Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hauts de seine habitat - Page 2

  • AU 13 RUE CHATILLON A VANVES, LES LOCATAIRES RECREENT DU LIEN SOCIAL DEPUIS UN AN

    Plus d’un an après sa création, l’ALASTA, amicale  qui réunit les locataites du « 13 », tenait son assemblée générale, samedi après-midi salle Latapie. L’un de ses premiers et principal résultat est « d’avoir remis du lien social dans la résidence » selon Christian Pringarde, son président qui a constaté que « les résidents se reparlent, se saluent, sont plus polis ».Un sentiment partagé par la quinzaine de membres sur 34 adhéents présents à cette AG. « Cette résidence a retrouvée une ambiance. On sent que cette cité revit. On s’est rapprochée alors qu’avant, on s’ignorait ! On vit en collectivité avec ses bons et ses mauvais côté, mais on s’entraide, on va voir nos personnes âgées pour prendre des nouvelles, voir si cela va bien » expliquaient ils. La fête des voisins en Mai 2015, le 1er concours de pétanque ont commencé à créer des liens, avec la fête d’Halloween, le goûter de Noël, la chasse aux œufs à Pâques qui seront reconduit bien sûr durant cette année 2016-17. « A Noël, on offrira des places de cinéma aux enfants » a indiqué le président qui envisage d’organiser une après-midi senior une fois par semaine, du soutien scolaire… avec toujours en tête, ce projet d’organiser une journée à la mer…. Et la volonté de s’entraider pour de menus petits travaux à effectuer dans l’habitat et recenser  ce qu’il faudrait améliorer pour le signaler  à l’office départemental HLM sans empiéter sur le travail du gardien Frédéric. « C’est bien d’avoir enclenché cette démarche, car tous ensemble, on peut arriver à quelque chose» constatait l’un des participants.

  • VANVES PAR LE PETIT BOUT DE LA LORGNETTE

    ABANDON : Suite à une nouvelle rencontre entre l’association « Agir pour le Plateau » et le maire ses derniers jours, Bernard Gauducheau leur a dit avoir  revu sa position et reporté la décision  à la rentrée 2017 sur la fermeture du centre Albert Gazier. Se responsables avaient insisté sur le fait que « ce lieu culturel et social n'est pas situé dans un espace excentré, comme dit publiquement, mais dans le quartier du Plateau » et « qu'il aurait pu impliquer les habitants dans cette décision locale au lieu de décider seul ».

    DISPARITION : Une figure de la vie politique parisienne et du XVéme arrondissement de Paris a disparue au début de ce mois de Mai à l’âge de 88 ans : Jean Chérioux. Elu au Conseil de Paris et au Sénat entre 1965 et 2004, il n’était pas un inconnu à Vanves où sa famille était propriétaire de quelques immeubles, notamment dans la rue Pasteur face au square Jarrousse. Il entretenait d’excellents rapports avec la ville de Vanves et notamment les maires G.ORillard et D.Morin. Il fit partie de ces élus gaullistes du XVème qui permirent l’élection de J.Chirac à la tête de la ville de Paris. Isabelle Debré, vice présidente du Sénat, qui a représenté le président Larcher à ses obséques rappelle qu’elle avait repris Sénat,  le dossier de la « participation » si chére au Général de Gaulle, puisqu’il gérait le groupe ou la commission sénatoriale qui planchait sur ce thème   

    VENTE : La Commission permanente du Conseil Départemental des Hauts de Seine de lundi dernier a approuvé la cession de l’immeuble à l’angle de la rue du Docteur Arnaud et de l’avenue dela Paix qui appartenait au Conseil  Départemental à l’Office Public départemental HLM des Hauts de Seine  (Hauts de Seine Habitat) pour un montant de 4,1 M€. Il est constitué de 20 appartements, 27 caves et 20 emplacements de parkings

  • VANVES SIGNE AVEC HAUTS DE SEINE HABITAT UN CONTRAT DE PROXIMITE

    A l’occasion du salon des Maires d’Ile-de-France qui se termine aujourd’hui, Hauts-de-Seine Habitat renforce ses relations de proximité avec les élus du territoire en signant des contrats de proximité avec les communes. Après les Villes du Plessis-Robinson et de Châtenay-Malabry, les communes de Bois-Colombes, Boulogne-Billancourt, Colombes, Rueil-Malmaison, Suresnes et Vanves ont souhaité renforcer leur partenariat et signer un contrat de proximité avec Hauts-de-Seine Habitat

    Cette formule innovante  qui a été proposée par Christian Dupuy, président de cet office départemental HLM aux Maires des Hauts-de-Seine, intervient dans le contexte de la nouvelle organisation territoriale votée par la loi n° 2015-991 du 7 août 2015. Cette loi prévoit que les Offices Publics de l’Habitat seront rattachés aux Etablissements Publics Territoriaux (EPT) comme GPSO par exemple, créés dans le périmètre de la Métropole du Grand Paris (MGP), au plus tard le 31 décembre 2017. A travers ses contrats, Hauts-de-Seine Habitat, adossé à une collectivité de rattachement solide, et qui dispose de capacités d’investissement et d’une ingénierie bien rôdée, renforcera son partenariat avec les Villes dans les domaines de l’habitat et du cadre de vie et améliorera ainsi la qualité de la gestion des résidences au service des locataires et des citoyens.

    Chaque contrat de proximité est établi conjointement entre Hauts-de-Seine Habitat et les Villes pour une période de 3 ans. Des engagements réciproques permettront de renforcer la participation des communes aux décisions de l’Office sur la mise en œuvre opérationnelle de sa politique du logement. Ces contrats permettront de mieux partager les orientations stratégiques de développement, d’attribution, d’accompagnement social des locataires, de service et de gestion patrimoniale sur le territoire des villes ; de prendre en compte les besoins et attentes des villes pour définir et ajuster au mieux les orientations de l’Office ; d’associer plus étroitement les villes à la mise en œuvre des actions de l’Office au quotidien et termes d’information, de suivi et d’ajustement, de prise en compte des remontées du terrain.