Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cité payret dortail

  • LES RENDEZ-VOUS D’UNE SEMAINE PATRIMONIALE AUTOUR DE MARINA TSETAEVA

    Le patrimoine vanvéen sera à l’honneur le week-end prochain à l’occasion des journées européennes du patrimoine (JEP). Chaque année Vanves choisit un théme en lien bien sûr avec des JEP qui se tiennent,  pour cette édition 2018, dans le cadre de «l’Année européenne du patrimoine culturel». L’ÎDF a été très marquée par les différents courants artistiques, scientifiques et intellectuels qui ont traversé l’Europe au fil des siècles mais aussi par les nombreuses personnalités européennes qui y ont vécu, travaillé et séjourné. A Vanves, il s’agit de Marina Tsetaeva ((1892-1941) grande poétesse russe qui a vécut à Vanves de 1934 à 1938 au 65 rue Jean Baptiste Potin

    Plusieurs temps forts sont prévus : Tout d’abord à la veille de ce week-end patrimonial, le vendredi 14 Septembre à 20H30 à l’hôtel de ville : «Vanves France Europe centrale Russie», un dialogue musical et poétique au début du XXe siècle» avec un programme de musique de chambre (violon, violoncelle et piano) et de mélodies par l’ensemble les « Caractères » dirigé par Xavier Julien-Laferrière, complété par des lectures de textes littéraires, soulignant les liens culturels entre la France, la Mitteleuropa  et la Russie au début du siècle dernier. Ensuite, durant le week-end, dans sa maison du 65 rue JB Potin, des lecture de textes de Marina Tsvetaeva en français et poémes en russes,  avec animations musicales, à la Maison de Marina Tsvetaeva Vanves Journées du patrimoine 2018, et des visite commentées du 2éme étage  où elle a vécu avec sa famille et  a écrit plusieurs œuvres majeures, notamment le poème La Maison (1935), qui immortalise ce lieu. Une plaque commémorative a été apposée en 2010 sur la façade de cette émouvante demeure.

    Samedi 15 Septembre

    A 10H à la cité Payret Dortail : Visite libre des espaces extérieurs du 13 rue de Châtillon, label patrimoine d’intérêt ragional depuis le printemps

    A 10H devant la bibliothéque municipale : Exposition « La jeunesse de nos aînés réalisé par le Conseil deseniors

    A 14H au lycée Michelet : Visite commenté ddu château des princes de Condé

    A 14H au prieuré Saint Bathilde : Visite libre  avec une présentation du grand orgue du monastére et de son projet de restauration par Loïc de Lacombe à 16H30, les vêpres chantées à 18H et un concert « parole et musique » avec Loic de Lacombeet Isabelle du Réau à la Flute à 20H

    A 16H30 à l’égliseSaint Remy : Visite commentée de l’église et desa sacristie parle pére curé B.Auville

     

    Dimanche 16 Septembre

    A 15H30 à l’église des nouveaux martyrs de la terre russe : Visite-conférence et chants orthodoxes

    A 10H à la cité Payret Dortail : Visite libre desespacesextérieurs du 13 rue de Châtillon, label patrimoine d’intérêt ragional depuis le printemps

    A 14H au prieuré Saint Bathilde : Visite libre  avec les vêpres à 18H30

  • LES RENDEZ-VOUS A VANVES D’UNE SEMAINE TRES ANIMEE

    Vanves est sorti des « ponts » et la commune se ré-anime avec une fin de semaine particulièrement animée avec un festival théâtral mettant en avant des compagnies vanvéennes, la fête des voisins, la fête des quartiers, la kermesse de la paroisse Saint François qui ne coincidera pas avec la brocante du Plateau qui a été reportée au 10 juin.

