Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gabriel attal secrétaire d’etat à la jeunesse

  • VANVES REGARDE SON MINISTRE ALLER AU FEU POUR ETEINDRE LES MANIFS ETUDIANTES

    Un vanvéen connaîtrait il son épreuve du feu avec cette mobilisation de la jeunesse contre la précarité étudiante, suite à l'immolation d'un jeune homme à Lyon le 8 Novembre dernier, des violences qui ont eu  lieu le 12 novembre au ministère de l'Enseignement supérieur. «Il y a une émotion très forte chez les jeunes, mais pas seulement,. Cette émotion, je la comprends et je la partage. Mais on ne peut pas accepter des violences» expliquait Gabriel Attal, secrétaire d'État à la Jeunesse dans les médias Depuis Jeudi,  cet élu vanvéen reçoit et négocie avec les syndicats étudiants (UNEF, FAGE) pour éteindre le feu, ce qui n’est un exercice facile. Une nouvelle expérience pour ce benjamin du gouvernement. Une initiative à la demande du Premier ministre pour faire un point d'étape sur l'accompagnement social des étudiants et les chantiers en cours, comme le projet de revenu universel d'activité réclamé parde nombreuses associations d'étudiants.  Il ne manque pas de courage, car apaiser la colère étudiante n'est pas chose facile. Certains prédécesseurs s'en sont mordus les doigts. Mais souvenez-vous, au lendemain du premier ou du second week-end de manifs des gilets jaunes. Il était le seul ministre à être sur le plateau de France 2 un dimanche soir face à Jean Luc mélenchon et d’autres élus de gauche. 

    Il a eu l’occasion de s’en expliquer avec un sénateur altoséquanais, collégue d’Isabelle Debré à l’assemblée départementale, mercredi dernier lors des questions au gouvernement : «Plus d’un étudiant sur deux ne mange pas tous les jours à sa faim, près d’un étudiant sur deux a renoncé à se soigner, par manque d’argent. Il n’y a que 175 000 places en résidences étudiantes pour 700 000 boursiers et le loyer représente plus de 70 % du budget moyen d’un étudiant. Plus d’un étudiant sur deux est obligé de travailler - et dans les postes les plus précaires et les moins rémunérateurs. Ils composent plus de 60 % de la main-d’œuvre des plateformes de prestations. À cela s’ajoutent des conditions d’enseignement indignes et un sous-encadrement pédagogique chronique. Cela aboutit à des situations de désespérance, à des drames humains, comme celui d’Anas, autant de cris de détresse que vous ne pouvez ignorer» a expliqué Pierre Ouzoulias (FG/PC) pour lequel « à la jeunesse qui veut se cultiver, vous renvoyez le message détestable qu’elle n’est qu’une charge qu’il faut alléger».

    «Depuis plusieurs années, les gouvernements qui se sont succédé veulent répondre à ce problème. Nous avons supprimé la cotisation de sécurité sociale, 217 €, payée par les étudiants à la rentrée. Il y a deux mois, nous avons augmenté les bourses de 46 M€, désormais payées à date, le 5 du mois, voire par anticipation en début d’année, pour les étudiants qui ont pu constituer leur dossier. Évidemment, il faut poursuivre ces progrès et mieux faire connaître les quelque 50 dispositifs d’urgence qui existent, pour éviter des drames comme celui qui vient de survenir» a t-èil répondu en s’interrogeant «Le Crous de Lyon était-il informé de la situation de ce jeune ? L’enquête administrative en cours le dira".Mais mieux, il assuré que « La concertation autour du revenu universel d’activité vise aussi à repenser l’accompagnement " 

  • VANVES DANS LE CREUX DE L’OREILLE

    TROTTINETTES ELECTIQUES INTERDITES

    Vanves avec les autres communes de l’EPT (Etablissement Public Territorial  GPSO ( Grand Paris Seine Ouest) ont décidé d'interdire totalement les opérateurs de trottinettes électriques sur leur territoire à la suite de plusieurs incidents. Ces huit communes sont placés en zone rouge empêchant les usagers d'y déposer les trottinettes. «Toutes les trottinettes électriques que nos agents trouveront stationnées dans nos villes seront enlevées. Les opérateurs auront un mois pour payer une amende dont le montant doit être fixé, faute de quoi, les engins partiront à la broyeuse» indique Pierre-Christophe Baguet, président de GPSO : «C'est une décision que nous prenons faute de législation. Lorsqu'il y en aura une, nous nous y conformerons»

    SOPHIE CLUZEL SERMONNE

    La ministre Sophie Cluzel qui ne fait pas beaucoup parler d’elle comparé à son colégue Vanvéen, Gabriel Atal, a fait l’objet d’un écho dans le JDD de dimache à propos des JO 2024 et Anne Hialgo ont dû siffler. Elle aurait, devant le conseil d'administration du comité d'organisation des JO de 2024, a mis en garde sur la nécessité de préserver «l'esprit d'équipe» et réclamé une «clarification dans le choix des partenaires». En cause : les exigences environnementales de la maire de Paris qui ont conduit le groupe Total à se retirer récemment du collège des sponsors – avec à la clé un trou de 120 M€ dans le budget, sur 1 milliard d'euros à trouver. «Il faut d'urgence rassurer les entreprises» a-t-elle souligné, en souhaitant pour cela une «gouvernance resserrée».

    ATTAL EN GUYANE POUR LE SNU

    Comme les 124 Jeunes venus de l’hexagone, le secrétaire d’Etat Gabriel Attal a dormi en hamac, marché sur un sentier botanique, appris à reconnaître des plantes et des arbres de l’Amazonie, en passant une journée et une nuit sur la piste de Saint Elie, à Sinnamary. La phase pilote du SNU touche à sa fin : Ce fut une expérience inoubliable et formatrice pour tous ces jeunes» a-t-il pu constater. Tout en annonçant une généralisation plus rapide que prévue de ce dispositif expérimental (au départ, sa mise en œuvre pour tous les jeunes français de 16 ans était prévue en 2026) «Il était prévu que la généralisation du SNU se fasse plus tard, mais le Président de la Républqiue m'a demandé d'aller plus vite. Ce sera chose fait » La date de mise en œuvre du SNU pour toute une classe d’âge devrait être annoncée à la rentrée. «C’est une réforme qui sera obligatoire pour 800 000 jeunes. C'est très bien d'être ici pour la première phase du SNU 

  • LE MINISTRE DE VANVES DONNE L’EXEMPLE AU SERVICE NATIONAL UNIVERSEL

    Gabriel Attal, secrétaire d’Etat à la Jeunesse fait partie des 1600 volontaires qui, pendant 15 Jours, depuis dimanche soir, font  un « stage de cohésion » dans le cadre du SNU (Service National Universel). Mais il a un programme spécial puisqu’il fait la tournée des popotes comme un générral, passant une journée ou une demi-journée  dans l’un des 14 centres où se déroulent ce SNU, et participe à leurs activités. Il était à Tourcoing lundi matin avec au programme, cérémonie patriotique, bilan de santé complet, test de compétences tranversales, échanges entre jeunes venus d’horizon différents. Il sera à Tulle pour le 18 Juin.  «Cette phase pilote est une étape dans la construction du SNU. Il y a une évaluation, des chercheurs sont présents dans les centre. Il y aura un retour d’expérience» a-t-il indiqué