Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

relais poste

  • AGIR SUR LE PLATEAU DE VANVES : RECUPERATION POLITIQUE

    Décidemment à Vanves tout le monde s’accuse de récupération politique : "L’association Agir pour le Plateau avait demandé à ce qu’il y ait un arrêt supplémentaire pour la ligne 95 porte Brancion, côté Vanves, dont profiteraient les lignes 58 et 89. On n’était pas les premiers à l’avoir demandé, mais elle a été refusée pour des raisons techniques. Mais voilà,maintenant au lieu de reconnaitre ce que l’on avait demandé depuis un certain temps, d’autres se l’approprient maintenant » constatait le président en ouvrant la séquence de l’assemblée générale de jeudi dernier sur les questions du quartierdu Plateau. Et elles ne manquent pas.

    Le Relais de Poste : "La boulangére a refusé pour des questions d’hygiéne et de sécurité alimentaire, ses deux activités étant incompatibles. Nous avons relancé la poste tout en s’étonnant que le bureau de poste est fermé alors le groupe La Poste va payer le loyer jusqu’en 2021 à cause du bail. Allez comprendre ?" faisait il remarquer. « En tous les cas, c’est bien gênant ! » s’exclamait une participante.  Le dossier de la librairie associative proposée et dégendu par Guy Janvier avance : une solution a été trouvée avec le local de l’ex-vétérinaire. Il faut maintenant trouver un professionnel

    La rénovation du Plateau : "Il reste des choses à régler place des Provinces et avenue V.Hugo avec les chicanes pour empêcher les deux roues d’y accéder et s’y garer, dans le centre commercial à propos de l’éclairage et des pigeons". Mais il a beaucoup été question de l’allée des Carrières, côté rue A.comte avec les deux roues, plus loin avec des rassemblements de jeunes qui font du bruit et laissent des détritus. "Le maire avait prévu de la fermer la nuit, mais si on la ferme, on va les envoyer ailleurs. Le problème n’est pas qu’ils soient là, mais qu’ils fassent du bruit. Et puis, on ne va pas mettre des caméras, des grilles et des murs comme le président aux Etats Unis. Plutôt que fermer l’allée des Carrières, il faut empêcher les deux roues de rentrer sur les voies piétonnnes du Plateau grâce à des barrières tournantes, comme ce’st par exemple le cas aux terrains sportifs Brancion, qui n’empêche pas poussettes et fauteuils de circuler. GPSO et la mairie devraient adopter cette solution pour le plateau"