Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

square jarrousse - Page 4

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    CIRCULATION : La circulation à Vanves et dans ses franges notamment du côté du Clos Montholon devrait ête très difficile à partir de  ces jours-ci et durant toutes les vacances. Ne parlons pas du chantier du SEDIF sur le CD 50 avec neutralisation de la voie montante de la rue Antoine Fratacci, les véhicules empruntant la voie réservé au bus pour rejoindre la place de l’Insurrection – avec quelques surprises le premier jour lorsque chauffeurs de bus, non prévenu, se sont retrouvés nez à nez avec des automobilistes qui remontaient leur voie réservée  -   et la réduction à deux voies du Bd du Lycée. Il est de même rue Victor Hugo avec des travaux d’assainissement entre le 15 Juillet et le 15 Décembre 2015 dont les utilisateurs et les riverains ont eu un avant-goût pour sa partie entre le Bd du lycée et la place du Général Leclerc alors qu’une partie de la rue Mary Besseyre était en pleine réfection (entre V.Hugo et S. Carnot). Des travaux effectués par GPSO qui en profitera pour refaire l’éclairage, la chaussée et les trottoirs. Enfin, côté Clos Montholon et Clamart, le chantier du GPE (Grand Paris Express) à cause des travaux des concessionnaires qui  ont conduit à la mise en place d’un nouveau plan de circulation : Il s’agit surtout de la mise en sens unique du Bd des Fréres Vigouroux (dans le sens Clamart – Pont du Clos Montholon) avec déviationdu bus 189, pour permettre à  GRDF de faire ses travaux de déviation de réseau. La solution est de passer par l’avenue du Général de Gaulle et le triangle d’or de Vanves. Le préfet de Région Jean François Carenco qui ironisait sur toute cette terre que l’on va extraire pour creuser le tunnel et les stations  - « un très bon exercice pour polytechnicien » - a eu une pensée pour les automobilistes : « Je pense à eux avec ce chantier du GPE. Cela va être difficile ! Mais il les prépare lorsqu’il n’y en aura plus (d’autos) ». Allusion à cette volonté de certains élus d’éliminer la voiture de la ville, comme Anne Hidalgo.  

    SQUARE JARROUSSE :  Ce petit square du Plateau devrait faire l’objet d’une seconde tranche de travaux cet été après la suppression des canaux qui a fait gagner beaucoup de place. GPSO a prévu de refaire les clôtures et les accés, de réaliser une réfection  des allées, remplacer les bancs et les poubelles, créer des points d’éclairage public, et installer un portail de 2 m pour fermer le kiosque. 

    HACHETTE : Coup de chaud chez Hachette Livre,  Mercredi dernier. Les 260 salariés ont été privés d’eau à cause d’une panne. Très gênant en cette période de chaleur, mais pas de forte canicule comme la semaine dernière. Ce qui explique pourquoi certains commerçants ont vendus beaucoup de bouteille d’eaux, et les restaurants ont été plus fréquentés qu’à l’habitude car leur self service n’a pas pu servir de repas

    NATATION : Jordan Coelho devait participer, avec une chance de médaille au titre du relais français 4x100 m 4 nages hier après midi au championnat du monde universitaire à  Gwangju en Corée du Sud. Mais il n’est pas le seul à remporter des titres : Noyan Taylan, 13 ans, a réalisé la 2éme meilleure performance française de l'année lors du trophée nationale benjamin et il a décroché son ticket pour intégrer les listes ministériels haut niveau avec une qualification  pour les grands championnats de France l'année prochaine à Montpellier.

    MGP : « J’ai compris que la loi sur la métropole n’est pas encore ciselé. Beaucoup y travaille. Peut être trop ! On découvrira peut être que les bonnes limites de la Métropole sont celles de la Région » ironisait Jean Paul Huchon, hier matin, alors que Sénat et Assemblée Nationale devait parvenir ce jour à un accord au sein d’une Commission Mixte Paritaire (CMP). Mais tout avait été déjà été décidé en haut lieu, lors d’une réunion Valls-Bartolone-Hidalgo : Création de la MGP (métropole du Grand Paris) le 1er Janvier 2016 qui englobera Paris et les 3 départements de la petite Couronne (123 communes et 6,6 millions d’habitants), report de l’exercice des compétences logement et aménagement le 1er Janvier 2017. Création de territoires baptisés Etablissements publics territoriaux (EPT) où seront conçus les PLU, mais les maires garderont le permis de construire. 210 élus constitueront le conseil métropolitain et seront désignés au sein de leurs communes. Les élus Républicains sont bien évidemment insatisfaits, car les élus franciliens ont été victime  d’un accord passé entre la majorité sénatoriale, le gouvernement et les élus socialistes, sans aucun lien avec eux,  pour éviter l’institution d’un Haut Conseil des Territoires dont les sénateurs de province ne voulaient pas. Une nouvelle guerre Paris-Province ?

