Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

patrimoine - Page 5

  • LES RENDEZ-VOUS D’UNE SEMAINE POLITIQUE ET TRES PATRIMOINE

    Si  cette semaine sera marquée par la fête du patrimoine, il n’en reste pas moins que la politique sera très présente notamment à l’UMP : Isabelle Debré, Sénateur UMP des Hauts-de-Seine, Vice-présidente de la commission des affaires sociales du Sénat, a annoncé son soutien à François Fillon pour la présidence de l’UMP la semaine derniére, comme prés de 14 Maires UMP des Hauts de Seine et une bonne partie des militants et sympathisants de sa section de Vanves : « Gaulliste sociale, j’approuve pleinement le projet proposé François Fillon aux militants du Mouvement : détermination et courage dans la mise en œuvre des réformes, construction d’une Europe forte, rassemblement des Français, opposition déterminée à la politique menée par l’actuel gouvernement. A ses côtés, j’entend prôner un large rassemblement autour des valeurs de la droite sociale : responsabilité, pragmatisme, encouragement à l’esprit d’entreprise et solidarité envers les plus démunis » expliquait Isabelle Debré après avoir accompagne l’ex-premier ministre à une rencontre avec les jeunes UMP altoséquanais à Boulogne samedi dernier et à assister ce soir à une réunion publique de celui-ci. Ce qui n’empêche pas quelques militants dont Maxime Gagliardi, à apporter leur parrainage à Jean François Copé, et même à Nathalioe Kosciusko Morizet

     

    Du côté du Nouveau Centre, s’il n’y a pas une guerre des chefs pour le prochain congrés, c’est devenu aussi compliqué que chez les Verts, après la création d’une Fédération Européenne Démocrate (FED) par Jean Christophe Lagarde. « On est pour l’instant, un peu dans l’expectative. Un certain nombre de décisions au niveau des parlementaires du NC seront prises à la Rentrée. Je pense que de nouvelles orientations seront mises en œuvre. Mais c’est un peu tôt pour en parler. Je ne dispose pas de tous ses éléments qui seront plus clairs après la Rentrée. Tout en sachant qu’en ce qui me concerne et les militants NC, leur priorité de toujours a été notre ville et ses habitants, et je n’ai pas l’intention de changer de cap. Je suis ici d’abord pour la ville et ses habitants. En dehors de toute autre considération politique ou politicienne » confiait voilà quelques jours Bernard Gauducheau qui a présidé la semaine dernière la première réunion de rentrée du NC de Vanves. .

     

     

    Lundi 10 Septembre 2012

    A 9H sur l’ensemble de la Ville : Entrée en vigueur de l’extension du stationnement réglementé. Il fait l’unanimité chez les élus puisque le PS se félicite de sa mise en œuvre dans sa tribune politique du V.I. de Septembre. « Contrairement à certaines rumeurs, ce plan ne représente aucunement un moyen détourné d’accroître les taxes locales. Il était nécessaire pour la municipalité de répondre aux demandes des riverains et de trouver une solution aux problèmes actuels de stationnement sur l’ensemble du territoire communal. La Ville se dote ainsi d’un outil de maîtrise afin de limiter l’afflux des véhicules non-vanvéens et d’éviter le report des véhicules des communes avoisinantes qui ont une réglementation en matière de stationnement plus stricte que la nôtre » indiquait récemment Bernard Gauducheau sur son blog.

    Vendredi 14 Septembre 2012

    A 18H à l’angle des rues Gaudray et d’Issy : Inauguration d’une plaque commémorative en hommage au poète Philippe Desportes (1546-1606), dans le cadre des Journées du Patrimoine 2012, qui sera installé à l’angle de la place du Maréchal de Lattre de Tassigny et de la rue Gaudray ; Rappelons simplement que Philippe Desportes a énormément marqué son époque et le village de Vanves qu’il habitait dans une immense propriété à l’emplacement du prieuré Saint Balthilde.