    Vendredi 25 Mai

    A partir de 18H dansde nombtreuses résidences et immeubles et rues de Vanves : Fête des Voisins

    A 20H30 au Théâtre : «Des roses et du Jasmin» de lacompagnie «Nom d’une troupe». Premiére soirée du festival tréâtral «le V de Rideau» regroupant cinq associations vanvéennes qui se succéderont sur la scéne du théâtre Le Vanves devant un public  invité à venir les applaudir en accès libre.

    Samedi 26 Mai

    A 10H à la Palestre : « Speed-dating pour un mode de garde». Pour la troisième année consécutive, la Ville et les assistantes maternelles organisent en matinée un forum, afin de permettre aux futurs parents de rencontrer la professionnelle qui gardera leur enfant. Des assistantes maternelles agréées, des auxiliaires parentales spécialisée dans la garde à domicile et les établissements privés et associatifs seront présents afin de proposer leur service.. Au cours de ces échanges, des conseils seront proposés aux parents, comme les modalités de fonctionnement et d’organisation des structures choisies. De la même façon, un point particulier sera fait sur les premiers temps d’adaptation des bébés nécessaires lors de leur arrivée progressive dans leur nouvelle structure.

    A 10H à la résidence des Vignes : Visite d’une copropriété exemplaire en matière de rénovation énergétique organisé par l’agence locale de l’Energie (ALE) de GPSO

    A 10H15 à la crêperie La Girafe : Café théo sur « Les élus de Dieu : Et les autres ? »

    A 12H à la Paroisse Saint François : Kermesse

    A 14Hà l’ espace Latapîe et dans la cité Payret Dortail : Fête de l’Estampe avec des graveurs de l’associayion « Ceux du 13 » quu ouvrent leurs ateliers  (Michel Lasserre, xylographe, Ellen Roupppe, graveurdemétalet orgaisent une exposition

    A 14H30 au square Jarrousse (pour le Plateau), au squarede l’hôtel de ville (pour Centre ancien-Saint-Rémy) et au parc F.Pic (pour les Hauts-de-Vanves) : Quartiers en Fête avec un apéritif musical et dansé offert par le conseil de quartier au square Jarrousse, un goûter musical proposé par le conseil de quartier au square de la mairie, une animation musicale et chantée au parc F.Pic

    A 20H au Théâtre Le Vanves : « Les mots qui restent » par En Compagnie des Muses

    Dimanche 27 Mai

    A 11H à la paroisse Saint Fraçois : Kermesse

    A 17H au Théâtre : « Grasse matinée » par Du Grain à Moudre & Musidora

    A 18H30 au théâtre : « Le Guichet » par Un P’tit bravo

  • LE 13 CHATILLON A VANVES VEUT RETISSER ET RECREER DU LIEN SOCIAL ENTRE SES RESIDENTS

    Des événements qui ont secoués la rue de Châtillon depuis plus d’un an et notamment à la cité Payret Dortail (dit le « 13 »), est ressorti la nécessité de recréer du lien social.  Des résidents ont décidé de faire revivre le « 13 Châtillon » comme à l’époque de sa  création voilà 85 ans où il y avait une vie sociale. Ils ont créé une association ALASTA (Association des Locataires du Square 13 Teriz’Amicale) qui a organisé sa première manifestation lors de la fête des voisins le 30 Mai dernier et déposé un projet d’animations résidentielles à l’Office Départemental d’HLM, Hauts de Seine Habitat  qui se traduira notamment le 12 Septembre par un concours de pétanque

