Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

emmanuel macron - Page 5

  • A VANVES, DIRE CLAIREMENT SOUTENIR ET VOTER MACRON, FAIT MAL !

    Que se passe t-il  sur le terrain à Vanves à quelques jours du 2éme tour où la majorité municipale donne l’impression d’avoir sauté le second tour de l’électon présidentielle pour se  préoccuper déjà des élections législatives et savoir  si ses élus vont ou non soutenir et faire campagne pour   Jeremy Coste désigné par André Santini pour défendre les couleurs de l’UDI et de LR. Beaucoup  des leaders de la droite à Vanves sont restés très vagues – LR appelle à voter contre Le Pen – ou très clairs,  mais malheureusement sans vraiment le faire savoir très clairement,  c'est-à-dire sur Facebook plutôt que par un communiqué de presse . On se demande bien pourquoi, comparé à d’autres municipalités dans les Hauts de Seine

    Heureusement, Bernard Gauducheau  a fait un discours lors de la cérémonie place de l’insurrection pour la journée Nationale  des déportés, que certains vanvéens présents ont salué, et même jusqu’à son opposition  : « Ce 30 avril doit être pour nous l’occasion de rassembler nos forces et de réaffirmer notre indignation contre l’ignominie ayant frappé des femmes et des hommes ; humiliés, meurtris, rabaissés pour ne pas avoir été considérés comme humains, exterminés pour la seule raison d’avoir existé, d’avoir résisté ou de s’être opposés.Se souvenir et surtout dénoncer avec véhémence l’horreur des machines odieuses à brûler les destinées, voici le sens profond de notre présence ici » malheureusement à un moment où « l ’actualité française et européenne est malheureusement marquée par le retour en force de ces idéologies pourvoyeuses de haine et de violence » a-t-il déclaré en ajoutant : «  En affirmant le sacrifice et le calvaire d’une génération, nous rendons hommage à leur courage et à leur dignité. Plus encore, nous préparons des lendemains meilleurs. Pour cela, jamais notre indignation et celle des générations futures ne doivent perdre en intensité. Il en va de notre humanité.Dépassons nos différences et restons unis, toujours. La République, nous la chérissons ardemment. Elle nous protège et nous rassemble autour d’idéaux à portée universaliste.Restons-en fiers et dignes. Nos choix nous engagent, ils traduisent notre volonté et notre nature. Ils sont ce que nous sommes, nous honorent, ou parfois nous déshonorent.Choisir c’est s’engager ; c’est aussi éliminer. Dans quelques jours nous aurons toutes et tous à choisir, sans ambiguïté possible. De ce choix dépendra notre avenir commun et celui de nos enfants.Il y en aurait qui doutent entend-on de-ci de-là. D’autres resteraient neutres. Que la majorité d’entre nous, dont le seul titre de gloire est d’avoir eu la chance de vivre libre depuis 70 ans, n’oublie pas, en allant voter dimanche prochain, ce qu'elle doit à toutes celles et à tous ceux, parents et grands-parents, qui ont fait le sacrifice suprême pour qu'aujourd’hui nous puissions vivre la vie qu’ils n’ont pas eu le bonheur de vivre. Ce choix c’est celui de la Liberté, de l’Egalité et de par-dessus tout de la Fraternité ! »

    Mais voilà les élus vanvéens de la majorité départementale n’ont pas très clairement fait savoir leur choix à contrario ded leurs leaders départementaux :   « Dans notre département, d’une manière générale, à quelques exceptions prés, Emmanuel Macron arrive en tête, avec François Fillon nettement derrière, en même temps avec un score honorable. Les résultats sont équilibrés même si nous n’avons pas été bien clairs » constatait Patrick Devedjian qui a appelé  à voter Emmanuel Macron contre le FN, dés le soir du 1er tour. Le président du conseil départemental  ne veut pas que son pays quitte l’union Européenne, qu’il abandonne l’Euro qui est le seul succès de la politique depuis 30 ans en Europe, en constatant que dans le département, ses habitants ont des origines très diverses. « D’ailleurs le FN dans les Hauts de Seine ne fait pas grand-chose. C’est peut être pour cela que les altoséquanais ont compris avant les autres, ce qu’était l’intégration, le monde demain où il y a un métissage… C’est pourquoi je ne peux vraiment accepter que l’on fasse machine arrière en adhérant, en soutenant, en donnant la moindre chance au FN qui n’a effectivement rien compris ! » a-t-il expliqué

