Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10e circonscription des hauts de seine

  • LES REPUBLICAINS EN VOIE D’ETRE DECONFINES A VANVES ET ET ISSY LES MOULINAUX PAR LES CENTRISTES

    La campagne de ces élections départementales à Vanves en est une preuve flagrante. Ne voilà t-il pas que le maire UDI de Vanves a accompagné le 1er tract des candidats Sandrine Bourg et Yves Coscas d’un petit mot de sa main dans l’enveloppe distribuée ces jours-ci dans les boites à lettre vanvéennes. Isabelle Debré n’a pas souvenir d’un tel soutien dans ses précédentes campagnes départementales, sans parler d’autres élections où les élus UDI vanvéens ont voté pour leur candidat plutôt que leur collègue maire adjointe de Vanves (aux sénatoriales).

    Il faut reconnaitre que pour l’instant les Républicains vivent des temps difficiles qu’a fait ressortir l’affaire Muselier en PACA à l’occasion des élections régionales. Un véritable feuilleton à la mode des tontons flingueurs. Certains vanvéens qui l’ont bien connu, se demandent comment Sophie Cluzel s’est embarquée dans cette affaire en se présentant aux régionales en PACA comme tête de liste LREM. Mais dans la circonscription de Vanves/Issy (10e des Hauts de Seine) la situation est identique depuis qu’Hibernatus a remporté son élection de deux voix face à son concurrent à la tête de la circonscription LR, qui a d’ailleurs déposé un recours.

    Depuis ces élections internes, deux poids lourds des Républicains de cette circonscription, ont annoncé avoir quitté un mouvement après prés de 50 de militantisme, puisqu’il s’était engagé à l’époque du RPR et de Jasques Chirac. Ils ont chacun écris un courrier à Christian Jacob, président des LR qui résume tout :

    « Qu’il est loin le sens de l’honneur.

    Qu’il est loin l’objectif de la grandeur de la France.

    Qu’il est loin le temps d’un mouvement tourné vers l’avenir.

    Qu’il est loin le temps des Jacques Chirac, Charles Pasqua, Nicolas Sarkozy, …

    La politique de la critique systématique, la politique de la chaise vide (voir les récents votes au Parlement), la stratégie des vierges effarouchées ne sont pas dignes d’un grand mouvement qui se voudrait rassembleur pour diriger le pays au service de l’ensemble des citoyens.

    Et, pour rester au niveau plus local de la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine, force est de constater que Les Républicains ont bradé les intérêts du mouvement au profit de l’UDI et accessoirement de LREM depuis 2017. Un silence complice en 2017 lors de la destitution de quatre adjoints LR au maire d’Issy-les-Moulineaux, une promotion de plusieurs LR « félons » et supplétifs de l’UDI lors de la constitution de la liste des municipales en 2020 à Issy-les-Moulineaux, une réduction à seulement deux élus LR « flexibles » à Vanves (dont la belle-fille du maire UDI).

    Pour les élections départementales de cette année, sur Issy-les-Moulineaux, c’est un UDI qui est investi pour succéder à un LR. Les Gaullistes détenaient ce mandat depuis 1967, date de création du département des Hauts-de-Seine. Et je ne m’appesantirai pas sur le profil des remplaçants qui, s’ils sont bien LR, ne sont pas à l’honneur du mouvement. Pour ne pas dire plus.

    Quant aux élections internes au mouvement, elles ont manqué de transparence, avec notamment un candidat au poste de délégué de circonscription dont l’épouse est salariée du mouvement au niveau départemental et qui a pu utiliser dans sa campagne le fichier des adhérents au détriment d’un concurrent.

    Celles et ceux qui trustent aujourd’hui les postes de responsables du mouvement au niveau local, qui trustent les postes d’adjoints aux maires des deux communes sont principalement intéressés par le montant des indemnités à percevoir à titre personnel, mais aucunement par le noble service dû aux citoyens.

    Dès lors, il ne fait pas s’étonner de la chute particulièrement sensible du nombre des adhérents sur les deux communes en l’absence de toute communication depuis deux ans, mais dans un contexte de petites combines entre copains et coquins.

    Il est essentiel que le Mouvement se ressaisisse, redevienne force de proposition, rassemble largement».

