Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

résidence niwa

  • UN ETE DE PROMOTION IMMOBILIERE ET DE PETITIONS A VANVES

    De nombreux chantiers de constructions neuves arrivent à terme durant cet été alors que les nouveaux font l’objet de pétitions : La résidence social au Rosier Rouge : Prés de 130 logements porté par le Secours Catholique, Toît et Joie, le cabinet d’architecte Haour (60 studios de 18 m² pour les étudiants, 43 studios de 18 à 20m² et 24 deux pièces de 45 m² en moyenne pour les jeunes actifs), gérées par l’Association des Cités Du Secours Catholique (ACSC), dont l’ouverture est prévue en Octobre. L’immeuble de 38 logements de MDH, à l’angle  des rues de la République et Raymond Marcheron  face à l’école primaire Larmeroux,  la résidence Niwa de Bouygues Immobilier rue A.Briand (158 logements dont 36 sociaux), France Logis aux 34/36 rue Marcel Yol ( 36 logements) face au Palais Sud du parc des Expositions avec la résidence hôteliére de grand standing à l’angle des rues H/Martin/M.Yoll, Le 39 rue S.Carnot avec ses 64 logements qui sont terminés mais dont les travaux d’assainissement ont bloqué la rue pendant plusieurs semaines, et le 14 bis rue V.Hugo (13 logements) à l’emplacement d’un pavillon, porté par la SCC VH14   

    Alors que des projets immobiliers qui ont obtenu leur permis de construire,  font l’objet de pétitions :  Franco Suisse à l’angle des rues Jullien/Gabrielle d’Estrée à l’emplacement de deux pavillons, et le projet à l’angle de la rue Raymond Marcheron et Villa Julienne de Wills  de 5 étages à l’emplacement de 2 à 3 pavillons avec local commercial au rez-de-chaussée qui pourrait être utilisé par Intermarché pour faire une extension avec un magasin bio… d’autres sont en cours de constructions – Les maisons de Ville d’Immobiliére 3 F,  rue Sadi Carnot face au marché,  les deux résidences face à la mairie - du groupe Accueil Immobilier qui a écoulé 17 appartements sur 36 à un prix moyen de 8.000 euros du mètre carré, et du promoteur Legendre  - ou  annoncés : Ce qui est le cas avec cette résidence du promoteur Ogic & Care Promotion à l’angle des rues M.Martinie et R.Sahors ( photo du site avant travaux) dont le promoteur vante déjà les qualités sur les réseaux sociaux : «  Appartements d’exception du studio au 5 pièces baignés de lumière, avec loggia, balcon, ou terrasse, avec vues imprenables ! Une résidence à l’architecture épurée et raffinée mettant à l’honneur des matériaux de grande qualité ! Un rooftop partagé, végétalisé et aménagé de 140 m2 avec des vues imprenables sur Paris et la Tour Eiffel, pensé pour le bien-être de tous les résident.  Des prestations de standing : un beau jardin paysager en cœur d’Îlot, des matériaux nobles, comme du parquet massif et de la pierre en façade. Privilégiant la lumière naturelle, les parties communes, traitées par une décoratrice de renom !... ».

    Ce projet a fait l’objet d’une convention de projet urbain patrimonial entre l’EPT GPSO et ses deux sociétés pour le financement d’une partie des travaux de réaménagement et d’extension du groupe scolaire du Parc (65% de la réalisation de deux classes). « la ville a trouvé cette solution pour demander un effort aux promoteurs afin de participer à l’effort d’équipement public qu’implique leur nouvelle construction » avait expliqué le maire de Vanves lors du dernier conseil municipal. Enfin, un chantier semble se préparer rue de la République au niveau de l’ex-entreprise BTH presqu’en face du nouvel immeuble MDH