  • VANVES ET GPSO A LA MEME ENSEIGNE : LES VANVEENS DEVRONT SE SERRER LA CEINTURE !

    Si le Conseil municipal du 4 février dernier a permis de savoir comment la ville de Vanves était impactée par le gel des dotations, la péréquation, la réforme des rythmes scolaires etc…, et de quelle façon, elle allait réagir, il a été de même pour la CA (communauté d’agglomération) de GPSO, le 12 Février lors de son conseil communautaire qui était consacré aussi au DOB (Débat d’orientations budgétaires) 2015.

    GPSO est impacté de la même manière  de la ville de Vanves et ses 7 consoeurs : « Le pacte financier et fiscal signé avec GPSO en 2013 a permis de stabiliser les relations financières. Néanmoins les contraintes fortes qui portent aujourd’hui sur le budget de GPSO réduisent considérablement les marges et ont un impact sur les communes. Auxquels s’ajoutent les incertitudes concernant les intercommunalités et les impacts financiers et administratifs encore non connus liés à la création de la MGP ». Elles ont déjà eu des conséquences sur GPSO avec le départ de Velizy qui l’avait rejoint le 1er Janvier 2014 et a décidé d’en ressortir au 1er Janvier 2015

    La perte attendue par GPSO au niveau des dotations de l’Etat se monterait à 5,7 M€ alors que sa contribution à la péréquation (au FPIC) s’éleverait entre 17,4 et 19,8 M€, soit une charge supplémentaire comprise entre +3,8 M€ et +6,2 M€ par rapport à 2014. Sans parler de recettes communautaires qui se dégradent du fait de la crise. Pour la première fois dans l’histoire de l’interco (Arc de Seine et GPSO), les produits de la CFE  ( - 3,4 M€) et de la CVAE (non encore précisés)  seront inférieurs à ceux perçu en 2014. Il s’avére aujourd’hui que les principales entreprises contributrices à ces deux impôts sur le territoire de GPSO connaissent des difficultés économiques majeures. Appartenant pour plusieurs d’entre elles au secteur multimédia et à la téléphonie mobile, elles ont vu leur valeur ajoutée s’effondrer ce qui ne manque pas d’avoir des conséquences importantes sur le produit CVAE. Par contre, la fiscalité « ménage » (TH et TFNB) tranche avec l’atonie de la fiscalité professionnelle grâce au dynamisme de la construction à Boulogne et à Issy les Moulineaux.

    Tous ces éléments ont conduit GPSO a mener un effort inédit de recherche d’économie d’un montant de 18 M€ réparti sur 3 exercices, en maintenant les grands équilibres financiers à un niveau stable alors qu’une augmentation des taux de fiscalité n’est pas souhaitée en cette période de crise prolongée pour ne pas empêcher un début de reprise via la production ou la consommation. « Ces économies portent sur l’ensemble des dépenses à la charge de GPSO, qu’il s’agisse de compétences structurantes telles que la collecte des ordures ménagéres et autres déchets ou la propreté, des subventions versées aux associatons ou de reversements en direction des villes notamment via la DSC (Dotation de Solidarité Communautaire) ».

    Du coup, Vanves devrait voir son attribution de compensation reconduite au même montant que l’année dernière (3,1 M€) et sa DSC (Dotation de solidarité communautaire) baisser de 255 000 € pour passer de 1,5 à 1,2 M€ en 2015. « L’avenir de la DSC est loin d’être clair dans le futur contexte institutionnel. Elle serait recalculée en introduisant de nouveaux critères dont on ne connait pas aujourd’hui l’impact réel » constate Bertrand Voisine, maire adjoint chargé des finances. Parmi les dépenses financées en 2015 dans le budget GPSO figure la poursuite de la requalification du square Jarrousse  (0,2 M€ financé partiellement dans le cadre de droits de tirage pour 0,1 M€ et partiellement par le versement d’un fonds de concours de la ville pour 0,1 M€).

