Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gpso (grand paris seine ouest)

  • CONSEIL TERRITORIAL DE GPSO : DES TRAVAUX ET DES PROJETS POUR VANVES

    Les élus vanvéens, conseillers territoriaux à GPSO devraient se réunir en conseil territorial ce soir à 18H30 à l’Hôtel de Ville de Boulogne pour examiner  79 délibérations inscrites à l’ordre du jour dont une convention d’intervention foncière tripartite Etablissement Public Foncier d’Ile de france-Ville de Vanves – GPSO, la modification de la délégation de droit de préemption urbain de la ville de Vanves dont le périmétre sera renforcé, la revalorisation des tarifs de location de l’ODE dont une salle devrait porte le nom de Jean Louis Beydon

    Le Conseil Municipal du 11 Décembre a délibéré sur quelques dossiers concernant GPSO comme la constitution d’un groupement de communes de l’EPT GPSO, Boulogne, Chaville, Issy, Meudon, Sévres  et Ville d’Avray pour la passation d’un marché de services de transport en autocar, un autre  pour des marchés de travaux, prestations et fournitures en matière d’espaces verts couplé avec le renouvellement de la  convention de mise à disposition partielle de services par L’EPT GPSO concernant l’entretien et la gestion de ces espaces verts et boisés. Il a donné son feu vert à ce que la convention d’intervention foncière entre la commune de Vanves et l’Etablissement Public Foncier Ile de France (EPFIF) soit tripartite en incluant l’EPT GPSO  afin de tenir compte du transfert des compétences d’aménagement du territoire. Elle concerne les secteurs  «René Sahors », « rue d’Issy » et les secteurs de veille GPE (Grand Paris Express)  « Raymond Marcheron » et Clos Montholon » : Dans ces périmétres foncières, toute acquisition sera subordonnée à un pourcentage de 25% de logements sociaux. Enfin, il a accepté la signature d’un charte de gouvernance de l’aménagement à l’échelle du territoire de GPSO, entrainé par le fait que la MGP a maintenant cette compétence d’aménagement qu’elle exerce via les territoires, sur tous les projets reconnus d’intérêt métropolitain, ce qui n’est pas le cas pour Vanves pour l’instant, alors que huit ont été identifiés dans cette intercommunalité dont un à Boulogne (Zac Seguin-Rive Gauche), 6 à Issy les Moulineaux (les ZAC Léon Blum, Cœur de ville, Pont d'Issy, Corentin Celton, Centre Ville Multisites et Forum de Seine) et une à Meudon Seine.

    D’ailleurs si les réunions du Conseil Municipal se sont espacés se sdernièresannées – deux au lieu de trois généralement durant ce dernier trimestre de l’année – c’est parce que maintenant beaucoup de compétences sont exercées par GPSO. Mais la municipalité tient à informer les vanvéens à chaque réunion publique semestrielle de quartier comme ce fut le cas en Novembre/Décembre grâce à un certain M.Ravier, responsable du secteur vanvéen qui fait le point sur les travaux, interventions et projets de GPSO  à l’aide d’un power point :  traitement des nids de poules, plantation d’une centaine d’arbres ces dernières semaines, aménagement de l’allée des Carrières dans le cadre du vaste plan pluri-annuel de requalification du Plateau qui a touché à sa fin, réaménagement du square de l’insurrection en cours, les rénovation du square de la mairie, et de l’Insurrection,  de l’éclairage et de la chaussée de nombreuses rues vanvéennes,  avec le requalification de  l’axe Raymond Marcheron/Larmeroux bientôt, après Aristide Briand, le rafraichissement de la signalisation de 30 passages piétons, la création d’un passage piéton surelevé à J.Bleuzen, la mise en place de barrières anti-deux roues sur les voies piétonnes du Plateau

  • LES RENDEZ VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE «D’AVENT» NOEL

    Finalement ce 15e village des terroirs a bénéficié d’un temps clément, sans pluie, avec des températures plus douces, permettant une forte fréquentation, à tel point que certains exposants étaient en quasi-rupture de stocks. Chaque visiteur a eu ses coups de cœur, pour la truffade par exemple, ce beaujolais blanc, ses écharpes de laine douces, ou ce tableau de Notre Dame en feu dans le stand d’un artisan de l’art. Certains ont participé à la tartiflette party de la paroisse samedi soir, qui a organisé dimanche après-midi toute une série de dédicaces d’auteurs dont le recteur de Notre Dame, Mgr Chauvet pour son livre « Notre Dame d’espérance » , Mgr JacquesTurck pour  son  ouvrage « selon les écritures », ou l’Amiral François Dupont pour son témoignage « commandant de sous-marin » invités par le pére-curé de Vanves Bertrand Auville. Un sacré week-end animé pour ce centre ancien-Saint Remy dont le Conseil de Quartier a organisé un apértif dimanche à la sortie de la messe qui a attiré, grâce au temps, beaucoup de vanvéens. Une belle entrée dans les fêtes de Noël qui marqueront le prochain long week-end de décembre, malgré ce contexte social inquiétant avec une gréve des transports qui risque de ternir cette parenthése de fête familiale. Mais avant, cette semaine «d’avant Noël » sera marqué par une session budgétaire au conseil régional, le conseil d’administration de l’EPI 78-92 qui préfigure la fusion des deux départements des Yvelines et des Hauts de Seine, le conseil territorial de GPSO… instances où siègent des élus vanvéens bien sûr     