    « Nous avons créé cette association à la suite des problèmes de sécurité que nous avons rencontrés dans cette cité. Elle a pour objectif de permettre une meilleure sécurité des locataires, défendre  leurs droits et développer  la vie résidentielle. Maintenant que les problèmes de sécurité ont été réglé – un contrôle d’accès a été installé depuis plus d’un mois -  nous pouvons nous consacrer à la vie résidentielle. Pas question de s’occuper des problèmes entre locataires et l’office ou entre locataires, mais plutôt de recréer du lien social dans cette résidence HLM en étroite collaboration avec l’office, en partenariat avec les artistes et leurs associations « ceux du 13 » explique Christian Pringarde, son président qui a rencontré la directrice de proximité de l’antenne de Bagneux et le responsable technique pour présenter cette association et ses projets, avec Jocelyne Jego, trésoriére et Françoise Van Coppenolle, trésorière. Ils leur ont prêté un local pour pouvoir se réunir. Ses locataires ont rédigé  pendant les vacances un  projet de résidence, avec l’aide précieuse de Frédéric Delannoy, le gardien de cette résidence qui a été envoyé à l’Office avec des propositions de plusieurs animations  :  Halloween,  chasse aux trésors, ateliers d’artistes avec « ceux du 13 »,  ateliers de bricolages, de jardinages, soutien scolaire  et aide aux devoirs, bibliothèque, formation à l’informatique, cours de théâtre et braderie résidentielle…. Et même la célébration des 86 ans de cette résidence  qui a commencée à être construite en 1929 sur le lieu dit La Pointe des Groux », et de sa doyenne, Odette Gosjean qui vit là depuis le début  et qui a été élu présidente d’honneur de cette association.     

    « Cette résidence a retrouvée une ambiance sereine, paisible,  les problèmes de sécurité ayant été  résolus. Et elle a vécue  un grand renouvellement des locataires depuis 3 à 4 ans. Mais il manquait ce lien social que nous commençons à recréer. Et apparrament nous allons atteindre notre objectif » ajoute t-il en rappelant que la fête des Voisins organisée  sur le thème « des saveurs du monde » - où chacun a amené un plat de chez lui -  a permis le lancement de cette association. « Nous avons expliqué ce que nous voulions faire, ce qui a tout déclenché. Puis cet été, nous avons récupéré des livres que nous ont donnés des locataires pour commencer à créer une petite bibliothèque de résidence  et prêter des livres aux enfants » raconte t-il en reconnaissant qu’au début, les parents ont été étonnés.  « Nous envisageons maintenant  d’organiser un concours de pétanque le 12 Septembre 2015, en partenariat avec l’Office » annonce t-il. Il envisage même de récolter des fonds qui serviront à faire partir les enfants en vacances.

    A relire « Ceux du 13 » l’histoire d’une cité d’HLM à Vanves, écrit par René Sedes, ces résidents espèrent renouer avec l’âge d’or qu’a vécut le square Payret Dortail, du nom de son architecte, entre 1930  et  1939. A l’époque, « ses habitants  installèrent un Foyer des locataires dans un atelier d’artiste « lieu de rencontre, « caisse de résonance » ou « condensateur de la cité », comme on voudra. C’est là que seront combattus l’isolement et l’anonymat. On y pratiquera des activités de toutes sortes, et notamment des cours d’enseignement ménager, prolongeant ainsi pour jeunes et adultes, l’œuvre de l’école » écrit il  en parlant de la création d’une mini maison de la culture où seront organisé des séances de cinéma hebdomadaires attirant une centaine de spectateurs, des petits spectacles costumés, des cours d’art dramatique avec la création d’une petite troupe… « Mais la guerre de 1939-45 aura rompu bien des liens et fissuré la cohésion qui unissaient les premiers résidents », « le cœur n’y étant plus ! » à la Libération. Mais comme le note l’historien de Vanves « l’esprit imprimé à l’origine à cette cité semble bien avoir perduré, grâce sans doute à ses dimensions mesurées faisant que tout le monde se connaît plus ou moins »… « les locataires agisant spontanément en général avec rapidité et efficacité, en intervenant auprès des personnes intéressées  pour les raisonner ou auprès de l’office » lorsqu’il y a des problèmes,  « afin que tout rentre dans l’ordre ». Et ils l’ont encore prouvé ses derniers temps en agissant pour régler des problèmes de sécurité, et maintenant pour recréer un lien social. Preuve comme l’a noté si justement René Sedes, que les plus anciens, mais aussi les habitants plus récents manifestent un attachement particulier pour cette cité-square.