Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

metropole du grand paris

  • FIBRE OPTIQUE : VANVES DANS LE PELOTON DE TETE

    Depuis le début de l'année, Vanves ferait partie du peloton de tête des communes altoséquanaises raccordées à la Fibre. Amorcés en Septembre, 2008, les travaux de raccordement à la fibre par les opérateurs Orange et SFR sont sur le point de se terminer à Vanves. Une première étape a consisté à installer la fibre dans le rue pour desservir 16 600 foyers et locaux professionnels.  Pour les zones pavillonnaires et les copropriétés de moins de 12 logements (hors voies privées), Orange, après autorisation de la Ville de Vanves a installé une quarantaine d’armoires de rue, en collaboration avec les services  GPSO.  Ainsi, début 2018,  84% de ces logements sont éligibles au FTTH (la Fibre arrive jusque dans le logement ou le local professionnel), soit 14 400 d’entre eux, ainsi que la quasi-totalité des pavillons (95% ) soit 1220 d’entre eux. Une bonne nouvelle à un moment où la Métropole du Grand Paris élalore actuellement son schéma métropolitain d’aménagement numérique (SMAN)

  • VANVES DANS LE CREUXDE L’OREILLE

    DOJO GERARD CLERIN

    Le conseil municipal du 14 Févrieradécidé de donner le nom de Gérard Clérin au dojo du gymnase Maurice Magne qui dispose d’une salle dédiée à la pratique des arts martiaux  qui a permis depuis plusieurs années de développer cette discipline portée par une section particulièrement dynamique du Stade de Vanves. Gérard Clérin y est pour quelque chose, car non seulement il a dirigé le service des Sports pensant près de 40 ans, mais il s’est engagé pour développer le sport vanvéen et plus particulièrement cette discipline dont il était l’un des maîtres. « Il nous semble indispensable de rendre ainsi hommage à cet homme qui aura laisé une empreinte majeure pendant plusieurs décennies dans l’histoire du sport local» a déclaré le maire de Vanves

    SUBVENTIONS DE LA METROPOLE

    La ville de Vanves a fait deux demandes de subvention  au Fonds d’Investissement Métropolitain mis en place par la Métropole du Grand Paris. Tout d’abord pour améliorer la performance énergétique de la chaufferie du gymnase Maurice Magne. Ensuite pour rénover les façades du bâtiment abritant Le SQUARE rue Murillo.

  • A VANVES, LE GRAND PARIS FAIT PHOSPHORER LES ARTISTES

    A l’occasion de l’assemblée générale de l’association Œuvre Participative, Véronique Le Mouel, artiste plasticienne, a organisé, dans son atelier de la rue Henri Martin, la semaine dernière une conférence sur le théme « Prendr’part au Grand Paris, ça veut dire quoi ? ». Preuve que les artistes s’emparent du sujet d’autant plus que cette association participe au projet Woodeum de la porte Brancion dans le cadre du concours « Inventons la Métropole du Grand Paris » au niveau de la médiation artistique

    Sa démarche, comme elle l’a démontré plusieurs fois à Vanves, notamment lors de la COP 21, est de chercher à rendre actuf le public, grâce à l’inter-action et la co-construction d’œuvre avec le public, en suivant toute une lignée d’artistes qui ont lancé ce mouvement au XIXéme siécle dont Véronique Le Mouel racontre l’histoire passionnante, en s’inscrivant dans cette lignée. Tout en posant la question : « Comment peut on associer cet art à la métropole du Grand Paris qui dispose d’infrastructures de très haut niveau mais aussi d’un arte de vivre, d’une ouverture à l’expression artistique dont jouissent peu de villes ? Or peu de lieux culturels parisiens s’intéressent à ce sujet en dehors d’associations d’artistes plasticiens, d’initiativescomme « Banlieue is Beautiful », MPV Collectif Malakoff-Paris-Vanves avec des actions sur la dalle recouvrant le Périph, porte de Vanves ».

    Constat d’autant plus intéressant, qu’aux portes de Vanves, d’innombrables ateliers d’artistes se sont installés dans le XIVe arrondissement et à Malakoff comme elle le fait remarquer. Sa réflexion est intéressante à un moment où les élus cherchent à rendre populaire cette Métropole du Grand Paris. D’autant plus que beaucoup leur repoche de ne pas assez y associer ses habitants. Et cette artiste vanvéenne, comme d’autres, propose de lui donner de la visibilité à travers des initiatives artistiques en y associant la population. « La multiplicité des expressions artistiques au sein de la MGP est un atout à ne pas négliger ! »