     « Avec Patrick Devejian, avec l’UDI, on fera en sorte de voter pour Macron, non pas pace qu’on le soutient politiquement, on a beaucoup de différences avec lui, mais à choisir entre Le Pen et Macron, il n’y a pas photos ! Nous soutiendrons Macron ! »  a déclaré Hervé Marseoille au nom de l’UDI  en ajoutant : « Mais cela ne s’arrête pas là, parce que c’est l’élection présidentielle, car après, il va falloir préparer les élections législatives. Et là, nous allons rebattre les cartes. Et c’est là qu’il faut que nous nous préparions. IL faut rassembler ceux qui se reconnaissent dans les valeurs que nous défendons et que nous soutenions les candidats que nous présentons ensemble dans les circonscriptions de ce département. Notre conviction est que la mosaîque de ceux qui soutiennent Macron ne sera pas en mesure d’avoir une majorité. Entre Robert Hue, Alain Madelin et les autres qui se sont recyclés là bas, il y a de fortes chances qu’il aura beaucoup de difficultés à obtenir une majorité.  A partir de là, il faut que nous soyons les plus forts possibles, que nous ayons le plus de députés pour défendre les idées que nous n’avons pas réussi à faire prévaloir lors de l’élection présidentielle ».  

    En tous les cas, les deux leaders de la majorité départementale LR et UDI ont le mértite d’avoir été très clair dés le soir du 1er tour.  André Santini leur a emboité le pas en  appellant à voter Macron,  car la République est l’unique voie d’espérance : « Au cours de mes 40 ans d’engagement politique au service de l’intérêt général et de la République, je n’ai jamais transigé avec mes valeurs humanistes et progressistes, je n’ai jamais mégoté avec l’extrémisme venimeux et dissimulateur. Être patriote aujourd’hui, à l’image de tous ceux qui, dans nos familles, ont combattu pour la Liberté, c’est refuser la haine ordinaire, la hiérarchisation des citoyens, la manipulation des peurs et des misères, le piétinement de nos principes constitutionnels, la trahison de la vérité historique. Avec le cœur et avec la raison, le 7 mai prochain nous devrons faire un choix de société fondamental, dans un moment où nous assistons à un « basculement historique » comme l’a parfaitement qualifié Jean-Louis Borloo. Je crois fermement que la République est l’unique voie d’espérance, parce que la France n’est grande que lorsqu’elle défend le progrès social, l’esprit d’entreprendre, qu’elle porte des valeurs universelles, qu’elle protège et respecte tous les individus.Face à l’obscurantisme, je fais donc le choix de préserver la République. Sans lui donner de blanc-seing, j’appelle à voter et je voterai pour Emmanuel Macron ».

  • VANVES DANS LE CREUX DE l’OREILLE

    BERNARD GAUDUCHEAU APPELLE A VOTER MACRON

    Il faut vraiment aller sur Facebook pour connaître la position de Bernard Gauducheau, qui a le mérite d’être plus clair que certains de ses alliés, concernant le second tour. A une certaine époque, les vanvéens auraient eu droit à un tract, un communiqué de presse, une déclaration dans le Parisien…sans parler de son blog,  pour lui donner un certain retentissement, car c’est le maire quandmême !  Mais là, il s’est limité à Facebook, que tout le monde a bien évidemment consulté, surtout ceux qui n’ont pas Internet ou qui n’ont pas l’habitude ou l’automatisme d’aller sur Facebook. On se demande bien pourquoi ? Pour donner moins de retentissement à sa position comme sa campagne très active soi disant pour Fillon  ?  Alors sachez tout de même que dés le 24 avril, au lendemain du 1er tour, il a invité  « solennellement chacun à réfléchir avec prudence aux conséquences de ses actes » et indiquait« qu’à titre personnel, j’appelle également dès à présent à voter et faire voter pour le candidat d’En Marche ! et à faire barrage à la vision archaïque et dangereuse de la France de la candidate frontiste ».