    Lundi 16 Décembre

    A 9H au Conseil Régional : Bernard Gauducheau participe à la session budgétaire du Conseil Régional qui devrait durer 3 Jours pour la dernière fois dans cet hémicycle de la rue de Babylone. Lors du prochain conseil régional prévu en Mars 2020 aprés les Municipales, il se tiendra dans un nouvel hémicycle à Saint Ouen où se trouve le siége administratif de la Région depuis 2 ans

    Mardi 17 Décembre

    A 10H30 à La Défense : Isabelle Debré, Vice Présidente participe au conseil d’administration de l’Etablissement Interdépartemental Yvelines -Hauts de Seine (EPI 78-92)

    Mercredi 18 Décembre

    A 10H à l’Espace Jean Monnet : Café intergénérationnel

    A 18H30 à l’Hôtel de ville de Boulogne : Conseil Territorial GPSO  avec 79 délibérations inscrites à l’ordre du koyr dont une convention d’intervention foncière tripartite Etablissement Public Foncier d’Ile de france (EPFIF)-Ville de Vanves -GPSO, la modification de la délégation de droit de préemption urbain de la ville de Vanves dont le périmétre sera renforcé, la revalorisation des tarifs de location de l’ODE dont une salle devrait porte le nom de Jean Louis Beydon

    Vendredi 20 Décembre

    A 20H30 à l’ODE : Concert Bach au profit du Téléthon

    Samedi 21 Décembre

    A 20H au Gymnase A.Roche : Match de Basket – Vendré Challet Basket

  • VANVES ET GPSO : ECHANGES VIFS A PROPOS DU BASKET AU CONSEIL TERRITORIAL QUI A VOTE SON BUDGET 2018

    Le Conseil territorial de GPSO s’est réunii jeudi soir pour voter son budget 2028. A cette occasion, Jean Cyril Le Goff (LREM) s’est étonné que la subvention de 100 000 € prévue pour le stade de Vanves et surtout la constitution d’une grande équipe de basket intercommunale à partir de l’équipe première de la section basket, ne soit pas inscrite à l’ordre du jour.  Pierre Christophe Baguet, président de GPSO (sur la photo assistant à un match de basket à Vanves)  a indiqué qu’elle sera inscrite à l’ordre du jour du prochain conseil territorial du 21 Juin 2018 et qu’en attendant, la ville de Vanves pourrait faire une avance de 50 000 €. Une proposition à laquelle se serait opposé vivement le maire de Vanves au grand étonnement d’une partie des 80 conseillers territoriaux, en annonçant qu’il ferait faire un audit des comptes du Stade de Vanves. Le président de GPSO l’a malgré tout rassuré en assurant que cette subvention sera versée en Juin, d’autant plus qu’il s’y était engagé par écrit  

    Il n’en reste pas moins que GPSO a voté, à l’unanimité,  son budget 2018, marqué par  une réduction de la fiscalité et des dépenses, une stabilisation des frais de personnel et des  investissements ambitieux malgré un contexte institutionnel instable et incertain, le Président de la République ayant différé à plusieurs reprises ses annonces sur une réforme du Grand Paris. Ainsi, il prévoit une baisse du taux global de la Taxe d’Enlèvement des Ordures Ménagères (TEOM) de 2 % pour 2018, passant ainsi de 4,47% (depuis 2014) à 4,38%, un maintien du taux de la Cotisation Foncière des Entreprises à 20,21 % (le plus faible des territoires de la métropole du Grand Paris), un stabilisation des frais de personnel ( 48,35M€ en 2017 à 48,34M€ en 2018)  tout en maintenant un haut niveau de service public. «La structure des dépenses de fonctionnement par compétence du budget principal fait preuve d’une très grande stabilité depuis plusieurs années. Ainsi, plus de la moitié des dépenses de fonctionnement de GPSO soit 52% reste affectée à la collecte et au traitement des ordures ménagères, à la propreté urbaine et à l’enseignement artistique. Il est à noter que les crédits de la majorité des compétences exercées par GPSO restent stables par rapport au Budget primitif 2017 à l’exception principalement des crédits relatifs à la propreté urbaine en raison du renforcement du service rendu» a indiqué le rapporteur du budget .

    GPSO a adopté un ambitieux programme d’investissement de 158M€ sur la période 2018-2021 pour entretenir les espaces publics et poursuivre des projets structurants des 8 villes du territoire. Il a prévu une augmentation des prestations de propreté à 15,9 M€ pour faire face aux incivilités croissantes, à la création de nouveaux quartiers et la hausse de la population. Enfin, l’exercice 2018 est par ailleurs marqué par des transferts de compétences, notamment celui de l’aménagement (opérations transférées par les villes de Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux et Meudon).