Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bernard gauducheau - Page 5

  • LES RENDEZ VOUS DE VANVES D’UNE SEMAINE MARQUEE PAR LES ANNIVERSAIRES DES CLASSES DE NEIGE AU JUMELAGE

    Prés de 1,5 millions de français dans l’hexagone ou à l’étranger ont écouté et suivi la messe sur France Culture à 10H dimanche, en direct du prieuré Sainte Bathilde des bénédictines de Vanves. Une émission très écoutée aussi vieille dans le temps que Le Jour du Seigneur  à la TV sur France 2, réalisée par les dominicains, sur une radio d’état. « Ce n’est pas la première fois, car les bénédictinex sont une communauté de prédilection qui répond toujours avec beaucoup de générosité » expliquait le pére Laurent Lemoine dominicain, réalisateur et producteur de cette émission, qui cherche toujours à réaliser ce direct dans des banlieues. Il a fait beaucoup de commentaires sur ce prieuré et cette comunauté en insistant beaucoup sur l’accueil de l’association Simon de Cyréne et de son foyer relais pour adultes handicapés. Il a fait parler la mére supérieure, Sœur Marie Madeleine qui a insisté sur le renouveau pour cette communauté avec l'arrivée de cette accueille cette association. Ce qui n'a pas empêché le frére Laurent en fin d’émission de faire un lapsus en parlant de dominicaines plutôt que de bénédictines. Ce que les sœurs lui ont pardonné à la fin du direct, alors que la cinquantaine de fidéles dont certains résidents de Simon de Cyréne quittaient la chapelle.

    Pendant ce temps là, les rues de Vanves avaient retrouvées un aspect normal, avec le retour des vacanciers et de ceux qui ont profités de ce « viaduc ». Au café du Commerce, la conversation  à l’heure de l’apéritif tournait autour du Cornavirus : « Tu vas à l’hôpital et t’en ressort plus malade. Et encotre tu paies pour avoir des microbes. Je ne sais pas d’où vient encore ce nouveau microbe » - « Les gens voyagent tellement ! » -  « Surtout avec les « Ponts ». En tous les cas c’est la reprise à Vanves avec une semaine entre nostalgie – les 60 ans des classes des neige – et les anniversaires – les 50 ans du Jumelage sur lequel le blog reviendra avec notamment au travers de l’association Saint Ex Amitiéz qui a été la seule à s’engager totalement depuis le début jusqu’à maintenant dans ces échanges qui se déroulaient justement le week-end de la Pentecôte.

     

    Lundi 13 Mai 2013 

    A 18h30 à École élémentaire Gambetta Expo : La Ville de Vanves  et l’École Gambetta célèbrent le 60e anniversaire de la 1ére classe de neige de l’école publique française partie de Vanves en 1953 à l’initiative du Docteur Max Fourestier, avec la participation de Sébastien Laffage-Cosnier, agrégé et doctorant, qui prépare une thèse sur les expériences pédagogiques menées à Vanves par le docteur Max Fourestier. Une projection d’un court film sur la classe de neige de 1953 en présence d’anciens élèves et participants, avec exposition de photographies et revues de presse.

    A 18H30 à L’hôtel de Ville : A l’occasion du cinquantenaire du jumelage entre Vanves et Lehrte, la Mairie de Vanves organise une exposition retraçant les grandes étapes de la relation entre les deux villes jusqu’au 28 Mai 2013.

    Mardi 14 Mai 2013

    A 11H rue R. Marcheron : Inauguration de l’EHPAD construit sur une partie des terrains  des Jésuites de la Compagnie de Jésus par l’AIV (Association Immobilière de Vanves) qui gére ce terrain et ces bâtiments. Il s’agit d’une petite structure de 27 lits (24 médicalisés, 2 convalescents et 1 de passage) mitoyenne d’une communauté religieuse.

    A 18H30 à l’espace Giner : Vernissage de l’exposition « La vie en couleur » de Laurence Palluel en présence dee l’atiste GBZL compositeur-chanteur de World Music

    Mercredi 15 Mai 2013

    A 15H à la Maison de Retraites Arpage : Spectacle « Edith Piaf, une vie en rose et noir » de l’Atelier Mémoire du Pôle Inter-générationnel auxquels devraient assister des résidents des maisons de retraites Larmeroux et Médicis et des adhérents de l’association Hémisphéric : « Ce pôle  intergénération dont j’ai la mission avec Faroudja Khirat est de porter un peu de poésie dans le cœur de ceux  qui vivent dans les maisons de retraite. Il  a eu l’idée de concevoir une exposition sur la vie d’Edith Piaf dont cette année 2013 célèbre les 50 ans de sa disparition. Les ateliers mémoires du pôle intergénération ont écrit l’histoire de cette voix d’or de la chanson française, les ateliers peintures ont illustrés par des tableaux l’artiste Piaf et les ateliers artistiques du CITL de Vanves ont construit une Piaf grandeur nature. Et nous avons mis en scène la vie d’Edith Piaf sous la forme de saynètes et de chansons avec l’atelier mémoire… pour rendre hommage à cette passeuse de la voix populaire qui respire l’âme de notre nation » indique Pierre Meige. L’exposition sera présente dans la salle d’activités de cette résidence pendant deux mois pour tous les vanvéens

