumul, alors que tout le landerneau politique vanvéen et altoséquanais sait qu’il a envie d’y aller, à moins de pousser le jeune Jeremy Coste avec lequel,  il déjeunait encore en ville vendredi dernier

    Vanves Au Quotidien - Quel est le message que tu souhaites faire passer aux militants UDI de Vanves à l’occasion de cette galette des Rois ? 

    Bernard Gauducheau « Un message d’unité et de rassemblement. La Primaire de la droite et du centre a pu soulever des questions chez les centristes qui ont majoritairement soutenu Alain Juppé. Il y a eu des débats, des oppositions parfois en fonction des candidats soutenus par chacune et par chacun. Désormais la famille UDI doit être réunie, soudée en vue des élections à venir.

    Un message de clarté. L’allié naturel et historique de l’UDI est la droite républicaine, donc Les Républicains. L’UDI et Les Républicains doivent donc faire bloc lors des prochaines élections. C’est ce à quoi travaillent actuellement les dirigeants de l’UDI avec François Fillon.

    Un message de convivialité. L’objectif est de réunir les militants et sympathisants UDI de Vanves pour un moment chaleureux. La politique, ce n’est pas que le combat et la confrontation, c’est aussi et surtout une aventure humaine composée d’hommes et de femmes engagés pour leur ville et ses habitants. Je tiens beaucoup à cette dimension humaine car elle est le ciment de notre action quotidienne au service des Vanvéens et des Vanvéennes.

    VAQ- L’UDI n’est elle pas menacée d’éclatement à l’occasion des élections  présidentielles ?

    B.G. : « Non. Les centristes de l’UDI connaissent malheureusement très bien ce phénomène des divisions. Inutile de rappeler le « schisme » de 2002 avec François Bayrou qui fit exploser l’UDF en de multiples chapelles. Je tiens à rappeler que l’UDI, sous l’impulsion de Jean-Louis Borloo, est née de la volonté de réconcilier les centres et d’en finir avec les divisions stériles. Les composantes de l’UDI sont unies sur l’essentiel : les idées et la ligne politique à suivre. La tentation « d’aller voir ailleurs » qui a pu naître chez certains à l’occasion de la succession de Jean-Louis Borloo ou lors de la Primaire est vite retombée. Pourquoi ? Parce que les militants et sympathisants de l’UDI ont demandé à leurs dirigeants de conserver et de consolider la « maison UDI ». C’est chose faite. Nous n’avons désormais qu’un objectif : la victoire de la droite et du centre lors des élections de 2017.

    VAQ- Certains centristes n’ont ils pas la tentation de voter pour Macron?  Pourquoi ?  

    B.G. : « L’heure n’est pas à l’aventure politique et à l’incertitude qu’incarnent Emmanuel Macron. Je comprends que certains et certaines de l’UDI soient intéressés par ce nouveau phénomène. Mais notre pays a besoin de réformes et non d’illusions. N’oublions pas d’où vient Emmanuel Macron (du parti socialiste), ce qu’il a fait (le programme économique de François Hollande, ancien conseiller économique de François Hollande et ancien Ministre de l’Economie de François Hollande) et ce qu’il propose (rien ou presque). Emmanuel Macron, c’est quoi aujourd’hui ? Un programme inexistant (je l’ai vérifié sur son site En Marche !, aucune idée n’est avancée) et un « attelage » politique sans cohérence. Emmanuel Macron fait le pari d’une division du Parti socialiste à l’issue de la Primaire de la gauche afin d’occuper la ligne du centre gauche. Et comme dans chaque élection, il devra proposer et s’opposer. Nous en saurons donc plus sur son positionnement politique lorsque la campagne sera véritablement lancée. Et les déçus seront nombreux... Comme beaucoup d’autres à leur époque, c’est un phénomène de mode : séduisant politiquement mais, dès qu’il sera confronté à la difficile réalité des faits, le soufflet tombera...

    VAQ - Si André Santini, touché par le cumul des mandats choisit la mairie, souhaitez-vous être candidat dans la 10 éme circonscription des Hauts de Seine, puisque la rumeur en ville vous prête cette intention poussé et soutenu par Hervé Marseille  ? A moins que vous ne souteniez un jeune en la personne de Jeremy Coste ?

    B.G. : « Attention aux rumeurs ! Je me permets à ce sujet de vous rappeler une citation de Jean de la Fontaine : les porteurs de rumeur, comme les flatteurs, « ne vivent qu’aux dépends de ceux qui les écoutent ». Pour ce qui me concerne, je me consacre pleinement aux mandats qui m’ont été confiés par les Vanvéennes et les Vanvéens tant pour notre ville que pour la région Ile-de-France et la majorité municipale que je dirige est résolue à faire gagner la droite et le centre aux prochaines élections du printemps 2017. L’intérêt général doit toujours primer sur toutes autres considérations. Voilà mon ambition !

    VAQ - Comment va se mobiliser l’UDI de Vanves pour ces élections ?

    B.G. : « Comme pour chaque élection. La section UDI-Vanves sera omniprésente sur le terrain comme lors des grands événements politiques nationaux. En lien permanent avec la fédération UDI des Hauts-de-Seine et Hervé Marseille, son Président, nous serons en première ligne dans la mobilisation et l’animation des campagnes électorales. Nous profiterons d’ailleurs des prochains événements de notre section pour organiser efficacement nos actions. Bien évidemment, comme toujours, nous travaillerons en étroite collaboration avec nos amis LR de Vanves et des Hauts-de-Seine.  Soyez assuré que tout sera mis en œuvre pour faire gagner nos idées et nos candidats aux élections présidentielle et législatives.