Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

parc des expositions - Page 5

  • DES RIVERAINS DE VANVES VICTIMES DES DERAPAGES DU PARC DES EXPOSITIONS QUI RETOMBENT DANS SES NUISANCES ET SES ERRANCES D’ANTAN !

    Les nuisances du Parc des expositions de la porte de Versailles recommencent à faire sentir leurs effets après quelques années d’accalmies qui ne présagent rien de bon pour l’avenir avec son plan de remordernisation même si ses dirigeants ont institué un dialogue suivi, parait il.  Les riverains des rues du Moulin, Marcel Yol, Jullien, et 4 Septembre mais aussi des rues voisines ont pu constater de nombreux dérapages ses derniers mois, et surtout la semaine dernière, qui ne les rassurent pas pour l’avenir si radieux avec une tour triangle (rejetée pour l’instant), un centre des congrès et un hôtel

    Les vanvéens ont pu s’apercevoir en fin de journée Jeudi dernier, 20 Novembre et le lendemain, dés le matin, que tous les quartiers vanvéens, isséens et parisiens entourant le parc des expositions, ont été bloqué, comme jamais jusqu’à présent, par les camions qui venaient déménager notamment le salon Equip Hôtel, et attendaient,  hors du parc, le long du Bd Lefèbre, avenue de la Porte de la Plaine, bloquant entièrement le place des Insurgés de Varsovie. Preuve s’il n’en était que les autorités ne respectent plus un plan de circulation arrêté voilà quelques années, où ses camions attendaient sur des aires spécialement affrêtées avant de pouvoir rejoindre le parc, sur appel,  pour décharger ou re-charger. Sûrement parce qu’il n’y a plus de terrains de libres ou de possibilité pour jouer ce rôle d’aire d’appoint. Ce qui est préoccupant pour l’avenir, et à très court terme avec le Congrés des Maires avec son salon des collectivités locales dans les Halls2-3-4-5, le salon Educatec dans le Palais Sud (Hall 7) bientôt le salon Nautique et ses convois exceptionnels.

    Mais ce n’est pas tout, car si les riverains étaient arrivés à limiter l’activité de nuit, surtout dans les halls proches des habitations, ce n’est plus le cas depuis quelques temps. Le parc est retombée dans ses travers d’antan, surtout lors des grands salons, comme la Foire de Paris au printemps dernier, le Mondial de l’automobile cet automne…Une charte de bon voisinage,  avait même été arrêté, grâce à l’action de riverains réunis au sein de l’ARPEX, avec Viparis qui gére ce parc des expositions,  instituant, en autre,  un respect de la limite fixé à 22H pour l'installation ou le démontage ou le nettoyage…Jusqu’à 7H. Mais voilà à 3H, 4H du matin, lors de ces grands salons,  ce n’étaient que bruits provenant des bip-bip des engins  de services (transpalettes, nacelles, chariots élévateurs) que conduisent souvent en marche arrière sur de longues distance, les manutentionnaires, les wagonnets remplis d’ordures secoués au dessus des bennes à ordure, pour les vider… Ces dérapages donnent une très mauvaise image d’un Parc des Expositions qui joue (mal dans ce cas là) la carte de l’intégration  dans la ville. Les élus des villes riveraines devraient venir voir sur place, pour s’en rendre compte, aux bonnes heures, comme en fin d’après midi le 20 Novembre dernier, pour réagir. 

  • LA TOUR TRIANGLE AUX PORTES DE VANVES REJETE

    Le Conseil de Paris a rejeté la Tour Triangle par 83 voix contre 78. Anne Hidalgo a mis du temps à donner le résultat de ce vote à bulletin secret, devant des conseillers de Paris qui devenaient impatients, surtout du côté de l’opposition. Et pour cause. Elle a toute de suite accusé les conseillers de Paris UMP d’avoir montré leur bulletin avant de le placer dans l’urne. « La jurisprudence du Conseil d’Etat considère qu’un scrutin est nul dés lors que la loi n’a pas respecté. Je saisis le contrôle de légalité et je défère ce vote au tribunal administratif ». « Vous aurez tout essayé, les pressions, les débauchages,  les arguments de mauvaise foi » s’est exclamé NKM, président du groupe UMP qui avait demandé  un vote public à main levée comme son collègue écologiste, « un public, à main levée, vote clair et visible. « Un vote secret cacherait les divisons de la majorité ! »  ajoutait NKM (UMP) qui a alors annoncé que les élus UMP montreront leur bulletin de vote avant de le mettre dans l’urne, ce qui fut le cas