    Jeudi 16 Mai 2013

    A 19h30 à l’école Marceau  : Réunion publique du quartier du Plateau avec Bernard Gauducheau qui répondra bien sûr à toutes les questions des vanvéens après quelques exposés dont l’un sur le budget 2013 de la ville comme d’habitude

    Vendredi 17 Mai 2013

    A 19H à l’hôtel de ville : Célébration du 50éme anniversaire du jumelage Franco-Allemand avec renouvellement du serment

    A 20H30 au Pavillon de la Tourelle : Diner d’anniversaire du Jumelage

    Samedi 18 Mai 2013

    A 9H30 au Sénat : La délégation du jumelage visite le Palais du Luxembourg avec Isabelle Débré, sénateur des Hauts de Seine et 1ére Maire Adjoint comme guide.

    A 10H au Prieuré Saint Bathilde : Les bénédictines organisent un week-end de Pentecôte de prières et d’échangtes sur le théme « Appeler l’Esprit » avec 4 ateliers de prières avec l’Ecriture et la participation à la liturgie du Monastère

    Dimanche 19 Mai 2013

    A 9H dans Paris : L'Association St Ex Amitiés et le Club Franco-Allemand font une ballade en bateau entre le Port de l’arsenal à la bastille et l’ile Saint Germain, déjeune dans le quartier de l’Opéra et visite l’Opéra

    A 20H à l’Hôtel Mercure : Diner d’anniversaire pour les 40 ans des échanges entre l’association Saint Ex Amitiés et le Club Franco-allemand de la Realschule de Lehrte

  • EPISODE NEIGEUX IMPRESSIONNANT A VANVES ET EN ILE DE FRANCE

    « Les chutes de neige pourraient  atteindre 8 cm en fin de journée avec des températures  qui chuteraient à – 5°C sur les coteaux cette nuit. Les prestataires, les équipes communales et communautaires prévus en pareille circonstance  sont entièrement mobilisés. Des renforts supplémentaires ont été ajoutés : véhicule PL avec lame de déneigement plus  5 équipes  de 3 agents avec véhicules  des entreprises prestataires »indiquait hier le Blog du Maire de Vanves sur lequel il publie les alertes de la préfecture et tient au courant les vanvéens des interventions des équipes de l’Interco (GPSO), même si certains se riverains se plaignent toujours d’être oubliés dans leur rue, surtout si ce n’est pas un axe principal.

     

    En tous les cas, ce nouvel épisode neigeux était impressionnant par son intensité hier, et notamment en fin d’après-midi, où la circulation devenait de plus en plus difficile même sur les grands axes de Vanves parce que la neige continuait à tomber. Beaucoup d’usagers des transports revenaient à pied de Corentin Celton  car il n’y avait plus de bus depuis le matin, et certains depuis la Porte de Vanves, puisque la ligne 13 qui arrêtait ses rames  à ce niveau et non à la station Plateau de Vanves-Malakoff.

     

    Le parc F.Pic avait été fermé bien sûr ainsi que la partie pentue de la rue Victor Hugo le long du lycée entre la place du VAL (Marchéral de Lattre de Tassigny) et la place du Général Leclerc qui l’a été dans le courant de l’après midi mardi. La circulation devenait de plus en plus difficile même sur les grands axes de Vanves au cours du début de la soirée parce que la neige continuait à tomber.

     

    Les services de GPSO et de la Maire ont réusssi à éviter la congestion de la commune grâce aux vacances, avec moins de trafic, de déplacements, pas d’écoles ouvertes. « L’inquiétude est de savoir jusqu’où va descendre la température cette nuit. En tous les cas, nos équipes sont sur le pied de guerre,  sur les points centraux » indiquait hier soir Bernard Gauducheau, maire de Vanves. En tous les cas, certains ont dû passer la nuit à Vanves, alors qu’ils habitent la Grande Couronne, comme c’est arrivé un certain 8 Décembre 2010

  • VANVES ET GRAND PARIS EXPRESS : Lorsque l’UDI titille un Jean Paul Huchon qui a du « répondant » !