    Samedi 15 et Dimanche 16 Septembre 2012 : Journées Européennes du Patrimoine sur le théme des « patrimoines cachées ».

    Jusqu’au 13 Octobre dans le Hall de la Mairie : La ville et son service des Archives en profiteront pour organiser une exposition  dansle hall de la Mairie consacrée aux vestiges gallo-romains découvert notamment lors des fouilles effectués avant la construction  de l’immeuble du 20 rue de la République. Visite conférence en présence d’Antoine Nadeau, archéologue ayant dirigé les fouilles, à 17H30 samedi

    Samedi à de 10H à 11H30 et de 13H30 à 17H30 : Portes ouvertes FRance 3 Paris Ile de France. Et à 15H : Visite du lycée Michelet

    Dimanche à 15H : visite commentée des Eglises de la Sainte Trinité et des nouveaux martyrs de la terre russe

    Samedi et dimanche : A 14H : Visite de l’Eglise Saint Remy ; à 14H30 jusqu’à 18H visite du Prieuré Sainte Balthilde avec rencontres avexc les sœurs de la communauté, exposition des œuvres de Sœur Marie boniface Srolberg, avec samedi à 17H15 : Vêpres suivies à 18H15 d’un concert ; visites commentées du Square Payret-Dortail (13 rue de Châtillon) avec  ses ateliers d’artistes, une exposition d’artistes résidants et spectacles de danse 

  • PREMIERE CARTE POSTALE D’ETE PAS LOIN DE VANVES : LE CHEMIN DES VIGNES D’ISSY

    Juste avant la trève estivale, une petite carte postale pour vous donner une idée d’aller pas loin d’ici, tout juste à côté de Vanves, justement à Issy les Moulineaux au « Chemin des Vignes » situé au 113bis avenue de Verdun avec sa « guinguette d’Issy » au dessus des vignes, sa boutique et ses 3000 m2 de caves installées dans des anciennes carrières de craie. Le 22 Septembre prochain, la maison Legrand propriété de ce site et expert référent du vin fêtera son centenaire sur lequel le Blog reviendra    

     

    Parmi les vanvéens qui fréquentent Issy, qui  n’est pas allé une fois au Chemin des Vignes et rencontré Yves Legrand, son propriétaire, 3éme génération d’une famille qui s’est installé là depuis 1912. Son grand pére Pierre et son grand oncle Alexandre tenaient une épicerie-commerce de vins à Issy les Moulineaux. Mais ce n’est qu’en 1975 que les Legrand, alors négociant en vin, sont devenus propriétaire de ses immenses crayères alors abandonnées, en les rachetant à la Société Française des Champignons. Un lieu magique qui a servi d’abri pendant la guerre, de murisserie et de champignonnière – des champigons de Paris ont été cultivés ici – et qui a été ttransformées dés 1976 en caves à vins et de salles de réception. Depuis les années 80, Yves Legrand offre même la possibilité à de jeunes artistes d’intégrer leur art à ce lieu de travail, pour être à la hauteur de cet enchevêtrement de galeries voutées, hautes de 5 à 6 m… Tableaux, sculpturs, vitraux… une dizaine d’œuvres, véritables hymmes à la vie et au vin, constituent le décor de ses caves.

     

    Prés de 10 ans de travaux gigantesques, jusqu’à 40 m sous terre, ont abouti à la mise en service de 3500 m2 de caves souteraines. Un résultat « silencieux » comme aime à le rappeler Yves Legrand, où les vins peuvent vieillir à leur rythme dans des conditions optimales : une température constante de 14°, une hygométrie entre 80 et 85 et une faible luminosité. Sous les voûtes, prés de 500 000 bouteilles, des plus beaux terroirs de France et du monde y sont stockées (plus de 5000 références). Un patrimoine qui s’enrichit au fil ders années, des trésors protégés comme dans un coffre fort, appartenant à des importateurs, des restaurateurs, des particuliers qui viennent « y déposer leur vin comme de l’argent dans un coffre » aime à souligner Yves Legrand.