    A Suivre…

  • VANVES DANS LE CREUX DE l’OREILLE

    BERNARD GAUDUCHEAU APPELLE A VOTER MACRON

    Il faut vraiment aller sur Facebook pour connaître la position de Bernard Gauducheau, qui a le mérite d’être plus clair que certains de ses alliés, concernant le second tour. A une certaine époque, les vanvéens auraient eu droit à un tract, un communiqué de presse, une déclaration dans le Parisien…sans parler de son blog,  pour lui donner un certain retentissement, car c’est le maire quandmême !  Mais là, il s’est limité à Facebook, que tout le monde a bien évidemment consulté, surtout ceux qui n’ont pas Internet ou qui n’ont pas l’habitude ou l’automatisme d’aller sur Facebook. On se demande bien pourquoi ? Pour donner moins de retentissement à sa position comme sa campagne très active soi disant pour Fillon  ?  Alors sachez tout de même que dés le 24 avril, au lendemain du 1er tour, il a invité  « solennellement chacun à réfléchir avec prudence aux conséquences de ses actes » et indiquait« qu’à titre personnel, j’appelle également dès à présent à voter et faire voter pour le candidat d’En Marche ! et à faire barrage à la vision archaïque et dangereuse de la France de la candidate frontiste ».

    FERMETURE ET HAUSSE

    La raréfaction financière des collectivités locales commence à se traduire dans les faits à Vanves : Ainsi le 1er Mai comme le lundi de la Pentecôte le PMS André Roches sera fermé pour faire des économies de personnel alors qu’auparavant il n’était fermé qu’à Noël et au 1er Janvier. Selon des sources autorisées, la raison en est simple : Il faut compenser le coût de l'organisation des élections, c'est à dire les fameux 250 € versés aux 42 agents municipaux qui tiennent les bureaux votes lors des deux tours des élections présidentielles et législatives. Les adhérents de la section tennis qui paient une cotisation de 300 € par an apprécieront de ne pas profiter des courts de tennis un jour de congé pour uniquement cette raison, comme d'ailleurs d'autres qui profitent du PMS A.Roche . Mais ce n’est pas tout. Les parents d’élèves du Conservatoire de Vanves, Ode,  viennent d’être informé d’une hausse généralisée et d’un niveau inacceptable des tarifs pour l’année prochaine. Ainsi, pour de nombreuse familles, ce tarif sera multiplié par 4 ou 5, passant, par exemple de 200€ à 900€ pour le tarif cursus.

    MARTIN A TIRE SA REVERENCE

    Jacques Martin qui a marqué des générations de vanvéens que ce soit à l’école du parc comme instituteur ou la Féclaz  comme directeur ou responsable des colonies, vient de tirer sa révérence Jeudi en Bretagne où il séjournait pour sa retraite 

    NIWA PRIME

    La future résidence  « Niwa » de Bouygues Immobilier  (164 appartements) conçus par Kengo Kuma a reçu le prix spécial du Jury au concours des Pyramides d’Argent organisé par la Fédération des Promoteurs Ile de France .

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    CAPTAIN KILIANE : Le conseil de quartier du Plateau qui a été chargé de soutenir des opérations en faveur de Kilyane initiées par une nouvelle association « Le Défi du Captain Kilyane », s’est mobilisé samedi matin dans le centre commercial du Plateau pour vendre des gâteaux (300)  et de recueillir des dons à l’occasion de son « samedi à votre rencontre » entre 10H30 et 14H. Rappelons que « Kiliane est atteint d'une maladie rare (gliome infiltrant du tronc cérébral) découvert l'année dernière. Il n'existe pas de traitement curatif en France et sa maman se bat pour qu'il puisse survivre. Cependant le traitement coûte très cher sans compter les frais de séjour et de trajet. Un site (le pot commun) permet de recueillir des dons. Mais pour le moment la somme envisagée n'a pas encore était atteinte. Des bénévoles sensibilisées à ce drame ont décidées de créer une assos et le Conseil de quartier les aide » indique Antoinette Girondo, conseillére municipale qui anime ce Conseil de Quartier.L"opération sera renouvelée lors de quartier en fête

    SARKOZYSTES : « C’est Philippe Thieffine Cadre Bancaire, Conseiller Municipal LR de Vanves qui a été désigné pour devenir le futur référent de Nicols Sarkozy dans le Cadre de la future primaire de la droite et du Centre. Les 7 élus du Conseil Municipal qui soutiennent la Candidature de l’ancien Président de la République ont choisi un élu de la génération 2014 très présent sur le terrain de par ses fonctions municipales. Avec Nicolas Monte Conseiller Municipal et Delphine Roy ils constitueront le « triumvirat »  véritable fer de lance de la campagne des primaires qui auront lieu de septembre à Novembre 2016 » indique un communiqué du parti Les Républicains de Vanves. Prochaine étape :  un message de mobilisation à l’ensemble des sympathisants LR et UDI pour les informer de la mise en place du Comité de soutien » La France pour la Vie » et un buffet Champêtre au mois de juin prochain. »