    FERMETURE ET HAUSSE

    La raréfaction financière des collectivités locales commence à se traduire dans les faits à Vanves : Ainsi le 1er Mai comme le lundi de la Pentecôte le PMS André Roches sera fermé pour faire des économies de personnel alors qu’auparavant il n’était fermé qu’à Noël et au 1er Janvier. Selon des sources autorisées, la raison en est simple : Il faut compenser le coût de l'organisation des élections, c'est à dire les fameux 250 € versés aux 42 agents municipaux qui tiennent les bureaux votes lors des deux tours des élections présidentielles et législatives. Les adhérents de la section tennis qui paient une cotisation de 300 € par an apprécieront de ne pas profiter des courts de tennis un jour de congé pour uniquement cette raison, comme d'ailleurs d'autres qui profitent du PMS A.Roche . Mais ce n’est pas tout. Les parents d’élèves du Conservatoire de Vanves, Ode,  viennent d’être informé d’une hausse généralisée et d’un niveau inacceptable des tarifs pour l’année prochaine. Ainsi, pour de nombreuse familles, ce tarif sera multiplié par 4 ou 5, passant, par exemple de 200€ à 900€ pour le tarif cursus.

    MARTIN A TIRE SA REVERENCE

    Jacques Martin qui a marqué des générations de vanvéens que ce soit à l’école du parc comme instituteur ou la Féclaz  comme directeur ou responsable des colonies, vient de tirer sa révérence Jeudi en Bretagne où il séjournait pour sa retraite 

    NIWA PRIME

    La future résidence  « Niwa » de Bouygues Immobilier  (164 appartements) conçus par Kengo Kuma a reçu le prix spécial du Jury au concours des Pyramides d’Argent organisé par la Fédération des Promoteurs Ile de France .

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

     

    PUIJALON (PS) APPELLE A VOTER MACRON
    Contrairement à André Santini (UDI) et à Bernard Gauducheau (UDI) pour l’instant, et aux leaders LR à quelques exceptons prés, le candidat socialiste aux législatives, Thomas Puijalon qui soutenait Benoït Hamon,  a annoncé qu’il voterait pour Emmanuel Macron le 7 Mai prochain même s’il ne partage pas le positonnement politique du candidat d’En Marche. « La démocratie est ainsi faite. Elle existe pleinement lorsque des hommes et des femmes prennent le risque d’affronter le suffrage universel et donc de voir leur projet non qualifié à l’issue du processus. Les graines plantées lors de cette campagne vont germer, pousser et donner un jour une moisson….Je suis un amoureux de la démocratie et un indéfectible soutien de la République. J’ai juré fidélité et loyauté à la République. Je ne laisserai pas à mes enfants une France soumise à un néo-fascisme.Aucune question ne se pose, même si je ne partage pas le positionnement politique du candidat d’En-Marche. La République passe avant ».

    INCENDIE A FRANCE 3 ILE DE FRANCE

    Il n’y a plus d'édition régionale Ile-de-France du Soir 3 depuis Vendredi et ce sûrement  pendant « une à deux semaines » à caude d’un incendie qui a dévasté le studio  de la station locale de France 3 à Vanves, perturbants les moyens de transmission et les circuits de montage. « La chaîne a choisi de ne pas réaliser de tout image pour assurer la programmation régionale de cette édition du journal télévisé, notamment afin de concentrer les moyens disponibles sur les servitudes d'antenne qu'elle doit assumer (bandes-annonces…), le temps de tout réparer

    FOOTBALL : E.S.PARISIENNE C/ VANVES : 2 A 0

    Après un nul au Racing  et une victoire contre Malakoff, le stade de Vanves a perdu face à l’ES Parisienne  par 0 à 2 en Ligue IDF dimanche dernier  : « Cette défaite, contre une équipe qui joue le maintient également, hypothèque nos chances de poursuivre l'aventure en ligue. Mathématiquement tout est encore possible, il reste 4 matches où il faut faire un carton plein, et espérer un faux pas de nos adversaires directs » indique Jean Claide Vignal, président de la secton football du Stade de Vanves. « Pour en revenir au match, les consignes des coachs étaient de rentrer rapidement dans la rencontre, ce qui fut fait mais de façon imprécise, lorsque les attaquants ont des occasions de buts ils ne les mettent pas au fond.A force de dominer, on se découvre en défense et on prend un but en contre. Un penalty clôture le score ».Dimanche prochain un match à Saint Ouen l'Aumone Val d'Oise. « Encore un déplacement que nous devons assurer par nos propres moyens!!!Cette équipe est deuxième au classement, c'est une réserve d'un club du championnat de France ».