     

    Mais il ne s’est pas arrêté là en plantant une vigne : 200 pieds de Chardonnay (venus de Chablis) et 65 pieds de Pinot Beuro ont été plantés en espaliers le jour de la Saint Valentin, le 14 Février 1989.  « 80% de la vigne actuelle, a  22 ans, car tous les ans, on remplace 4 à 5 pieds sur 460 pieds. Ce sont des plans greffés. Pas d’engrais chimiques J’ai fait une étude du sous sol avant de planter. Il s’agit du même terroir qu’à Morachet (argilo-silico-calcaire) » indique t-il.  « Il s’agit d’un cépage Pinot beurrot qui donne un vin que l’on appelle Le Fromantin qui était un vin du Moyen âge. Il beurre le palet. A déguster avec du Veau ou de la blanquette de Veau. Rien n’a voir avec le vin de Suresnes un peu acide. Il n’est pas bien fait ! C’est du folklore à Suresnes ». Chaque année 150 litres de moût sont récupérés, correspondant à une producton d’environ 250 « fillettes » (bouteille alsaciednnne de 50 cl) vendues au profit de la Caisse des Ecoles d’Issy les Moulineaux

     

    Enfin,  il a ouvert la guingette d’Issy au dessus de ces vignes dont il a confié les cuisines à son fils Matthieu Legrand qui a fait ses classes chez Gilles Epié, le chef étoilé du Citrus Etoile, et hérité de cette passion pour le végétal et le produit. Il a ainsi mis l’accent sur les produits, issus de préférence des fournisseurs locaux, produits frais, de saison, du marché. Un coup de cœur pour les pièces du boucher, qui proviennent directement de la fabuleuse boucherie André Philippe à Boulogne. Sans oublier la boutique qui affiche un catalogue de plus de 500 références avec des faveurs particulières pour le Languedoc-Roussillon, la Bourgogne ou encore la Loire. Yves Legrand sélectionnent des vins issus de tous les terroirs de France : vins non chaptalisés, issus de l’agriculture biologique ou bio-dynamique, champagnes non dosés, spiritueux et eaux de vie singulières (Alisier, Sureau…), wisky brut de fût… Est-ce que cela ne mérite pas un tour cet été ou le 22 Septembre prochain !

  • JUSTE A COTE DE VANVES : LE SEMINAIRE SAINT SULPICE RETROUVE SES ANGES

    Un événement exceptionnnel devrait se dérouler ce matin au séminaire Saint Sulpice d’Issy les Moulineaux dont les jardins bordent une partie de son territoire. Deux anges en bronze doivent être remonté à 10H30 sur le pinacle de la grande chapelle après leur restauration selon les techniques éprouvées parles Fonderies de Coubertin à Saint Remy les Chevreuse, déjà auteurs de la restauration de l’archange du Mont-Saint-Michel. 

     

    « Ce groupe d’anges  escortant l’élévation du monde sauvé par la Croix est une oeuvre unique de l’art Chrétien datant du XIXéme siécle. Ils sont d’une hauteur de 3,30 m, d’une largeur de 3,80 m et d’une profondeur de 1,50 m pesant plus de 3 tonnes. C’est l’une pièces maîtresses de la restauration extérieure de la Grande Chapelle qui a reçu le Prix de la Création Contemporaine  à l’occasion du concours « Un patrimoine pour Demain » organisé par le magazine Pèlerin avec les Chantiers du Cardinal » explique l’un des responsables de cette restauration qui a durée 3 ans et permis aux pierres de la façade et aux vitraux de retrouver leur première jeunessse, grâce à la Compagnie des prêtres de Saint Sulpice et la ville d’Issy les Moulineaux, avec l’aide d’organismes publics. Maintenant, ces acteurs envisagent de lancer, en recherchant des mécénes, la restauration intérieure de cette chapelle qui est la copie exacte de la Chapelle du Château de Versailles. Rappelons qu’elle avait accueillie le 1er Juin 1980 le pape Jean Paul II en visite en France, où il avait rencontre les évêques Français.