    IMPOTS:  « Pourquoi la ville de Vanves ne publie pas toujours ses comptes de maniére à ce que les vanvéens puissent s’informer. Est-ce qu’il va falloir saisir la CADA ? » a demandé un vanvéen lors de la réunion  publique de quartier le 9 Mai dernier qui considérait que l’augmentation des impôts de 3% est une décision grave. Le DGS (Directeur Général des Services) qui avait fait la traditionnelle présentation, très pédagogique et claire – ce qui n’est pas souvent le cas avec les élus – du budget  communal 2016, a indiqué que le rapport budgétaire est publié avec les analyses, les choix budgétaires et une partie prospective jusqu’en 2018  sur le site Internet de la ville, relayé par le maire : « Ce n’était pas de gaité de cœur qu’on a pris cette décision. On aurait pu l’éviter avec la vente des terrains Coche-Aristide Briand s’ils n’y avaient pas eu les recours des riverains contre le projet immobilier NIWA qui nous a fait perdre 6 mois. On a fait des économies très importantes. Et on en est arrivé à faire un choix pour éviter de supprimer des services. Les vanvéens tiennent à une certaine qualité de services Et il faut trouver un certain équilibre » a expliqué Bernard Gauducheau en reconnaissant que « Tout le monde ne nous aide pas, et particulièrement l’Etat ».  

    NIWA : Les travaux ont enfin commencé bien sûr par un désiamantage des bâiments et du terrain avant la phase démolition. Le maire a indiqué qu’un plan de circulation a été mis en place pour maîtriser les allées et venues des camions afin de réduire les nuisances qui se traduit, dans une première phase, par la mise en sensunique de la rue Diderot dans le sens A.Briand-R .Marcheron jusqu’en Juillet, puis à partir d’Août de la partie de la rue A.Briand dans le sens R.Coche-Diderot

    R.MARCHERON-LARMEROUX : Après la municipalisation de la rue J.Bleuzen, de l’axe Pasteur-M.Martinie-J.Jezequel, l’axe R.Marcheron-Larmeroux doit être municipalisé avec compensation financière du Conseil Départemental bien sûr pour permettre à la ville et à GPSO de remettre en état ses deux rues où circulent – quand même – 20 000 véhicules/jour. Ce qui a suscité une question d’un riverain le 9 Mai dernier sur les conséquences notamment avec les 2 à 3 chantiers prévus sur cet axe ( Construction de la Résidence à l’emplacement du garage et du projet immobilier de MDH  à l’emplacement des deux pavillons  à la pointe R.Marcheron/République. « On adaptera notre plan de circulation  avec vigilance et réactivité » a assuré le maire

    HARCELEMENT SEXUEL : Lucile Schmid, conseillére municipale, membre du bureau exécutif d’EELV a signé une tribune dans les pages « Débats et Analyses » du journal Le Monde du 12 Mai 2016 à la suite de l’affaire Baupin : « Le monde politique français est une zonre de non-droit » : Pour l’auteur du livre sur « Parité circus » (Clamann Lévy 2008), « il faut se débarrasser du droit de cuisage et de la rélection à vie si l’on veut assainir un univers encore livré au machisme et marqué par l’entre-soi »… « Il y a pour moi, pour nous militants d’EELV, une vraie révolte à vivre cette situation dans un parti qui a toujours promu la parité en politique de manière active, et qui donne à la non-violence et au féminisme une place centrale dans ses valeurs » explique t-elle. « Il faut rompre avec ce sentiment que ce n’est jamais le moment de parler de certaines choses. Ce décalage est d’autant plus douloureux qu’EELV est un pati qui s’interroge beaucoup sur plus que d’autres sur l’articulation entre convictions et responsabilité, la nécessité des contre-pouvoirs et la protection des lanceurs d’alerte » ajoute t-elle en concluant : « La justice doit jouer son rôle, mais à long terme, il faudra voir si les contractions d’une vie politique française qui ambitionne d’être enfin debout, accoucheront un jour, d’un respect authentique des femmes en politique – et au-delà ».