  • 2éme REUNION PUBLIQUE DE QUARTIER : LE PLATEAU DE VANVES SERA LE GROS CHANTIER DU MANDAT

    La seconde réunion publique de quartier pour le Plateau n’a pas réunie autant de monde que la première consacrée largement au réaménagement de la rue jacques Jézequel avec les habitants du quartier Centre Ancien-Saint Remy à la Mairie. Et peut être à cause de l’assemblée de la copropriété du 55 rue Jean Bleuzen. Dans cette école Marceau, lundi soir, Bernard Gauducheau était entouré par quelques nouveaux, Xavière Martin, Nathalie Le Gouallec, et anciens, Alain Toubiana, Bertrand Voisine, Marie France Munier, et quelques opposants : Anne Laure Mondon, Valérie Mathey, Boris Amoroz. Il n’a pas caché que le Plateau de Vanves serait l’un des gros chantiers de la mandature pour requalifier ce quartier qui a plus de 40 ans et qui a besoin d’un lifgting

    Une habitante du Plateau a tout d’abord posée une question sur l’enquête domaniale du Plateau effectuée voilà plus d’un an. « C’est la conséquence de l’absence de repères pour déterminer les propriétaires des différents espaces publics et privés  sur le Plateau dans la mesure où il y avait très peu de traces domaniales, Nous avons mandaté un expert géomètre (pour un  coût de 84 000 €) qui a tout répertorié, identifié, avec un plan concret qui permet de savoir qui est chez qui. Ce plan disponible en mairie peut être consulté, et contesté, mais à la condition que le plaignant finance un nouveau paramétrage » a-t-il expliqué en reconnaissant que c’est une base de travail pour commencer à travailler avec les copropriétés dans de bonnes conditions pour rénover ce quartier qui a maintenant plus de 40 ans d’existence. Une riveraine a justement demandé ce qu’il en était de la requalification de la rue Auguste Comte : « Nous aurons l’opportunité de le faire avec les immeubles de bureau (où sont installés l’ADEME, Orange…) qui devraient ête rénovés ou reconstruit à l’occasion d’un changement de propriété (un fonds de pension). Il faudra alors jumeler les travaux «  a-t-il indiqué en ne cachant pas que l’un des gros chantier d’aménagement du mandat, concernera justement  ce secteur du Plateau de Vanves

    Le maire avait d’ailleurs  commencé  la réunion en passant en  revue, les chantiers : Le réaménagement du square Jarrousse qui a commencé début Juin, avec conservation de la fontaine, du kiosque et du bassin devant, suppressions des canaux en croix, avec cheminement piétonnier en périphérie pour dégager une pelouse centrale. « Le coût des travaux se monte à 500 000 €. Ils commenceront  par la fontaine et le comblement des canaux ». Le siège d’Hachette dont le bâtiment devrait être livré à la mi Juillet 2014 même si beaucoup de riverains craignent que les délais ne soient pas tenus vu l’état du chantier. Une participante a  demandée ce qui a été prévu pour les accueillir : « L’expérience d’Audiens montre que beaucoup viendront par le métro ou les bus ». Une autre s’est inquiété que des antennes soient érigées, ayant aperçu une forêt de tuyaux. « Ce qui ne veut pas dire qu’il y ait des antennes. Je n’ai pas de demande d’autorisations en cours ».  Des équipements publics où les travaux poursuivent plusieurs objectifs avec la mise en accessibilité, la performance énergétique, la remise aux normes incendie et électrique : Ecole Marceau avec réfection du préau, création d’un  bureau pour le centre de loisirs, installation d’un ascenseur, réaménagement d’un étage. Des échaffaudages qui ont été installés avec 4 mois d’avance, alors que ses travaux seront réalisés pendant les vacances scolaires,  font beaucoup de bruit dans tous les sens du terme. Biblio club avec création d’un mezzanine avec des bureaux, une salle des contes réaménagé. La Créche Pomme Canelle avec la poursuite d’une réhabilitation déjà entamée lors d’une première tranche avec agrandissement de l’unité d’accueil, réfection de l’espace jeux et local poussettes, installation de radiateurs basse température….  

    Une cliente, sûrement, s’est inquiété du départ du boulanger de la rue S.Carnot (prés de l’église Saint François) : « le propriétaire du fonds ne veut pas vendre alors que le gérant était prêt à l’acheter ». Jacques Dumont a demandé s’il était prévu « une autre salle pour le sport car le gymnase du Plateau est devenu trop juste » - « On a bien conscience que la population augmente. Mais on a jeté notre dévolu sur le quartier Aristide Briand où serrait aménagé un petit gymnase. Peut être à plus long terme, le gymnase Maurice Magne pourra faire l’objet d’une rénovation ou d’une extension ». L’ex-président de la FNACA a demandé si l’on ne pouvait pas prévoir un escalier mécanique à la station Malakoff-plateau de Vanves pour rejoindre le quai en direction de St Ouen ou Gennevilliers. « Le probléme n’est pas de créer un ascenseur ou un escalier mécanique, mais de faire aussi dans toutes les autres stations m’a expliqué le président de la RATP Mongin lorsque je l’ai rencontré récemment. Une étude de faisabilité devrait être lancé, mais ils ont d’autres priorités » lui a-t-il répondu en ajoutant : « Sur le métro, je ne veux pas me faire avoir comme pour le mur anti-bruit le long des voies SNCF  Paris Montparnasse où l’Etat vient de désengager »