Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

tour triangle - Page 3

  • VANVES ET LA TOUR TRIANGLE : DES ELUS PARISIENS DENONCENT UN REGIME DEROGATOIRE VERITABLE DEVOIEMENT DU DROIT

    Une question au gouvernement a été posé  le 5 Mars dernier publié dans le J.O. et deux vœux ont été déposé lors de cette session du Conseil de Paris qui se déroule du 1er au 4 Avril, concernant  le décret gouvernemental 2019-95 du 12 février 2019, décret qui étend les dispositions de la Loi Olympique (qui prévoit notamment, la réduction des possibilités de recours des tiers) aux halls 1 et 4 du Parc des expositions de la porte de Versailles, et (!) au terrain choisi pour construire le programme Tour Triangle 2, terrain situé le long du hall 1

    «Il ‘agit de bénéficier de procédures simplifiées et accélérées issue de la loi olympique, pour des constructions et opérations d’aménagement à proximité immédiate ou nécessaires à la préparation et au déroulement des JO lorsqu’elles sont de nature à affecter les conditions de desserte, d’accés, de sécurité ou d’exploitation. Le projet de la tour Triangle a été invoqué comme une cause susceptible de remettre en cause la tenue de salons et d’événements internationaux. En quoi, le potentiel chantier de la tour Triangle affecterait il de manière irrémédiable l’organisation ou le bon déroulement des JOP 2024 (2 épreuves) ?» s’est interrogé  Pierre Yves Bournazel député LR  et candidat aux municipales en 2020 dans sa question écrite a gouvernement.

    «D’une part l’emprise prévue pour le projet de cette tour ne représente que 400 m2 sur une emprise totale du parc des expos de 220 000 m2, soit 3,3%. D’autre part, en cas de réalisation du projet, la suspension des travaux le temps de la période olympique apparait comme la solution la plus appropriée. Au regard du caractère extraordinaire du projet visant la construction d’une tour de très grande hauteur (180 m) la mise en oeuvre d’une procédure dérogatoire semble poser un problème de gouvernance. En effet, cette nouvelle procédure change profondément les conditions d’exercice de concertation et de démocratie participative pour les habitants et les associations» indique t-il en demandant à la ministre Jacqueline Gourault (Cohésion des Territoires et des relations avec Les collectivités locales ) de connaître les motifs détaillés qui justifieraient cette décision ?

    Dans le vœu déposé au Conseil de Paris, il propose «dans un souci de bonne gouvernance d’organiser une consultation citoyenne à l’échelle parisienne sur le projet de tour Triangle».  Léa Filoche et Yves Contassot (groupe Génération) demandent carrément de modifier le décret concernant cette tour afin qu’elle ne bénéficie pas de ce régime dérogatoire qui «constitue un dévoiement de droit. Cette inscription illégitime aura pour principal effet de réduire les droits et moyens d’actions et de recours des citoyens et des associations qui s’opposent au projet». Malgré tout selon le dernier calendrier, le projet de la tour Triangle devrait voir le jour d'ici 2021. Ce projet, financé sur des fonds privés est estimé à 500 M€

  • DEPUIS 10 ANS, LE PROJET DE TOUR TRIANGLE AUX PORTES DE VANVES SUSCITE UNE OPPOSITION TOTALE DES ECOLOGISTES

    Après un  premier recours déposé le 4 octobre 2017 par trois associations (SOS Paris, FNE-IDF, ADHAPE) devant le tribunal administratif pour demander  l’annulation du permis de construire accordé le 28 avril 2017 par la mairie de Paris à la SCI tour Triangle, un second le 5 février 2018 par ces trois associations et dix élus écologistes du Conseil de Paris qui ont déposé une demande de résiliation judiciaire de la promesse de bail à construction,  SOS Paris et l’ADHAPE (Association pour le développement et l’aménagement harmonieux du Parc des expositions et ses environs) viennent de saisir le 1er mars, le procureur de la République d’une plainte contre la Ville de Paris pour «délit de favoritisme». Selon les plaignants, la maire aurait accordé un bail à construction et un permis de construire «en l’absence de toute mise en concurrence». A leurs yeux,  il s’agit d’un projet public : des équipements publics seront construits dans la tour. La Ville de Paris sera par ailleurs propriétaire de la tour au terme d’un bail de 80 ans. «Il s’agit ainsi d’un marché public de travaux, et non un projet privé comme la mairie le soutient», affirme leur avocat qui estime qu’il y a là violation des dispositions réglementaires en la matière.

    Lancé par Bertrand Delanoë, alors maire de Paris, en Novembre 2008, cet édifice de 180 mètres de haut qui doit être implanté porte de Versailles, le long du hall 1 du parc des expositions n’a jamais cessé d’être contesté. Un projet de tour de 43 étages comportant un hôtel quatre étoiles de 120 chambres avec un « sky bar », 2 200 mètres carrés d’espace de « coworking » et un équipement culturel de 540 m2. Les écologistes n’ont cessé de dénoncer un projet «énergivore», considéré par Anne Hidalgo et son adjoint au maire Missika  comme «une œuvre d’art» et «un projet autour duquel se joue une part non négligeable de l’attractivité et du rayonnement de Paris et du Grand Paris» Les travaux de construction devraient débuter en 2020, année des prochaines élections municipales, pour une ouverture avant les JO de 2024 si tout va bien, car les écologistesde tout bord ne vont pas cesser de combattre ce projet, comme ils le démontrent encore

  • LES ANNIVERSAIRES DE L’ANNEE 2018 A VANVES : VOILA 10 ANS, EN 2008

    Comme Vanves Au Quotidien le fait chaque année à cette période de l’année, un petit rappel de quelques anniversaires qui marqueront cette année 2018, tout au long de cette semaine, en commençant bien sûr par 2008 

    Le lycée Michelet signait une convention avec HEC qui ouvrait à la Rentrée 2007 une classe préparatoire économique et sociale, voie technologique. La salle Panopée était inaugurée ainsi que l’espace Giner et le Skate Park (1 ére version) pendant la campagne des municipales. Le maire de Vanves était réélu en Mars avec 55% des voix contre 44% pour G.Janvier (PS)  lors d’une élection municipal qui avait vu la présence d’une liste de jeunes « Vanves En Mieux » qui avait fait sensation.

    La Congrégation des Franciscaines Missionnaires de Marie quittait Vanves après 116 ans de présence. Ces franciscaines avaient déménagé au début des années 70 de  leur couvent où s’était installé le Rosier Rouge, foyer d’accueil du Secours Catholique, dénommé ainsi en souvenirs des sœurs martyres.

    La place de la République a été le théâtre d’une première avec la passation de commandement de la 6éme Compagnie du IIIéme Groupement de la BSPP (Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris) dont dépend Vanves. Guy Ducoloné, député de Vanves/Malakoff/Issy les Moulineaux disparaissait avec Guy Ducoloné (PC).

    GPSO était créé à partir de la fusion des deux interco Arc de Seine dont faisait partie Vanves et Val de Seine (avec Boulogne et Sévres). Le projet de la Tour Triange était lancé par B.Delanoë, ce qui avait suscité des réactions et une réunion publique à Vanves. Vanves entamait d’ailleurs à la fin 2008 la révision de son PLU actuel.

    Enfin, Vanves devenait l’une des 28 scènes conventionnées pour la danse, suite à l’obtention au printemps dernier, par le Théâtre de Vanves de ce label décerné par la DRAC Ile-de-France / Ministére de la Culture.

    A suivre…