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE DE MANIFESTATIONS TRES DIVERSES

    Malgré la campagne pour les municipales qui a été vraiment lancée ce week-end, la vie continue à Vanves : Réunion publique du quartier du Plateau, Atelier citiyen sur les retraites, KT des Adultes, Banque alimentaire, Assemblée générale du Stade de Vanves, Braderie du Livre, rencontres chorégraphiques, les rendez-vous ne manquent pas cette semaine. A noter qu’un artisan a reçu le label Artisan du Tourisme , la maison Thielen, charcutier traiteur du centre ancien-St Remy attribué par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Hauts de Seine

    Lundi 25 Novembre

    A 14H30 au conseil Départemental des Hautsde Seine : Commission Permanente à laquelle participe Isabelle Debré, vice présidente

    A 19H30 à l’école Marceau : Réunion publique du quartier du Plateau

    Mercredi 27 Novembre

    A 20H au restaurant « chez Manu » : Atelier citoyens sur la réforme des retraites avec Florence Provendier député LREM et Eric Girérdin, député de la Marne et ambassadeur retraites

    Jeudi 28 Novembre

    A 18H à Saint François, à 20H45 à St Remy : 1ére conférence du KT  des adultes de l’année 2019-2020 sur le théme «L’Eglise que j’aime » du pére curé Bertrand d’Auville sur « Hors de l’église, point de salut ( ?) »

    A 19H à la Piscine Municipale : Soirée Aqua Crazy

    A 19H30 à Malakoff (Salle Jean Jaurés) : Réunion publique sur le projet de la ZAC de la porte de Malakoff autour de l’INSEE

    Vendredi 29 Novembre

    A 16H devant Carrefour Market, Intermarché, Franprix (jusqu’à Dimanche matin) : Collecte de la banque Alimentaire

    A 19H à la Piscine Municipale (salle H.Barolet) : Assemblée Générale du Stade de Vanves

    Samedi 30 Novembre

    A 9H à la Palestre : Braderie de livres et atelier créatif avec l’association Lire et faire Lire 92 et Recylivre entreprise éco citoyenne

    A 10H à la Girafe : Atelier participatif de LREM sur commerce, développement économique et sécurité

    A 16H30 au PMS A.Roche : Match d’Expograph Vanves – Orange Issy

    A 20H30 à l’ODE : Rencontres Chorégraphiques

  • EN MARCHE A L’ANTRE DIVIN ENTRE DEUX ECHEANCES ELECTORALES AVEC LE MINISTRE ATTAL

    Comment pourrait on dire? Si après lesvacances, il y a la Rentrée politique, mais avant, c’est quoi ? La remise des prix comme à l’école, le bilan. Il faut reconnaitre que cette année 2018-2019 fut riche en événement pour la République en marche (LREM) à Vanves deux ans après avoir remporté la législative dans la 10e circonscription des Hauts de Seine,  7 mois et demi après avoir vu son député Gabriel Attal accéder à un poste ministériel comme Secrétaire d’Etat à la Jeunesse, et sa suppléante, Florence Le Provendier,  le remplacer à l’Assemblée Nationale, et plus d’un mois après avoir remporté les élections européennes dans cette circonscription des Hauts de Seine, même si LREM a été devancé sur le plan national par le RN. «LREM est le seul mouvement à avoir eu des assesseurs présents dans l’ensemble des bureaux de votes le 26 Mai, ce qui est un signe !» constatait Gabriel Attal Mercredi soir lors d’un petit pot organisé à l’Antre Divin, rue Louis Blanc à Vanves organisé par les antennes LREM de Vanves et d’Issy les Moulineaux. Mais il n’a pas caché qu’ils se reverront tous très vote, pour les prochaines échéances, dés la Rentrée justement. «On parle beaucoup des municipales ! Il va falloir qu’on avance avec un projet progressiste, avec une liste que l’on portera, ce qui sera important pour notre ancrage» a-t-il ajouté en laissant entendre que dans les deux principales communes de cette circonscription, il y aura des listes  LREM en mars 2020  

     Auparavant, Gabriel Attal avait félicité Florence Provendier d’avoir fait ses preuves à l’assemblée Nationale et au sein de la commission des affaires culturelles et de l’Education nationale où elle l’avait remplacé. Comme elle l’a bien expliquée, elle s’est engagé sur le dossier de l’école inclusive défendu par la secrétaire d’Etat Sophie Cluzel, sur les questions des associations, sur le dossier du projet de centre national de la musique, tout en ayant participé ses 3 derniers mois à une mission parlementaire  sur l’évaluation de l’aide sociale à l’enfance qui vient de faire 18 propositions. Elle devrait sortir ces jours sa première newsletter de députée qui fera le bilan de ses premiers pas à l’Assemblée Nationale, réussie aux yeux de Gabriel Attal. A un moment où elle sera à l’ONU pour défendre ce dosier du respect du droit à l’enfant pour lequel elle œuvre au sein d’associations