    Ainsi la Tour Triangle a quelque peu occulté ce débat consacré aux grands projets d’urbanisme de la mandature avec l’appel à projet innovant « Réinventer Paris ». Anne Hidalgo a indiqué que  « ce projet qui  s’inscrit dans le Grand Paris des Architectes  est soutenu par les maires de Boulogne, d’Issy les Moulineaux, de Vanves… ». Tout en n’omettant pas de constater que « les 5 délibérations précédents ont tous été concluant et positifs, où on a eu des majorités de projet... » en y associant Philippe Goujon (UMP) maire du XVéme avec lequel elle a menée la concertation. « Il y a eu un changement de pied, pas dans la majorité, mais à l’UMP, à l’UDI et au Modem, qui est purement tactique et ne concerne pas le fonds du projet » expliquait elle. « On n’a pas changé d’avis, mais c’est le projet qui a changé » a répliqué Philippe Goujon avec ses collègues UMP qui ont mis en avant le fait qu’au départ cette tour comprenait un hôtel, un centre de congrés…. Pour se résumer aujourd’hui uniquement à des bureaux. « Dire que ce bâtiment est exclusivement consacré aux bureaux est réducteur, car il y a un centre de santé, une crèche, des commerces en pied d’immeubles, un espace exposition…. » expliquait Jean louis Missika maire adjoint chargé de l’urbanisme. Les participants à ce débat ont tout entendu : « Triangle reste lourdement impactant ! Elle ne donne pas l’impression du nuage transparent de Serge Ghery (Fondation Vuitton )» ; « C’est une tour mégalomanne ! Comment après ND des landes et Sivens, le PS peut se fourvoyer avec ce projet » ; « Bureaux de luxe pour entreprises haut de gamme » ; « La modernisation de ce parc des expositions devrait renforcer son attractivité, mais cette tour risque de créer des nuisances »etc… La contre proposition la plus originale est venue d’un UDI qui a proposé de construire deux triangles de 90 à 100 m de hauteur, l’un pour des bureaux, l’autre pour des logements…  

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    JEU VIDEO : LE PARIS GAME WEEK AUX PORTES DE VANVES  

     

    Trois événements majeurs pour l’industrie du jeu vidéo se déroulent dans la Région Capitale, le Paris Games Week (salon grand public) depuis Mercredi au Parc des expositions à côté de Vanves, Game Paris (professionnel) et La Gamme connection (Master Class sur les formations), qui mettront en avant de nombreuses facettes de l’industrie, de la création d’un jeu vidéo, à l’économie de marché en passant par la formation de jeunes talents. Ils interviennent après la publication des résultats du baromètre annuel  de la filière jeux vidéo en France qui confirmait que « le jeu vidéo est un véritable ambassadeur du savoir faire technologique et artistique français, avec 45% de chiffre d’affaires réalisé à l’export ». L’Ile de France est un terreau favorable avec des entreprises dynamiques et créatives, dont le nombre dépasserait les 200, employant plus de 1500 personnes, soit 80% des effectifs français du secteur. 3 Départements franciliens sont des zones privilégiés pour  la création vidéoludique : Les Yvelines (48%), Paris (22%) et les Hauts de Seine (17%) qui accueille le studio Cyanide, acteur majeur du développement du jeu vidéo en France depuis 15 ans, ayant notamment produit des jeux comme Tour de France, Styx : Master of shadows ou Game of Thrones. Mais ce sont des petites structures, les 2/3 n’ont pas de salariés (66%) et ceux qui en ont, pour 90% ne dépassent pas les 10 qsalariés, souvent très fragiles face à une concurrence mondiale très forte. C’est pourquoi, le Conseil régional la Région les soutient depuis de nombreuses années, à travers des actions telles que PMup dont bénéficie Cyanide, ou son soutien au cluster francilien du jeu vidéo Capîtal Games créé en 2004.