Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

hôtel

  • UN HOTEL MAMA SHELTER A COTE DE VANVES

    Lire la suite

  • TOUR TRIANGLE ET PARC DES EXPOSITIONS : VANVES AU PREMIER LOGE DE FUTURES NUISANCES

    Les transformations du parc des expositions impliquées par la construction de la tour Triangle à la porte de Versailles (Paris XVéme) a entrainé une modification du PLU qui doit être examiné par le Conseil de Paris qui se tient depuis hier jusqu’à ce soir. Comme cette tour n’accueillera que des bureaux, contrairement au projet initial, pour des raisons de sécurité liées aux immeubles de grande hauteur,  le centre de congrés, l’hébergement hôtelier et les commerces ont dû être prévu ailleurs,  dans le secteur « Grand Parc » délimité par les avenues de la Porte de la Porte de la Plaine, Lefebvre, et Ernest Renan, et la limite d’Issy et de Vanves (rues 4 septembre, Jullien, Marcel Yoll, Moulin) :   177 000 m2 de surface brute utile d’exposition répartis en 7 pavillons dont les responsables (VIPARIS) veulent profiter pour améliorer le fonctionnement et l’image du parc, grâce à de nouveaux équipements sur une surface de plancher de 23 000 m2 maximum. Le secteur dit « Petit Parc » est celui où est prévu d’être construit la tour Triangle (180 m de haut) le long du hall 1 qui a été rabougri ses derniers temps, et bientôt une nouvelle passerrelle entre les halls 1 et 2 plus proche du Bd Périphérique.

     

    Dans le cadre de ce projet, il est prévu de restructurer les pavillons 2  (le long de l’avenue E.Renan) et 3 (le long de la rue du Septembre) qui verront leur surface baisser de 50 100 à 44 700 m2, de ne pas toucher aux pavillons 4 le long de l’avenue central du parc face au 3) et 5, (qui a déjà été reconstruit),  de reconstruire le 6 (audessus)  sur 16 000 m2 et de démolir le 8 (le long de l’avenue de la Porte de la Plaine). Mais il est prévu,  surtout,  sur le pavillon 7 (72 000 m2) principalement situé sur la commune de Vanves, d’ajouter un 3éme étage avec un centre de congrés de 10 500 m2 permettant d’accueillir 10 000 participants. « En configuration courante, les espaces d’expositions sont donc de 65 500 m2. Toutefois, les surfaces du 3éme étage seront conçus de façon modulaire, permettant des usages à titre exceptionnel pour des congrés de plus grande dimension (jusqu’à 30 000 participants) ou une utilisation en surfaces d’expositions, notamment pour les grands salons, conservant ainsi globalement les capacités actuelles du hall » explique t-on à Viparis. Sachant que ce 3éme étage va supprimer les parkings sur le toît du Palais Sud, qu’est-il prévu en compensation, surtout pour accueillir 10 000 congressistes ?

     

     

    L’équipement hôtelier (hôtel de 500 chambres)  avec des commerces en rez-de-chaussée, est prévu le long de l’avenue de la Porte de la Plaine, là où est situé le pavillon 8 condmné à la démolition, avec des commerces répartis dans le parc à la Porte Michelet par exemple (boulangerie et point presse), rue Ernest Renan (Services à la personne). Lors de l’enquête public, le commissaire enquêteur a invité le concessionnaire du Parc  à organiser une concertation publique sur les aménagements liés à l’ouverture du Parc : espaces libres ouvert à tous, cinq nouveaux jardins « biotopes », jardin partagé, courts de tennis, parcours sportif, espace associatif prés de la porte de Versailles pour présenter la maquette du projet de réaménagement de site… Enfin, une charte de bon voisinage régissant les engagements de maîtrise des nuisances vis à vis des riverains devrait être mise en œuvre : sensibilisation des entreprises aux bonnes pratiques pour la réduction des nuisances sonores et visuelles Information et écoute des riverains via une boite aux lettres électronique et une page dédiée sur les tréseaux sociaux.  Enfin, un dialogue régulier devra s’instaurer entre VIPARIS et les riverains au cours de réunions binanuelles d’échanges et d’information sur le calendrier des manifestations, des travaux,  et sur les mesures prises pour lutter contre les nuisances etc… qui existait déjà lors du précédent plan de réhabilitation du parc grâce à une association de défense des riverains de Vanves et d’Issy les MOulineaux (ARPEX) 

  • VANVES ET LA TOUR TRIANGLE : RIC ET RAC AU CONSEIL DE PARIS

    Le Conseil de Paris a approuvé le 9 Juillet dernier, à une courte majorité, 87 voix pour, 73 contres et une abstention, la révision simplifiée du PLU devant permettre l’édification de la tour Triangle dans le XVe arrondissement. Le groupe EELV, le Parti de Gauche, le MoDem, et la quasi-totalité des élus UMP et UDI ont voté contre la révision qui est quand même passée, de justesse. Ces derniers avaient pourtant jusqu'à présent soutenu le projet. Mais de nombreux élus estimaient insuffisantes les réponses de la Ville aux réserves soulevées par le projet. Comme Philippe Goujon, maire UMP du XVéme arrondissement qui  a mis en cause l'insuffisance des réponses de la Ville aux réserves émises par le commissaire enquêteur à l'issue de l'enquête publique, et le non respect par la Ville de plusieurs promesses, comme il l’avait déjà  fait le 1er juillet devant le conseil d’arrondissement.

