Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

programme municipal

  • BILAN D’UN MANDAT MUNICIPAL A VANVES : DONNER UN NOUVEAU SOUFFLE AU SPORTS

    Vanves au Quotidien poursuit cette semaine sa série d’articles sur le bilan avant les Municipales de 2014 qui vont permettre de voir quel est le bilan de l’équipe municipale en place, à partir de son programme municipal pour 2008-14,  axé autour de 3 grands objectifs : Vanves Agréable, Vanves Vivante et Vanves Solidaire. Dans le cadre de « Vanves Vivante » l’un des objectifs de la ville était de permettre de « s’épanouir dans une ville à taille humaine » grâce à la culture et aux sports. Qu’en est il 6 ans après ( le programme étant en gras) pour le sport où il fallait trouver un « souffle neuf ». A noter, et ce n’était pas prévu, dans le programme, la ville a mis en place un FDVS (Fonds de Dotation pour le Sports de Vanves) en 2011

    VANVES VIVANTE : S’EPANOUIR DANS UNE VILLE A TAILLE HUMAINE

    2) Pratiquer un sport : trouver un souffle neuf

    - Poursuivre la modernisation des équipements existants : reconstruction du gymnase Roche, reconstruction d’une tribune de football aux normes, salle de remise en forme à la piscine

    Ce sera plutôt pour le prochain mandat si l’équipe conduite par Bernard Gauducheau est reconduite en Mars Prochain. Le Vanves Infos de Janvier 2014 présentait d’ailleurs le projet de nouvelles tribunes couplées avec de nouveaux vestiaires et un club house.

    - Création de nouveaux équipements : boulodrome couvert de 4 pistes, salle multi-sports pour les pratiques douces (Yoga, GV..),

    La municipalité a réalisé un terrain synthétique dit de « dernière génération » sur le terrain annexe  qui a permis d’augmenter sensiblement le nombre d’heures d’utilisation. Il a été accompagné par une rénovation de son éclairage en bénéficiant des dernières technologies en terme d’économie d’énergie.  La ville en a profité pour implanter une cuve de stockage d’eau de pluie (600 m3) sous ce terrain, alimentée en continu par le réseau de drainage de ce terrain dont la superficie de captage d’eau de pluie est de 7000 m2 ainsi que d’une partie de la toiture de la piscine d’environ 450 m2. Le volume stocké est complété ponctuellement par les eaux de baignade de la piscine lors des 3 opérations de vidange des bassins imposées par le législateur. Ce terrain synthétique a été inauguré le 16 Juin 2012 et baptisé Yves Saccard, du nom d’un dirigeant du club de football

    Par conte, le boulodrome n’a pas vu le jour et ne devrait même pas être inscrit pour plus tard même s‘il est envisagé de couvrir les terrains synthétiques (green set) du tennis.

    - Saisir au sein d’Arc de Seine toutes les opportunités liées à l’acquisition du complexe sportif Marcel Bec (12 ha) à Meudon

    Pour l’instant les opportunités d’accès à cet équipement sont quasi nulles en dehors de la fête des familles en Juin

    - Utilisation au bénéfice des vanvéens du Palais des Sports Charpentier à Issy les Moulineaux et de la patinoire de Meudon

    Il en est de même pour le palais des Sports Robert Charpentier en dehors de quelques matchs de l’équipe première de basket, Issy les Moulineaux s’en réservant la primeur.

    - Aider au développement de la pratique sportive notamment sur les terrains rue Louis Vicat.

     

    C’est le cas avec le Fun Park inauguré en Février 2008 juste avant les élections municipales et réaménagé depuis. 

  • BILAN D’UN MANDAT MUNICIPAL A VANVES : LA CULTURE DANS TOUS SES ECLATS !

    Vanves au Quotidien poursuit et termine cette semaine sa série d’articles sur le bilan avant les Municipales de 2014 qui vont permettre de voir quel est le bilan de l’équipe municipale en place, à partir de son programme municipal pour 2008-14,  axé autour de 3 grands objectifs : Vanves Agréable, Vanves Vivante et Vanves Solidaire. Dans le cadre de « Vanves Vivante » l’un des objectifs de la ville était de permettre de « s’épanouir dans une ville à taille humaine » grâce à la cuture et aux sports. Qu’en est il 6 ans après ( le programme étant en gras) en commençant par la culture aujourd’hui et le sports demain   

    VANVES VIVANTE : S’EPANOUIR DANS UNE VILLE A TAILLE HUMAINE

    1) Se cultiver : susciter le désir de culture et de divertissement

    - Soutenir l’éducation et la pratique musicale avec la construction d’un  nouveau conservatoire de musique et de danse rue Solférino

    La construction de ce conservatoire a démarré durant l’été 2013 et le chantier devrait durer près de deux ans. La Communauté d'agglomération Grand Paris Seine Ouest qui le finance a attribué le marché de maîtrise d’œuvre de sa construction au Cabinet d'architecte 3Babin-Renaud.  Situé au n°17-21 de la rue Solférino (anciens ateliers techniques de la Ville), il sera doté d’un auditorium avec une fosse d’orchestre adapté aux multiples ensembles composant la programmation de ce site artistique, de nombreuses salles dédiées aux pratiques instrumentales et vocales, de studios équipés pour les musiques amplifiées et les percussions, de grandes salles de travail et de répétition pour les musiques anciennes, la danse, le théâtre et les ensembles de pratique collective.