    La séance plénière du Conseil Régional à laquelle participait Bernard Gauducheau hier, a donné l’occasion à Jean Paul Huchon, président PS de la Région Ile de France,  de faire le point sur le projet de Grand Paris Express que le maire de Vanves suit de très prés. Grâce d’ailleurs à une question du groupe UDI dont il fait parti, posée par Laurent Lafon, son collégue de Vincennes, président du groupe. Preuve qu’ils ne laissent rien passer concernant le Grand Paris et l’aménagement de la Région Ile de France dont le maire de Vanves est le porte parole du groupe

     

    « Au-delà d’un meilleur maillage du réseau de transports, GPE offre une réelle attractivité économique, et il apporte une réponse aux besoins immédiats de la population francilienne : construction de logements, création d’emplois, développement économique ou encore aménagement urbain des territoires. Alors que l'Etat et la Région étaient parvenus, après trois ans de conflit ouvert, à un accord global sur les projets de rénovation des lignes de transports existantes et de réalisation du Grand Paris Express, le gouvernement semble vouloir remettre en cause ce projet. Après l’épisode du milliard, nous avons eu droit à la séquence du désossement du projet avec le dépôt du « rapport Auzannet remettant en cause le financement et le calendrier du projet » a constaté Laurent Lafon, président du groupe UDI, hier au Conseil Régional. « Un peu partout dans les territoires,  les élus se sont élevés avec force pour dénoncer le rapport Auzannet et exprimer leur attachement à ce que l’ensemble du projet soit réalisé sans découpage et sans phasage. Dans ce concert unanime des élus et des collectivités pour défendre l’accord passé avec l’Etat, une seule collectivité est restée étonnement silencieuse : le conseil régional » s’est il étonné tout en rappelant les propos du président Huchon lors de la cérémonie des vœux au Muséum d’Histoire Naturelle en souhaitant que le projet soit réalisé dans son intégralité.« Nous ne voudrions pas, que ce projet finisse au milieu des dinosaures »

     

    Bien évidemment, Jean Paul Huchon s’est étonné de ce reproche – « je m’étonne que vous me reprochiez mon silence, c’est assez rare dans cette assemblée » -  alors qu’il s’est largement exprimé en public ces derniers jours sur ce sujet, et pas plus tard que lundi soir lors du lancement de la concertation sur le ligne Orange, sans parler des nombreuses questions des journalistes et une tribune pour préciser sa vision du Grand Paris. « J’ai même exprimé ma volonté de tenir ensemble avec Maurice Leroy (ex-ministre UDI du Grand Paris)  une réunion de presse » a-t-il révélé. « Avec le précédent gouvernement, nous avons construit un accord, car nous voulions à la fois peser sur les choix du projet de GPE, et que soient dégagés les moyens financier pour lancer en même temps le plan de Mobilisation des Transports, car la réussite du GPE passe par l’amélioration des RER. J’avais indiqué que nous avions franchi une première étape,  mais que le plus diffficile était devant nous, quand il faudrait passer à la réalisation. Nous y sommes aujourd’hui » a-t-il expliqué  en précisant « qu’on m’a laissé longtemps dans une indifférence glacée », et  en insistant sur le fait qu’il faille « traiter de concert la modernisation de l’existant, notammment le réseau RER »  - et on l’a encore vu cette semaine avec l’affaire du RER A dons les trains saitent des gares lorsqu’ils prennent du retard, qui a défrayé la chronique,  les 2H30 de retard sur le RER D Mardi soir, et l’incident de caténaire provoqué par un TGV sur la ligne du RER D qui a été coupé pendant une bonne partie de la journée d’hier  -  « et la réalisation de GPE. C’est celui que j’ai tenu devant la commission d’enquête parlementaire sur les RER, et que j’ai développé au lendemain du 6 Mai devant les ministres que j’ai rencontré maintes fois. J’ai bon espoir que nous parvenions à convaincre le goivernement que la plan de Mobilisation et GPE soiernt les deux faces d’un même projet »

     

    Il a indiqué qu’il ne partage pas les conclusons du rapport Auzannet, mais « il a le mérite de mettre les pieds dans le plat et sur les questions techniques et financières. Je pense au coût du projet et j’ai été le premier à dire que cela allait coûter plus cher (30 Milliards d’euros au lieu de 20), et on le savait, avec plus de gares, plus d’interconnexions, et tout ce qui entoure le systéme. Tout cela pose la question de nouvelles ressources fiscales ou non pour la SGP mais également le plan de mobilisation qui écessitera d’engager 7 Milliards d’euros dans les années qui viennent. Plusieurs pistes sont envisagées, évoquées dans le rapport Carrez, et l’Etat sera au rendez-vous.  Tout le monde devra faire des efforts et les entreprises auront leur rôle à jouer. Le gouvernement consulte toutes les parties prenantes » pour arrêter cet accord qui « devra détailler les étapes de la réalisation de des grands projets de transports en s’adossant sur une optimisation des ressources nécessaires » a-t-il indiqué. « Voilà des preuves concrétes de notre engagement. On mettra un peu de temps pour le faire. Il se réalisera dans sa totalité, des modifications techniques, des adaptations car les élus et les populations seront consultés. Je considére que l’aboutissement de ce projet est l’action de notre vie à tous ».