     

    Ainsi, il avait dénoncé « l’opacité, le manque de concertation, les promesses non tenues, les mauvaises réponses aux réserves du commissaire enquêteur et aux habitants concernant l’intérêt général du projet, les conditions de transport et de circulation, l’amélioration de la compétitivité du parc des Expositions etc. Le projet présenté est de moins en moins conforme au projet initial et son utilité n’est plus démontrée. La démission subite de Mme Hidalgo de la Commission en charge de la modernisation et l’exploitation du parc des Expositions ainsi que le passage en force de la municipalité qui n’attend pas les conclusions de la seconde enquête publique ajoutent au trouble des élus du 15e qui regrettent l’absence de transparence et de concertation autour de ce projet »

     

    Il s’était étonné, dans une longue intervention,  « de découvrir dans les réponses de la ville à la réserve du commissaire enquêteur  sur le cumul des projets dans le secteur et sur leur impact sur les capacités limités du transport public et des problèmes de circulation, une vaste panoplie de projets dont nous ignorons tout, et ce au détour d’un rapport d’étude qui a été rédigé par un bureau inconnu de nous jusqu’à ce jour, mais qui travaille, visiblement depuis longtemps pour la mairie centrale qui en a gardé la totale confidentialité. Alors on voit dans ces documents des projets à cours terme, Pullmann (ex-hôtel Sofitel Sévres), qui ne nous a jamais été présenté par la ville de Paris » - Il devrait finalement ne plus être démoli et être investi par TF1 – « Il nous a fallu aller à la pêche aux infos auprès des opérateurs directement. L’aquaboulevard sur lequel la ville est restée muette sur la modernisation prévue et justifié de cet équipement aquatique... Enfin, la Mondiale Péri XV : Est-ce c’est à Issy les Moulineaux ? Dans le XVéme ? C’est la première fois que j’entends parler de cette tour mondiale Péri XV ! » s’étonnait il. Il s’agit de la fameuse tour bio climatique du cabinet d’architecte Le Studio dans le secteur Guynemer (Issy les Moulineaux) qui aurait essuyé un refus de la part du préfet de police selon le collectif d’associations, parce qu’elle se trouverait dans l’axe de l’hélipport. « Il y a encore une liste abondante de projets à moyen terme : le terrain Safran,  le terrain RFF et municipal proche de Safran, et la ZAC Pont d’Issy ».

     

    Le maire du XVéme a surtout donné « les raisons de son changement d’attitude qui ne l’incitent guére à renouveler sa confiance sur l’un des projets les plus emblématiques de cette mandature à cause des engagements non tenus par la 1ére adjointe qui conditionnait partiellement notre appui à ce projet : la pépinière d’entreprises tournée vers l’activité foire et salons a disparue, Le renforcement des transports en commun est abandonné  puisqu’on attend GPE (Grand Paris Express) en 2030, et sur la ligne 12 particulièrement saturée. Pas d’atelier locale d’urbanisme ou d’étude d’impact sur l’opportunité économique sur la réalisation d’immeubles de grandes hauteurs aux portes de la capitale. Pas de requalification des secteurs dégradés de l’arrondissement pour éviter un XVéme arrondissement à deux vitesses »

     

    Et il a mis en avant la disparition de l’hôtel et du centre de congrés prévus initialement dans la tour : « Centre de Congrés, Hôtel, commerces étaient les éléments qui justifiaient à l’origine la réalisation de la tour annoncée en 2008 par B.Delanoë lui même… Mais ce sont ces équipements qui ont été retirés très rapidement du projet transformé en un simple immeuble de bureaux en blanc. Le Commissaire enquêteur a fait part de ses interrogations sur l’évolution du programme : « La réalisation d’un centre de congrés, d’une pépinière d’entreprise a été abandonné. L’opération ne répond pas aux attentes des habitants ». Il conteste la réaliqation de 5000 emplois etc…  Et la réponse de la ville consiste à rappeler que l’opération Triangle contribue à limiter le phénoméne de délocalisation de grandes entreprises et de siéges sociaux dans les communes limitrophes… Il est bien temps de s’en apercevoir après que tant et tant de siéges de grandes entrepruses, parfois des multinationales comme Microsof, Générali se soient installés à Issy les Moulineaux. On dénonce depuis longtemps cet appauvrissement de Paris qui est dû en partie à un PLU anti écoonmique comme le qualifiait le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris en 2006. Avec Triangle, la mairie de Paris est pris en flagrant délit d’incohérence puisque d’un côté, elle limite les capacités de dévelopement des bureaux dans l’Ouest Parisien et d’un autre côté, elle fait ses tours ! ». Jamais  Philippe Goujon ne s’était livré à un tel réquisitoire reprenant finalement les arguments du collectif d’associations qui combattent ce projet. Une affaire à suivre car ce n’est pas terminé, car elles attendent le rapport du Commissaire Enquêteur justement sur ce centre des Congrés et cet hôtel prévu dans la partie vanvéenne du parc des expositions.