    -Développer l’accès à la culture publique, orienter la bibliothéque vers les techniques du futur, développer les animations et les rencontres avec les auteurs

    La bibliothéque qui célèbre ces 130 ans en 2014, a développée les expositions au cours de ses années dont l’édition 2014 de la « Science se livre » (25 Janvier-15 Février) consacrée au « Temps »est un exemple avec ateliers, rencontres ou conférences débats avec des spécialistes ou des auteurs. Elle a mis en place un catalogue sur ligne permettant de consulter les ouvrages proposés et en réserver de chez soi. 

    - Développer l’éclétisme autour de grands rendez-vous de spectacles vivants : festival de danse et festival de jazz à créer

    Artdanthé a pris une ampleur considérable depuis 15 ans et a même reçu la visite du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand en Janvier/Février 2012. Ce festival de danse contemporaine a permis au théâtre de devenir scène conventionnée en 2008, tout en s’ouvrant depuis 4 à 5 ans au théâtre.

    - Développer l’accès à des services et spectacles gratuits : Expositions d’arts pastiques avec la création d’un lieu d’exposition au parc F.Pic, un spectacle son et lumière annuel

    Ce lieu d’exposition dans le parc F.Pic pourrait être ce petit pavillon situé à côté de l’entrée qui fait face au restaurant l’Amandine, occupé jusqu’à présent des employés municipaux. Il devrait devenir un nouvel espace polyvalent ouvert aux associations, aux rencontres, aux expositions, aux fêtes familiales, et devrait être baptisé du nom d’une poétesse russe Marina Tsvetaieva qui a vécut à Vanves de 1934 à 1938. L’ouverture de la salle « La Palestre » a permis de relancer un  salon d’art contemporain, après l’abandon de l’espace Chenel devenu hors de prix,  couplé avec des Portes Ouvertes dans les ateliers d’artistes vanvéens, pour « mettre en valeur ces artistes professionnels et amateurs »dont certains sont réunis au sein de l’association « les Amis des arts de Vanves ».Par contre, le spectacle son et lumière annuel n’a jamais vu le jour. Enfin, cet accés s’est développé avec Cinéma Ma Différence à destination à des PMR dont la 1ére séance a eu lieu en Novembre 2011 au Théâtre.

    - Poursuivre les rencontres inter-générationnelles à l’occasion de soirées telles les « cabarets du swing » ouvertes aux artistes vanvéens

    Le cabaret du Swing lancé par Pierre Meige qui avait réussi à réunir sur la scéne du Théâtre Le Vanves jeunes et seniors a été une très belle réussite qui a fait des jaloux et a été tué dans l’œuf par manque de soutien et de bonne volonté de la part des équipes de Gazier et du théâtre. Comme l’expliquait un senior féru de chant et de danse, les jeunes ont découvert ses chansons d’antan où les paroles un sens et les seniors le hip hop ou le rapp, avec beaucoup de plaisir. Preuve qu’il est toujours difficile pour des artistes locaux, surtout bénévoles, de profiter de la scéne du théâtre. Heureusement il y a la Palestre, les préaux d’écoles… Même s’il y a une réelle volonté de développer les rencontres et les animations inter-générationnelles grâce un service spécifique dont les responsables se sentent souvent bien seuls, devant faire face souvent à une mauvaise volonté de leurs collégues des autres services.

    - Faciliter l’accés au numérique et à internet : d’un cyber-espace et installation de spots Wi-Fi dans les espaces publics :

    L’ESCAL est le principal actuel de cet accès au numérique et à Internet grâce à ses initiations et formations, sa salle multimédia, en dehors de l’aide à l’équipement en ordinateurs des écoles ou l’installation de bornes Wi-Fi dans certaines équipements comme le marché. Le théâtre Le vanves bénéficie d’un équipement numérique depuis l’été 2012 pour ses séances de cinéma

