Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gabriel attal secrétaire d’etat à la jeunesse

  • LES RENDEZ VOUS DE LA SEMAINE A VANVES

    Une atmosphére étrange régnait dans le centre ancien au lendemain de cette alerte à la fuite de gaz. Le restaurant Le Tout va Mieux n’a ré-ouvert que vers midi, samedi, les habitués venant aux nouvelles, en considérant que Vanves l’avait échappé belle après coup. «On n’était pas rassuré !» confiait un riverain samedi matin au marché de Vanves, qui avait du mal à se réveiller en milieu de matinée de ce samedi bien gris et triste. Certains craignaient de nouvelles chutes de neige ce week-end comme en début de semaine où elles ont été très limitées contrairement en grande couronne.  Dimanche, les sœurs bénédictines ont célébré la fête du Têt, avec quelques jours d’avance, puisque le passage de l’année du Cochon à celle du Chien est prévu ans la nuit de Mardi à Mercredi. Elles ont inauguré la rénovation de l’autel des ancêtres dans la crypte du prieuré

    Comme le faisait remarquer Jean Royer, Expograph Vanves  est au repos forcé depuis 2 semaines, comme les autres équipes de de football du Stade de Vanves, sans entraînement la semaine, certains riverains s’étonnant de voir le PMS A.Roche sans éclairage, à cause de terrains  enneigés ou gelés.

     

    Lundi 4 Février 

    A 20H à Issy les Moulineaux : La député LREM de Vanves/Issy, Florence Provendier, organise une réunrinon dans le cadre du grand débat national à l’Hôtel Ibis rue JJ Rousseau

    Mardi 5 Février

    A 18H30 à l’espace Jean Monnet : Vernissage de l’exposition  Paule Deville « des couleus et des mots ».

    Mercredi 6 février

    A 9H à la Sorbonne : Gabriel Attal secrétaire d’Etat à la Jeunesse ouvre le 3éme colloque «Claude Erignac » ogranisé l’association du corps préfectorale consacré à « l’intégration républicaine en péril : comment l’intégrer ». L’année dernière, c’est un autre Vanvéen qui avait participé à ce colloque de l’association du Corps préfectoral, Bruno Jeudy

    Samedi 9 Février

    A 9h (jusqu’à 12h30) au Lycée Michelet : 15ème édition du Carrefour des Métiers

    A 10H30 à la salle Paroissiale Saint Remy : Assemblée Générale de l’UNC Vanves/Malakoff suivi d’un déjeuner de cohésion au TVM

    Dimanche 10 Février

    A 12H30 au Centre Culturel Albert Gazier : buffet convivial de l’Amicale des Pieds Noirs animé par  P.Meige

    A 16H à Saint Remy : Concert pour le 5éme anniversaire de l’orgue avec un concert de François Espinasse, organiste à Saint Séverin (Paris) et à la Chapelle Royale (Versailles) organisé par l’association des orgues de Vanves

  • GRAND DEBAT NATIONAL/GILETS JAUNES : LE MINISTRE DE VANVES MOUILLE SA CHEMISE

    Tous les vanvéens ont remarqué ces derniers jours, que le secrétaire d’Etat Gabriel Attal,  vanvéen siégeant au Conseil municipal, n’hésitent pas à mouiller sa chemise. Il était à Juvisy sur Orge avec le premier Ministre Edouard Philipe pour rencontrer une vingtaine de jeunes en service civique pendant une heure et demie. Et ce n’est pas une première pour Gabriel Attal qui a commencé dés décembre à aller sur le terrain et sur les plateaux TV

    Alors que les ministres commencent à remettre le nez dehors à l’occasion du grand débat national, après la tétanie du mois de décembre et début Janvier, le JDD faisait état dimanche dernier que « Macron s’était rendu vite compte vite que peu de marins étaient prêt à monter sur le pont, alors de France 2 cherchait un ministre pour débattre et écoper. Faute de candidat, c’est le dernier arrivé, et le plus jeune qui s’y est collé : Gabrial Attal. Quelques minutes avant l’antenne dans sa loge qu’il partageait avec JL Mélenchon, le tribun lui  glissa un compliment acide : «Vous êtes bien seul ! Tout le mode se défile ! ». Le blog avait salué le bon coup politique de ce jeune ministre ce soir là.

    Mais ce n’est pas fini, car dans le récit fait sur « les dix jours où Macron a tremblé » le JDD rapportait que le jour de l’allocution télévisée  d’Emmanuel Macron le lundi 10 Décembre, «Benjamin Griveaux et le jeune secrétaire d’Etat Gabriel Attal sont briéfés par téléphone avant la diffusion pour pouvoir en faire le service après-vente, aussitôt après dans les médias. Au bout du fil, Macron leur semble avoir retrouvé sa voix des bons jours. Il veut que tout soit clair. Sa consigne : sur les heures supplémentaires, arrêter le langage techno, ne dite plus défiscalisation ni désocialisation mais qu’on parle d’heures supplémentaires sans impots, ni charges. On n’a jamais fait autant d’un seul coup pour les salaires ». Et vendredi matin, il ne s’est laissé démonté par Bourdin sur RMC.   

  • GALETTE DES ROIS DE MOBILISATION POUR LLES MARCHEURS DU 92 A VANVES

    Pour le neuviéme samedi de mobilisation des gilets jaunes, les marcheurs des Hauts de Seine n’avaient pas trouvé mieux que de se retrouver pour une galette des rois de cohésion et de mobilisation. A L’école Marceau samedi en fin d’aprés où prés de 300 d’entre eux se sont retrouvés autour de leurs parlementaires dont Florence Provendier, le ministre Gabriel Attal, et Stanilas Guerini, délégué LRM (sur la photo).

    «En 2018, on s’était retrouvé ici pour célébrer le premier anniversaire de l’élection d’Emmanuel Macron. Depuis, on a porté des réformes importantes et on fait face à un mouvement social, inédit, dur. Il y a encore beaucoup de soutiens pour LRM, dans sa volonté de réforme, dans un pays qui ne se résigne pas» a déclaré Gabriel Attal secrétaire d’Etat à la Jeunesse qui a ajouté :«On est dans un département qui n’a pas été marqué par les gilets jaunes. Mais leurs habitats ont des choses à dire !».

    « On va avoir beaucoup de travail de terrain. On est comme dans la conquête des présidentielles et des législatives, avec maintenant un gros challenge : les élections européennes. On s’est aperçu que l’on manquait d’ancrage local et d’enracinement. Ce qui peut expliquer ce que nous vivons actuellement. Il est indispensable que l’on  soit des relais pour prendre le pouls de cette France» ont insisté avec les référents départementaux LRM 92. «Peut être n’a-t-on pas assez veillé à ce que vivent les gens comme difficulté. Mais on a aussi changé la vie des gens ! Il faut que l’on soit sur le terrain les prochaines semaines. Le mouvement doit prendre part à ce débat en étant là où cela se passe. Il faut que l’on soit contributeur et en profiter pour que ce soit un moment d’affirmation de notre mouvement. On a mis en place des groupes de travail pour en être le réceptacle» a indiqué Stanilas Guerini délégué LREM.