  • LES MUNICIPALES DE MARS 2014 A VANVES : LE CANDIDAT PS CREE L’EVENEMENT ET INQUIETE SON CHALLENGER

    Les vanvéens qui s’intéressent aux prochaines élections municipales ont sentis quelques frémissements, même si tout parait calmer en surface. Cela s’agite beaucoup dans les coulisses, UMP et UDI négociant pour aboutir finalement à une seule liste en Mars 2014 malgré quelques vélléités au sein de l’UMP, mais la Sénateur Isabelle Debré  (UMP) veille à ce que l’union se fasse sur le nom de Bernard Gauducheau (UDI). Ce qui n’empêche pas chaque section UMP et UDI de plancher sur un programme, chacune de leur côté. En face, les socialistes ont désigné leur candidat en choisissant après une campagne interne Antonio Dos Santos, et non Guy Janvier, conseiller général (PS) et planchent maintenant sur un programme. Et leur candidat se montre beaucoup en ville, participant aux différentes manifestations publiques en ayant même déposé avec Guy Janvier la gerbe du Conseiller Général place de la République le 8 Mai dernier

     

    Antonio Dos Santos a créé quelque peu l’événement dans le landerneau politique vanvéen qui s’attendait à un remake du duel Gauducheau/Janvier. Ce qui ne sera pas le cas, ce qui parait avoir quelque peu déstablisé le maire sortant qui laisse transparaitre quelques inquiétudes : «  Il n’y a aucne raison ! Je suis quelqu’un de très paisible mais très déterminé. Mais c’est un honneur pour moi, c’est un encouragement pour nos militants. Nous ne faisons pas les choses pour cela ! C’est la vie !  Si j’ai été choisi par les militants, c’est peut être qu’ils ont reconnu là que nous avions d’autres cartes à jouer, d’autres choses à proposer, une façon différente de faire, y compris dans la lignée de ce préconise notre parti depuis un certain temps et qu’il a tant de mal à faire comme d’autres : produire du renouveau dans la politique, avoir de nouvelles têtes, de nouvelles approches, des richesses venant d’autres secteurs que de chez ceux qui font tout à fait honorablement une carrière politique. Si c’est cela qui dérange le maire, nous n’avons qu’à nous en réjouir, davantage encore de notre choix » confie le candidat tête liste socialiste. « C’est dans la logique voulu par François Hollande de cette ligne sociale démocrate de s’ouvrir aussi à la société civile et lutter contre la professionnalisation de la vie politique. C’est très bien aujourd’hui qu’il y ait des gens issus de parcours privés qui s’investissent en politique, qui vont enrichir par une vision nouvelle, plutôt que les apparitchiks et les professionnels de la politique » ajoute Jean Cyril Le Goff : « Les militants ont choisi Antonio dans une logique de renouveau pour aller de l’avant »

     

    « Je n’ai jamais été très loin même si je suis plus présent aujourd’hui à certains événements qu’à une époque. Ce qui me donne l’occasion de mieux repérer un certain nombre de forces vives de Vanves, et des éléments de la vie vanvéenne. On n’a pas commencé le porte à porte parce qu’il y a un contexte national. Rien ne sert de partir trop tôt, mais juste à temps, et de préférence avec un bagage que nous construisons actuellement. Nous discutons entre nous des problématiques d’une ville, parce que cela fait longtemps que nous ne sommes pas aux affaires.  Nous avons énormément de militants qui ne savaient pas très bien comment fonctionne une municipalité, se traite les dossiers, quels sont les enjeux, comment sont construit les choses. Nous sommes en train de préparer nos bagages » confie  Antonio Dos Santos. Il  participe aux réunions de préparation des conseils municipaix avec les élus socialistes, pour faire le lien avec la section mais aussi pour s’imprégnier de ces réalités. « Nous aurons d’autres événements que nous déclencherons en temps opportun, pour aller au devant et nous entendons nous enquérir de ce que souhaitent ou pas les vanvéens, et  d’aller davantage à leures rencontres » annonce t-il .

     

    L’équipe qui entoure Antonio Dos Santos avec la section PS de Vanves travaille sur la préparation de la campagne et surtout un programme : « Il est important que  le projet que nous présenterons pour la ville soit partagé par les militants, par ceux qui devront le porter pendant la campagne et ensuite, aux affaires. Il est normal qu’il soit travaillé par l’ensemble des militants dans cinq groupes de travail aux thémes assez larges reprenant les délégations des maires adjoints actuels, ainsi que l’intercommunalité. Nous ferons un programme qui s’inscrira dans le temps, avec des mesures, un calendrier. Nous y intégrerons les grandes mesures concernant le Grand Paris, le SDRIF, les relations avec le Grand Paris.  Mais pour l’instant, nous sommes dans une phase de recensement et de diagnostic de l’existant, des besoins, de propositions. D’ici l’été nous ferons un travail de consolidation de l’ensemble de ces travaux pour être en mesure de nous mettre à l’écriture d’un projet pour la ville, une vision, que l’on partagera avec nos partenaires, si on arrive à un compromis. Nous verrons en temps et en heure si nous arrivons à une liste commune » indique t-il en ajoutant que « le PS de Vanves prendra en compte la situation nationale et départementale, puisqu’il y a dans la gauche et au PS l’expression de certaines différences sur certaines priorités, que certaines appellent des couacs dans la majorité ou dans le gouvernement ».